... et aussi sur TWITTER!

mardi 6 décembre 2016

Cette vidéo résume bien les raisons de ma présence aux côtés de ma chère petite mère!

https://www.facebook.com/15h.tv/videos/1130656990334176/

lundi 5 décembre 2016

YGrande nouvelle du jour, le frère de belle doche Princesse doit faire une halte d'une nuit demain à la maison avant de retrouver des amis à Biarritz (salut Jimmy!), hors ce mec je ne le sens pas non plus, ce doit être dans les gènes. Je me tape déjà la princesse, ce n'est pas pour me taper en plus sa famille. J'irai le saluer et repartirai ensuite dans mes pénates. 

Quant à sa soeur, ça va, elle ne viendra que deux jours pour Noël mais maintenant que j'ai vu que j'arrivais encore à faire face, j'appréhende bien moins la situation. 

Noël justement. Bon, je n'ai toujours pas fait les décorations. Je me dis les faire aujourd'hui, il le faut: la météo est encore belle et plutôt clémente côté température mais cette année vraiment je me traîne. Si dès le départ, les autres années, je n'avais pas fait du Disneyland dans le jardin, je pourrai la jouer modeste mais maintenant c'est trop tard. Les enfants s'attendent à voir des lumières partout, ce Noël doit être comme les autres, la magie doit perdurer! 

Côté cadeaux, j'ai pratiquement terminé, ne reste que mon petit neveu de 7ans, mon grand m'a transmis hier soir sa commande qui n'est que pour sa PS4. Ce n'est pas avec ça qu'il décollera de l'écran! Alors c'est: un jeu vidéo et un abonnement de 12 mois à PlayStation (je ne savais même pas que ça existait). 

Hier dimanche, j'avais décidé de ne pas faire de recettes de cuisine (depuis 2 semaines je suis à fond dedans!) d'autant plus que nous avons des restes. Quand tu n'es que deux....
Mais finalement j'ai eu envie de faire pour la première fois des chouquettes même si je n'avais pas de sucre cristal. Je pensais que du sucre en poudre allait arranger l'affaire mais non, ce petit détail fait toute la différence. Elles étaient belles et bonnes mais on sentait le manque. 

Maintenant que mes Patous ne sont plus friants de grandes balades quotidiennes et que je ne bosse plus, mine de rien je ne fais plus d'exercices et cela se ressent: j'ai vu avec horreur que j'avais en 2ans 4kgs en plus!!! Énorme pour moi qui n'est JAMAIS pris un gramme. Et le pire dans tout ça c'est que j'ai un petit bidon qui commence à se former. Bon, c'est encore très léger mais ce n'est pas possible, hors de question que je me laisse aller. A mon âge (!) je dois faire gaffe. Alors plus de coca pendant mes repas, moins de sucre dans mon café, une alimentation plus équilibrée (mais pas pour autant plus légère!) et je remplace mes grandes marches avec mes Patous par des grandes marches avec la chienne de ma mère, le petit coton de tuelar. C'est bien plus pratique qu'avec mes loulous car je prends la voiture avec elle et me gare dans les petits chemins, ce qui m'évite de traverser le village en laisse. C'est sur qu'avec ma petite voiture (grandeur d'une smart), il est impossible de faire ça avec mes montagnes des pyrénées, pas même la moitié de leur corps ne pourrait entrer!
C'est tout bénèf' pour le coton qui est ravi parce que depuis que ma mère l'a, elle a régulièrement mal à sa jambe et ne lui fait donc que très rarement de promenades. Même devant la maison mais la, c'est plus par flemme je pense. Bon, nous avons un jardin assez grand pour cette petite race mais je sais que psychologiquement, le fait de sentir des odeurs d'autres animaux est bon pour eux.

À suivre! 


samedi 3 décembre 2016

J'entre depuis quelques jours dans une phase plus correcte: terminé (pour l'instant?) les couchers à 3-4h du mat' avec reveils à midi. Ces derniers temps c'est plutôt minuit-1h/8h30-9h.

Un peu de rangements dans mes placards qui m'ont fait retourner dans le passé. Passé de paillettes et de nuits parisiennes avec ma business card de "l'Etoile", un restaurant-boite côté et sélect de l'époque qui n'existe plus aujourd'hui je crois, géré par T.Gomez, une homme des nuits de la capitale.
J'avais beau avoir la carte, ce n'est pas pour ça que j'y passais tous mes weekend mais il,y a eu de bons moments. 

Autre souvenir bien moins agréable: je découvre dans un tiroir un sac Disneyland avec un objet emballé dans du papier journal. J'ouvre et découvre 2 coupes de champagne. Alors là ça brille moins: c'était lors du premier séjour au parc que j'avais offert à Gael avec une nuit dans une des suites du New York Hotel. Elles n'avaient même pas été lavé, des traces de champagnes complètement sec restaient sur le verre. Jamais déballé depuis notre retour, soit environ 4ans!!! 

Ça m'a rappelé toutes mes dépenses que j'ai fait pour ce mec qui, certainement, commençait déjà à me voler. Je n'ai jamais fait l'addition de tout ce qu'il m'a prit mais entre la boutique et le privé il m'a coûté très très cher! J'aurai pu à la place me prendre les services d'un super beau gigolo de luxe pendant plusieurs semaines! Sans compter que par sa faute j'ai du vendre et me retrouver dans cette situation d'aujourd'hui. 
Oui, c'est vraiment con parce que mon changement de vie aurait pu être vraiment réussi: avoir ce magasin me plaisait. Pas tout seul, c'est sur, mais à deux c'était vraiment très agréable. J'avais bien remonté le chiffre et m'étais fait une bonne petite clientèle dont il m'arrive encore de croiser aujourd'hui quelques têtes qui me disent très gentiment combien ils me regrettent. Mais c'est ainsi. Une dette karlique probablement!
Comment oublier ce passé. J'essaie mais c'est tellement difficile. Des flashs me reviennent très fréquemment encore. Soit c'est ce salaud de Gael, soit c'est mon frère, soit c'est mon ancien boss. J'ai tellement accumulé d'épreuves ces 7 dernières années que les bons moments remontent à bien longtemps. Je ne sais combien de temps cela me prendra. Le fait de ne pas avoir d'activité ne m'aide pas, c'est sur. Depuis, comme toujours, je me raccroche à ce que j'ai: mes Patous. Être jour et nuit avec eux est vraiment du bonheur et je crois qu'il n'y a pas une journée sans que j'ai de la gratitude pour ça.

Alors hier c'était la journée Hollande! Incroyable, tout mon fil Twitter ne parlait que de ça, toutes les émissions de débats ne parlaient que de ça. Même "C à vous" était en direct alors que le vendredi, comme souvent en prod, ce n'est pas du live pour qu'ils puissent se faire un weekend de 3 jours. 
Et vas y que j'analyse la situation, et vas que je juge cet homme. Comment il s'est tenu, comment il s'est exprimé, comment était le son de sa voix, comment était son regard. Alors oui, je n'étais pas Hollande mais merde, laissez le tranquille maintenant. Vous vouliez qu'il parte, il part! J'ai presque de la peine pour lui aujourd'hui! 
Ils se battent tous pour avoir sa place. Ils s'insultent pendant les campagnes, ils se lèchent à la fin. Mais comment peut on avoir envie d'être président de la république surtout dans cette pèriode actuelle, c'est un truc que je ne comprends pas. Il ne doit rien n'y avoir de plus chiant que de diriger la france, non? L'emploi du temps terrible, des réunions, des déjeuners, des voyages vraiment pas touristiques, aucun jour de repos, les poids sur les épaules, plus de vie. Et ne me faites pas croire que c'est pour notre bien! Enfin, ainsi tourne le monde et on ne peut vraiment pas dire qu'il tourne dans le bon sens. 

J'aimerai bien faire quelques changements de mise en page sur mon blog, arranger les liens, etc ... mais maintenant que je ne suis que sur tablette la gestion pour le faire est juste très galère voir impossible. C'est pour ça que j'incruste peu de photos parce que leurs mise en page fonctionne très mal. Les hébergeurs devraient commencer à se mettre à jour et penser à nous, les tablettes! Mon MacBook est dans un coin mais vraiment très proche du décès, je ne m'en sers plus depuis un bout de temps. 

vendredi 2 décembre 2016

Déménagement de nos perruches ondulées en voyant les basses températures prévues dans la nuit. De notre maison de verre (très froide l'hiver, très chaude l'été), elles passent dans ma salle de bain. Je l'ai fait hier soir et j'ai bien fait: gelée dans le jardin au réveil, -3° en température ressentie. Et dire qu'il y a 3 mois nous avions 40°...

Malgré le froid, aujourd'hui devrait être la dernière journée avec ciel bleu et soleil, il faudrait que j'en profite pour faire les décorations de Noël mais je t'avoue que j'ai une flemme pas possible. Installer des guirlandes électriques dans le jardin c'est tout un truc: ralonges, prises ..... Envie d'en acheter des solaires mais bon..c'est un budget dont il faudrait que je me passe actuellement. 

Nous avons les dates des enfants. Maintenant que j'ai réussi cet été à être à nouveau devant la belle doche, c'est moi qui vais faire les A/R pour les chercher et les ramener histoire de préserver ptite mère.   Comme je vais en profiter pour dejeuner avec des potes, ma présence auprès de Princesse ne sera pas bien longue. Premier voyage dans la journée le 17 décembre, deuxième le 2 janvier. Je pense faire mon séjour prolongé à Paris à la mi-janvier histoire d'avoir enfin rendez vous avec mon thérapeute énergétique et voir Nelly pour parler et organiser sérieusement un possible travail avec elle.

Noël, déjà. Le 12ème sans mon père, le 2ème sans mon frère. Quand je pense que de ma famille proche il ne reste que ma mère ... d'où toute mon attention pour elle. Attention que je peux lui apporter à 100% n'ayant moi même pas de famille, pas de mec et pas de boulot! J'ai pas grand chose en fait!

Pour une fois j'ai commencé les cadeaux. La plus part du temps c'est le 23 décembre que je m'y mets mais ça, c'était bien quand j'étais parisien. Ici, les choix sont bien plus restreintes!!!!
Pour ma mère et la belle doche, c'est fait, ils devraient être livrés aujourd'hui. Pour mon neveu le plus jeune j'ai mis un truc de côté avant de valider la commande et pour le grand, il a, parait-il, une demande précise...

Je ne suis pas satisfait de mes écris ici depuis plusieurs mois. Bien différents je trouve qu'à Paris. Ma pèriode actuelle n'aide probablement pas, je suis désolé. Ça reviendra, on y croit! 

samedi 26 novembre 2016

 Alléluia! Nous avons enfin notre visiophone au portail, j'ai alors immédiatement commandé les nouvelles croquettes pour les Patous. J'espère que celles pour Gaspard contre l'arthrose pourront enfin le soulager. 

