... et aussi sur TWITTER!

lundi 27 avril 2015

Soeur: dernier jour.

Ma soeur part ce soir: train pour Paris puis demain pour chez elle, Angleterre. Aucune discussion spirituelle comme nous avions l'habitude d'avoir au réveil ou au coucher, je n'en avais pas envie, déçu par ses dernières réactions, elle doit le sentir ou est elle même aussi déçue de moi, je ne sais pas et je m'en fou. Actuellement je vais à l'essentiel et n'ai aucune envie de me prendre la tête pour la dépense d'une tondeuse ou autre.  

Demain c'est moi qui part à Paris avec mon frère pour sa chimio programmée mercredi. Nous ramenons petit homme et revenons ensuite jeudi avec son frère Jo. J'appréhende un peu le voyage en train, la montée demain matin: deux minutes d'arrêt, court. 

Je ferai à nouveau un A/R dans la journée du 3 mai pour ramener Jo à Paris, mon frère lui, reste ici jusqu'au 9 ou 10 mai puis là ce sera le départ: ptite mère ramènera mon frère sans savoir quand elle reviendra car elle ne veut plus le laisser. Je me retrouverai seul je ne sais combien de temps, jusqu'au départ final de mon frère certainement. Séjours à Paris ou ailleurs impossibles pour moi par la suite, il me faudra garder mes Patous. 

C'est certainement la derniere fois que mon frère vient ici de son vivant. C'est peut être pour ça qu'il a voulu rester un peu plus longtemps que prévu. Il n'est pas encore venu chez moi (qui est chez nous) et n'a pas vu tout mon travail de jardinage. Peut être aura t-il envie de passer avant la fin de son séjour? J'aimerai bien qu'il garde en mémoire le jardin d'aujourd'hui et non celui de la dernière fois qui était complètement en friche. 

Hier il n'a toujours pas mangé, cela fait 3 jours maintenant qu'il ne partage plus nos repas, il grignotte. Nous ne l'avons pratiquement pas vu de la journée, pratiquement toujours couché.

samedi 25 avril 2015

samedi.

J'entre dans sa chambre pour voir s'il dormait. Je le surprends, assis sur le bord de son lit à essayer d'enfiler son pantalon de jogging. Il y a avait un problème, mais lequel? Semblait il penser.
"Attends regarde, tu as enfilé tes deux jambes dans la même jambe du jogg, je vais t'aider." Dis-je à mon frère. Je m'accroupis, le coeur serré, n'arrivant pas à croire ce que j'étais en train de faire.

Le mal semble progresser de jour en jour. Princesse (the belle soeur) dit que l'accéleration arrive depuis sa chute de l'escabeau. No coment.

Les nuits sont difficiles pour ptite mère car il perd la notion du temps et se réveil régulièrement dans la nuit, se prend un café, cigarette... Et ils parlent car il n'est pas du tout endormi. Cette nuit, toutes les deux heures, maman a du se lever car mon frère était debout. L'autre nuit il est tombé dans les toilettes...
Hier, alors qu'il dormait depuis une bonne heure, à 21h il s'est levé et habillé, pensant que c'était le début de la journée. En fait ses jours et ses nuits sont identiques: le jour, il lève, vient avec nous 20 minutes et retourne se coucher. Puis on le revoit, puis il part se recoucher... Les rythmes du jour et de la nuit sont les mêmes. 

C'est tellement dur de le voir diminuer ainsi en sachant en plus que ça ne va aller que de mal en pis.

Petithomme, ça va. Il est gai, joue, plein d'énergie. Aucun craprice, il est adorable. Je le vois regarder son père, je me demande ce qu'il se passe dans cette petite tête de cinq ans. 


jeudi 23 avril 2015

Jeudi.

Avec petit homme dans cabine d'essayage d'Intersport pour trouver un pantalon de jogging pour mon frère, ce sera encore mieux que de se balader en boxer dans la maison. J'avais chaud, pas pratique de se déshabiller dans 2m2 entre un petit homme et un tabouret. Apres 5-6 marques et des demandes répétitives de mon neveu pour que je lui achète un ballon ou un short (j'ai tenu!), retour à la maison. Mon frère part l'essayer, il revient, content. La jambe gauche n'était pas enfilée comme il fallait, et marchait dessus, le jogging était à l'envers ... Il semblait ne se rendre compte de rien, de l'un comme de l'autre. En dehors de ces deux ratés, la taille est bonne, il lui convient, c'est parfait. 

Petithomme a encore voulu dormir à la maison hier soir, avec moi. Il le voulait encore ce soir et le veut demain. J'ai dit non pour ce soir, ok pour demain mais il doit demander à son père avant car j'ai eu conscience hier soir que pour les deux fois précédentes le papa n'avait pas été consulté hors ce papa est aujourd'hui encore en vie.
J'ai dis ok mais pour la dernière fois de ces vacances parce que ce petit de cinq n'en a pas conscience, lui, que bientot il ne pourra plus partager le lit de son père. Et du côté de mon frère le fait de sentir son fils à ses côtés doit certainement être bon. 

En ce qui concerne les rapports avec ma soeur, ça va. Elle s'est adoucie mais je ne veux pas remettre la discussion sur le tapis même si elle essaye. Ne rien risquer. 
Malheureusement cette accroche avant son arrivée pèse un peu sur nos instants en duo et contrairement à d'habitude je n'ai pas envie de grandes discussions. Ç'est con. 

