lundi 14 avril 2014

Lundi off.

Ça y est. Mes petits bonhommes sont arrivés hier soir. Tout juste à l'heure à la gare. Voiture 13, j'active le pas pour réceptionner les bagages et libérer ptite mère.

Petithomme 1: "C'est vrai que tu vends le magasin en juin? .../... Comme ça on aura plus de temps ensemble!"
"Oui, c'est vrai et exactement: nous aurons plein de temps ensemble!!!"
"On retournera à Disneyland", me demande t-il. 
"Oui, tout à fait, c'est prévu, je n'ai pas encore fixé la date mais c'est prévu!"

Je regarde ces petits bouts en me disant qu'un jour pas si lointain que ça, leur papa va mourir. Comment allons nous faire. Leur douleur sera énorme pour eux comme pour nous.  J'évacue vite ces pensées négatives pour revenir dans l'instant. 

Mon frère n'a pas le moral, m'a apprit ptite mère, les yeux humides, à la descente du train. 
"Il était trop fatigué pour nous accompagner à la Gare Montparnasse. C'était triste, il nous disait aurevoir de la main par la fenêtre", me dit elle. "Il aurait certainement voulu venir avec nous" ...

Nous arrivons à la maison de maman. "Apéritif!", la coutume. Un Pinault pour nous, du jus d'orange pour les enfants. Puis vient le balon....
"Piel, tu joues avec nous?"
"Ah non! Vous savez très bien que je ne suis pas foot et ne l'ai jamais été. Allez-y, je vous regarde!". Ça leur convenait. 

Une omelette aux lardons étaient en train de se faire. 

Nous avons diner, à nouveau un peu de balon puis je suis rentré dans ma maison. 

Ce matin, réveil 10h30. Zoé, comme un humain, est allongée à mes côtés, collée contre moi, sa tête sur le deuxième oreillers. Gaspard, par terre, sens que j'ouvre les yeux et commence à parler. Un chien qui s'exprime beaucoup, d'où son surnom de "Chubaka" car il fait les mêmes grognements.Certaines fois ça pourrait être aussi "E.T"!

En regardant autour de moi j'en ai marre de voir ce bordel et me mets en action tout de suite après mon café. Poussière, balais, idem dans la cuisine. Ménage à fond dans ces deux pièces. 

J'étends au soleil le linge qui s'est lavé dans la nuit, actionne le lave vaisselle et me pause un peu avant d'appeler la famille pour connaître leur programme et l'heure à laquelle nous pourrions nous voir.
J'aimerai faire du jardinage: les framboisiers sont en train de mourir, envahis par les mauvaises herbes. Il me faudra aussi faire la grande balade des Patous et après, je serai dispo. 

Une journée de repos, ce n'est vraiment pas assez. Hâte que ce soir tous les jours les vacances!!!

dimanche 13 avril 2014

dimanche.

Le décor et l'atmosphère du printemps s'installent vraiment. Les feuilles de mes tilleuls et figuiers grandissent à vue d'oeil, tout sera prêt pour ma liberté: 15 juin si nous sommes dans les temps.
Mon repreneur attend mon dernier bilan qui arrive en retard par ma faute: inventaire long à faire.
Une semaine de passée, une de plus qui me rapproche du jour  J.
La nouvelle du nom de l'acheteur s'est propagée comme une trainée de poudre. Gentiment les clients me montrent leur attachement, ils s'étaient bien habitués à moi.
Moi aussi ils vont me manquer mais comme je leur dis: je reste toujours dans le village et, comme je l'ai proposé à mes repreneurs, si ces derniers souhaitent partir en week-end ou en vacances et si je suis disponible je tiendrai avec plaisir la boutique.

Certaines fois mon mental essaie d'aller trop vite et de se projeter trop loin, comme s'il cherchait absolument une merde à laquelle je peux me raccrocher pour ne pas profiter des bons moments qui m'attendent.
Du genre:
"Et après, qu'est ce que tu vas faire Piel? Tu ne peux pas retourner à Paris, tu n'en as pas spécialement envie, tu as tes deux Patous et c'est Paris qui va te permettre d'avoir une petite rentrée d'argent mensuelle en louant ton studio. Ici, tu n'as de loyer. Pas de chômage, il te faudra trouver au moins un petit boulot 4 mois pour le lancer...."
Et là: STOP! Je verrai! Je veux me reposer, me reconstruire pour mieux rebondir. Gaël a été une sacrée épreuve (et au final c'est lui qui m'emmène là ou je suis aujourd'hui) sans compter toutes les autres. Noyé dans le boulot je n'ai pas eu le temps de m'en occuper. Il faut s'occuper de ses blessures pour qu'elles cicatrisent bien. Le truc c'est que je sais qu'une autre énorme m'attend peut-être dans pas si longtemps... Alors oui, il faut que je me repose, avant. Trois semaines de vacances en presque 4ans, c'est peu.

Ptite mère est partie faire un A/R aujourd'hui chercher les bambins pour les vacances scolaire (= moins dispo pour m'aider au boulot!), je vais les chercher à la gare à 19h. Les deux seront là: petithomme 1, 9ans, petithomme 2, 3ans 1/2. La dernière fois qu'ils viennent alors que j'ai encore le magasin, ça leur fera tout drôle de ne plus se servir gratos dans les bonbons Haribo et autres!!!

Je regarde mon jardin, pauvre jardin, mes arrières grands parents -et même mon père- doivent se retourner dans leurs tombes. Désherbage de folie à faire, jamais je n'ai vu ça ici. Quand je ne bosserai plus je compte bien entretenir tout ça.
C'est dingue, ce lieu a toujours connu du monde et du monde. Mon arrière grand père était dans la bourgeoisie et recevait beaucoup dans notre maison de verre. J'imagine les femmes avec leurs grandes robes et leurs chapeaux, comme le montrent certaines cartes postales que nous avons de cet endroit. Puis ce fut nous, notre génération, celle qui n'a pas connu cette bourgeoisie mais qui a tout de même eu un héritage. La grande maison familiale qui est jouxtée à la petite d'aujourd'hui est vendue. Il reste sur ses cheminées la majuscule de notre nom de famille en fer forgé.
Cette génération a aussi connu du monde. Cousins, oncles, tantes, copains... Ambiance naïve, joie, vacances. Et aujourd'hui je me retrouve dans cet endroit, seul. C'est à moi de m'occuper de ce lieu qui se laisse envahir par les mauvaises herbes.

vendredi 11 avril 2014

Alleeeez!

Qui je vois se ramener hier matin? Le cassos petit ami de Catherine (ex employée)
- Un timbre, me demande t-il
J'attends la suite qui n'est pas longue à venir...
"Madame Catherine G. voudrait savoir si elle peut venir chercher son solde de tout compte"
Réponse affirmative, il s'en va. 

À mon ouverture d'après midi, je les vois se ramener tous les 2. Je propose à Catherine d'aller au fond du magasin pour être plus tranquille. Son cassos nous suit, je lui demande de nous laisser, il refuse. Bien, nous restons sur le comptoir. 

Je donne le papier qu'elle doit me signer en contrepartie du chèque de solde. 

"Ce ne est pas obligatoire" dit le cassos.

Je passe tous les dialogues qui n'étaient que de lui. Elle ne disait rien et baissait les yeux. 
Lui cherchait la merde, rechignait sur tout. Il se fait tellement chier dans la vie qu'il fait chier çelle des autres. 

J'appelle alors ma comptable qui me confirme que la signature est obligatoire, le cas échéant cela veut dire que Catherine n'est pas d'accord. 

Alors là, ralebole. Je regarde Catherine et lui demande de se réveiller. 
"tu es téléguidé par ton bonhomme ce n'est pas possible! Dis quelque chose, ne te laisse pas manipuler comme ça! Tu ne veux pas qu'on arrête là, que l'on passe à autre chose, que nous reprenions chacun notre vie??! Je ne suis pas en train de te faire une arnaque, c'est la procédure, point. Si nous avions fait la rupture conventionnelle tout serait terminé depuis bien longtemps. "

Heureusement. Elle prend le stylo et signe (même si elle a 6 mois pour se rétracter).

Vivement que tout s'arrête sans déconner. Je ne peux plus le voir l'autre. Des que je vois sa grosse silhouette, sa casquette qu'il ne quitte jamais et ses lunettes sales avec des verres jaunis, beurk. 

lundi 7 avril 2014

signature.

Arrivés à Angoulême vers midi. Trouvé un bon restaurant Indien. Longtemps que je n'avais mangé indien. Butter chicken, cheese nane, quand c'est du bon, c'est bon!
Près du bureau à Paris il y en avait un extra, le "new sanna", non loin de la place Pereire et l'avenue Niel nous aimions y aller pendant le déjeuner.

Dès que j'ai vu maman j'ai vu que ça n'allait pas. Des yeux fatigués d'avoir pleuré. Elle m'a dit avoir eu un court mail de mon frère qui lui disait avoir des moments noirs et des moments meilleurs. 

Il est 14h pile quand j'arrive à l'agence immobilière. Les acheteurs étaient déjà là.
1h30 en tout est pour tout. Il a fallu lire chaque page du compromis, parafer, signer.
Je suis sur que ma boutique vaut plus que je ne la vends. En regardant les chiffres de 2013 ils étaient agréablement surpris de l'évolution. Je n'ai pas relevé, tant pis, il faut que je vende, j'ai beaucoup de chance d'avoir trouvé aussi vite en cette période peu favorable.