Je l'ai toujours dit: novembre, mon mois le plus triste. Je traverse des espaces temps abyssales rapides et sans prévenir. La vision de ma vie prend alors un angle de vue super négatif que j'essaie de chasser au plus vite après avoir essayé de l'accepter. Je pense aussi que je suis sensible au moral de Mam' et même si elle dit et semble montrer que tout va bien, je ne la sens pas, confirmé par des petits détails. Je pense qu'elle a toujours la tristesse de la mort de mon frère et cela ne la quittera plus jamais. Bien que j'essaie de prendre soin d'elle, je suis malheureusement impuissant pour lui retirer ce poids qui est encore plus lourd en cette période de fêtes de fin d'année qui approchent. En fin de compte je ne sais pas si mes périodes de "down" viennent de moi, de Mam' (que je ressens) ou des deux. 
Chez moi aussi le départ de mon frère est encore très présent et plus le temps passe, plus il manque, plus j'ai peur d'oublier des détails: sa gestuelle, sa voix, ses habitudes... c'est pour ça que j'ai pris au max des photos et petites vidéos de lui dès que nous avions appris sa terrible maladie. 
Un nouveau Noël sans lui. Ce sera le deuxième. 

Noël. 
Mon dieu, je vais devoir m'atteler à la décoration intérieure et extérieure. Je ne fais ça que pour les enfants et comme j'ai commencé dès leurs naissances, je ne peux plus arrêter maintenant. Encore jeunes, je veux qu'ils gardent des souvenirs magiques de ces fêtes. 

Moi qui ne cuisine jamais, depuis une semaine je ne sais pas ce qu'il se passe, je suis à fond dans les fourneaux. Je glane des recettes sur le net que je teste... Potimarons farcis, tartines de steak hachés (!), soupe de pois cassés, tarte thon-saumon, aubergines farcies au pesto, flanc, fondant au chocolat et sa sauce anglaise... jamais je n'ai réalisé ce genre de choses. Moi, généralement c'est : steak hachés petites pommes de terre, pizza, pâtes, bref, les trucs très basiques et pas du tout équilibrés.
Mam' a arrêté de cuisiner depuis bien longtemps, je suis alors encore plus content de ces réalisations dont elle peut profiter. Maintenant, je me connais, combien de temps durera cette pèriode? 

Dossier Portail: toujours pas de retour, nous attendons de savoir ce que l'on va nous demander de refaire. Espérons que seule la peinture suffira. 

Vote. Je ne comptais pas du tout participer aux primaires et puis finalement, si. En écoutant Fillon, impossible de pas aider à le zapper du pouvoir suprême. Mai 2017 me faire peur. Fillon, Le Pen, l'horreur. Je n'arrive pas à croire que nous en sommes arrivés là. L'équilibre est tellement fragile. J'y retourne demain même s'il y a peu d'espoir que Juppé gagne et que ça me ferait chier de participer alors à la campagne de Fillon en glissant les 2€ dans l'urne. Mais que faire. 
Et cette chère Marine, tellement dangereuse parce que très bonne communicante. Je dois avouer que si je ferme les yeux sans savoir que c'est elle qui parle, je peux être d'accord sur certains propos. Mais tout cela est un piège les amis! S'il vous plaît, n'entrez pas dedans! Étudiez bien les membres de ce parti, les ex. GUD qui sont encore présents par exemple. Regardez bien comment les maires FN aujourd'hui au pouvoir gèrent leur commune. Regardez les actes, n'écoutez pas les paroles, surtout celles des politiques.

Je n'arriverai jamais à comprendre le problème des immigrés. Ce sont des humains, point. Ils sont comme vous et moi sauf qu'ils fuient leur pay en guerre. Vous ne seriez pas content vous, si la France était envahie par Daesh par exemple, de trouver refuge dans un pays voisin? Il faudrait plus se mettre à la place de l'autre et non n'être centré que sur sa petite personne, son petit confort. De l'empathie, voilà, avoir juste de l'empathie pour l'autre. Je n'arrive pas à voir les races, je ne vois que l'humain et même si ça fait bateau: nous sommes tous frères, nous partageons tous la même et unique planète, nous respirons le même air!!! Comment des cathos peuvent être dans l'extrême? "Aimez vous les uns les autres", "dieu vous à fait à son image", etc, etc ... alors!!! Oui, je ne comprends pas tout ça. Et quand je vois en plus des personnes qui se disent spirituelles adhérer à des idées extrêmes, alors là, je suis encore plus perdu! Être spirituel et repousser l'autre, ce n'est tout simplement pas compatible. J'essaie de comprendre ... sans y arriver... et sans juger. 

vendredi 18 novembre 2016

Je me dis que je dois passer écrire quelques lignes mais mon quotidien est tellement calme que je ne sais vraiment quoi t'écrire. Pas de chamboulements et tant mieux. 

Weekend dernier, 3 jours chez mon amie Brigitte qui fêtait ses 48ans. 48ans, déjà. Je l'ai connu elle devait avoir 10ans. C'est l'une des filles de ma chère petite "mamie" que nous avons enterré il y a moins d'un an. Brigitte habite dans le sud d'Angoulême à 10mns de chez cet enfoiré de Gael. Pour l'aller, j'ai pris le TER et bien sur, un flash black m'est revenu alors que nous étions à l'approche de la gare. Je me suis souvenu de la première fois où Gael m'a trompé ou du moins s'apprêtait à le faire. J'avais alors arrêté la relation mais il s'est jeté à mes pieds, en pleures (véridique!) me suppliant de rester avec lui, qu'il ne recommencera plus, et blah blah blah et blah blah blah. 
Je dis qu'il s'apprêtait à me tromper car, souviens toi, j'avais fait tout un stratagème pour confirmer mon intuition en prenant un faux pseudo sur un site de rencontres, Gael avait mordu en 2 minutes et rendez vous était pris avec "cet inconnu" dans le hall de la gare d'Angoulême. Je ressens encore au fond de moi les émotions qui me traversaient à l'approche de l'arrivée et au moment où je l'ai vu là, attendre. Alors ce weekend, en marchant à nouveau sur ces pas du passé je me suis dit intérieurement qu'il fallait définitivement que je coupe avec cet épisode et qu'aujourd'hui je reviens à cet endroit en en étant libéré, de nouveau vierge de toutes émotions. 
Oui, comme tu le vois, ce passé est encore et toujours très présent. 
Je ne zappe pas l'envie de prendre rendez-vous avec Gilles, à Paris (thérapeute énergie) seulement j'apprehende sa facture car si elle est la même que celle de sa femme, ça me freine pas mal. Néanmoins il faut que je programme ce séjour parisien au moins pour voir Nelly afin de parler sérieusement du travail pour lequel elle voudrait m'engager dans sa petite société et dont, il me semble, je t'ai parlé dans l'un de mes derniers post. La mission: obtenir des dotations pour des jeux concours dans les médias, un travail qui me permettrait de rester ici, à la maison. Nous devons nous renseigner sur mon statu. L'idéal serait que je sois déclaré mais c'est tellement bien fait en France qu'il est très difficile pour une petite structure de se le permettre. À suivre. 

Des nouvelles de ptite mère: ça va. Elle récupère enfin de la grande fatigue qu'elle ressentait depuis plusieurs mois.

Des nouvelles de mes Patous: ça va aussi. Toujours pas de nouvelles croquettes pour soulager mon Gaspard de son arthrose car toujours pas de sonnette à notre portail: gênant pour la livraison. Un visiophone devrait être installé prochainement mais quand? Ici, les artisans tu sais, c'est un peu quand ils veulent. 

Portail : nous avons encore reçu un courrier hier nous indiquant que nous n'avons pas demandé une autorisation pour le changer. Celui ci ne vient pas du même organisme que le premier. C'est dingue, on est pas chez soi! Mam' a écrit au mec la semaine dernière, très rapidement nous recevons de sa part un A/R mais celui ci était juste pour prévenir que la lettre était bien arrivée! Non mais sans deconner! voilà comment notre argent est dépensé! Les mecs n'ont que ça à faire. À suivre.

Le Monde: je le regarde, je l'écoute mais me sens en dehors, ne comprenant toujours pas l'humain. La politique toujours aussi catastrophique, on nous rabâche les primaires de la droite, ils bataillent entre eux pour avoir le pouvoir. Si tous ces politiques ne veulent vraiment que le bien de la france pourquoi ne se mettent ils pas tous ensemble pour travailler dessus? Allez hop! Gauche, droite, centre: prenez le bon en chacun et bossez! Unis, ensemble pour un même objectif. 
Je ne sais que penser du petit dernier: Macron et je n'ai pas étudié son programme mais dois reconnaître que jusqu'ici, ce que j'entends aujourd'hui me plait pas mal: enfin du sang neuf, jeune et en plus pas désagréable à regarder! Pour le mariage Gay, pour permettre aux salariés qui démissionnent de toucher le chômage, ces deux points me plaisent. Après il en reste certainement d'autres qui sont moins cool mais au moins, j'ai envie de découvrir ce mec. En plus sa candidature énervent tous les autres, c'est bon signe! 
Avoir une rentrée d'argent en cas de démission, franchement, je trouve ça chouette. Cela permettrait bien plus de liberté aux salariés qui sont mal à leur poste ou souhaitent tout simplement changer de vie. Bon, après, voilà, c'est de la parole de politique...
Concernant Trump, je crois qu'il est inutile de développer. C'est comme si Hanouna devenait notre président.

Bon ben finalement j'ai pu écrire quelques lignes! 

mardi 1 novembre 2016

Voilà, fin des vacançes scolaires, retour demain à Paris pour mon petit neveu. J'espère tomber sur un contrôleur compréhensif à ma monté du train (précédent post).
5 heures à Paris avant mon train de retour. Rendez vous pris avec ma chère amie Nelly pour dejeuner ensemble et passer ce temps d'attente avec elle dans les rues de la capitale. 

Nous avons eu de la chance pour cette dernière semaine de vacances: très belle météo qui, d'après les prévisions, devrait partir dès demain pour apporter nuages et baisse des températures.
Mes tilleuls et mon figuier se dénudent à vue d'œil et recouvrent de leurs feuilles le sol de notre jardin. Comme la vie, comme le temps qui passe: impossible de lutter contre. 

Le temps qui passe. Facebook me l'a rappelé hier en me remémorant le post que j'avait fait 5ans avant jour pour jour: c'était une photo de mon Jo prise au McDo d'Angoulême. Et là, tu te rends compte que 5ans c'est rien mais en même temps c'est énorme! Mon neveu en avait 7, une tête vraiment de petit garçon qu'il n'a plus aujourd'hui. Pourtant de cette journée je m'en souviens comme si c'etait hier. Dans 5ans ma mère aura 82ans et moi 51! Au secours! Je n'avais pas besoin de ça pour me rappeler à quel point il faut profiter de l'instant présent. 