Il faut que je profite pourtant de ces instants en famille à cinq. Après ce ne sera plus jamais pareil.

Seul à la maison

Chez ptite mère qui est avec la reste de la famille à un rdv.
Je garde mon frère ... Qui dort. 

lundi 20 avril 2015

la soeur arrive!

Je ne m'y attendais pas et n'avais vraiment pas besoin de ça: il y a 3 jours j'informe par mail ma soeur que la tondeuse est morte, qu'il faut en racheter une mais aujourd'hui, n'ayant plus de salaire, je ne peux plus me permettre de prendre la facture à 100%. Nous sommes en indivision tous les 4: elle, ma mère, mon frère et moi, la logique veut que les frais généraux d'entretiens soient à diviser par 4.
Je lui dis, sans avoir approfondi, qu'il y en a à 200€ et là, c'est le drame! Elle commence à rechigner en disant qu'il y en avait à 100 ou que l'on pouvait en trouver d'occasion. Oui mais sauf que c'est moi qui suis chargé du boulot, je n'ai pas envie d'en prendre une lourde ou chiante à passer et qu'à 100€ elle ne va pas nous durer des années. Il vaut mieux mettre un peu plus et avoir un truc costaud.
J'ai emprunté celle de Mam' qui l'a payé en promo 50€: il faut passer 3 fois dessus pour que la tonte soit bonne et vu la petitesse et la légèreté, elle ne va pas durer des années.

Quand j'ai vu que rien pour ça il nous fallait 5 mails de négociations, j'ai rappelé à ma soeur que d'autres frais arriveront un jour, dans le futur comme par exemple repeindre volets et portails pour entretien, refaire l'isolation, etc .... Et là ça part en cacahuète. Elle nous reproche de ne pas avoir mis tout ça au clair bien plus tôt et que pour elle, en parler maintenant alors que mon frère vit ses dernières semaines, c'est déplacé, c'est trop tard.

Comme nous serons tous les 4 réunis et que, malheureusement, cela ne risque pas de se reproduire,j'ai proposé que l'on profite de ces vacances pour parler tous ensemble des dépenses futures qui concernent notre bien immobilier parce qu'après on aura à faire à Princesse, the belle soeur! A ce sujet d'ailleurs j'ai peur que lorsque mon frère ne sera plus là elle décide de louer ma chère chambre de bonne qui m'héberge pour mes passages parisiens. Je prie pour que non! Tu le sais, j'aime venir dans cette chambre, dans ce quartier, dans ses mémoires.

Ma soeur, dès qu'il s'agit d'argent, c'est la cata. Elle est trop spirituel, trop perchée. Le matériel et le fric c'est la panique et elle en a conscience. Contrairement à avant, c'est elle qui a plus de fric que moi aujourd'hui. Elle a l'argent (les suites de l'héritage) puisqu'elle ne voulait aucun bien immobilier, juste du cash. Elle a plus de 100 000€ sur un compte et elle fait tout un flanc pour donner 50€ (voir moins) pour participer à l'achat d'une tondeuse!!! Elle a toujours l'impression que lorsqu'on lui parle argent on veut l'arnaquer. Bref, elle n'a pas du tout envie de mettre son argent dans l'entretien de notre bien commun. Par contre pour payer des séminaires chamaniques ou autres, s'acheter un bouquin ésotérique, pas de problème. C'est une question de priorités.

Comme nous serons tous les 4 réunis et que, malheureusement, cela ne risque pas de se reproduire, il vaut mieux en parler tous ensemble durant ces vacances avant d'avoir à faire à Princesse lorsque mon frère ne sera plus là.

Moi aussi je préfèrerai ne pas mettre mon peu d'argent dans de l'entretien et des outils de jardinage!!! J'ai annulé une session avec Leila Del Monté (communication animale) à 80€ parce que je suis serré alors devoir mettre 50 dans une tondeuse je m'en passerai bien!!! Et si je peux avoir une BONNE tondeuse à 100€ qui ne tombe pas en panne, qui tond bien et qui dur dans le temps, je prends!

Notre discussion par mails s'est terminée en brouille tout à l'heure. Je lui ai dis que je ne voulais pas parler de ça avec elle, qu'ils gèrent ça tous les 3 et que moi je validerai ou non. Elle était tout à fait d'accord.

C'est la seule à bloquer! Maman et mon frère, tout de suite lorsque je leur ai parlé de la tondeuse et de notre participation à tous pour en racheter une: aucun problème et eux aussi souhaitent mettre un peu plus de 100€ pour les mêmes raisons que les miennes. Lors de l'héritage déjà c'était la seule à avoir bloqué au risque de foutre la merde dans tout le partage.

Donc inutile de te dire que la recevoir demain, à la maison pour une semaine ne m'enchante plus du tout!!!!! Ça va être sympa l'ambiance. Je ne veux pas me prendre la tête. J'ai tellement eu de galères ces derniers temps et mon frère accapare tellement ma vie actuelle que me prendre le choux pour une tondeuse et un pôt de peinture, franchement, ça ne me dis rien!!! Malheureusement cela risque de se produire même si je vais tout faire pour l'éviter. Il ne faut pas qu'on en parle tous les deux, point.