Oui, je sais qu'un compromis peut être cassé pour certaines raisons mais je me refuse d'y penser. Depuis le début je ne fais que penser et visualiser positif ignorant un autre scénario possible, il faut continuer. Ma banque insiste depuis qu'ils ont connaissance de ma vente pour que les futurs acheteurs viennent chez eux. Mes successeurs ont vendu leur affaire et ont les moyens financiers. Ils sont accompagnés par l'agent, connu dans la région, qui a du métier, spécialiste dans ce genre de commerces.

Je serai pleinement soulagé le jour ou la signature finale se fera et que je fermerai pour la dernière fois le rideau.

dimanche 6 avril 2014

Dimanche.

9h15, je suis à la boutique, ouvert depuis 1/4 d'heure, encore calme, le temps de poster quelques mots?

Le grand jour arrive. Demain, 14h, signature du compromis de vente. J'ai une hâte dingue, tu te doutes. Chaque réveil je me dis: c'est bientôt terminé. Chaque journée qui se termine: et une en moins. Je ne fais que compter. 
Avant la signature qui se fait dans le bureau de l'agent à Angouleme, petit resto avec ptite mère pour commencer à fêter l'événement et ce soir c'est apéro dînatoire dans ma maison de verre avec mes amis. 

Tous les papiers pour le vente ont été transmis. Il reste néanmoins une quantité impressionnante de tries à faire avant de laisser la boutique à d'autres. Je n'ai jamais été papiers et c'est le bordel. Les deux mois ne seront pas de trop pour que tout soit prêt (je devrais être libre le 15 juin). Et bien sur, un nouvel inventaire va devoir être fait.

Demain après-midi je pourrai enfin véritablement le lâcher et le dire: ça y est, cette fois ci, ça y est!

Merci pour ton soutien et tes encouragements en commentaires ou mail!

mardi 1 avril 2014

Ok.

Bon, je crois que je peux commencer à parler ...

Rdv lundi prochain pour signature du compromis de vente! Le couple a de très bons appuis financiers. Prise de service: mi juin! Ça y est l'ami, ça semble bien parti. J'ai du mal à réaliser encore. Débouchons l'bouchon le jour de la signature. Ça se fera à Angoulême, dans le bureau de l'agent.

Mais, mais, je perds beaucoup !!! Suite bien sur aux conneries de Gaël qui se voient dans les bilans et au besoin de vendre vite. "Il vaut mieux se couper un doigt qu'un bras." Aujourd'hui je perds de l'argent avec cette boutique.
Chance de trouver aussi rapidement. Plusieurs commerçants que je connais attendent depuis plusieurs années. Inenvisageable pour moi. Je ne peux pas laisser passer ces acheteurs.

En bref, ce changement de vie est un total échec qui m'a couté beaucoup, beaucoup dans plusieurs domaines.
J'aurai pu très bien ne pas bosser depuis que j'ai quitté Paris, voyager, vivre au soleil, en perdant bien  moins que ce que je ne perds aujourd'hui!!! Mais c'est comme ça, ça devait l'être. J'ai essayé, je me suis planté, du moins je me suis mal entouré. Je vais prendre ça sur une dette karmique pour vite passer à autre chose!

Je n'ai pas du tout aimé ce nouvel acte de ma Mascarade. J'espère vraiment que le suivant sera plus agréable, plus doux...

Le rideau va enfin tomber sur toutes ces épreuves de ces dernières années.

Après 3 semaines de vacances en presque 4ans et 1 journée off par semaine voir aucune, je vais bientôt pouvoir me REPOSER. Le pied!!! Me réveiller naturellement, faire la balade des Patous quand on le veut, le nombre de fois que l'on veut, jardiner, ranger, avoir un beau jardin, une maison propre. Fini les papiers administratifs, les factures, les courses...

Envie de partir quelques jours chez ma soeur, à Glastonbury, ça me fera le plus grand bien, j'en ai besoin, sacrément besoin. On verra ça.

Je vais pouvoir être là pour mon frère et le reste de la famille.

A suivre.

dimanche 23 mars 2014

dimanche.

Bon, avec mon précédent post, tu te doutes les pensées qui occupent mon esprit!!! Je positive à fond et ne visualise qu'une seule issue possible. Je ne développe pas plus ce chapitre!.....

Première semaine de reprise.
Bon. Est ce que ça mérite un développement là aussi?!
Je paie ma semaine de vacances, comme je le savais. Le fait d'avoir sauté ma dernière commande de tabac apporte un grand vide dans mes linéaires. Actuellement je suis plus épicier, presse, loto!
Encore une semaine à tenir avec du vide. Toujours délicat et gênant d'annoncer aux clients que je n'ai pas leur marque et vraiment pas grand chose à lui proposer d'autre. La plus part sont compréhensifs.
Si mes prévisions sont bonnes, s'il n'y a pas trop de factures entre temps, le fait d'avoir sauté ma dernière commande tabac semble avoir fonctionné,  je devrais remonter en trésorerie mais à chaque fois que j'ai pensé ça cela n'a pas duré. Vivement que ce stresse s'arrête.

Mon frère.
Son dernier IRM montre une diminution de 3mm de sa tumeur. Ça ne veut rien dire du tout, c'est tout le piège de cette saloperie.
Je repensais à ce qu'il m'avait dit la dernière fois: bien qu'arrêtés depuis janvier, ses rayons font encore effet pendant 6 mois. Ça veut dire jusqu'en juin. Mais il m'a dit aussi qu'il ne pouvait plus avoir de nouvelles séances. Donc à ce moment là comment ça va se passer???
Il faut que je sois libre pour cet été.

samedi 22 mars 2014

Rrrr.

Je crève d'envie de t'écrire mais ça reste un blog public, je préfère faire attention et puis, par superstition ...

Je peux juste te dire que je suis en pleine négociation pour vendre la boutique. Réponse probablement à la fin de mois. Le suspens est à son comble, je n'en peux plus! Il faut que ça marche, il faut que ça marche! Je n'ai vraiment pas eu de chance depuis cette nouvelle aventure, que la fin se termine au moins bien et il faut que la fin soit maintenant. 

dimanche 16 mars 2014

Voilà,

fin de la parenthèse, dernière soirée parisienne, derniers instants de courtes et rares vacances. Je suis retourné chez mon frère en fin d'après midi. Pour le retour chez moi j'ai pris ma dose de pollution en rentrant à pieds. J'ai aimé. Gare St Lazare, Madeleine, Concorde, Boulevard St Germain, rue Saint André des Arts (coucou Marie!), Bd St Michel. Mais encore trop tôt pour rentrer. J'ai poursuivi rue Monge, place Monge, rue Mouffetard, Panthéon. Je voulais continuer mais mes jambes ne suivaient plus. Bien plus de facilité et de durée quand je fais mes balades Patous!

Je m'étais bien sur réservé un Mc Do pour ce soir. Mc Do en ouverture de séjour, Mc Do en fin! Hey! À partir de demain il se retrouve à 40kms de chez moi! J'ai pris à emporter à celui de l'angle de la rue Soufflot et l'ai mangé dans ma piaule. Combien de fois j'ai fait ça!?

Prochaine sortie dans les rues ce sera  demain matin pour aller Gare Montparnasse. Départ de chez moi vers 10h30 car je compte y aller à pieds bien sur, en traversant le Luxembourg. Luxembourg ou je suis allé à 13h pour déjeuner avec mon amie F. Très bon moment sous les marronniers non loin du kiosque ou des musiciens jouaient. Ça m'a fait plaisir de revoir F. 18ans que nous nous connaissons! Elle était mon habilleuse quand je bossais chez Disney. Donc 18ans déjà que j'ai fait cette expérience, je l'ai réalisé en lui parlant. J'ai l'impression que ça ne fait même pas la moitié de ce temps. 

J'ai appris que certains de mon époque étaient toujours sur le parc dont quelques uns faisaient encore aujourd'hui "charactere-parade"! 18ans à faire la même chose, incroyable. Et qu'elle chose! Certes, tu ne fais pas toujours le même personnage mais enfin tu as vite fait le tour et les parades changent, ok, mais enfin bon...
Remarque moi j'ai peut être quitté la peau de Tigrou mais j'ai enchainé avec un boss qui m'a bien ... Comment dire ... Fait travailler l'exigence et je suis aujourd'hui avec une boutique sur les bras qui ne m'apporte que galères! J'aurai peut être mieux fait de garder l'habit de Lumière et la fourrure de tigre!

Je plaisante parce que quand j'y étais, qu'est ce que j'ai galéré!!! Avec encore en plus une expérience sentimental avec le prince de cendrillon (!!!) qui n'a pas été de tout repos.

Bref, mon déjeuner avec mon amie à duré un peu moins de 3h. C'était un bon moment. 

Et voilà Piel, dans deux jours tu retrouves la gestion de la boutique en reprenant la semaine déjà à découvert. Dans une semaine une nouvelle commande de tabac à faire. Comme cette semaine ci va renflouer le découvert actuel, au moment de ma commande ça va être encore chaud en trésorerie et le fait d'avoir sauter une commande n'aura peut être servi à rien. Je ne sais vraiment plus quoi faire. J'en ai marre, j'ai envie de sécher les cours, mettre la clef sous la porte, ne rien dire à personne, devenir l'homme invisible et que tout s'arrête!