Pic d'angoisses depuis 3 jours: j'ai refais mon budget et en fait je ne suis pas bon du tout!!! Mon virement de 300€ que je me fais de mon loyer parisien couvre tout juste mes prélèvements obligatoires. Panique! Je ne vais pas pouvoir continuer comme ça des années, je ne veux vider toute mon épargne, ce qui, jour après jour se produit doucement mais sûrement. Même si cela reste inenvisageable pour moi, histoire de me mettre un coup de pied au cul je me laisse jusqu'au mois de mai pour trouver un boulot. Si à cette date je n'ai rien trouvé alors je repars vivre à Paris (en ayant trouvé avant un taf là bas car cela me demandera de récupérer mon studio et donc de ne plus avoir une seule rentrée d'argent). Même si je me dis qu'un retour est impossible toujours pour les mêmes raisons: mes Patous et ma mère. C'est vrai, Mam' a besoin de moi. Physiquement elle fatigue. Une soit disante sciatique qui est là depuis des mois et des mois l'handicape beaucoup. Elle ne peu plus faire certains gestes du quotidien et réaliser certaines tâches. En plus, quand je vois son moral qui part en berne dès que je m'absente une semaine, je te laisse imaginer comment elle serait avec une absence de plusieurs semaines. Et mes Patous! Ils seront malheureux de mon absence, ils ne pourront plus avoir de promenades ni de brossage, ma mère ne peu se baisser pour les câliner et elle n'a aucune autorité sur eux lorsqu'ils se mettent à aboyer à cause des gens qui passent devant chez nous. Elle a beau crier pour les arrêter, rien n'y fait alors que moi, il me suffit de crier leurs noms avec un gros:"STOP!" pour qu'ils s'exécutent. Je sais que ces aboiements réguliers la fatigue. 
Donc ce défi que je me donne est plus histoire de me mettre une dead line tout en sachant que sa réalisation sera plutôt difficile. 
En racontant ma situation à Nelly, elle m'a proposé de bosser pour elle en étant payer au black, nous devons en reparler. Bon, ce ne sera pas des masses, entre 250 et 600€ mais ça me fera ça en moins à pomper sur mon loyer. Elle a monté une petite société qui se charge de trouver des dotations pour des jeux dans les médias, travail que je peux réaliser de chez moi en attendant autre chose de mieux. 
Je pourrai revenir bosser dans les médias, j'ai toujours les contacts et c'est ce que je sais faire mais quand je vois en plus la télévision d'aujourd'hui: H anouna et toute sa bande, c'est à gerber. Mais quand bien même, revenir dans le milieu me demanderait de revenir vivre dans la capitale avec encore plus la sensation d'échec.

Bon, comme tu le vois, je n'avance pas vraiment

Oops! Mon neveu vient me voir: "Piel, on prend un petit apéro?".

Ok, je te laisse.

lundi 31 octobre 2016

C'est quand même très mal foutu la Sncf. Je prends le billet de Mam' pour ramener mon neveu mercredi mais, billet nominatif: impossible de faire changement de nom ou modifier quoique ce soit au risque de perdre la place qui est réservée (d'autant plus que ce train est complet). 

- "Et si je vais voir le contrôleur lorsque je monte dans le train?"
- "Non Monsieur, vous n'avez pas le droit de monter dans un train avec un billet qui ne porte pas votre nom." Me répond madame Sncf. 
- Même si j'ai la carte d'identité de la personne?"
- "oui".

À part emmerder le voyageur, quel intérêt? La Sncf a eu son argent. Que ce soit Jacques ou Jacqueline, qu'est ce que cela change concrètement pour la Sncf? 

Si quelqu'un a la réponse à cette question, welcome!

Quoiqu'il en soit, pas le choix, j'affronte!

samedi 29 octobre 2016

Changement de programme. Depuis 2 jours Mam' se sent fatiguée et hier matin au réveil elle se sentait étrange, toujours très fatiguée et la tête comme dans du coton. Rdv médecin sur le champ, celui-ci lui programme un scanner d'urgence par précaution. Après 5h à l'hôpital elle en est enfin sortie avec ... rien! Ce ne serait pas un AVC (ouf!)  et le scan n'indique rien de particulier. Tant mieux mais je ne trouve pas cet état normal. Hey! La haut! Vous me laissez respirer ok? Pas de nouvelles galères!

Du coup Mam' préfère annuler son séjour à Avignon. Mince alors, même si 20 jours pouvaient faire long, j'avoue que rester une petite semaine tout seul tranquille (même si je le suis tout de même en sa présence) me branchait pas mal. C'est donc moi qui vais devoir ramener mon neveu mercredi prochain. Si j'avais encore eu notre chambre de bonne j'en aurai profiter pour rester quelques jours mais là ... Demander à ma tante? Je n'en pense pas, je ne veux pas abuser de sa gentillesse. Ma soeur y a fait un séjour en début de mois, si j'arrive la semaine prochaine ça fera 3 mois de suite ou nous lui demandons hébergement puisque mon dernier séjour date de septembre. Je vais attendre un peu, attendre mon rdv avec Gilles. Ce sera donc un aller/retour dans la même journée de mercredi.

Avant hier mon amie véto est passée prendre le café à la maison. J'en ai profité pour lui parler de la démarche de Gaspard, du fait qu'il a du mal à lever ses pates avant lorsqu'il marche. Cela pourrait être neurologique et/ou moelle épinière à cause de l'arthrose et des becs de péroquet. Seule chose à faire: veiller à ce qu'il ne prenne pas trop de poids. Bon, tout cela sans auscultation, c'était autour d'une tasse de café mais lorsqu'il me faudra retourner au cabinet, je demanderai à y regarder de plus près.

J'ai alors regardé sur le net la quantité de croquettes à donner par jour pour un Patou du poids de Gaspard (56kgs)... oops! J'en donnais un peu trop. Il est conseillé 638g par jour! Ce qui fait peu je trouve mais j'exécute. Depuis hier, pas cool mais restriction. J'ai décidé aussi d'arrêter les croquettes que nous prenons en grandes surfaces. Même si je prends une marque, je sais que ce n'est pas un produit sain et adapté pour ces chiens que l'on classe dans la catégorie "race géante". Gaspard a eu 6ans hier et déjà des problèmes, il me faut tout mettre en œuvre dès aujourd'hui pour que la suite de sa vie et surtout sa vieillesse soit la plus confortable possible. J'ai trop peur que l'arthrose termine par le bloquer et là, un montagne des pyrénnées de 56kgs... C'est chaud. Je t'assure, j'ai mal pour lui déjà maintenant quand je le vois se lever et se coucher. Il couine, on sent qu'il a mal et que ça lui demande un gros efforts. Depuis une semaine j'ai commencé sa cure pour un mois avec les cachets naturels (à 78€ les 200 cachetons, il lui en faut 3/jour!). 
Le prix. C'est ça le truc! Il faut compter entre 44 et 50€ les 12kgs de bonnes croquettes contre 25€ les 15kgs de la marque Breekis que je prends actuellement! 1 sac fait 8 jours pour un Patou, j'en ai deux, je te laisse faire le calcul!
Mais d'un autre côté il est stupide d'économiser sur un produit qui ne fera qu'accélérer des frais vétérinaire plus tard. Alors même si je ne suis vraiment pas dans une période ou je peux me permettre d'acheter des croquettes "de luxe", je vais le faire. J'attends une réponse d'une association de Patous pour leur suggestion de marque et je lance la commande.

Ma vie est toujours passionnante n'est ce pas?! Côté activités professionnelles, je n'avance toujours pas. Je crois qu'un jour il me faudra revenir vivre à Paris même si aujourd'hui, en raison de mes Patous, je vois la chose impossible, un truc au fond de moi me dit que c'est ce qu'il se passera....

A suivre...

mercredi 26 octobre 2016

Vacances scolaires, pas trop le temps de passer et surtout pas trop de trucs à te raconter. Mon neveu Jo qui est là depuis 5 jours avec son ami de petite enfance repart ce matin et nous enchaînons avec son frère qui arrive ce soir jusqu'à la fin des vacances.

Même si la date officielle est le 28 octobre, nous avons fêté les 12ans de Jo samedi dernier. Pensées à mon frangin bien sur. 2ème anniversaire sans sa présence...
12ans! Comme le temps passe! Je revois l'instant ou mon frère m'envoi par texto: "te voilà oncle!" J'étais alors sur le quai du RER à la station Luxembourg. Ça me parait si loin et si prêt en même temps. Dire que c'est ce même petit garçon qui est là maintenant aujourd'hui! Il a tellement grandi.
Tout c'est bien passé avec son copain même s'il y a eu des moments de "gueules" entre eux qui repartaient aussi vite qu'ils arrivaient. C'est la première fois 1/ qu'il venait en train tout seul, 2/ qu'il emmenait avec lui un copain de Paris. Du coup nous avons eu bien moins à nous en occuper: libres de bouger comme ils veulent dans le village.





Autre anniversaire aujourd'hui même: Gaspard, mon Montagne des Pyrénées qui a maintenant 6ans et malheureusement déjà bien fatigué par l'arthrose. Avec le retour de l'humidité j'ai repris une cure de cachets naturels d'un mois pour lui. Même si la saison semble plus enclin à des balades, j'ai observé sa démarche en le filmant version "ralenti" avec mon iPhone et il a vraiment des problèmes avec ses pâtes avant: il n'arrive pas à les lever suffisamment alors elles raclent le sol et je pense que c'est pour cette raison que des grandes marches lui sont maintenant difficiles. Comme je l'ai déjà écrit je crois, sa vieillesse me fait peur.

Le décors de l'hiver s'installe doucement mais sûrement avec une accélération ces derniers jours: nos arbres se dénudent rapidement mais le véritable froid n'est pas encore là si ce n'est très tôt le matin (je dors!) et le soir. 

Mon amie véto ne va pas tarder à passer à la maison prendre un café, je dois te laisser. J'espère que tout va bien de ton côté.

mercredi 12 octobre 2016

Alors les lunettes contre la lumière bleue de la marque "blueberry" sont à éviter. Tu te souviens? J'avais acheté une paire sur internet il y a plusieurs mois parce que mon opticien réclamait une ordonnance et ne pouvait m'en fournir. Eh bien point de vue qualité monture: nulle. J'y prenais vraiment soin, soudainement, sans choc ni rien le verre gauche tombe: monture cassée. J'arrivais néanmoins à les utiliser encore mais voilà que deux jours après la branche droite me reste dans les mains. Poubelle. 

Retour chez un autre opticien et celui ci m'apprend que s'il n'y a pas de correction, aucune ordonnance à avoir. Ha bon. Bien. J'achète. Kriss, à suivre. 

L'hiver commence à se faire sentir. Chaudière de nouveau en marche le matin et le soir, le vent a changé: plus fort, plus froid, il accélère la chute des feuilles qui commencent déjà sacrément à changer de couleurs. Nous sommes à l'entrée du tunnel. Fin du mois, changement d'heure, la nature va hiberner.

Tu sais que depuis un mois nous avons un nouveau portail. BANG! Recommandé reçu aujourd'hui de la culture d'Angoulême. Dans le plis 3 feuilles: un courrier, une photo de notre ancien portail et une de notre nouveau. On nous annonce que celui-ci ne convient pas du tout pour le patrimoine historique car, avec le château du village, nous ne sommes pas libre de faire ce que nous voulons. Ce qui se comprend mais enfin il y a des limites. Les changements qu'ils nous imposent sont que les lattes de bois doivent être à la vertical, non à l'horizontal comme aujourd'hui et peintes!!!! Il faut en plus demander une autorisation pour faire ces travaux! Alors qu'un peu plus loin il y a un grand hangar qui a été construit "rue bellevue", ça ne s'invente pas: il y a une belle vue du château. Ce hangar (marron en taules pas du tout esthétique) occulte totalement la vue et gâche le paysage mais là, c'est Ok car ce n'est pas une habitation!! Non mais franchement, ou est la logique là dedans?! Du coup, mon ami Thib qui a fait notre portail passe tout à l'heure pour voir ça mais quoiqu'il en soit nous allons être obligé de modifier tout ça et avons deux mois pour faire une demande d'autorisation!!!!