Dis donc, ça va être chaud chaque négocation lorsqu'il faudra faire une dépense pour la maison! Et si jamais ma mère part avant moi je me retrouverai SEUL avec elle et Princesse, ma belle soeur pour gérer ce bien immobilier!!!! Ça prédit de grosses prises de tête à venir !!!!!

Voilà pour ma soeur.

Mon frère ...
C'est dur tu sais .. le voir diminuer ... comme ça... mon grand frère ...

J'ai du lui tenir le pantalon en le ramenant à sa chambre. Il était tombé sur ses genoux et ne s'en rendait pas compte. "- Attends frèro!", lui dis-je en lui agrippant son pantalon, "même si on est pas malade on va tomber en marchant comme ça!".
- "Ah oui?" me répond t-il en étant comme ailleurs.

Tout à l'heure, alors que je l'aidais à s'asseoir à table pour diner, il a dit exactement ce que je me dis: "On dirait un homme de 90ans!" . C'est tellement ça. J'ai devant moi mon frère qui a 46ans mais qui se mouve comme une personne agée avec une canne.

Je suis allé lui acheter un nouveau pilulier aujourd'hui, le sien était merdique. Il en avait même 2 car le 1er ne suffisait pas. Cases minuscules, il fallait forcer pour faire entrer tous les cachets. Là c'est plus grand, plus clair, il lui va, tant mieux. J'ai vérifié et lui ai placé tous les médicaments de sa semaine en lui précisant que demain matin, qu'il ne s'inquiète pas, il en aura un nouveau à prendre et ce sera tous les mardis. Il a du mal à imprimer, il faut lui dire plusieurs fois.

Mon frère a toujours était mon Monsieur Mac. La famille est Mac depuis des années grâce à lui. Il connait bien apple et dès que j'avais une question, n'arrivais pas à faire un truc, hop! Il avait la solution et savait faire. Hier, il m'a appelé parce qu'il ne savait plus trop comment faire pour télécharger une application sur son iPhone...


Quand il est debout je vois mon père lorsqu'il était malade.

Chaque jour nous en éloigne un peu plus.

Et les douleurs ne sont pas encore là ...

En tous les cas il a dit plusieurs fois à Mam' combien il était bien et content d'être là, qu'il ne se sentait pas seul, qu'il avait de la chance (!!!) car dans certaines familles ce sont des déchirures.

Discrètement je l'observe, je dévore que ce soit son physique ou le son de sa voix.
Au moment du coucher son fils était assis devant lui, je voyais mon frère le regarder, son regard était comme une parole, j'entendais ses pensées.

Et je suis si impuissant....


samedi 18 avril 2015

décision prise.

Journée active: aider mon frère à prendre sa douche, faire les courses, passer à la pharmacie, faire la balade des Patous, retrouver la famille, préparer le diner qui, lorsque celui-ci fut prêt (oeufs à la coque, tu remarqueras ma grande cuisine!) amorce une discussion entre mon frère, ma mère et moi, petithomme, crevé, était déjà au lit.
Fréro: "Bon, je voudrais parler d'un truc pas très cool mais il le faut.... "
Voilà, il nous annonce sa décision: terminer ses jours dans des soins palliatifs, à Jeanne Garnier dans l'idéal.
"Tu m'avais demandé ce que je voulais", me dit-il, "j'ai réfléchi et j'ai pris cette décision pour que ce soit plus pratique pour mes amis et les enfants de venir me rendre visite et puis, la maison maintenant, la chambre de papa n'est plus la même, ce n'est plus complètement la même maison ça me dérange donc moins". Là, un coup au coeur pour moi, une grande culpabilisation car c'est "de ma faute" si la maison n'est plus là même puisque c'est à la suite du départ de ptite mère qui était à cause de la présence de Gaël. Je crois que ce mec a fouillé au plus profond de ma vie pour foutre le bordel.
Mais c'est ainsi je ne peux plus rien changer. C'est une chose que je regretterai tout le temps.

Donc voilà, ce sera en soins palliatifs et je respecte à 200% son choix. Seulement Jeanne Garnier est parait-il très demandé, tout le monde n'y aurait pas ses entrées. J'espère de tout coeur que ce voeux lui sera exaucé, la vie peut bien lui faire au moins ce petit privilège.

Même si cela se trouve à 2h de TGV ça ne sera pas pratique pour nous, maman et moi. J'aimerai vraiment tenir la main de mon frère à son dernier soupir comme nous l'avions fait avec mon père, lui et moi. Je ne veux pas entendre un jour par téléphone: "Ça y est, il est parti."

arrivée.

Je m'attendais au pire et heureusement car finalement je n'ai pas eu de choc en voyant mon frère. Oui, il est sacrément diminué mais je m'attendais à voir un visage très creusé par la maladie, ce qui n'est pas le cas. Il semble en effet avoir beaucoup maigrit du corps et se déplace comme une personne de 90ans.

Finalement, Gare Montparnasse, ils ont du prendre un fauteuil car mon frère se déplaçait bien trop lentement pour être installé à temps. Psychologiquement, le fait de devoir le prendre lui a foutu un coup, et on le comprend. J'avais conseillé à ptite mère d'arriver par l'entrée pasteur, à l'étage car il y a bien moins de monde et un ascenseur est disponible pour descendre sur le quai. Résultat princesse n'a pas voulu suivre ce conseil et une chute dans l'escalator a failli avoir lieu. Elle veut vraiment accélérer sa mort ou quoi??!!
 