L'idée de devoir préparer une liste de course (importante avec cette fermeture d'une semaine), d'aller la chercher, de la traiter... Demain soir ce sera au tour de la commande de fruits et légumes, mardi celle de Promocash et je ne sais plus quoi, terminer l'inventaire.... Raaaah!!! Sortez moi de la!!!

Ça va venir, ça va venir....

samedi 15 mars 2014

Bonjour.

Ces passages réguliers ici me rappellent avant ou je passais bien plus régulièrement noircir cet écran de tout et de rien. Aujourd'hui j'ai le temps, je reviens. Il faut que ce soit pareil demain, après demain et après après demain et durant de nombreuses semaines, mois!!!

Hier soir, diner McDo, bien évidement. Je comptais manger sur place pour ensuite faire un petit tour mais c'était sans compter le monde qu'il y avait, j'ai mangé chez moi. "Chicago Classic" qui me donnait tant envie quand je voyais la pub à la tv, ça y est, c'est testé, j'aime !!! Oui, je sais, le déjeuner familiale de tout à l'heure sera un Quick. Bon. Je prends mes réserves avant de retrouver le premier burger à 40kms de chez moi!

Je téléphoné à ptite mère au réveil pour connaître sa nuit car c'est un peu le camping, elle dort sur deux matelas à même le sol. Ça a été. 
Les Patous? Ok, bien qu'une fois couchers, maman à du se relever, Zoé aboyait comme une folle à la fenêtre. Elle devait m'appeler, elle ne le fait jamais quand je suis là. 

Pour ces vacances je m'étais dit: je coupe tout avec la boutique: pas de pensées, pas de papiers pas d'interrogation de compte.. J'ai tout de même regardé une fois le compte qui m'annonçait un découvert mais ne dépassant pas mon autorisation sauf que ce matin, comme j'angoissais tout de même, il fallait que je sache. Bang! Ça y est, autorisation dépassée, j'ai viré mon salaire sur la boutique. Allez, encore un apport personnel! Combien j'en ai fait depuis les vols de Gaël? Je suis sur d'être dans les 10 000€, plus même. Je ne veux pas compter, à quoi cela me servirait. 
Ma première semaine de reprise sera donc pour renflouer à nouveau ce découvert et puis, dans une semaine, la machine repart, il me faudra commander du tabac ... Moi qui est pris ces vacances pour en sauter une justement (commande tabac) afin de ré-équilibrer ma trésorerie, je ne sais pas de que cela va réellement m'apporter. Quoiqu'il en soit, il me fallait des vacances!

J'en ai marre d'angoisser sur ces problèmes financiers qui ne devraient pas avoir lieu. Gaël m'a tout foutu en l'air. Mon cœur, ma nouvelle expérience de vie - cette petite entreprise - mon épargne, tout! Et si je n'avais pas eu cet argent de côté j'étais foutu. Jamais je ne connaîtrais la somme réelle de ses vols. Il faut que ça s'arrête, que je n'ai plus le poid de ce magasin. Je ne fais que penser à Monsieur S., intéressé par le rachat et qui doit me donner sa réponse à la fin du mois. Je ne fais que penser au "OUI"! Je n'envisage aucune autre solution. Cet été, je suis libre!!!

Vers midi je pars chez mon frère, bus 21 ou 27 gratuit de surcroît puisque pollution. Maman me l'a fait remarquer, je n'y avais pas pensé: Petithomme 2 (4ans) va tout à l'heure avec ses parents chez le psy, cela veut dire qu'ils commencent à préparer les enfants à la maladie et probablement à la fin. J'ai presque tendance à l'oublier, je suis dans mon petits villages avec mes problèmes, je sais qu'aujourd'hui mon frère va bien alors, instinctivement mon esprit à du renflouer la pire des nouvelle mais cette putain de nouvelle est belle et bien toujours là. Il ne faut pas que j'y pense si non je m'effondre. Je me sens comme une vasque saturée d'eau, une goutte de plus, tout déborde. 

Tant de mauvaises nouvelles en un an pour un seul et même homme: trahison, tromperie et vols de Gaël, le premier homme de ma vie, puis Cathy, l'employée que je sors du RSA et qui me fait le coup de n'être qu'en arrêt durant 4 mois consécutifs. Aujourd'hui enfin licenciée, demain y aura t-il prud'hommes? La tumeur au cerveau de mon frère, 45ans, qui nous annonce une fin proche et certaine, ma trésorerie qui ne fait que flancher depuis Gaël ....
Et si je résume les années depuis mon changement de vie (4ans maintenant) je peux rajouter la mort de mon chien Balthazar, de mon chat Cachou, le gros clash familiale qui crée le déménagement de ptite mère ... Bref, je ne sais pas si on peut parler de réussite ou de succès puisque cela devait être vécu mais qu'est ce que j'en bave depuis ce changement. Loin d'imaginer que cela allait se passer comme ça. 

Je suis devenu indépendant pour ne plus avoir de patrons qui me fassent chier et ce sont maintenant les employés qui s'y mettent! Qu'est ce que je pourrai bien faire après??? Je te dis, bosser avec des animaux! Mais en attendant tout ça je veux des mois de repos pour me reconstruire. 
Le pire c'est qu'avec mon frère je sais déjà qu'une épreuve de dingue m'attend, nous attend. C'est pour ça, il faut que je sois vite libéré de la boutique afin d'avoir au moins des temps doux et me préparer.

Paris.

22h, je suis à Montparnasse. Je fais attention à tout: comment je me sens, comment je ressens. Et dire qu'avant c'était tout l'inverse, souviens toi, je trainais des pieds quand je revenais et n'aspirais qu'à une chose: repartir à la campagne. Je sais que c'est toujours le cas aujourd'hui, c'est le poids de la boutique et de ce qu'elle a engendré qui m'apporte, le fait d'être à Paris, une décompression aujourd'hui, un éloignement. Paris me décompresse maintenant, voilà autre chose! 

Voir du monde, plein de monde. Terrasses des cafés pleines, cris de jeunes qui squattent un square fermé, appartement rue d'Assas qui fait une soirée au deuxième, couple d'amoureux qui titube de bonheur, ombres des arbres du Luxembourg avec celle du Sénat en fond. 
Chaque rue à un souvenir.

Et me voilà pausé dans la chambre de bonne, 10m2 sous les toits du quartier latin. Chambre familiale. D'abord mon père, puis mon frère, puis moi, puis aujourd'hui à nouveau mon frère.
J'y ai vécu des années, toilettes sur le palier, ça ne m'a pas dérangait, j'ai aimé cette période, j'aime cette piaule. 
Quoiqu'il en soit j'aime revenir dans mes endroits du passé, tu as du le remarquer. Un spirituel me dirait-il que mon enfant intérieur est blessé ou un truc du style?! Je suis un enfant qui a mal d'avoir grandit je crois. Expérience Goya, Carpentier, Disney... tombé dedans quand j'étais petit!

Mouai, c'est pas drôle de grandir, ça ne me plait pas moi. On perd nos proches, on a des blessures, des galères, notre santé se dégrade...

Bon, bref, demain, planning: j'avais proposé à mon frère de venir chez eux avec un burger king (ouverture récente près de chez eux!) mais il paraît qu'il y a une queue d'une heure alors il a opté pour un Quick. J'arrive donc chez eux à 13h les bras chargés de sacs Quick. 

À 18h je retrouve Nelly pour notre soirée. 

Dimanche, beau temps, j'ai envie de le prendre pour moi, ce beau. 
J'appellerai peut être ma cops F. (de Disney justement!) qui m'a proposé de nous voir. 

Et puis lundi... Ben lundi ... C'est le retour. Et puis mardi ... Raaaah mardi ... 

STOP! Ici et maintenant!!!!

vendredi 14 mars 2014

Paris j'arrive!

Bon, voilà, ce n'est qu'à l'instant ou j'ai réservé mes billets Paris pour çe week-end. En route pour une destination tellement polluée que les transports en commun sont exeptionnellement gratuits, chose que je n'avais encore jamais connu. Les choses s'arrangent!

Je quitte les terres charentaises ce soir, à 19h. Changement Poitiers et arrivée Capitale à 22h. J'irai chez moi à pieds, j'aime le trajet. Boulevard du Montparnasse, petites rues voisines, rue Vavin, contour du Jardin du Luxembourg, boulevard St Michel pour arriver à la Sorbonne avec certainement un McDo sur le trajet pour mon diner. Demain, déjeuner chez mon frère puis quelques heures seules avec petithomme pendant que ses parents iront à leur rdv psy. Le soir, si c'est maintenu, diner avec Nelly dans un resto des petites rues du 6ème. La journée de dimanche je pense en faire mon pèlerinage, le temps devrait être beau (contrairement à demain).  Lundi, 10h45 sera mon train de retour avec également un changement à Poitiers. Ptite mère viendra me chercher à la gare à 14h. Il me restera alors une après-midi avant la reprise du boulot. Déjà. Au secours, j'veux pas!!!
J'ai regardé le compte bancaire de la boutique: déjà un découvert proche des 1000€. J'en peux plus. Même ces vacances et le saut de ma commande tabac ne vont pas me remettre d'applomb? Je n'arriverai jamais à redresser la barre. Il faut que ça se termine. Je bosse comme un taré pour rien. 