J'en ai marre des galères dans cette région!!! Depuis que j'y vis il n'y a que ça.

Point de vue moral, ça se maintient mais je reconnais que je dois faire des efforts. Ce foutu passé est toujours bien présent et le voile pour demain est toujours aussi épais. Rien en vue.
Dimanche dernier, alors que je faisais la balade avec mes Patous je réfléchissais et m'imaginais devoir revenir vivre à Paris en septembre prochain (car la location de mon studio est de septembre à septembre) mais ce n'est vraiment pas une perspective qui me plait et qui appuyerait encore plus sur la sensation d'un échec total de mon changement de vie. Revenir en arrière? Comme avant? En plus sans pouvoir revenir tous les week-ends comme c'était le cas car mon salaire sera certainement bien moindre que celui de mon ancien boulot? La déchirure à chaque fois que je quittes mes chiens? Ho! Non! Je ne veux pas de ça. Néanmoins à un moment il va falloir faire quelque chose. Mon virement de 300€/mois est tout de même très juste et puis, même si ce n'est pas du tout ma philosophie car la fin de vie n'a pas d'âge: penser à ma retraite si jamais je vais jusque là et si jamais il y a encore une retraite à ce moment là (ce que je ne crois pas). Donc vraiment, un retour à Paris serait le dernier, dernier recours. Et si je serai malheureux de quitter mes Patous, eux le seront aussi. Ptite mère est incapable de pouvoir s'en occuper comme il le faudrait (balades, brossages, etc ...). Mon énergie remonte très très doucement. Pas assez forte pour arriver à me faire bouger, à me dire "STOP! Maintenant, ça suffit!". J'avance vraiment à pas de fourmis. 

Cette semaine il faut absolument que je téléphone à Gilles pour prendre rendez-vous avec lui à Paris. Tu sais, le mari de la femme que j'ai vu la dernière fois. Lui, je crois vraiment qu'il pourra m'apporter des réponses à mes questions et m'éclairer sur demain. Même si ma tante m'a encore dit la dernière fois que je revenais quand je voulais, je ne veux pas abuser. Mon amie Nelly peut m'avoir avec son boulot 2 nuits dans un palace parisien. 2 nuits, c'est vraiment un court séjour. Palace la classe? Je m'en fou royalement, je préfèrerai être dans l'appartement de ma tante mais cela me permet de venir sans être dépendant que quiconque. 
Cela ne peut pas se faire avant la mi-novembre car la semaine prochaine c'est déjà de nouveau les vacances scolaires!!!! Mon grand Jo arrive pour la première fois avec un ami à lui. Ils resteront une semaine et nsuite, on enchaine avec mon deuxième neveu. De là, ma mère le ramènera pour la rentrée et en profitera pour passer 15 jours chez son amie d'Avignon (tout part de Paris!). Il faudra donc que je reste à la maison pour garder les Patous.

Voilà l'ami, j'ai fait le tour. Rien d'excitant, encore une fois! Ah! Si! J'ai oublié de te dire que moi aussi j'ai un recommandé qui m'attend à la poste. Bon, pas de panique même si ça me vient à l'esprit: ça ne devrait pas être l'histoire du photocopieur qui semble être close et quand bien même, le courrier serait adressé à mon avocat mais ces petits papiers jaune ne sont jamais agréables à recevoir. Si je ne me lève pas trop tard demain (!), j'irai le chercher mais chez nous, dans ce petit village c'est un "relais poste" ouvert uniquement le matin jusqu'à midi!!!

[Mise à jour - 21h]. Thib vient de passer pour l'histoire du courrier au sujet du portail. À regarder de plus près nous sommes sur que c'est une dénonciation. La première photo de notre ancien portail a été prise ce mois d'aout 2016, la deuxième avec le nouveau portail: le mois dernier. Nous ne pensons pas que les services du patrimoine passent tous les mois dans les villages pour photographier chaque devanture!!! Ce serait donc quelqu'un du bled qui aurait pris ces photos pour les envoyer au service.
Ce qui est étrange c'est que quelqu'un est photographié notre portail et en plus avant les travaux, comme s'il savait que peut de temps après il allait être changé. Le mystère reste entier.
DIs donc, heureusement qu'on est pas en guerre dans ce village!!!

lundi 3 octobre 2016

15h, les cloches de l'église sonnent. Voisin du cimetière il me semblait bien que depuis ce week-end un départ se préparait. C'est en sortant pour aller promener les Patous tout à l'heure que je croise plusieurs invités. De Bordeaux, de la ville, très chic, très 16ème, pas agréables lorsqu'on les croise. Nous en déduisons qu'il s'agit de nos proches voisins, ceux qui ont racheté notre grande maison familiale. Eux qui venaient tous les week-end n'avaient pas mis les pieds dans la maison depuis plusieurs mois y comprit cet été. Il y a environ un an j'avais croisé en promenade le couple, tous deux très gentils, des quadras. Lui frisé grisonnant avec lunettes, elle grande, blonde, souriante. Je leur apprends alors le décès de mon frère dont ils ignoraient même la maladie et c'est au moment ou les mots sortaient de ma bouche que j'ai eu la forte impression que elle aussi était malade. Pas spécialement mauvaise mine mais soudainement le foulard qu'elle portait sur la tête me saute aux yeux et m'alerte. Je change alors rapidement ma conversation en tachant d'être le plus positif. 

Depuis, je ne les avais pas croisé. J'avais essayé de me renseigner à droite à gauche dans le village, personne n'avait pu me confirmer mon impression.
Mais malheureusement aujourd'hui, j'en ai la confirmation. Depuis hier il y a du mouvement dans la maison. Ptite mère a vu une silhouette habillée en noire dans leur jardin et la plus part des immatriculations sont du 33. Pas de doute, les cloches sonnaient pour elle. Une personne de plus bien jeune qui part bien trop tôt.

Il y a 3 jours, alors qu'à nouveau je suis en route pour ma balade Patous, je croise Chantal, une connaissance très sympa, très énergique et souriante. De la région parisienne, caissière chez Carrefour, elle n'attendait qu'une chose: être à la retraite et pouvoir enfin rester habiter au village. En attendant cette date de sérieux travaux avaient lieux dans sa maison pour préparer cette future arrivée qui a enfin eu lieu au début de cet été. Depuis, je ne l'avais pas encore croisé. J'avais entendu dire qu'elle avait un cancer du sein depuis peu mais lorsque nous nous sommes vu l'autre jour j'ai fait mine ne rien savoir. Tu sais, dans les villages, tu entends de ces trucs ...  Mais malheureusement effectivement, Chantal me confirme cette triste nouvelle: "Deux mois avant ma retraite j'apprends ça!", me dit-elle.

Cela avait été pareil pour mon père: il n'attendait qu'une chose: sa retraite pour habiter ici avec la femme qu'il aime tant et BANG! Un an après son installation: cancer, il n'a eu que peu de temps pour profiter pleinement.

C'est pour ces raisons que j'ai ces fonctionnements dans ma vie et probablement aussi pour ça que j'ai du mal à m'activer aujourd'hui. VIVRE. Vivre pleinement à fond. Profiter. Profiter de la jeunesse et de la santé. Beaucoup s'épuisent dans un travail qui ne leur correspond pas. Ils attendent la retraite pour enfin VIVRE sauf que la retraite arrive trop tard, à ce moment là ton corps est fatigué et aidé par les nombreuses années ou tu n'étais pas heureux une maladie se manifeste. Le temps qu'il te reste est alors bien moins important que celui que tu avais avant et tu réalises alors que ce que tu as attendu depuis tant d'années, l'objectif que tu t'étais fixé ne pourra se réaliser. Tu te diras: "si j'avais su..." mais il est trop tard, tu ne peux pas revenir en arrière.
C'est ce scénario que je ne veux surtout pas pour moi. C'est pour cette raison que dans l'un de mes précédents post je disais que j'avais changé de vie pour sauver ma peau.

Ces derniers temps il m'arrive souvent d'avoir des flashs de mon frère, malade. Son dernier mois de vie lorsqu'il était complètement enfermé dans son corps, ne pouvant plus s'alimenter seul, boire, aller aux toilettes et encore moins marcher. Il avait des couches, tu te rends compte?! Mon frangin, 47ans avec des couches! Il ne supportait pas faire dedans, ce que je comprends! 
L'autre jour j'étais en train de déjeuner et subitement ces pensées sont arrivées. Quelle chance j'ai de pouvoir tenir ma fourchette, de l'apporter à ma bouche, de sentir le goût des aliments, de me lever pour débarrasser, de faire la vaisselle, de prendre ma douche, de mettre un pied devant l'autre, etc ... Tous ces petits gestes du quotidien que nous faisons tous machinalement deviennent alors sacrés lorsque l'on commence à y mettre de la conscience. Et c'est vrai sans déconner, quelle chance nous avons d'être en bonne santé. Un jour viendra ou ce ne sera plus le cas et ce ne sera pas obligatoirement à partir de 80ans.

Alors carpe diem les amis, carpe diem.

dimanche 2 octobre 2016

Réveillé mais pas encore lever, les yeux ouverts dans mon lit, sans savoir pourquoi je me remets à penser à ma vie d'avant, à des moments avec mon cher boss, à l'univers dans lequel j'évoluais, à la place que j'avais dans la société, aux regards des gens quand ils apprenaient mon poste.
Dès le départ de mon changement de vie je savais qu'avec le temps les moments difficiles (qui étaient nombreux!) allaient s'estomper un jour pour ne laisser place qu'aux bons mais il me suffit de me souvenir de mon hygiène de vie de l'époque pour me faire une piqûre de rappel: je suis parti pour sauver ma peau tellement je ne me sentais pas dans mon élément. Je fumais des bédos du réveil au coucher, j'étais drogué 24 sur 24. 1 petard avant de partir au bureau, 1 petard sur mon scooter lors de mon trajet au bureau, 1 petard arrivée au bureau (dès fois + d'1 vu que mon boss en fumait aussi!), un petard sur mon trajet de retour, un petard une fois chez moi, un petard au coucher et rebelote le lendemain et sur-lendemain. Je ne faisais que fuir mon quotidien. Un jour j'aurais eu un problème: accident de scooter, burn out sévère, cancer, je ne sais pas lequel des 3 mais ma vie ne pouvait continuer ainsi. 