18h50 hier, sur le quai je retrouve notre amie voisine qui allait conduire mon frère jusqu'à la maison.  J'étais mal à l'aise au guichet SNCF de devoir prévenir que j'attendais mon frère qui est un grand malade pour qu'ils aient la gentillesse de veiller à ce qu'il soit bien descendu du train avant que celui-ci ne reparte. Tu sens tout de suite un regard de compassion dans les yeux de la personne mais tu as envie de lui dire: "mais non, c'est pas vrai! Ça va madame, c'est gentil."

La porte de la voiture 13 s'ouvre: 5 sacs et valises et mon petithomme planté devant. Top chrono, on a 2 minutes. Je mets toutes les affaires par terre, sur le quai, notre amie se charge de descendre mon petit, Mam' arrive derrière et enfin, je vois mon frère avec sa canne. Sans trop savoir comment le prendre, je monte vite pour le récupérer et le faire descendre.
Il y a 10ans (11 le 3 mai) J'ai accompagné mon père, 78ans, de sa fin de vie d'un cancer généralisé... je l'ai retrouvé hier. Lui aussi vers la fin, se déplaçait difficilement, lui aussi, tout comme moi, aimait avant se faire de grandes promenades sur les chemins que j'emprunte aujourd'hui avec mes Patous. A la fin de ses jours il ne pouvait faire que le tour du bassin de notre jardin. Sauf que là c'est mon frère et il n'a pas 78 mais 46. Sa silhouette ressemble tellement à celle de mon père lorsqu'il était malade.

On le sent tellement fragile. Je lui prends le bras et le dirige jusqu'à la voiture de notre amie qui se trouvait à 5 mètres. Mon frère ne voyait pas la voiture. "Regardes à gauche, juste là", lui disais-je. Il ne réagissait pas, regardait droit devant lui en cherchant la voiture... Il entre difficilement dans d'habitacle et moi je file avec petithomme dans ma voiture pour nous retrouver quelques minutes après à la maison.

Mon frère essaie de s'asseoir dans un fauteuil mais je le vois le rater en risquant de tomber par terre. Je lâche mon verre de pineau, en fais tomber sur le buffet et le réceptionne à temps pour éviter la chute. Néanmoins il ne cherche pas à rester spécialement assis et se lève, comme ça, sans avoir de lieux ou aller. Il reste debout, du coup tout le monde est aux aguets pour intervenir si besoin.
En même temps on ne peut pas le suivre tout le temps en lui tenant le bras. C'est délicat.

Arrive l'heure du diner, il n'a pas faim, ptite mère non plus et moi non plus, seul petithomme réclame. Pendant que Mam prépare mon frère à se coucher, je prépare le diner du petit. Heureusement que j'avais fait des courses avant car comme toujours, il ne veut que des pâtes! Bon, ça va, l'oncle que je suis est capable de lui cuisiner ce plat!

C'est au tour des médicaments de mon frère. Mon dieu! Je ne sais combien de cachets il a à prendre, il faut deux piluliers pour que tout rentre. Il commence à se mélanger les pédales dans les doses à prendre le soir, il nous faut un bon quart d'heure et un appel à la belle soeur pour arriver à nous y retrouver.

A 21h il était couché. Je fais la vaisselle, souhaite une bonne nuit à tout le monde et rentre chez moi en programmant mon réveil ce matin à 8h30 pour ne pas retrouver la famille trop tard...

vendredi 17 avril 2015

Tout est prêt, y a plus qu'à.

Boulangerie acheter pain, Intermarché pour courses, tabac pour mon frère (et moi par la même occasion) passer aspirateur, tondre gazon, changer ampoules, tout juste quand j'entre dans ma voiture pour rentrer à la maison, un texto de mam': "nous sommes dans le train".

Bien qu'écourter pour être à temps à la gare, je fais une balade Patous.

Je ne peux m'empêcher de penser à mon premier regard quand je verrai mon frère descendre du train. 

C'est parti. 

arrivée.

Voilà c'est le grand jour, ce soir je vais chercher mon frère à la gare. Finalement les enfants viennent mais chacun leur tour. Semaine 1: petithomme 5ans, semaine 2: Petit Jo. Je vais devoir faire quelques A/R avec mon frère qui, dans une semaine, devra "monter" à Paris pour faire sa chimio. Deux nuits dans la capitale et nous redescendrons à 3, avec Jo et je les ramène le 8 mai avec un A/R dans la journée. Mon frère semble pas mal aller même s'il est tombé lors de sa première nuit dans son apparte mais sans gravité. "Comme c'est bon de se retrouver chez soi, d'avoir son petit café" a-t-il dit lorsqu'il s'est réveillé pour la première fois chez lui. Tu m'étonnes. Mercredi, jour de sa sortie, il a eu sa grosse chimio.... Les effets secondaires mettent quelques jours à arriver, j'espère qu'ils ne seront pas trop important.