Comme mes Patous ne vont pas avoir de sorties durant ces deux jours, je vais partir en balade dès la fin de çe post pour en faire une seconde dans l'après midi. Après il resteront 2 jours dans le jardin. Maman sera régulièrement avec eux et passera la nuit à la maison. 

L'année dernière, lors de ma semaine de vacances dans le sud, ils étaient restés toute la semaine sans sortir, ils peuvent tenir deux jours. 

J'ai pas mal avancé dans le jardinage mais il reste encore à faire. Cet après-midi je vais tondre, ranger ma chambre et préparer celle de maman. 

Allez les wouafs! En route!

jeudi 13 mars 2014

jeudi.

Ça y est, c'est le retour de ptite mère sur les terres de charente! Son train est bien sur arrivé avec du retard: 15 minutes. Je la réceptionne à la porte de sa voiture, la 19, pour récupérer ses bagages et filons au restau. Celui de défini étant fermé nous nous rabattons sur une pizzeria de la ville.
8 mois tout de même qu'elle était partie là bas. Certes avec quelques A/R mais courts et généralement toujours avec les enfants.

J'ai un résumé de Paris ... Princesse a été très gentille avec elle durant ce dernier séjour, mon frère semble aller assez bien même si c'est fragile. Ils envisagent de partir quelques jours à Londres puis ensuite je ne sais plus ou ... Il semblerait qu'il est envie de profiter et il a bien raison, on le comprend pleinement. Maman repartira alors à Paris pour garder les enfants mais tout ceci n'est pas avant fin mai.

A l'heure ou j'écris je n'ai toujours pas réservé mes billets pour ce week-end à Paris. J'hésite toujours: train du matin (= réveil matinal) ou de l'après-midi. C'est toujours plus fort que moi, je pense aux chiens. Même si ptite mère sera à la maison pour la nuit, ils n'auront pas du tout de balade et pour une fois que nous pouvons rester plusieurs jours entiers ensemble, ça me fait chier de les laisser et j'ai encore tellement de choses à faire ici. J'ai déjà pas mal jardiner, le retard est si grand...
Mais quitter la région quelques jours me fera aussi le plus grand bien et je sais qu'une fois le pied posé à Paris je serai content. Qui aurait cru que j'allais écrire cette phrase il y a encore 4ans?!

mercredi 12 mars 2014

Vacances, suite.

Je profite de chaque minute et visualise pour que ce soit comme ça tous les jours à partir de cet été.

Cela faisait 1an que je n'avais même pas eu deux jours de repos consécutifs et encore, les vacances de l'année dernière étaient tellement pourries et sans liberté que je n'ai pas envie de les compter.

Il faut que la réponse donnée par l'acheteur à la fin du mois soit positive, je ne peux imaginer le contraire. Tellement de galères, tellement pas de chance depuis plusieurs années que là, un minimum d'aide s'il vous plait, que le sort arrête de s'acharner contre moi!

En attendant, mes journées se passent bien. Temps de prendre le temps. Je m'occupe de Gaspard et Zoé: balade, brossage, calins, je m'occupe du jardin: désherbage, coupage, béchage, je m'occupe de la maison: changement de place de certains meubles, ménage ...

Il me reste des papiers à faire pour le magasin: finir l'inventaire qui n'est toujours pas terminé et papiers du mois pour la compta mais tellement pas envie.

Ce soir je récupère ptite mère à la gare, ça y est, c'est le retour, sans date de nouveau départ pour la Capitale. Ça va faire du bien de la retrouver, de me sentir épaulé, d'avoir quelqu'un à qui appeler en cas de besoin pour le boulot ... 
Si je suis fracassé pas les dernières épreuves, maman doit l'être aussi, je veux m'occuper d'elle.
A l'arrivée de son train nous nous ferons un petit resto.

J'ai ajourné Disneyland à une date ultérieure, je ne le sentais pas ... 2 jours avec du monde, ça ne me disait rien sauf si j'avais eu plus de jours de vacances. Là, c'est trop court et organisé trop tardivement.
En plus j'aurai marché sur les pas de Gaël puisque mon dernier séjour là bas était avec lui. À éviter.

Je vais tout de même aller à Paris ce week-end. Au début je m'étais dit que j'allais du coup rester là mais quand mon frère a répondu à mon mail d'annulation Disney, son retour était: "Tu ne viens pas à Paris alors?" Je n'ai pu dire non. Il faut que je profite de lui, en forme.
Encore aucune réservation de train, je pense partir vendredi après-midi pour revenir dimanche soir. 2 nuits dans ma petite chambre de bonne du quartier latin et, en fonction du moment, visites d'amis mais une fois de plus, c'est tellement court ... Je ne sais pas si j'aurais envie d'être seul en mode pelrinage ou accompagné avec résumé de mes difficiles dernières années.

lundi 10 mars 2014

1er jour.

Vendredi matin, qui je vois franchir les portes du magasin: le mec de Cathy, mon ex-employée. Allez, c'est reparti, il me réclame à nouveau son taille haie!
"Je ne l'ai pas pris sur moi ce matin pour aller bosser!!! Tu as des doights, tu as un téléphone, tu me téléphone hors boulot et tu auras ton putain de taille haie dont je me fou royalement!!". Malgré ça il refusait de quitter la boutique. A mon grand désespoir j'ai alors appelé la Gendarmerie. Non mais franchement, devoir les appeler pour ça, quelle honte! Je me suis platement excusé auprès de l'officier que j'avais en ligne. Il a parlé au mec puis nous avons raccroché, il est enfin parti.

Il faut que ça s'arrête, je n'en peux plus. Il faut que cette page de nouvelle vie se tourne, pour ça il faut que l'on m'achète ma boutique (une réponse doit venir dans un mois!). Il faut que cette réponse soit positive, je me refuse d'imaginer l'inverse. Moi qui souhaite être libéré pour cet été, ce serait alors tout bon.

Cette journée est ma première de vacances. Une semaine, une petite semaine, je sais que cela va passer à vitesse grand V, je sais que la reprise sera extrêmement difficile mais tâchons de n'être que dans l'instant ....


Miami
C'est la première fois que je peux relâcher depuis l'expérience Gaël car depuis ça je n'ai fait que bosser, d'où un gros coup de blues hier en fin d'après midi. Je l'ai accepté, je l'ai laissé passer.
Sur ma page Facebook j'ai vu des photos de quelques amis, ça m'a encore plus déscendu. L'un postait des photos de sa maison de vacances à Miami, dont il est propriétaire. Magnifique. Piscine intérieure, palmiers .... Un autre vit à Monaco et montrait la vue de sa fenêtre face à la mer, un autre se trouve en vacances, je ne sais ou, sur une plage sublime avec transat, cocktail et cocotiers ...
Ces 3 personnes sont restés dans le milieu des médias, je me suis alors dit: "j'ai tout raté." Moi je suis là, aujourd'hui, avec cette vie remplie de soucis. Tous ces efforts, tout ce travail, tout cet investissement pour en arriver là. Malgré les bons chiffres de ma boutique, elle m'a fait perdre beaucoup d'argent à la suite des vols de Gaël.

 Première vacances seul ici depuis que j'ai le magasin, c'est à dire 3 ans. Premières vacances ou je fais ce que JE veux, quand JE le veux.Les dernières vacances étaient tellement catastrophiques dans le sud de la france en février 2013.
J'ai appelé ptite mère pendant mon café. Elle a un problème à la machoire et voit un spécialiste ce soir à 21h. En fonction du résultat elle rentre ensuite en Charente. Demain, après demain, elle ne sait pas.
Mon frère n'allait pas bien hier, mieux ce matin mais ça reste fragile.
J'ai relancé ce matin mon amie de Disney pour savoir si c'est Ok pour y aller avec mon neveu ce week-end. J'ai peur qu'elle est oublié, j'attends.

vendredi 7 mars 2014

C'est parti!

Comme annoncé sur mon twitter, j'ai envoyé la lettre de licenciement mercredi dernier à mon employée qui a du la recevoir hier matin. Comme par hasard, qui je vois se ramener à la boutique vers 11h? Son copain (schizophrène dépressif)! Cela fait environ 5 fois qu'il vient depuis l'arrêt de sa copine. Il vient comme ça, histoire de me faire chier. Il me réclame un taille haie qu'il m'avait donné mais qu'il me dit aujourd'hui, m'avoir prêté. Bon.
Il me demande un paquet de cigarette et au moment de me payer il sort de sa poche les 6,50€ en toute petite monnaie. Tu vois le genre?! Je l'en ai remercié car j'ai toujours besoin de monnaie. J'ai pris tout mon temps pour vérifier la somme.
Une fois réglé, il commence à se foutre de moi en faisant référence à ma période Tigrou chez Disney! Je n'ai pas compris d'autant plus que je n'en ai aucune honte.
"Moi j'ai été casque bleu"! Me dit-il. Non mais vraiment, tu vois le niveau?! Et lui, casque bleu?! Alors ça! Si la prod de "confessions intimes" me lis, j'ai de bons témoins pour vous!