En fait je crois savoir ce qui a déclenché ces pensées matinales: avant de m'endormir hier j'ai visionné sur le web un extrait de "touche pas à mon p oste" ou l'animateur insulte l'un de ses chroniqueurs en lui disant qu'il s'était fait virer comme une merde de sa chaîne d'avant, qu'il était venu le voir comme une pleureuse dans son bureau pour du boulot et qu'il devait fermer sa gueule (!!!). En voyant cette bande interagir avec son animateur (son patron donc) j'ai vraiment retrouvé les rouages des coulisses. J'ai tellement vécu ces comportements que je les connais par cœur. Quand j'étais l'assistant de mon boss je voyais comment les autres fonctionnaient avec lui, devant lui et sans lui, ce côté "béni oui oui", ces lèches bottes qui trouvaient toutes ses blagues drôles, tous ses propos parfaits alors que ce n'etait pas toujours le cas. Certains le reconnaissaient une fois qu'ils n'étaient plus en sa présence. Ils flippaient tous de lui, ils flippaient surtout de perdre leur job, leur place au soleil près des projecteurs. Ils voulaient tous être le chouchou et étaient tout excités lorsque le boss leur adressait la parole ou avait un petit geste gentil. Mon boss en avait conscience et jouait là dessus. Eh bien aujourd'hui, sur le plateau de t pmp je retrouve exactement ces comportements. L'animateur a de grandes ressemblances avec mon ancien boss (qui faisait un peu beaucoup les mêmes divertissements) et les comportements des chroniqueurs sont très ressemblants. Je retrouve cette ambiance. Je suis persuadé que l'animateur fonctionne comme le mien faisait avec le même caractère de cochon. Pour rien au monde je voudrais être aujourd'hui l'assistant de ce mec et je ris quand je vois ses fans faire des éloges sur ce nouvel homme médiatique qui est si formidable, drôle et gentil. Tu parles! Va donc voir derrière les paillettes! Je m'occupais aussi du courrier des téléspectateurs et voyais bien que le jeu fonctionnait. Tu as des gens qui trouvaient mon boss extra, drôle, gentil, certains voulaient même partir en vacances avec lui (pour rester dans le soft!) alors que lorsque tu le connais vraiment tu n'as qu'une envie: ne surtout pas partir en vacances avec lui!!!!
Mais tout cela est normal. C'est du spectacle mesdames et messieurs! 

Alors bien sûr que le chroniqueur insulté ne va pas avouer qu'il a été touché par ces propos (alors que je le sais sensible et susceptible). Je l'ai côtoyé de loin il y a longtemps lorsqu'il était en couple avec un animateur de l'époque qui était grand ami avec le mien. 
En disant la vérité ce chroniqueur risquerait de ne plus être dans les petits souliers de son boss et donc de mettre sa place en danger car si cet animateur se dit sincère à l'antenne, je suis sur qu'une fois celle-ci coupée c'est un tout autre discours. Ce chroniqueur à en plus un égo surdimensionné avec une grande envie de percer dans le métier, il doit donc jouer le jeu, il le sait, tout comme son patron. Dans cette émission ils sont tous hypocrites et je trouve que ça transpire à l'antenne. 



C'est probablement le fait d'être plongé dans cette atmosphère avant de m'endormir qui m'a mis dans mon passé ce matin. 

Maintenant je retrouve mon présent qui m'apporte une belle journée ensoleillée!

samedi 24 septembre 2016

Courrier reçu de la Poste m'invitant à faire un mouvement sur mon Livret A innutilisé depuis longtemps. Hier, direction Poste pour virer la plus grande partie de ce compte sur mon compte courant qui baisse sérieusement et m'apporte des pics de stresse à certains moments. J'ai alors à nouveau fait mes calculs de prélèvements mensuels: de 200€ que je me fais comme virement de mes loyers parisiens j'ai monté la somme à 300 car j'ai visé trop juste. Au final que me restera t-il à économiser de cette rente? Pas grand chose... Serré quand même, serré.
Même si moralement je me sens plutôt mieux ces derniers mois je ne me sens toujours pas boosté pour reprendre à nouvelle fois une nouvelle vie.
"C'est normal, après tout ce que tu as vécu, c'est long", m'avait dit Chantal, lors de mon rendez-vous parisien. Oui mais vas dire ça à mon compte bancaire!

A la Poste je croise là bas M., le mari de mon amie véto qui est conseillé financier chez eux. Séparés depuis quelques mois et assez violemment pour lui, je ne l'avais pas vu depuis, il me propose alors d'aller boire un verre pour en parler.
Il est très touchant car encore pleinement amoureux de sa femme mais il se résigne et fait tout un chemin pour comprendre. Se comprendre, la comprendre. Et il avance bien je trouve.
Début octobre, il change de vie: nouveau boulot dans nouvelle branche dans nouvelle ville: le sud de la France. Il n'a jamais quitté sa région et n'a jamais vécu dans une ville. Bref, il fait le chemin inverse de moi et je lui souhaite plus de chance que moi!

Hier, à ma grande surprise, je me réveil à 14h!!!! C'est autre chose ce matin aidé par Gaspard qui demandait à sortir et des abrutis de chasseurs qui semblent faire une battue, il est 9h quand je me lève. C'est tant mieux car il semblerait que côté météo c'est notre dernière belle journée.
A l'heure ou je t'écris le ciel n'est que bleu au point que la lune soit encore visible. 

Profitons.

jeudi 22 septembre 2016

Retour au calme. Hier soir, restau avec mon amie M., de Biarritz, qui est dans la région pour 3 jours. M., était la personne chez qui je devais passer quelques jours cet été, puis ajourné à ce mois puis finalement je crois définitivement annulé. Je ne m'en été jamais rendu compte à ce point jusqu'à hier mais c'est incroyable comme elle ne parle que d'elle. A chaque fois que j'essayais d'en placer une elle me suivait quelques secondes et BANG! Enchaînait sur un truc à elle. Quand elle me suivait plus de 5 secondes je sentais très bien qu'elle n'écoutait pas. C'est con parce que je m'étais dit que ça me fera du bien de la voir, pouvoir lui parler de mon rendez-vous parisien, de là ou j'en suis aujourd'hui, de mon hésitation pour le remplacement au tabac, etc... Du coup je n'avais qu'une hâte: que cette soirée se termine et sur d'une chose: je ne me vois pas passer si ce n'est même 3 jours 24/24 chez elle. Elle voudra tout prendre en main (activités, sujets de discussions, etc...), cela m'insupportera. C'est fou les gens comme ça. Elle repart demain. Ni elle ni moi n'avons proposé de nous faire un truc aujourd'hui, ni elle ni moi n'avons parlé de mon passage chez elle à Biarritz et c'est très bien comme ça.

Remplacement tabac: décision prise et validée: je ne le fais pas. Pour une fois, je n'ai pas fait traîner, j'ai téléphoné au buraliste dès le lendemain de mon retour de Paris. C'était son répondeur, message laissé. Franchement je ne me sentais pas faire ces 10 jours dans un bar-tabac-presse-Fdj-snack! Juste le temps de prendre mes marques: m'adapter un peu à la caisse et au placement des paquets de clopes dans le linéaire que ma mission serait terminée = 10 jours de galères. Il aurait fallu que je mette mon réveil vers 5h du matin et avec mon rythme de ces 2ans plusieurs jours pour me caler sur ces horaires auraient été nécessaires. Et je me connais: si déjà aujourd'hui ça ne me branche pas du tout, je sais que le moment venu cela aurait été pire d'autant plus que c'était pendant mon mois le moins aimé de l'année: novembre. Je craignais que mam' ne me comprenne pas mais ce ne fut pas le cas, soulagé de ce côté là. Il me reste à en parler à mon amie véto qui m'a mise sur ce coup et le dossier sera clos.

Que t'écrire de plus tellement mes jourées sont relaxes?! Ce matin réveil "tôt" pour moi: 9h30 mais les autres jours c'était autour de midi-13h. J'arrive encore à profiter de ça, de cette liberté, de cette glande générale, de vivre l'instant présent et d'y être bien car ça ne durera pas l'éternité. Le passé reste encore très présent probablement parce qu'à cause de ce passé je me retrouve dans cette situation aujourd'hui. Des flash black de mes galères me reviennent toujours que ce soit du magasin ou de mon frère. Plus le temps passe plus mon frère ma manque. Jamais je n'avais été sans contact avec lui plus d'un an. Un an et 3 mois qu'il est décédé aujourd'hui et c'est toujours un truc auquel je n'arrive pas à me faire. Petit à petit le temps va effacer des détails de lui, je ne veux pas.

7ans que j'ai changé de vie: 9 galères! 
1/ Quitter mon boulot et ma ville de toujours, Paris: un truc qui demande quand même quelques efforts.
2/ Me retrouver du jour au lendemain gérant d'un bureau de tabac-alimentation-presse dans un village de 700 âmes: une sacrée adaptation quand on connait mon parcours professionnel.
3/ La mort de mon cher chien Balthazar.
4/ La mort de mon chat
5/ Gaël: vols.
6/ Gaël: trahisons.
7/ Gaël: garde à vue
8/ Cathy: ma salope de deuxième employée.
9/ La maladie de mon frère et son décès.
C'est greffé à ça mon problème de photocopieur boutique qui me réclamait 5000€ mais heureusement, annulé à ce jour. Bref, cela fait en gros une petite année que je suis TRANQUILLE. Alors oui, je profite encore! 

Je continue de vapotter. De 15 cigarettes/jour j'en suis toujours à 4-5 sans faire d'efforts ni sentir de manque. Cela reste toujours pour moi un bon outil pour diminuer voir arrêter plus tard.

Premier jour d'automne aujourd'hui, ça y est, on commence à entrer dans le tunnel. La nuit tombe de plus en plus tôt, les chasseurs ont repris leur fusil et même si nous avons encore de belles journées bientôt je ne pourrai plus profiter du jardin comme je le fais aujourd'hui. Le bleu du ciel disparaîtra plusieurs mois pour laisser place à la grisaille, l'humidité et le froid, ce qui me demandera encore plus d'éfforts pour garder le moral .... Pouloum, pouloum .......

vendredi 16 septembre 2016

Boulot

Quand je te dis que ce n'est pas dans ma région que je trouverai mon boulot!!!

jeudi 15 septembre 2016

Je me l'étais dis et j'ai bien fait: ne pas trop attendre de mon rdv. C'est son mari en fait que j'aurai du voir, je préfère ses pratiques qui sont plus puissantes et apportent de réelles réponses. Avec lui c'est plus facile car c'est lui qui te les donne, ce n'est pas à toi de les trouver. Bref, c'est fait. Ça m'a coûté chez, trop cher (je n'ose même pas te dire le prix!) même si je sais qu'un travail a été fait, en profondeur et subtilement, j'en suis ressorti comme j'en etais entré: pas de lever de voile, pas d'éclaircissements sur mon devenir, juste des confirmations: en fait je commençais certainement un burn out au moment où j'ai quitté mon boss (mais depuis combien de temps?) et que les difficiles expériences qui ont suivi m'ont apporté un état dépressif. Quand je lui racontais mes 7 dernières années, tous les symptômes étaient là. Maintenant aujourd'hui il faut que j'arrive à contrôler mes "formes pensées", à enterrer le Piel d'avant: ça a duré 7ans, aujourd'hui c'est terminé. 
Elle aussi pense que toutes ces épreuves sont un rééquilibrage karmique.
Il n'empêche que si effectivement depuis au moins 8ans je suis malade, je n'ai rien fait pour me soigner que ce soit en médecine traditionnelle ou parallèle donc la réparation met bien plus de temps. 

Le burn out j'y ai pensé il y a 8ans lorsque j'étais chez moi, à la campagne, un week end. Je faisais la vaisselle et tout d'un coup j'ai pensé à mon boss, à ma rentrée et je me suis effondré en larmes sans crier gare. C'est arriver comme ça, brutalement mais à l'époque le mot "burn out" m'était inconnu. 

Voilà l'ami, j'avance à pas de fourmis mais j'envisage tout de même de voir son mari, au moins une fois. Il faut que je l'appelle pour prendre rdv (et demander avant le tarif!). Il a un agenda assez chargé, je ne sais quand cela pourra être. 