Timing parfait dans mon désherbage: j'ai tout fini hier. Maintenant, il reste le "vrai" jardinage! Bémol lorsque j'ai pris ma tondeuse: elle ne marche plus, elle est morte. L'été dernier mon pote Thib l'avait déjà récupéré comme il pouvait, cela avait fonctionné mais il m'avait prévenu qu'à la prochaine panne il faudra envisager d'en changer, ben ça y est, on y est. Je vais devoir faire une petite réunion familiale pour l'entretien de la maison parce qu'il y a plusieurs choses à faire mais qui m'est difficile à réaliser financièrement. Comme nous sommes en indivision il faudrait partager les factures, comme pour la tondeuse par exemple mais aussi pour de la peinture: les volets et le portail sont à refaire. Je veux bien réaliser les travaux mais je ne peux pas tout payer.

La petite famille arrive à 19h. J'ai appelé une amie voisine pour qu'elle vienne chercher mon frère avec sa voiture car la mienne est bien trop dure pour lui. Je serai bien sur également sur le quai de gare et il me faudra prévenir le chef de gare de la descente "d'un grand malade" car l'arrêt du TGV n'est que de 2 minutes...  Apparemment mon frère ne va pas avoir besoin de fauteuil. Une canne et quelqu'un pour l'aider suffiront, tant mieux. Cela montre que son énergie est un peu revenue même s'il se dit encore aujourd'hui très fatigué.

Avant cela, quelques missions: passer l'aspirateur et la tondeuse chez ptite mère et faire quelques courses. Je dois également ramener petit Charlie qui a passé un bon séjour avec les chiens et moi car ça y est, je lui ai laissé la liberté d'aller et venir dans le jardin et tout se passe bien: mes Patous sont adorables et le laissent tranquille même s'il peut y avoir quelques courses de temps en temps, c'est sans méchanceté et le chat va plus vite qu'eux. Néanmoins il ne faut pas qu'il s'approche des croquettes ni de moi lorsque je suis en train de faire un câlin à l'un d'eux car là ça grogne, normal. En dehors de ça les 3 s'entendent bien, c'est cool.

Changement de rythme donc à partir de demain pour épauler au max ptite mère du matin au soir.

lundi 13 avril 2015

lundi.

C'est confirmé, mon frère quitte l'hopital mercredi. On hesitait ma mère et moi à savoir si nous allions un peu repousser son départ pour les vacances afin qu'il ne soit pas trop fatigué mais comme l'a dit Princesse: "maintenant il sera toujours comme ça, ça n'ira pas en s'arrangeant" ... C'est sur ... Alors on reste sur une arrivée ici, à la maison, vendredi soir.

"Préviens ta soeur tout de même que votre frère a bien changé physiquement même si elle doit s'en douter... " m'a dit ptite mère.

Je prends sur moi, ça me fou un coup. Je n'ai tellement pas envie de voir mon frère diminué, je voudrai au moins garder la dernière image de lui lorsque nous avons déjeuner en tête à tête même si la conversation était mortuaire. Il parlait bien, il tenait droit sur ses jambes même si on le sentait fragile. Il était là, pleinement là.

Tout à l'heure, alors qu'il remontait dans sa chambre après avoir fumé une clope dehors, il n'a pas reconnu sa chambre ...

J'ai peur. Peur de ce qui l'attend, de ce qui nous attend. Ça fait deux ans que j'essaie de me préparer à cette épreuve mais ce n'est pas possible. C'est vraiment monter l'himalaya en tongues. J'ai essayé, j'ai patiné, Gaël m'a encore fait chuter, je n'ai plus le temps d'essayer. C'est là, c'est demain, on y est et je ne peux rien y changer, on ne peut que le vivre.

Dans ce malheur heureusement c'est le printemps, la beauté de la nature m'aide. Vivre ça en novembre serait encore plus dur. Il faut se raccrocher à ce qu'on a.

Aujourd'hui il a vraiment fallu que j'aille faire les courses, plus rien dans les placards, mon déjeuner était un café au lait avec des biscottes molles et un fond de pot de miel! Là il est 22h passé, les placards sont maintenant pleins mais la faim, bof. Enfin au moins, j'ai des trucs si besoin!

La journée je poursuis mon jardinage, j'ai encore du boulot mais j'avance. Me débarrasser de l'immense tas de mauvaises herbes qui est maintenant en plein milieu de jardin (c'est malin!) va être problématique à bouger, je ne vois pas du tout comment je vais trimbaler cette masse!

Si nous, humains, sommes content de retrouver soleil et chaleur, mes Patous c'est moins ça et je ne les force pas si je sens l'un d'eux ne pas vouloir faire la balade. C'était le cas aujourd'hui alors que j'attendais exprès 19h pour un peu plus de fraicheur. Gaspard c'était niet! Dans ces cas là il marche super lentement pendant les premières minutes du départ puis s'arrête tout simplement. Je pourrai le tirer et le forcer, il suivrait alors mais aucun intéret, la balade c'est pour eux. Par contre quand je fais marche arrière en direction de la maison, hop! Il marche facile. Pour le coup, les bases de la communication animale sont simples!