Là, c'était bon. Alors que 2 clients venaient d'arriver j'ai élevé la voix en l'ordonnant de quitter le magasin (il a fallu le faire à 5-6 reprises quand même!).

Avant l'envoi du courrier j'ai tout de même contacté un autre avocat spécialiste en droit du travail que j'ai eu par l'intermédiaire de mon ancienne boite. Celui-ci m'a réconforté dans ma démarche.

Maintenant, c'est à pile ou face. Vu le niveau, vu qu'ils cherchent à me faire chier, je ne serai pas surpris que l'histoire de soit pas terminée. Pourquoi cet acharnement?! Je ne sais pas. J'ai sorti cette fille du RSA en lui offrant son premier contrat de travail à 42ans, elle bosse 3 mois et s'enfile 4 mois d'arrêt. Si maintenant elle se plaint d'un licenciement, je ne vois pas ce qu'elle voulait et ce à quoi elle s'attendait.

J'en ai marre tu ne peux pas savoir. Heureusement, dimanche midi c'est le début de ma semaine de vacances (ensoleillée!) ça va me faire le plus grand bien même si je sais que la reprise sera terrible.

lundi 3 mars 2014

lundi.

A 11h30 j'entends la sonnerie retentir ce qui provoque l'aboiement des chiens. Quel réveil! Car oui, je dormais encore. Nuit de plus de 12h à mon grand étonnement car en semaine j'ai des nuits de 7 à 8h, ce qui correspond à mon rythme. Mes vacances la semaine prochaine me feront du bien car oui, j'ai décidé de fermer une semaine afin de sauter une commande de tabac pour tenter de ré-équilibrer ma trésorerie et, tant qu'à faire, autant se reposer.
J'ai envie d'amener à nouveau petit homme à Disneyland, il m'a dit en avoir très envie. Ça ne me fera pas de mal de retourner quelques heures dans ce monde. J'attends le retour de mon contact pour savoir s'il peut m'avoir des pass et prix pour hotel. A part ça je ne prévois rien d'autre, envie de me reposer, de pouvoir trainer plusieurs jours d'affilée, d'avoir le temps de ranger et faire le ménage dans ma pauvre petite maison qui a un sacré laissé aller.
Ptite mère est repartie avec les enfants samedi matin et doit revenir dans une semaine. Elle pourra ainsi dormir à la maison pour garder les Patous.

Vente boutique: rien de nouveau.

Affaire Cathy: Son arrêt médicale s'est arrêté vendredi, son jour de reprise doit être demain, chose qu'elle ne fera surement pas, un cinquième arrêt va probablement me parvenir dans les 48h ....
Mon avocat prépare la lettre de licenciement aujourd'hui. Autant attendre de voir si elle me fait un arrêt supplémentaire, ce qui serait en ma faveur.

Mon frère: Il semble aller mieux et reprend son travail à temps plein. Certainement grâce à l'arrêt des rayons. J'ai trouvé un lien sur le net qui correspond à mes croyances dans ce domaine. Je les garde pour moi (et ma soeur qui a les mêmes) car les lui transmettre ne serait d'aucune utilité voir empirerait son moral ...

Météo: bien pourrie aujourd'hui. A midi on avait l'impression qu'il était 18h tellement le ciel était sombre. Vent, pluie, un temps a rester sous la couette. Il n'empêche qu'il me faudra poster en banque mes dernières recettes car ma facture tabac va m'être débitée (et me mettra donc encore à découvert) et passer à Inter chercher une petite commande que j'ai fait pour la boutique.
Balade Patous bien sur, certainement sous la pluie...

jeudi 27 février 2014

Rentrée.

La fin des vacances pour la famille. Demain matin tout le monde reprend le train. Ptite mère ne sait quand elle revient, cela dépendra des dates du boulot de Princesse, environ 10 jours. Elle devrait donc pouvoir revenir au moment de ma semaine de vacances, je pourrais ainsi m'absenter quelques nuits, peut-être pour passer à Paris.

Fin aussi de l'aide pour le boulot.
Même si maman était là une heure par jour ça me permettait de faire autre chose pendant ce temps là. Comme par exemple cet après midi j'ai pu passer quelques coups de téléphone pour monter mon "dossier cathy'. Vraiment quelle galère ce truc.

15 jours je n'ai pas eu à poster mes recettes en banque: elle le faisait quand elle me quittait.

Lorsqu'il me manquait quelques articles en épicerie, elle ou moi pouvait aller me dépanner.

Bref, me voilà à nouveau seul à tout gérer. Quelle poisse.

Temps de merde aujourd'hui, pas de balade. Demain à faire obligatoire, je ne laisse pas 2 jours mes Patous sans se défouler dans les champs. Déjà 1 fois j'aime pas ça ...

réponse de mon contact

Ça y est, j'ai eu le retour de mon contact des prud'hommes qui me dit avoir vu plusieurs salariés perdre dans des cas similaires (petite structure, 1 salarié) et il me donne les infos pour monter mon dossier.

Vraiment qu'est ce qu'elle m'aura fait chier cette fille!!! Comme pour Gaël, jamais j'aurai cru que cette histoire allait se terminer comme ça.

Tout ça pour 3 mois de travail! Combien de mois de galères pour moi encore? Comme si aujourd'hui je n'avais que ça à faire.

lundi 24 février 2014

anniversaire.

Il y a un an jour pour jour je tombais de haut, de très haut. J'apprenais tout. La personne avec qui je vivais et travaillais depuis 2ans volait quotidiennement ma petite entreprise et me trompait avec un commerçant voisin avec un plan machiavélique pour récupérer ma boutique après m'avoir mis sur la paille. Aujourd'hui, c'est ma nouvelle employée qui me fait misère.

La semaine dernière un client me dit être intéressé pour racheter mon affaire avec sa femme. Je lui donne les coordonnée de l'agent, le lendemain ils étaient dans son bureau. Seulement il manque mon dernier inventaire que je n'ai toujours pas terminé! Il faut tout mettre au propre. En attendant je dois lui donner quelques renseigenemtns sur 2013 que je peux obtenir.
Cette nuit, j'ai rêvé que la femme de celui-ci me disait que ça pouvait aller très vite: mars-avril! Ce serait formidable mais je pense que ces dates ne seront qu'un rêve, c'est un peu juste!
Pour lété peut-petre? COmme j'aimerai!!!
Enfin comme m'a dit le bonhomme, ils veulent bien étudier le truc, ce qui est normal.

La semaine dernière toujours, le mec de Cathy est venu à la boutique pour m'acheter un carnet de tmbre et me réclamer le taille haie qu'il m'avait donné mais qu'il me dit aujourd'hui m'avoir prêté. Bon. Je lui ai dit que je ne l'avais pas sur moi (!!!) et, quand bien même, je l'ai donné! S'il insiste, je ne vais pas tomber à son niveau et lui rendrai sa machine dont je me fou royalement. Je sais que cette réclamation n'est que pour me faire chier car il n'a pas de haie et ne jardine jamais. Celui qu'il avait été un don de quelqu'un.

Je n'ai pas encore de retour de mon contact des prud'hommes ... Généralement il me répond très rapidemment. Vacances peut-être?
Quoiqu'il en soit, je licencie Cathy, c'est sur. Vos commentaires me donnent en plus de la force et de l'espoir. Je vais tâcher de bien préparer ma défense. Cathy me disait, pendant l'entretien, qu'elle ne pouvait pas tout faire en 5h de temps tout en gérant les clients...Foutaise! Ce n'est pas Leclerc et, heureusement, ma super caisse analyse tout. Je vais travailler tous les points qu'elle m'a dit et qui sont facilement démontables. Seulement, il me faut du temps ....

Je ne peux pas passer beaucoup de temps avec mes petithommes qui sont là jusqu'à samedi prochain. Ils passent tous les jours quelques temps à la boutique mais en dehors de ça ...
Aujourd'hui off, nous allons donc tous les 4 au resto.

J'ai annoncé il y a quelques jours à petithomme 1, le plus âgé (9ans), que le magasin était en vente. Je m'attendais à ce qu'il en soit déçu vu le distributeur de bonbons que c'est pour lui, mais non, pas spécialement, tant mieux.

J'ai décidé de fermer la semaine du 10 mars. C'est ma trésorerie qui m'a fait prendre cette décision. Cela va me faire sauter une commande de tabac et donc économiser entre 10 et 15 000€ même si, à ma ré-ouverture cela créera des manques de marques... Tant pis. Ma dernière de facture a été débitée samedi. Grace au nouvel apport personnel que j'ai injecté dans la boutique je n'étais à ce jour qu'à un peu plus de 600€ de découvert. Imagines si je n'avais pas fait ce virement ...

Et puis, j'ai besoin de ces jours de vacances. Les dernières étaient il y a un an aussi ... Souviens toi ... Le sud de la france... Menton, St jean Cap Ferra, Gaël qui me fait la gueule, la météo aussi.. Vacances totalement ratées avec en plus la présence des parents de Gaël et avec comme attérissage, la nouvelle des vols et trompreries de Gaël.