J'ai récupéré sur le palier les affaires qu'il me restait de la chambre de bonne. Aucun de mes livres n'est racheté par Gibert, je vais donc devoir les jeter. Je n'aime pas jeter. Quant à mes vinyles je vais essayer de ramener ce que je peux et ce qu'il restera je regarderai l'argus pour en connaître la valeur et tâcherai de voir si un disquaire voudrait m'en acheter. Il y en a un très vieux pas loin de chez moi: "Crocodisc", rue des Écoles. 

Après avoir vu mon amie Nelly avant hier et hier, je n'ai plus rien à faire jusqu'à mon départ. Balades dans les rues et tranquille chez moi. 

À suivre. 

lundi 12 septembre 2016

Dernier jour avant mon départ à Paris et dernier jour de beau temps pour je ne sais combien de temps. Dès demain, ici, les orages arrivent pour enchaîner avec un temps gris et humide. A Paris, c'est un peu plus tard: orages jeudi.

Ça y est, tout nouveau portail tout beau installé depuis hier matin après deux jours de chantier avec mon ami Thib, son frère et un pote à eux qui étaient là 24/24. Ptite mère a hâté de découvrir ça ce soir, lorsqu'elle rentrera de Paris.
N'étant absolument pas artisan et habile de mes mains, pendant que les gars faisaient le gros du boulot, moi j'étais avec ma seprillère et aspirateur: toute la maison est propre du sol au plafond, ou presque. Quelques petites finitions à faire aujourd'hui pour être fin prêt.

Je t'écris à 12h30, ce qui sera l'heure demain où il me faudra partir pour mon grand rendez-vous à la Garenne Colombe. Je ne sais pas vraiment à quoi m'attendre. Je vais lui raconter mes dernières années, nous verrons le travail qui sera effectué. Qu'est ce que cela va remuer en moi, comment je vais en ressortir? Mystère. Ne pas avoir trop d'attente non plus. Deux mois que ce rendez-vous est prit. Hâte.

Hier, Princesse a fait le grand ménage dans la chambre de bonne, ça y est, une amie à elle qui devrait garder les enfants de temps en temps, va y habiter. Oui, finalement, ça se fait bien que le problème de douche ne soit pas du tout réparé. Mes affaires qu'il me reste (vinyle et livres) m'attendent sur le palier, je vais tâcher d'aller chez Gibert Joseph pour voir ce qu'ils peuvent me racheter.

A mon retour du séjour parisien il me faudra aller voir un buraliste d'une ville voisine: mon amie véto m'a mis sur un coup mais entre toi et moi ça ne ne me branche pas du tout!! Mais besoin d'argent, alors bon, à voir .... Ce serait pour faire un remplacement de 10 jours à la Toussaint, le mois que j'aime le moins: nuit tôt, gris, pluie .. Beurk. C'est un bar-tabac-presse-FDJ hors comme je l'ai dis au propriétaire au téléphone: moi, le bar, je n'y connais rien! Et je n'aime pas ça: les mecs bourrés qui collent au comptoir .... Mais il y aurait un employé pour ça. Je connais cet établissement qui est assez grand, je n'aime pas le cadre et gérer l'affaire d'un autre est encore plus stressant.

À suivre.

vendredi 9 septembre 2016

Dans 3h, c'est le chantier! Thib bien à la maison pour bosser et terminer le portail. Avant sa venue je dois avoir terminé les deux couches de peinture dont je suis chargé. 
Ces deux jours vont être compliqué parce que pendant ce temps là: aucun portail. Inutile de te dire qu'avec les 3 chiens c'est = galères même si Thib a prévu des palettes et bâches, je ne vais pas être tranquille. Si mes Patous voient au moins un autre chiens passer, c'est la course! J'ai vraiment hâte que ce dossier soit clos.

Il y a 2 jours j'avais besoin de retirer du liquide ... Aller en ville juste pour ça alors que mon bureau de tabac fait le système "point vert", autant y aller. Il faut bien que je commence à remettre les pieds dans le village. J'ai commencé un peu cet été, autant continuer dans la foulée. 
Néanmoins il a fallu que je me pousse mais j'y suis allé. Rien, mais strictement rien à changé depuis que j'en été le gérant: plusieurs articles de mon époque sont encore en vente, des affichettes avec mon écritures toujours présentes, aucune modification de l'espace, j'avais l'impression d'avoir encore la boutique est d'y être allé la veille! Les nouveaux propriétaires n'ont pas mis leur emprunte.
Propriétaires qui en on râlebole!!! Ils attendent le bilan et mettent le magasin en vente. "C'est trop de boulot, je n'ai plus de vie, ma maison est un bordel permanent ...." Me dit la patronne. Et encore, elle est aidé par une amployé me qui vient quelques heures par jour et par son mari les week-end.
"Tu imagines quand je gérais le truc seul avec en plus tous les problèmes que j'avais sur le dos!" Lui ai-je dit. Elle comprend pleinement. "Moi, en juin 2017 quoiqu'il arrive, j'arrête"! M'a t-elle répondu.
Et bien sûr, le lendemain de cette visite, je me réveil naturellement à 8h (ce qui est, comme tu le sais un exploit pour moi!)  en pensant à cette difficile période. Comme quoi, ce passé est encore bien présent en moi. Mon ami Thib l'autre jour me disait de ne pas avoir de regrêts, que c'était du passé. Oui, c'est vrai c'est du passé il n'empêche que ce passé joue encore beaucoup sur mon présent! Et maintenant, je fais quoi?! Tant que je n'aurai pas mis une réponse à cette question mon expérience magasin sera encore bien présente.

J'espère, j'espère vraiment que mon rendez-vous mardi prochain à Paris va m'éclairer, lever ce voile qui reste encore si épais pour mon futur, m'aider à comprendre pourquoi ces expériences de vie. Depuis quelques jours j'ai la sensation de me préparer involontairement à ce rendez-vous. Je suis très contemplatif, j'observe l'extérieur comme mon intérieur, au calme. Je peux rester une heure assis dans le jardin, sans rien faire, les pensées passent. Comme si les choses sont en train de descendre, de se mettre en place. C'est que ce genre de rendez-vous secouent. J'ai pu juger et vivre les dons qu'a Chantal (mon rdv) et c'est assez puissant.

Départ J-5. Mam rentre lundi soir et dès le lendemain matin c'est à moi de partir jusqu'au samedi suivant. A peine le pied posé sur le quai Montparnasse il me faudra retrouver le rythme parisien car je devrai tout juste avoir le temps de déposer ma valise à l'appartement de la Sorbonne pour filer à mon rdv qui est à 14h à la Garenne Colombe, une tannée pour y aller, plus d'une heure de transports! Il ne faudra donc vraiment pas que je perde de temps mais après, après, tranquille. Ne sachant pas comment j'allais ressortir du rdv je n'ai rien de prévu avec des potes surtout que si j'en vois ça me demande de sortir et sortir à Paris = dépenser de l'argent. Si, il est prévu que je vois Nelly même si nous n'avons pas arrêté de date aujourd'hui mais bon, tu connais Nelly, rien est sur avec elle. Après, sur le moment, si je me sens avoir envie de bouger et voir des potes, alors je ferai en sorte de réaliser ces envies. Il faut néanmoins que je sois très vigilant avec l'argent car à partir du 16 de ce mois mon virement mensuel que je me fait de mon loyer parisien arrive sur mon compte courant: 200€, c'est pas lourd! Juste pour payer mes factures mais je veux vraiment garder le plus possible des loyers par sécurité. Travaux, ravalements, imprévus, être propriétaire demande déjà d'avoir une certaine somme de côté.

Mon ami Emma du Maroc m'a gentiment invité à venir chez elle, au Maroc, dans son Riad qui a l'air magnifique mais le problème de l'argent est toujours là (sans compter ma phobie de l'avion!). Ah l'argent! Vrai que ça ne fait pas le bonheur mais ça y participe! La liberté coûte cher mon ami!

La météo de ces derniers jours me donne vraiment l'impression de continuer les vacances: ciel bleu magnifique, chaleur, c'est le pied! Mes activités sont toujours aussi réduites mais c'est le pied aussi! Je profite, je ne cesse de me dire qu'un jour tout cela changera et que je dois profiter de cette liberté et ce bien être que la vie m'apporte aujourd'hui. Un jour sûrement je regretterai ces moments. Gratitude!

Entre mon journal de bord privé et ici, j'ai l'impression de t'écrire plusieurs fois les mêmes choses. Pardon si c'est le cas! 

Les nouvelles de Paris sont bonnes. Je ne sais pas si c'est dû à ça mais depuis que j'ai recadré mon neveu par téléphone la semaine dernière il est, parait il, un ange! Pas de nouvelle crise, pourvu que ça dure. Je l'ai félicité hier encore car depuis 24h il m'a téléphoné deux fois, à ma grande surprise! Il voulait avoir mon avis sur un projet qu'il avait, ça m'a fait plaisir.

Paris. Tu as vu la dernière info? La voiture remplie de bombonnes de gaz près de Notre Dame. Un lieu où j'aime me promener très régulièrement!!! L'endroit est à 5 minutes à pieds de chez moi. Quelle période nous vivons, c'est fou. Ne touchez pas à ma Dame en tous les cas!!! Il n'empêche que tout ça va jouer dans mes déplacements parisiens. J'irai dans certains endroits à certaines heures.

Bon, Piel, soit raisonnable: prend ton pinceau et termine ton boulot!

vendredi 2 septembre 2016

Une grande pensée hier alors que je me levé à midi sous un ciel bleu: jour de rentrée pour beaucoup, gratitude pour être là où je suis aujourd'hui.

Comme convenu j'ai téléphoné à mon neveu pour le recadrer un peu. Je lui ai dis en gros ce que je t'avais écris: on respecte sa maman et encore plus sa grand-mère, et que s'il ne le souhaite pas, c'est lui qui voit seulement sa grand-mère est ma mère et ça, j'interdis qu'on lui manque de respect. Elle est âgée, il ne lui reste plus beaucoup d'années, il faut profiter d'elle et en prendre soin. Son père, s'il le voyait et l'entendait serait furax de le voir agir ainsi, etc, etc... Il m'a écouté et ne m'a pas raccroché au nez (ce que j'appréhendais un peu). Depuis il parait qu'il est un ange, pourvu que ça dure! C'est son jour de rentrée scolaire aujourd'hui. Hier, c'était celui de son petit frère qui était tout excité à l'idée de passer dans la classe supérieure avec en plus, pour la première fois, un cartable. Ça, ça ne va pas durer par contre!

Ma seule obligation hier: peindre le nouveau portail déposé en kit dans le jardin par mon ami Thib qui le fabrique car notre ancien que j'ai toujours connu a vraiment besoin d'être changé, il détériore sérieusement depuis plusieurs années. J'ai donc pour mission de peindre l'armature en fer: 2 couches à 12h d'intervalles. Première boulette: j'ai renversé le pot qui m'a fait perdre beaucoup de peinture ce qui me demande d'aller en acheter un second cet après-midi....
La chose délicate sera dans 10 jours, lors de la pause qui devrait se faire sur 2 jours = 2 jours sans portail du tout! Gros probèmes pour les chiens mais mon Tib a trouvé une solution: de grandes palettes recouverte d'une toile... Vigilance de rigueur tout de même. Hâte que le nouveau soit mis en place, que l'on soit tranquille de ce côté là.
J'ai donc cet après midi la deuxième couche de peinture à passer, demain Thib vient pour m'aider à retourner l'armature pour faire le même travail sur l'autre face.