Je zappe sur NT1, une chaine que je regarde rarement. Très surpris de découvrir une sorte de real tv dans les urgences de l'hopital de Poitiers. C'est un Loft médicale. Je n'aime pas toutes émissions ou même séries tv sur la médecine, hopitaux, etc... Dr House, greys anatomy, ... pas pour moi. Là je suis gâté mais je ne vais pas rester longtemps sur ce programme.
Je suis étonné de voir une mère de famille qui vient d'arriver sur place à la suite d'un accident de moto de son fils. Douleurs à la colonne, elle attend les résultats d'un IRM au pied de son lit. Micro HF sur son pull, un cadreur caméra à l'épaule à quelques mètres d'elle, je ne sais pas comment dans de telles circonstances on peut donner son accord à une équipe de tournage pour filmer des moments pareils. Que gagne cette femme? C'est fou.
Moi dans cette situation je peux te dire que je t'enverrai balader la personne qui oserait me demander de me filmer!

vendredi 10 avril 2015

vendredi.

Depuis hier 13h, je n'ai pas d'internet. Merci l'iPhone qui me permet de jumeler sur ma tablette en me connectant sur la 3G mais ça mange de mon forfait. 
Un bug livebox informé sur le site d'Orange avec un retour à la normale prévu aujourd'hui à 15h hors ça ne fonctionne toujours pas contrairement à ce qui est annoncé maintenant sur leur site. On me dit qu'il y a une erreur d'identification... Bien sur, c'est le week-end, je dois patienter jusqu'à lundi à moins que cela ne revienne comme c'est parti. 

Aujourd'hui j'étais missionné pour préparer l'arrivée de mon frère:
- Se renseigner à la gare pour savoir s'ils avaient le service "fauteuil roulant". 
Non, cette gare n'est pas faite pour les voyageurs à mobilité réduite, me dit gentiment la dame dernière son guichet.
- Se renseigner dans une boutique spécialée de location de fauteuil pour les vacances.
Pas de problème et c'est gratuit en présentant une ordonnance. J'étais surpris de retrouver une ancienne cliente à moi qui tenait cette boutique, j'ignorais qu'elle bossait là (elle doit même en être la patrone je pense)
- Poster mon billet SNCF de retour de Paris à ptite mère car il est possible que finalement elle reste à Paris jusqu'au départ des vacances de la famille, mon cousin viendra alors les aider jusqu'au train de Montparnasse, il est donc possible que je n'ai pas A/R à faire.

Pour une fois je me bouge tout de suite, fais tout ce qui est demandé mais ... trop vite! Je poste la lettre sans mettre de timbre!!! J'essaie de joindre la poste: numéro de téléphone à 4 chiffres: aucun humain pour répondre à ma question. Je file alors mettre un grand mot pour le facteur dans la même boite aux lettres en expliquant la situation et en y joignant un timbre à coller. J'espère que ça va marcher parce que si non c'est la merde! Il faudrait alors prendre un nouveau billet en 1ère en souhaitant qu'il reste une place dans la même voiture. Bref.
- Passer chez maman pour préparer le lit de mon frère et aménager la chambre de manière à ce qu'il ne puisse pas se blesser en cas de chutes. J'ai juste eu à pousser le lit contre le mur et changer la table de nuit de place. Tout en faisant ça j'avais le téléphone en main pour joindre la SNCF au 3635 afin d'envisager de prendre un billet en option en espérant pouvoir choisir ma voiture. Pendant 20 minutes un disque me dit de patienter et soudain: bang! Ça raccroche! Ce n'est pas la première fois que ça me fait ce coup. A 0,34€ la minute tu fais le calcul! Un mot avec Twitter sur le compte de la SNCF et j'ai une partie de ma réponse en 5 minutes et sans dépenser 0,01€. Chez eux tu paies: tu n'as pas le service, c'est gratuit: tu l'as!

Mon frère va mieux même s'il est très déçu d'être encore à l'hopital. Qu'une hâte: rentrer chez lui. Mardi prochain on espère. Le hic semblerait être l'organisation médicale: 2 infirmiers vont devoir s'occuper de lui à domicile et tant que ce n'est pas mis sur pied ils ne veulent pas le laisser sortir.

Oui, il va mieux me dit ptite mère: il avait un bon regard aujourd'hui, marche faiblement et doucement mais il se débrouille. C'est le piège de cette maladie, bien souvent quand la malade a une période ou il semble reprendre des forces: bang, c'est ensuite la descente et la fin. Les médecins ont dit qu'à partir de maintenant cela allait aller très vite ....
Cet après midi Princesse téléphonait à ses amis pour qu'ils viennent lui rendre visite une fois qu'il sera rentré. Le dernier au revoir.

Je redoute terriblement l'instant ou je vais voir mon frère. Son état a tellement changé par rapport à la dernière fois. J'ai peur de mes réactions en cas de crises d'épilépsie ou d'étouffement. Actuellement il y a deux fonctions qui partent et commencent à être visibles: la notion du temps et l'affecte.
Le temps: Il est 20h hors mon frère pense qu'il est 8h du matin et attend son petit déjeuner.
L'affecte: quand petithomme, 5ans, lui fait un calin, il peut rester insensible, sans émotions particulières.