Je ne sais pas comment j'ai fait pour arriver à rester debout. Je pense qu'avec le tourbillon de la boutique à gérer seul, je n'ai pas eu le temps de m'arrêter dessus et donc, de trop y penser. Il n'empêche que des flash arrivent fréquemments tout de même et dans ces cas là, me font monter les larmes. C'était une épreuve tellement lourde et difficile. J'aurai pu être "juste" trompé et "juste" volé mais c'était bien plus que ça. Et quand je pense que Cathy a vécu ça comme "amie", qu'elle compatissait, qu'elle trouvait à quel point c'était dégueulasse, et bang! Aujourd'hui elle fait ce qu'elle me fait, c'est vraiment infecte.

J'ai changé de vie, mis toutes me économies dans ce magasin, je me suis autorisé à vivre ma première réelle histoire d'amour et le résultat final est celui d'aujourd'hui. Mes deux employés m'ont trompé et volé. Différement pour Cathy mais ça reste pour moi une tromperie et un vol (car même si pas de prud'hommes, de l'argent je devrai lui donner). Au départ, Gaël était une connaissance puis un ami puis un petit ami, au départ Cathy était une cliente puis une "amie".
J'avais déjà peut de confiance en l'être humain, aujourd'hui c'est totalement cassé.

Alors oui, aujourd'hui j'ai vraiment hâte que tout se termine, que je puisse enfin me reposer et vivre.

vendredi 21 février 2014

Rapport avocat.

Je suis dépité. Entretien téléphonique avec mon avocat à la suite de l'entretien de licenciement de Cathy. Elle (mon avocat) à préfère me dresser un tableau noir au cas ou..
En vrac:
S'il y a prud'hommes, mes argumentations sont très faibles car il faudra vraiment prouver que l'absence du salarié désorganise mon magasin. Je n'ai pas engagé une autre personne pendant ce temps car j'ai été échaudé par mes dernières expériences.
Les indemnités pour préjudice peuvent monter jusqu'à 6000€ !!!!! J'ai encore du faire un virement d'apport personnel hier pour la boutique de 3500€, ce qui montre bien que ma trésorerie n'a pas cette somme. 

En fait, je suis coincé. Je la garde: la vente sera pratiquement impossible. Les racheteurs seront certainement un couple et n'auront pas besoin d'une troisième personne, surtout celle que j'ai aujourd'hui. Et en la gardant elle continuera certainement à faire des arrêts et quand bien même si elle revient je ne pourrais pas m'absenter une seule seconde ce qui voudra dire que sa présence ne me servira à rien et me coûtera chère. 

6000€!!! Tu te rends compte!!??? Je suis la victime et c'est moi qui doit payer. 
C'est simple, je n'aurait plus d'économie du tout, ce magasin m'aura tout bouffé!!!

Toute cette énergie, tout ce labeur, tout ce travail depuis 3 ans pour rien. Enfin si, pour perdre!!

Oui, je suis dépité. Dans cette expérience de commerce, je me suis fait avoir et voler par mes deux seuls employés car même si Cathy n'a pas pris dans la caisse, tout le plus d'argent que je devrai lui donner en plus de la procédure classique serait du vol.

Maintenant, comme me l'a aussi dit mon avocat, Cathy ne fera peut être de procédure et se contentera du licenciement voir un peu plus. Les prud'hommes ne peuvent aussi demander "que" 2000€...

Je viens d'écrire un mail à mon contact qui est conseillé aux prud'hommes de Paris pour lui expliquer la situation, j'attends impatiemment son retour. 

Quoiqu'il en soit je dois la licencier, je n'ai pas le choix. 

Ce sera à pile ou face. Et vu le bol que j'ai en ce moment ...

VDM

jeudi 20 février 2014

Soirée.

Ça y est, journée terminée. Je ne suis pas satisfait de moi dans mon entretien avec Cathy. J'aurai du terminer par lui demander son objectif aujourd'hui, que désire t-elle. Continuer encore des mois ses arrêts? C'est quoi son but final? J'aurai du plus insister sur le fait de faire trois mois d'arrêt pour 3 mois d'embauche c'est limite. Bref, j'ai plusieurs "j'aurai du" qui me viennent ce soir. 

J'ai eu le retour de ma compta qui a une explication sur la mauvaise lecture de la part de Cathy sur ses feuilles de paie qui auraient des heures en moins non justifiées. Elles le sont tout à fait. 
Le fait de la visite médicale non faite, c'est maintenant tous les deux ans et aujourd'hui elle est inscrite. Pas de visite médicale pendant un arrêt sauf si elle le demande une une reprise de travail (ha ah ha!).

Pas encore de retour de mon avocat. Demain je pense, j'espère. 

Je suis fatigué. Vraiment ce soir, j'en ai marre. 
Tout ça pour ça je suis dégouté. Et Cathy rechigne sur des conneries, renie mots et actes...
C'est dégueulasse. 

Gaël, Cathy, mon frère, en tout juste un an c'est beaucoup pour un seul homme. 

Tout à l'heure, dans ma réserve, pendant que ma compteuse comptait, je regardais autour de moi et me disais à quel point j'étais maudis dans cette boutique. J'aurai mieux fait de rester seul mais seul, à gérer: pas possible. Mes prédécesseurs voulaient vendre, ils m'ont dit que oui, seul c'est possible. L'agent qui se chargeait de la vente voulait sa commission donc oui, seul c'est possible. Mais dans la réalité non, ce n'est pas possible, à moins d'être un passionné et de ne vivre que pour sa boutique dans sa boutique 15h/jour.

Et ce soir encore je galère en trésorerie. Mon tabac va m'être débité demain et je vais à nouveau dépasser mon découvert. J'ai l'impression de faire du sur place, c'est épuisant. Je n'arriverai pas à remonter des vols de Gaël je pense. Après ce post je vais encore reverser mon salaire sur la boutique même si cela ne changera pas grand chose. 

J'en ai marre de faire toujours les mêmes gestes, le matin préparer ma caisse, ouvrir le loto, traiter la presse... Le soir, ranger ma caisse, fermer le loto, ranger la presse, passer mon temps à faire des courses, il manque toujours quelque chose, demain, c'est du sucre....
J'ai pourtant été livre aujourd'hui mais à l'heure de ma commande j'avais ce qu'il me fallait. Livraison qui est même arrivée 1/2 en retard et, avec l'entretien à 14h, m'a empêché de sortir les chiens, un repos de 20 minutes sans manger si ce n'est un paquet de "petit écolier au lait"!

Je bosse, je bosse sans gagner d'argent alors que si je n'avais pas fait la mauvaise rencontre de Gaël  je devrais être confortable. Et aujourd'hui c'est Cathy.

Oui, ce soir j'en ai marre!

Résultat entretien de licenciement avec ma chère employée.

Bon, entretien fait et, galères. Tout doit être vérifié, j'attends retour compta et avocat mais:
- la convocation aurait eu lieu hors de ses heures de sorties hors ses derniers arrêts étaient en "libre". "Pas le dernier!" M'assure t-elle. 
- pas eu de visite médicale dans le premier mois d'embauche. Effectivement il y a eu de retard, il a fallu contacter une nouvelle fois l'entreprise pour que l'inscription soit prise en compte, ce qui est le cas depuis un peu plus d'un mois. 
- je lui ai envoyé les duplicatas de ses fiches de salaire hors il faut les originaux. Erreur, je n'avais même pas vu!
- Contestations sur deux jours qui auraient eu des heures de travail enlevées alors que ça ne devrait pas être le cas. 

Je viens d'envoyer à la compta et à mon avocat ce point. 
Ça me fait chier bon sang. Je ne sais pas ce qui va en ressortir, ça me travaille.

L'entretien à duré longtemps: 1h. J'ai même du ouvrir avec 10 minutes de retard.

mardi 18 février 2014

mardi

Hier il m'a fallu aller payer une taxe supplémentaire: contrôle balance de la boutique à faire tous les deux ans. Prix: 76€. Même si cette dernière a été acheté il y a deux ans dans la même société qui fait ces contrôles, il faut payer. Et j'ai eu chaud parce qu'il y a quelques grammes qui déconnent et un peu plus il aurait fallu l'ouvrir et donc payer 42€ en plus!

Les deux petits hommes sont là pour les vacances. Arrivés samedi soir, ils repartent dans 15 jours avec ptite mère qui devra à nouveau rester à Paris au moins une semaine, le temps du boulot de Princesse.

Semi week-end bien rapide, il a fallu reprendre le boulot ce matin jusqu'à dimanche matin. Côté vente, pas de nouveau. Vite bon sang, vite!

Après demain jeudi 14h, c'est mon entretien de licenciement avec Cathy mais je ne sais pas pourquoi, je m'attends à ce qu'elle ne vienne pas. Mon avocat m'a dit que ça ne changerait en rien la procédure.
Moi, j'aimerai qu'elle vienne pour que je lui dise tout ce que j'ai sur le coeur à son sujet et si absence il y a, cela devrait être en faveur de l'employeur mais apparemment, là ou pas là, ça ne change rien. En fait l'employé est vachement plus protégé que l'employeur.

lundi 10 février 2014

Ha.

Chez moi ça perturbe l'entreprise mais je n'ai pas remplacé par un autre salarié et je me démerde tout seul. Ça marche quand même?


mon petit bilan de la semaine.

C'est depuis  jeudi soir et non vendredi que ptite mère est de retour, ça fait plaisir. Aujourd'hui nous nous faisons un bon resto tous les 2. "Pour ton anniversaire!" m'a t-elle dit.