Autant d'activités me demandent d'arrêter là le post de ce jour!!!

lundi 29 août 2016

Oui Buz, c'est gentil de demander, la patte de Zoé semble bien aller. Elle accepte plus facilement que je la touche et même si je sens une petite zone légèrement gonflée elle ne semble pas être infectée et Zoé ne se lèche plus. Écorchure? Piqure? Je ne sais mais heureusement cela ne semble pas être un épillet. Je reste néanmoins vigilant.

A Paris par contre, ça ne va pas du tout! Ma mère et belle doche ont passé une journée cauchemardesque hier avec mon neveu Jo qui, à peine être rentré, à fait des crises en insultant sa mère et en étant très désagréable avec la mienne lui disant qu'elle n'a rien à dire, qu'elle n'est pas de la famille, etc...! Un petit garçon que l'on ne reconnaît pas, totalement différent de ce qu'il est lorsqu'il est ici, avec nous. Aucun problème durant ces 1 mois 1/2 ici et à peine de retour à Paris, c'est reparti. Il tient tête à l'une comme à l'autre avec un aplomb et une insolence incroyables, m'a raconté ptite mère hier soir, complètement désabusée. 
Heureusement que la veille je l'avais invité exprès au McDo dans le but de lui parler de la rentrée et de lui demander d'être sage avec sa grand-mère qui a aujourd'hui un certain âge et est très fatigué.
- "Oui, promis" m'a t-il dit.
J'insiste:
- "Regardes moi dans les yeux et dis moi 'oui promis'.
- "Oui, promis."
Et BANG, le lendemain mon cul sur la commode, il est infernal.

La belle doche reconnaît, parait-il, qu'elle a complètement raté le truc et s'en veut mais pour autant je n'ai pas l'impression qu'elle est compris le problème car lorsque j'ai demandé ce qu'à eu Jo comme sanction: aucune! Bien au contraire, le programme de prévu est resté: un de ses copains est venu passer la soirée et la nuit à la maison.
"Mais bon sang!!! Il fallait annuler la soirée avec son copain!!!" Dis-je à ma mère un peu bloquée, ne voulant pas s'interposer dans l'éducation, ce que je comprends.
Nous quand nous étions petits c'est la punition qu'elle nous aurait donné quand ce n'était pas une gifle avec une douche froide (des souvenirs de ces douches froides ... Terrible!)
Je n'ai jamais compris comment l'émission "super Nany" a pu voir le jour et voilà que ça se produit dans ma famille! Des permis d'avoir des enfants, c'est l"une des choses que je créerai si j'en avais le pouvoir! Je suis désolé mais certaines personnes sont incapables d'en avoir et n'en font que par pur égoïsme, ce qui, en plus, sur-peuple la planète qui est déjà saturée! Et on empêche certains couples qui ne peuvent avoir d'enfant naturellement d'en avoir alors que certains sont bien plus aptes à en avoir que des parents biologiques. Comme pour l'adoption: il y a des enquêtes et tout un parcours à passer, eh bien pour être des parents naturels: pareil! Ça évitera des malheureux.

Tu m'étonnes que mon neveu va continuer ses délires! Il sait très bien qu'il ne sera pas sanctionné et que lorsqu'il aura fini sa crise tout lui sera pardonné. Je n'arrête pas de le dire: bientôt il en viendra aux coups s'il n'y a pas de changements dans l'éducation.

Je suis en colère contre lui et compte bien lui an parler. S'il souhaite manquer de respect à sa grand-mère je lui interdis de manquer de respect à ma mère et dans "grand-mère" il y a grand, donc un respect encore plus grand à avoir! Je lui ferai également prendre conscience que sa grand-mère et la mère de son père, que sans elle: pas de père, que sans père, pas de Jo. Elle est donc le premier maillon de la famille!

En plus de ça, hier soir ma belle doche a déjà demandé à ma mère si elle pouvait venir une semaine en octobre pour garder les enfants car c'est la "fassions week" et elle n'a personne!
-"Elle va te tuer maman!!!! A un moment il faut arrêter!!! On ne cherche pas une nounou à la fin du mois d'août! Qu'elle passe des annonces dans plusieurs sites et pas qu'un seul comme elle a fait aujourd'hui. Consciemment ou inconsciemment elle sait que tu es là et donc, ne se bouge pas plus le cul que ça"
Une "fashion week" il y en a 4 par an je crois et ce n'est pas programmé au dernier moment. Alors donc à chaque "fashion" ma mère devra faire la nounou à Paris? Mais comment ferait-elle si ma mère n'était pas là?? Elle trouverait forcément une solution. Ma mère est vraiment fatiguée et vivre en plus les crises de son petit-fils la blesse, je le sais. Elle en a suffisamment bavé comme ça.

jeudi 25 août 2016

Arrivés trop tard pour le canoê, c'est remis à demain.

Je me suis apperçu ce matin que Zoé avait un problème à la patte après qu'elle se soit beaucoup léché. Entre une griffe, c'est rouge, un peu gonglé et ça lui fait mal lorsque j'appuie un peu fort. Est-ce un épillet? J'ai beau regarder je ne vois pas le trou d'entrée et je vérifie pourtant tous les jours. Ce serait le premier de cet été, ce qui est un exploit quand on voit tout ce qu'il y avait dans le jardin mais l'idéal serait qu'il n'y en est aucun. Allez hop, rendez-vous demain matin chez le véto et par précaution en cas d'opération, dès ce soir minuit: à la diète: plus de nourriture et plus à boire, ce qui sera pénible avec la chaleur actuelle. En tous les cas hors de question que je fasse comme avec Gaspard l'année dernière: je ne laisse pas Zoé dormir une nuit chez le véto, ils n'ont pas de cage assez grande pour un Patou. Mon Gaspard avait passé une nuit d'horreur et je l'avais récupéré avec une blessure à l'une de ses pattes. Et bien sur cela arrive alors que Mam' est absente 10 jours à partir de dimanche = plus de voiture pour le transport car inutile de te dire que dans la mienne, aucun de mes chiens n'entrent!

À suivre.

MISE À JOUR. 26 août: annulation du veto, cela semble s'être arrangé..peut être une piqure ou blessure superficielle, je l'espère. Nous aurions été ridicule une fois au cabinet d'avoir presque du mal à trouver où est le problème. 

mercredi 24 août 2016

Après avoir vu et envié sur FB depuis deux mois les photos de vacances de mes potes (bien souvent belle villa avec piscine en bord de mer, en France ou à l'étranger), je kif un peu en voyant leur statut d'aujourd'hui: "retour à Paris" ... "C'est la rentrée" .... 
Je n'ai pas la mer et pas de piscine mais reste dans mon cadre de vie calme et bucolique sans avoir de réveil à programmer. Et BIM!

Mon neveu commence à avoir des états de rentrée aussi, quelques petits passages de blues. J'imagine tout à fait ce qu'il doit ressentir, aimant comme moi lorsque j'avais son âge, notre maison.
Lorsque j'étais enfant j'enviais mes potes qui n'avaient pas à partir et restaient là toute l'année. Jusqu'à il n'y a pas si longtemps encore, lorsque je devais rentrer pour retrouver mon cher patron parisien. Sur le chemin de la gare je demandais à ma mère ce qu'elle allait faire aujourd'hui et l'enviais même de devoir faire ses courses à Leclerc!
Je me souviens de cet état intérieur lorsque l'on quitte un endroit où l'on a envie de rester sans aucune envie de retrouver le chemin de l'école. Aujourd'hui c'est mon neveu qui doit vouloir être à ma place. 
Il n'empêche qu'il me faudra moi aussi une réadaptation car après avoir eu deux mois d'activités et d'enfants, dimanche je vais retrouver le calme de mon quotidien en étant seul 10 jours à la maison. Tout ça me fait aussi une piqûre de rappel: profiter de ce temps de liberté que la vie m'offre aujourd'hui car un jour certainement ça me manquera terriblement!

J'attendais la journée la moins chaude de la semaine pour faire notre canoë seulement elles vont toutes êtres pareilles: très beau et très chaud. Nous le ferons demain probablement.

En raison de cette belle météo j'avais proposé à mon neveu de partir tous les deux en train pour passer une journée à La Rochelle. Même s'il m'a dit qu'il était d'accord, je ne le sentais pas plus que ça et comme c'est sa dernière semaine ici, je me suis dit qu'il préférait certainement profiter à fond de sa grand-mère et de nos animaux. J'ai alors envoyé maman pour qu'elle sonde le truc et j'avais raison!!! Il l'avait appelé quelques instants après ma proposition pour lui dire qu'il n'avait pas spécialement envie de partir toute une journée mais n'osait me l'avouer. Maman lui a alors dit qu'elle me dirait une fausse raison pour rester là....
Mais je suis content car elle n'a pas eu à le faire: en début de soirée, alors que nous rentrions mon neveu et moi d'un pique nique en bord de C harente, il me dit soudainement la vérité: il n'a pas envie de faire La Rochelle. Je l'ai rassuré tout de suite en lui disait que c'était pour lui et que donc il n'y avait aucun problème. 
Plus tard j'ai essayé d'envoyer le message à maman comme quoi il serait bien d'éviter de commencer à faire mensonges et stratagèmes et que la prochaine fois elle lui suggère de dire tout simplement la vérité. Il serait bien de casser ce schéma familiale.
J'étais fier de mon neveu qu'il est pris lui même la décision de me dire franchement les choses.

Bilan de 10 jours avec ma cigarette électronique: j'ai réduit de moitié ma consommation de clopes: alors que ma cartouche devrait être terminée aujourd'hui il me reste 5 paquets, soit 32,50€ d'économie. Je vais faire comme ma première fois: réduire petit à petit la quantité de nicotine dans le "e-liquide" pour ensuite l'enlever totalement.

À suivre.

samedi 20 août 2016

Ce soir c'est la fête au village! Marché de nuit, très à la mode depuis quelques années qui, malheureusement, a remplacé les fêtes foraines de plus en plus absentes de nos petits villages. Pourtant qu'est ce que c'était bien quand j'etais jeune (!) de retrouver les copains aux autos-tamponneuses, crâner devant les filles au rythme du tube de l'été chaque premier week end de juillet.  C'est comme ça que nous faisions des connaissances. Aujourd'hui, plus d'enfants dans les rues, ils doivent tous être devant leur console ou autres écrans. À mon époque la seule distraction était le flipper du café du village à 1 franc la partie! Le reste du temps nous étions dans les rues, nous jouions avec rien, juste content d'être là et de retrouver la bande de potes pour les grandes vacances d'été. 

Mon neveu étant là nous irons faire un tour ce soir, un peu à reculons je l'avoue car je vais certainement être arrêté à chaque pas de porte pour saluer une connaissance, des anciens clients, avec la question fatidique: "qu'est ce que tu fais de beau maintenant??? On te croyait de retour à Paris!". Je risque de voir l'enfoiré de Thierry, amant sexuel de mon ex et complice des vols dans ma boutique. Son magasin sera ouvert pour l'occasion, je vais proposer à mon neveu qui est curieux de voir sa tête, d'y entrer et de faire la même scène que dans "la boum" avec Poupette et sa canne qui casse tout par "accident"!