Je ne sais ce qu'il s'est passé du côté de la Princesse, si elle s'est prise la foudre ou quoi mais son comportement et son caractère semblent être totalement changés. Comme je te l'ai dis: elle accepte finalement de garder mon frère dans l'appartement mais ça ne sera pas bien longtemps, il risque de partir assez rapidement pour les soins paliatifs. Et par crainte que cela fasse trop pour Mam', les enfants ne viennent ici qu'une semaine, elle viendra les rechercher pour aller chez une amie dans le Perche. Ce n'est pas plus mal effectivement avec mon frère qui ne pourra pas rester seul, les deux enfants... ça aurait fait beaucoup pour une durée de 15 jours. Heureusement ma soeur sera là la semaine la plus chargée.

jeudi 9 avril 2015

jeudi.

9h30, je ne me réveil pas en forme. Une nuit pourtant pleine mais je me sens à côté de mon corps. A peine avoir terminé mon café je continue mon désherbage et termine enfin la plus grande partie. La fatigue est toujours là, je ne me sens toujours pas super et l'internet d'Orange est en panne depuis le début d'après midi: je me couche désirant annuler mon premier réveil pour en avoir un nouveau en forme. Ça ne vient pas, je reste tout de même sous ma couette malgré le soleil radieux et les 20° qu'il y a dehors.

Ptite mère me téléphone pour me donner le résultat de son rdv avec l'oncologue de mon frère.
Voilà, on y est. Ça devrait être très rapide, question de semaines. Mon frère va souffrir, avoir de gros meaux de tête, de nouvelles crises d'épilepsies car le traitement qu'il prend depuis 1an 1/2 ne fera plus effet. Risque d'étouffement aussi ... A partir de maintenant il ne peut plus être seul. A ne plus rien comprendre, devant l'oncologue, ma belle soeur a dit qu'elle était prête à recevoir mon frère à l'appartement avec une présence médicale.
Pour les raisons de la dureté de la fin, l'oncologue a fortement déconseillé à ptite mère que nous le gardions à la maison jusqu'à ses derniers jours contrairement aux dernières volontés de mon frère. Un soin paliatif (peut-être Jeanne Garnier) devrait être envisagé. J'accepte mais ça passe mal de mon côté. J'ai pris sur moi pour engager une conversation délicate avec mon frère afin de savoir justement ce qu'il voulait pour ces derniers instants et ceux-ci ne seront pas respectés, ça ne me plait pas. Je comprends de l'autre côté qu'étant totalement novice dans ce domaine, ma mère et moi ne serions pas aptent à assurer en cas de crise d'épilepsie, d'étouffement ou autres d'autant plus que l'hopital le plus proche (Angoulême) se trouve à 40kms de chez nous. J'ai donc mal de cette situation.
Le médecin a confirmé que lorsque j'irai le chercher dans 10 jours pour les vacances, il faudra un fauteuil. Choc. 

Choc de savoir que ça y est ... une question de semaines ... Et bien que la médecine dit faire en sorte de soulager ses douleurs, il va souffrir. 
Je veux être près de lui lorsqu'il souffrira et donnera son dernier souffle. Jeanne Garnier, à Paris!! Merde!! Et ma mère? Elle voudra certainement être près de lui aussi hors l'un de nous doit rester ici pour garder nos animaux.

lls vont s'arranger pour lui donner un traitement particulier afin qu'il puisse rester à la maison pour les 15 jours de vacances car au départ son traitement d'origine lui demandait de rentrer à Paris au bout d'une semaine. Normalement il ne devrait pas encore avoir de crises.

Jeanne Garnier, un établissement de soins paliatifs que nous connaissons puisque c'est de là qu'est partie ma chère grand mère maternelle. Lorsque je me suis réconcillié avec mon frère il y a deux ans et qu'il s'est effondré en larmes dans mes bras il m'a dit un souvenir que j'avais complètement zappé:
"Tu te souviens, dans sa chambre à Jeanne Garnier? Notre grand mère nous avait dit de ne jamais nous fâcher et de toujours rester soudé". Je ne m'en souviens pas mais pour qu'il me l'est dit c'est que cela s'est passé. Et dans quelques semaines je vais remettre les pieds dans cet établissement pour le départ de mon frère. Je n'arrive pas à la croire. Mon père nous a quitté un 3 mai, y aura t-il une synchronicité?

Ça y est l'ami, l'oeil du cyclone est en train d'avancer, je ne sais pas du tout comment ça va se passer. Comme tous cyclones: violent, ça c'est sur.

Je n'ai pas déjeuner et c'est mal parti pour le diner. J'avais le mal de tête à mon lever, je l'ai à mon coucher.

Les Patous ont compis que je n'avais pas la pêche, ils n'ont pas insisté pour une balade. En même temps, 20°, ils sont toujours moins actifs sous ces températures même si je sais qu'un petit tour sous la douceur de la soirée aurait été sympa...

mercredi 8 avril 2015

on avance, on avance on avance....