Le médecin qui ne cesse de faire des arrets à Cathy est passée à la boutique, comme tous les 15 jours, pour renouveller son loto. Je l'ai senti venir sur le sujet, insistant sur le: "comment ça va, pas trop difficile?". J'avais envie de lui répondre: "c'est une plaisanterie?!" mais non, j'ai réussi à me tenir en lui disant juste que je vendais en lui expliquant les raisons...
"Vous le savez, pleins de problèmes avec mes divers enployés dont la dernière, Cathy, qui m'a bien eu! Vous savez aussi que la veille de votre rdv avec vous elle m'avait demandé une rupture conventionnelle que j'avais accepté?!"
... Elle ne répond pas et n'essaye même pas de défendre Cathy. Je poursuis ...
"Ce n'est pas possible de tenir seul ce commerce..."
A mon grand étonnement elle confirme tout ce que je dis en rajoutant même qu'effectivement, il faut être deux, cela permet en plus d'avoir des ouvertures horaires plus larges. Puis elle enchaine sur ses prochaines vacances: la semaine prochaine en laissant entendre qu'elle en avait fortement besoin.
Je n'en revenais pas de l'écouter! Elle se disait être de mon avis avec presque de la compassion! J'avais envie de lui dire ...
"Avoir besoin de vacances??!! Vous m'étonnez! Vous ne vous foutez pas un peu de ma gueule??!!!! C'est à cause de vous tout ça!!! Sans vous, Cathy n'aurait pas pu se faire des arrêts. Vous savez très bien qu'elle n'est pas en dépression!!!! Aujourd'hui c'est comme ça, pour un oui ou pour un non vous droguez les personnes d'anti dépresseurs alors qu'ils n'en ont pas besoin et vous créer des humains larves qui ne sont plus habitué à se battre et profitent du système. Et il vous faut des années de médecine pour faire ça?!

Cathy a du recevoir sa lettre de lienciement samedi. Je suis sur qu'elle panique à l'idée d'avoir l'entretien avec moi (fixé au 20 février, 14h), elle ne veut pas m'affronter et je me demande même si elle  va venir.

La nouvelle de ma vente est aujourd'hui connu de tous. Mes clients sont déçu tout en comprenant mes raisons. Quand est-ce que l'acheteur va se présenter? Ne pas connaître la date est énervant. J'aimerai tant être libre pour les beaux jours. J'en ai marre de faire les courses, le ménage, les commandes, les livraisons, surveiller le compte bancaire, filer à la banque au plus vite pour le renflouer, rentrer crevé le soir au point de ne rien faire si ce n'est m'allonger = bordel chez moi, ne rien manger ou presque, ne pas vivre à côté.

Ma banque justement. J'ai eu rendez-vous jeudi dernier. Je suis le seul à m'angoisser sur mon compte! Ma banquière, elle, ne semble pas plus inquiète que ça, tant mieux! Je n'ai pas encore eu mon autorisation de découvert plus grande parce qu'elle n'a pas reçu mon dernier bilan par la comptable. Je lui ai donc vite envoyé un mail (à ma comptable) pour qu'elle l'envoie au plus vite)

Je n'ai toujours pas terminé mon inventaire et vais profiter de la présence de ptite mère pour le faire. Il ne me reste certe, "que" la réserve" mais tout ce qui a déjà été fait est a mettre au propre: un sacré boulot. Quoiqu'il en soit, une fois de plus, il ne sera pas juste. Et j'ai aussi les papiers du mois de janvier à faire, je suis (encore) en retard. Oui, je ne peux pas tout faire.

J'allais oublier: Tim est passé à la boutique dans la semaine, comme ça, hop! Pas de nouvelles depuis l'embrouille et un mois après, le revoilà, comme si de rien était, me disant que le recul était là et en me laissant entendre qu'il fallait passer à autre chose et redevenir amis comme avant.
Je ne comprends pas le comportement des gens d'ici. On te fait des crasses, on disparait pendant 1 mois histoire de les effacer et on revient tout simplement. Allez vous faire foutre!

Tu vois, je me suis planté: je suis toujours en contact avec plusieurs personnes de ma vie d'avant, du monde des médias. Eh bien ils sont toujours présents alors que je pensais qu'ils allaient me lâcher lorsque j'allais devenir épicier dans une zone rurale. Ceux qui sont au courant de mes péripéties me demandent de les appeler. Mon ancien boss à même répondu à mon texto de bon anniversaire.

Aujourd'hui, comme tous les lundis depuis que j'ai retrouvé ce jour de fermeture, je dois passer chez Inter récupérer une commande d'épicerie pour la boutique.J'irai après ptite mère. Il me faudra donc déposer les courses au magasin. Pas une journée sans que je n'ai à y passer.
Bien sur, balade de Gaspard et Zoé à faire malgré le temps pourri qui ne devrait pas s'arranger.
Ménage? Si j'ai le courage!
  

mercredi 5 février 2014

c'est parti!

Hier j'ai reçu la prolongation d'arrêt maladie de Cathy: jusqu'au 28 février. En fait c'est mensuel!
Et ce soir j'ai reçu le dossier de mon avocat, ça tombe très bien même si son courrier joint (écrit ci-dessous) ne me rassure pas, il est temps de s'en débarrasser. 3 mois d'engagement, 3 mois d'arrêts et ça continuera si je ne stop pas d'autant plus que pour ma vente c'est important.

Je t'avoue qu'en le lisant ça m'a pincé le coeur, j'ai tout de suite fait le rapprochement avec Gaël. La lettre de licenciement et scrupuleusement la même. Vraiment pas de bol, dans la même année, mes deux seuls et uniques employés!! J'ai aidé Gaël, j'ai aidé Cathy et voilà le résultat.

"Comme je vous l'ai d'ores et déjà indiqué par téléphone, il est en principe interdit de licencier un salarié en maladie, sauf faute commise avant l'arrêt.
La maladie ne peut donc être la cause du licenciement. Ce serait discriminatoire.
Vous m'avez indiqué qu'un ami, conseiller prud'homal, vous avait proposé comme solution d'invoquer la désorganisation de votre entreprise.
S'il est vrai que ce motif peut justifier le licenciement, les juridictions sont très exigeantes envers l'employeur qui doit justifier précisément de la désorganisation.
L'employeur doit donc démontrer que l'absence de son salarié est un trouble objectif pour l'entreprise et que l'employeur n'a d'autres solutions que de pourvoir au remplacement définitif de ce salarié absent.
L'appréciation de ces éléments relève du pouvoir souverain des juges, ce qui entraîne des décisions différentes d'une juridiction à l'autre, d'autant que les situations ne sont pas exactement toujours les mêmes.
Dans votre cas, la petite taille de votre entreprise et la durée de l'absence compte tenu de la date d'ancienneté de votre salarié jouent en votre faveur.
Néanmoins, cela ne vous dispense pas de prouver que vous êtes dans l'obligation de procéder au remplacement de ce salarié.
En l'espèce, comme vous me l'avez indiqué, vous n'avez pas remplacé ce salarié.
En revanche, vous avez procédé à des fermetures de votre boutique. Il serait dès lors défendable d'invoquer le fait que compte tenu des ressources financières de votre entreprise, vous avez préféré limiter les heures d'ouverture, plutôt que de recourir au remplacement de votre salarié. Ce point de vue est défendable, mais rien ne permet d'affirmer que les juges éventuellement saisis y adhéreront.
En résumé, le licenciement de votre salarié en maladie est risqué et pourrait vous valoir une contestation devant le conseil des prud'hommes.
Si toutefois, vous estimez que le risque financier est faible, compte tenu du peu d'ancienneté de votre salarié et de la nécessité de mettre fin à son contrat de travail au plus vite pour vendre correctement votre fonds de commerce, je vous invite à adresser à votre salarié par lettre recommandée avec accusé de réception la convocation préalable jointe au présent mail.
Il convient de respecter la date d'envoi indiquée sur la convocation, de signer ce courrier et d'apposer votre tampon.
Enfin, afin d'établir la preuve de la fermeture de votre boutique depuis les arrêts maladie de votre salarié, il convient d'obtenir notamment des attestations faisant état des changements d'horaires avec des dates précises ou au moins permettant de déterminer les périodes en question".

C'est donc vendredi ou je dois envoyer en recommandé la lettre de licenciement. Je suis presque sur que Cathy, poussée par son mec, va m'emmener aux prud'hommes pour m'emmerder jusqu'au bout et, une fois de plus, me faire payer.

J'ai des attestations à faire auprès de mes clients! Ça va être pénible à demander ça. Le formulaire demande des informations privées dont copie d'une pièce d'identité ou document avec signature.
Je n'ai pas l'impression qu'ils sont très courageux les Charentais. On va voir si vraiment ils sont avec moi et me soutiennent comme ils le disent...

Pas de nouvelle de mon agent, je ne sais pas ou en est la touche. Maintenant que je suis décidé j'ai tellement hâte d'arrêter.

Demain, 13h30, rdv avec ma banquière pour négocier un découvert plus important et lui annoncer ma mise en vente. Je n'ai pas osé regarder mon compte bancaire aujourd'hui, il faudra que je le fasse avant le rdv...

Reçu ma super balance connecté wifi, maintenant, y a plus qu'a!
Tout le monde fait généralement ça pour maigrir, moi c'est l'inverse. Il faut que je mange, il faut que je grossisse mais tant que j'ai ce rythme à la boutique j'ai peur que ce soit un peu beaucoup difficile.