La soirée se terminera par le feu d'artifice qui sonnera l'heure pour moi de rentrer à la maison afin de m'enfermer dans ma chambre avec mes Patous qui trembleront de peur. Le feu est tiré pratiquement au pied de notre portail, on le croirait dans le jardin, le bruit est vraiment puissant et semble interminable. Depuis que j'ai des chiens je ne vois plus le feu car mon premier, mon cher Balthazar, était aussi traumatisé par celui-ci.

C'est la fête!

MISE À JOUR. 18:14
Mon pote Thib a eu la bonne idée de nous réserver une table au banquet de village: moules frites. Suis foutu!!!!

vendredi 19 août 2016

C'est subtil mais il y a comme une énergie de rentrée qui est en train de s'installer. Rentrée, rentrée... Pour moi il n'y en a pas vraiment. Je n'avance toujours pas, j'attends mon rdv du 13 septembre à Paris dans l'espoir qu'il lèvera un peu cet épais voile.
Quand je bossais en prod, mon retour au bureau était la semaine prochaine, autour du 23 août. Ça remonte à loin et en même temps ça me semble si prêt. 7ans tu te rends compte! 7ans que j'ai changé de vie, que je n'habite plus la ville ou je suis né et où j'ai toujours vécu: Paris. Sept ans que je n'emploie plus les termes "PAT" pour "prêt à tourner" ou HMC pour "habillage, maquillage, coiffure". Sept ans que je ne téléphone plus à la régie finale et que je ne circule plus dans Paris avec mon boss dans sa belle voiture aux vitres teintées! Sept ans que je ne vérifie plus ses stocks de P.Q, la température ambiante de son bureau, sa vodka et son red bull dans son frigo. Sept ans que je ne signe plus ses photos dédicacées, prends ses rendez-vous, organise ses vacances ou téléphone à son service Orange. Sept ans que je suis libre mais me voilà aujourd'hui paumé. La plus grande école: la Vie! Jamais de vacances! Toujours un truc qui cloche! 
Pourquoi ai-je eu à être l'assistant de mon boss dans l'audiovisuel pendant tant d'années pour arriver là où je suis aujourd'hui??? Et avant lui j'étais l'assistant d'un autre! Je me disais alors que c'était pour me préparer à mon suivant mais maintenant??? Un jour je comprendrai mais là, j'avoue que ...

Pas de hasard, j'ai tout choisi, mon âme a choisi, telle est ma philosophie pourtant!

En attendant, je tâche de vivre pleinement l'instant présent et franchement, s'il n'y avait pas besoin d'argent, ça m'irait comme ça encore longtemps.
Je regarde ma mère, je la trouve si forte. Tellement de peine en elle: la perte de son mari, la perte de son fils, son corps qui commence à avoir mal, les années qui passent. 77ans elle ne les fait pas. Toujours apprétée, toujours de bonne humeur, toujours de l'énergie, toujours un geste, un signe pour les gens qui en ont besoin: une amie, une voisin ou quelqu'un de plus lointain.  Je profite d'elle. Le temps passe si vite.
Je regarde mon neveu. Et dire que ce garçon de bientôt douze ans est le même qui était là, dans cette même maison, à l'étape de bébé ou je lui donnais son petit pot pour le déjeuner!!
Il ressemble tellement physiquement à mon frère au même âge (à part la couleur de cheveux). C'est lui qui m'en a rappelé le souvenir.
Je profite de lui, à 11ans, avant qu'il n'en est 16, 18, 25, avant qu'il soit totalement rentré dans sa vie, ce qui le fera sortir un peu de la mienne, voir complètement? J'espère que non.
Je me souviendrai alors avec nostalgie de tous ces bons moments d'aujourd'hui.
Je regarde mes Patous, mon Gaspard, ma Zoé. Pour eux aussi mine de rien le temps passe. Je redoute la vieillesse de Gaspard avec son arthrose déjà présente. L'autre jour il a voulu se baigner dans la C harente à un endroit que nous avions déjà fait, facile d'accès mais il n'a même pas réussi à remonter: son train arrière n'y arrivait pas, il chouinait. Ni une ni 2, sans enlever mes chaussures, je me suis mis à l'eau pour le pousser. 57kgs le pépère mouillé! Des touristes sur l'autre rive nous regardaient.

Alors oui je tâche de vivre pleinement le moment présent qui m'est offert depuis 2ans maintenant. Plus facile certains jours que d'autres, c'est sur.

Ce devrait être ça la vie pour tous: profiter d'elle et des êtres qui nous sont chers. Après il est trop tard et plus le temps passe, plus il s'accélère. Il ne faudrait pas avoir besoin d'argent, pas besoin de travail. Le mot "travail" vient de "torture". Il faudrait chacun vivre de sa passion. On ne va plus "travailler" mais se "passionner"! L'école ne serait qu'un endroit où l'on t'aiderait à trouver ta passion.

Argent donc. Pour faire des économies, comme prévu, je me suis remis à la cigarette électronique depuis une semaine. Je réduis doucement la clope. D'un paquet/jour j'en suis à 1/2. Outil tout de même bien différent qui assèche la bouche. Je ne fais pas tout ça spécialement pour ma santé parçe que je n'ai aucune confiance en ces nouveaux produits.

Semaine prochaine, après plusieurs relances de mon neveu je ne peux y échapper: nous allons faire du canoë. Je n'en ai fait qu'une fois avec mon frère il y a plusieurs années, ça ne va pas être triste.

Et l'aventure continue. À suivre. 

samedi 13 août 2016

Mission réussie: Princesse et le plus jeune de mes neveux sont actuellement dans le train pour Paris. Séjour sans accroche j'ai pu surmonter le truc, je suis content. C'était tant redouté!
Une belle dernière journée tous ensemble hier en allant pique niquer dans une zone de baignade pas très loin de la maison. Magnifique temps, ciel bleu sans un nuage, un bon moment.

Le prochain départ sera le 29 août ou là je me retrouverai tout seul pendant au moins une semaine: ptite mère et mon grand neveu partiront pour Paris. Ça me fera tout drôle.

jeudi 11 août 2016

Hier, 5h45, mon réveil sonne pour partir au zoo de Beauval. Je me suis couché à 21h30: à 2h je ne dormais toujours pas. Lorsque ça a sonné j'avais l'impression que je venais de fermer les yeux!

Je retrouve comme prévu mes amis à 7h du matin. Arrivée vers 10h au zoo après 6kms de bouchons à l'approche. Un monde de dingue à l'intérieur! On se demande qui est en cage: les animaux ou les humains. 

Je confirme: ce n'est vraiment pas mon truc. À part ressentir de la peine, je n'ai aucun enthousiasme à voir des bêtes dans un enclos, aussi rares et sauvages soient-elles. . Même si effectivement ils semblent bien traités, comparé à leur espace naturel c'est vraiment petit. Du coup beaucoup d'animaux sont inertes. 

La journée a failli mal commencer: arrivée au parking du zoo, le frère de Brigitte, qui est un sanguin costaud, était à deux doigts de se bagarrer avec un automobiliste pour une connerie, j'ai vraiment cru que ça allait partir en vrille mais non, après avoir séparé les nerveux, les choses se sont calmées. 

Retour à la maison à 20h30 avec un mal de tête terrible. Juste le temps d'avaler un doliprane, d'enlever mon jean, je m'endors à 21h pour me réveiller ce matin à 10h. Récupération effectuée, mal de tête passé.

Demain c'est décidé: je me remets à la cigarette électronique: je fume trop et en plus de bouffer ma santé ça bouffe mon budget (200€/mois!!!). Comme ma première fois, je m'en servirai comme béquille pour peut être arrêter définitivement le tabac puis l'électronique car je reste convaincu que ce moyen n'est pas l'idéal pour la santé ... Ce qui sera probablement confirmé dans quelques années. 

Demain: départ de princesse! Tout ce sera bien passé. Soulagement. 

mardi 9 août 2016

C'est donc ce soir qu'est revenue Princesse de son week-end parisien avec, en plus, un cadeau pour moi! Une carte Apple Store d'une valeur de 50€. C'est très gentil, je ne peux pas dire autre chose mais bon... Là, comme ça, ce geste soudain... Comment veux tu que je dise quoique ce soit.
Mais on ne m'achète pas et ce n'est certainement pas ça qui effacera ses comportements avec mon frère, ça restera toujours en moi mais je ne peux faire autrement que de continuer à prendre sur moi et arriver à mettre de côtés ces mois si difficiles.

Comme je l'écrivais dans un précédent post, le fait que la campagne l'oppresse m'a fait prendre conscience qu'elle ne devait vraiment pas être bien et que derrières ces gestes plus que maladroits il y a certainement des douleurs qu'elle ne veut pas voir. Alors passons sans oublier et démarrons quelque chose de nouveau, comment ne pas faire autrement, ce serait ridicule de ma part.
Voilà peut être pourquoi toutes mes tentatives de fuites ont échoué: je devais rester pour réparer un minimum ma relation avec princesse belle doche. 
Princesse ne part plus le 15 mais le 12 août avec mon dernière petit neveu. Le grand reste avec nous jusqu'à la fin des vacances à sa plus grande joie et à la notre aussi.

Finalement elle n'est pas sur de pouvoir louer la chambre de bonne parisienne car comme je le dis à plusieurs reprises depuis plus d'un an: tant que ce problème de tuyauterie de douche ne sera pas réparé, elle galèrera mais, comme je le pensais, que ce soit ma mère ou princesses, elles devaient certainement penser que je disais ça pour freiner la mise en location, hors que néni!!!
Résultat: il y a de gros problèmes de fuites du côté de la chambre avec la voisine du dessous. L'immeuble n'arrive pas à comprendre d'où cela vient mais cela a réveillé le syndic. HEUREUSEMENT ça ne peut pas venir de mon studio car il se trouve à l'opposé du problème si non je ne t'explique pas la cata. Lorsque j'ai fais les travaux pour créer la salle de bain je n'ai pas prévenu la copropriété ne sachant même pas qu'il fallait le faire! Mon frère a fait pareil avec sa douche, le voisin de mon frère aussi et peut être d'autres. La copropriété est aujourd'hui au courant depuis une bonne année. 

Sans transition.
Demain je suis absent pour toute la journée. Mon amie Brigitte et sa famille viennent me chercher à ... 7h du matin (!!!!!!) pour aller au zoo de Beauval. En fait je me rends compte que j'ai pris cette journée pour ne pas être à la maison et éviter ainsi princesse mais l'idée de rester devant des animaux enfermés ne me branche vraiment pas. Et à deux heures de route en plus! Moi, me lever à 5h45 pour me taper deux heures de route pour au final non pas arriver au bord de la mer (qui est à 1h30!) mais devant des animaux en cage, alors ça! J'aurai tout accepté de la part de Brigitte pour etre loin de princesse! Brigitte ça va, on s'aime beaucoup et suis total à l'aise avec elle. C'est de la famille de coeur.  Retour à je ne sais quelle heure. Inutile de te dire que ce soir je vais tâcher de me coucher tôt!...