Ptite mère revient vendredi soir, je sais déjà qu'à partir de là je pourrai enfin avoir un soutien et une aide et de ce côté, je sais que je peux fermer les yeux avec pleine confiance.

Finalement mon arrêt brutal avec le Prozac semble bien se passer. Cela fait combien de temps aujourd'hui? Un mois?Par contre j'ai repris le bédo régulièrement, ça remplace! Je ne fume pas au même point qu'à Paris mais quand même ...  Allez hop! Retour du mal être?! Bah.

lundi 3 février 2014

point.

La nuit dernière: 10h de sommeil, idem pour aujourd'hui... Un peu fatigué le Piel?

Les nouvelles ...
Mon agent m'avait parlé d'une touche pour un acheteur potentiel de la boutique, je n'ai pas plus de nouvelle aujourd'hui...
Ptite mère devait rentrer demain mardi mais finalement,elle reste plus de temps avec son amie et sera de retour ici vendredi soir.
Ma chaudière ne marche pas, j'attends depuis plusieurs jours le plombier mais ça fonctionne souvent comme ça ici ... Les artisans doivent passer .... On les attend ...
Martine, confirmation de ce que tu disais au sujet de la contre visite médicale, mon cas ne fera pas jurisprudence, le médecin contrôleur confirme l'arrêt de l'autre ! Et, effectivement, c'est logique, celui-ci se trouve à quelques kilomètres du premier et, obligatoirement, ils se connaissent.
Je dois appeler mon avocat aujourd'hui pour faire un point sur le licenciement de mon employée. Son énième arrêt est terminé depuis samedi mais je sais très bien qu'elle ne viendra pas demain. C'est pour cette raison que je lui ai envoyé un mail (à mon avocat) afin de savoir comment je dois agir SI JAMAIS elle se ramène au boulot demain ... "appelez moi lundi pour faire le point", m'a t-il répondu ...

Comme lundi dernier, aujourd'hui je dois:
- Chercher une commande intermarché pour le magasin
- Déposer recettes à la banque (facture tabac prélevée aujourd'hui ou demain et je suis très très juste ... même au dessus de mon découvert autorisé je pense). J'ai justement rdv avec ma banquière jeudi prochain, à ma demande, afin de lui demander une autorisation de découvert plus importante et lui annoncer ma mise en vente.
- Passer à la boutique déposer mes courses
- Passer chercher ma commande de fromages de ferme qui n'ont pas pu m'être livré vendredi dernier.
- Balade de Gaspard et Zoé
- Ménage (il y a à faire!).

En milieu de semaine je dois recevoir un achat que je me suis fait il y a quelques jours: un pèse personne connecté wifi. Je me suis dis que ce serait peut-être une aide pour moi afin de me bouger côté alimentation en me donnant des objectifs précis que je pourrai suivre sur ce nouvel outil technologique (fonctionne avec une application qui envoie courbes et autres infos) parce que ce n'est pas possible de continuer cette hygiène de vie, je me demande comment je marche encore.
Même si, tant que j'ai la boutique, je n'aurai toujours pas l'énergie nécessaire pour élaborer de bons repas équilibrés, je m'y attellerai quand je ne bosserai plus.

J'ai fait un test avec mon application podomètre que je mets en route à chacune de mes promenades mais cette fois-ci je l'ai laissé en marche toute une journée. Je fais en gros 12kms/jours!

12h30: point fait avec mon avocat. Nous décidons de lancer le licenciement même s'il y a possibilité de perdre en cas de prud'hommes car les faits sont là: je licencie pendant l'arrêt. Il n'empêche que le conseil de mon contact des prud'hommes de Paris est bon: effectivement, le peu d'effectif et la désorganisation du magasin en raison de cette absence reste un bon motif. Il me faut dès aujourd'hui demander des attestations à mes clients pour qu'ils confirment qu'avant ces arrêts j'étais ouvert le lundi matin et à 7h30 au lieu de 9h aujourd'hui en semaine (perte de 11h d'ouvertures par semaine)
Mon avocat va m'envoyer la lettre de licenciement qu'il me faudra envoyer à mon employée.

Je n'ai pas le choix, cela peu durer des années et je n'ai pas ces années puisque je vends. Le fait de vendre avec un employé sur le dos obligerait les futurs acquéreurs à le garder, ce qui n'aidera pas à la vente (ou le prix devra être vu à la baisse).

Alors go! J'espère, cette fois ci, que j'aurai un peu de chance, au moins une fois, s'il vous plait!
 

mardi 28 janvier 2014

Fait.

Ça y est, enfin cette putain de formation obligatoire est faite. Formation qui pourrait ne durer qu'une heure au lieu d'une journée entière. Je n'ai rien compris sur la plus part des trucs. Toutes ces abréviations, ces pourcentages et autres ne me parlent pas du tout. 
Ambiance? Aucune! U
Nad devait venir me récupérer mais j'avais tellement mal à la tête et tellement envie de rentrer chez moi que je n'ai pu patienter, j'ai appelé un taxi. 65€ la course. Bang. 

Me voilà donc avec une journée de recette en moins que je vais bien sentir passer lundi prochain,jour du débit de ma facture tabac. Si je le peux, je vais essayer de demander un rdv avec ma banquière pour demander une augmentation de découvert et lui apprendre la mise en vente de mon commerce pour que, au moins, jusqu'à la fin, je n'ai plus à angoisser comme un malade tous les 15 jours. 

Il faut aussi bien que je me renseigne sur les conséquences de ma vente de la boutique comme par exemple le RSI : je vais devoir payer quelque chose je crois car c'est rétroactif à moins que mon agent l'est déjà calculé dans mon prix de revient net, mon bail: il se termine quand, les travaux obligatoires au 1er janvier 2015 à faire pour accueillir les handicapés dans la boutique. Au jour d'aujourd'hui je n'ai pas du tout les moyens de les payer. Est ce que cela sera à moi de le faire même si je vends dans les prochains mois? Bref, il faut que je me renseigne bien sur tout. Mais j'ai tellement pas de temps pour le faire. Et mon inventaire que je n'ai toujours pas terminé!!! Toute ma réserve reste à faire et ensuite tout mettre au propre. Heureusement que ptite mère est de retour la demain prochaine!

Demain, j'ai un an de plus, ça ne se fête pas. Demain retour à la boutique et tout ce que cela demande ...

lundi 27 janvier 2014

lundi.

Réveil programmé à 10h pour avoir le temps de trainer avant l'invitation à déjeuner chez mes amis meuniers à midi mais c'est naturellement à 9h que j'ouvre un oeil. Immédiatement je pense à ma vente boutique en demandant à ce que cela arrive vite, très vite. Tellement envie d'être libéré, de me reposer, de pouvoir retrouver ma maison propre, de faire la balade de Gaspard et Zoé quand je le souhaite sans sentir de fatigue physique, ne plus avoir d'obligations.
Ces 3 dernières années étaient lourdes, très lourdes. Apprendre au jour le jour le métier, prendre en plein coeur les trahisons de Gaël, puis de Cathy, vivre le décès de mon fidèle chien Balthazar et de mon chat Cachou, l'embrouille avec ptite mère qui quitte notre maison puis avec mon frère jusqu'à la réconciliation provoquée par la terrible nouvelle de sa tumeur .... c'est beaucoup pour un seul homme.

Même si mes Patous m'obligeront à être présent à la maison, je pourrai m'organiser pour quitter quelques jours mon village histoire de changer d'air. Pour moi je n'ai pas eu de vacances depuis 3ans, depuis ma semaine ou je suis allé voir ma soeur à Glastonbury car les vacances de février dernier dans le sud de la France avec Gaël et les problèmes que nous avions ne comptent pas. C'était une semaine tellement pourrie aussi bien météorologiquement qu'humainement que le repos était loin d'être là.

Il faut que je vende vite, je ne me vois pas tenir la boutique pendant encore 1 an!!! Même m'annoncer 6mois serait bien trop moi.

Et même si je m'apprête à quitter le métier j'ai cette foutue formation obligatoire à faire demain à Angoulême. Au total, ça va me couter plus de 2000€ puisque je dois perdre une journée de recette pour m'y rendre. C'est Nad, l'amie de Thib qui va m'amener, elle travaille à Angoulême. Les horaires ne correspondent pas tout à fait alors je serai bien en avance pour l'arrivée et bien en retard pour le départ mais je n'ai pas le choix. Dès que je ne bosse plus je passe mon permis de conduire!

Des nouvelles de Paris.
Ptite mère compte les jours jusqu'à son départ, elle n'en peu plus. Princesse fait toujours la tête. C'est pas cool pour elle mais aussi pour mon frère. Ça crée une mauvaise ambiance dont il n'a vraiment pas besoin en ce moment.
Mon frère a vu sa dose de chimio augmenter ce qui lui apporte des nausées. Il ne peut plus avoir de rayons car trop violents. Normalement il devrait reprendre prochainement son boulot à temps plein mais il craint ne pas en avoir la force, la fatigue est trop lourde. Hors c'est ce qu'il ne veut surtout pas. Il veut continuer à bosser, à être dans la vie. Et en même temps, sa société l'acceptera t-il encore en temps partiel? Ce n'est pas dit.