Très présent ces deux derniers jours empêchant la chaleur du soleil de chauffer la peau, ce matin le vent est absent, je prends mon café dans le jardin avec encore plus de plaisir.
Pourant le plaisir, ces dernières heures, il est dur. Je me suis coucher sans diner hier, je n'avais même pas faim et ce matin au réveil, je n'ai toujours pas cette sensation de manque. Depuis longtemps j'ai habitué mon corps à sauter des repas, pas bien, je le sais. L'état aggravant de mon frère me fou dans le "schouartz". A écouter ptite mère il semble vraiment diminuer d'instant en instant et cet situation est continuellement présente dans mon esprit. Pourquoi ma belle soeur lui a demandé de ranger des affaires en le faisant monter sur un escabeau ??? Alors ça c'est un truc que je n'arrive pas à saisir. Lorsqu'elle a parlé à ma mère du fait qu'elle ne pouvait pas le garder à ses côtés à cause des enfants elle a dit que l'oncologue n'aurait pas tout dit à mon frère sur le développement de cette putain de tumeur au cerveau. Apparement il aurait des comportements qui pourraient être choquants pour les petits et qui ne feront qu'augmenter. On commence à se renseigner pour un transport par ambulance de Paris à ici... pas spécialement pour les vacances de Pâques mais néanmoins pour un futur proche. Cela couterait dans les 1000€ mais il y a remboursement possible que nous sommes en train d'étudier.

Dans 10 jours je vais le chercher avec les enfants. Fauteuil ou pas fauteuil à la gare? Nous ne savons pas encore mais je panique un peu à l'idée de faire ce voyage. J'appréhende aussi beaucoup le moment ou je vais revoir mon frère... après tout ce que j'ai entendu je dois m'attendre à quelqu'un de vraiment très affaibli avec des paroles qui ont, certaines fois, aucun sens. Je me suis renseigné sur le net pour savoir comment agir en cas de crise d'épilepsie .... On ne sait jamais .... N'empêche que si mon frère le fait dans le train ce sera la panique mais n'y pensons pas. Il n'en a eu que deux depuis sa tumeur: une qui nous a fait découvrir le mal il y a plus de deux ans et celle de la semaine dernière.

Au début il devait sortir de l'hopital hier, finalement ça devrait pas être avant les vacances de Pâques...

Princesse a vu l'infirmier chef hier avec une psy. Si mon frère décide d'arrêter tout traitement un spécialiste lui expliquera le déroulement de la suite. C'est vrai ça, comment ça va se passer s'il arrête? Va t-il souffrir? Dans quel état sera t-il? Plusieurs questions m'arrivent et je n'ai eu que ce retour d'infos de ce rendez-vous. Aujourd'hui c'est l'oncologue qu'elle doit voir.... A chaque appel téléphonique avant de décrocher j'ai une pointe d'angoisse "quelles vont être les dernières nouvelles"....

Lorsque Princesse a expliqué à ptite mère qu'elle ne pouvait garder son mari à la maison mais qu'elle comprenait tout à fait que ma mère choisisse de l'accompagner jusqu'au bout car elle ferait pareil si c'était son fils, ça me choque. Ça me choque parce que je me dis que pour son fils, elle pourrait affronter cette épreuve mais avec son mari elle ne le peut pas. Dès le départ quoiqu'il en soit elle avait décidé qu'elle ne le pourrait pas. Il faut que je travaille sur la colère que j'ai à son égard et il faut que je zappe cette personne complètement. Chercher à comprendre pourquoi elle dit ci, pourquoi elle fait ça ne changera plus rien au présent. Oui, j'avoue que je lui en veux d'abandonner mon frère comme ça et d'avoir accéléré sa descente. Il ne peut pas y avoir d'amour la dedans.
Je me dis que nous ne sommes peut-être pas au courant mais leur couple est peut-être terminé depuis bien longtemps et qu'ils jouent un role devant nous et les proches, possible. Mais même dans ce cas là je ne comprend pas comment on peut agir comme ça après toutes années, tous ces souvenirs, tous ces partages, ces joies et ces peines. Je serai incapable d'avoir ce fonctionnement.
Si encore Princesse montrait une émotion mais non, elle reste froide et droite. Depuis plusieurs mois elle ne cesse de sortir avec des amis pour passer du bon temps laissant mon frère seul dans leur appartement. Ne peut-elle pas attendre son départ pour continuer pleinement sa vie? Prendre sur elle un certain temps? Avoir un minimum de compassoin?  Ah! Quand mon frère sera chez nous je suis sur qu'elle sera aux anges toute seule dans son grand appartement sans avoir mon frère qui perturbe son petit confort. Elle poussera certainement un gros soupire de soulagement et, si ce n'est déjà fait, se trouvera un nouveau mec pour aider son compte bancaire à bien se porter. Elle viendra de temps en temps à la maison histoire de voir un peu son mari, histoire que l'on ne lui repproche pas ça. Nous nous taperons ma mère et moi toutes les difficultés et elle repartira à Paris pour poursuivre sa vie de "bobo".

Je suis tout à fait conscient que pour les enfants ça peut-être difficile et choquant de voir leur père diminuer ainsi de la sorte mais si seulement ils leur avaient expliquer avant??!! Ce que je me bornais à dire il y a plusieurs mois .... sans avoir été écouté. Alors c'est sur, aujourd'hui c'est trop tard.
Mon petit Jo aurait été très choqué d'assister à la dernière crise d'épilepsie la semaine dernière.

Hier, ptite mère envisageait de rentrer lundi afin d'avor quelques jours pour préparer l'arrivée de la famille.

Je n'ai pas encore eu l'appel téléphonique quotidien, il y aura peut-être une mise à jour de ce post...

mardi 7 avril 2015

soleil.

Installé dans le jardin pour mon petit déjeuner même s'il reste encore un petit vent frais, quand il ne souffle pas, il fait chaud.

Normalement c'est aujourd'hui que mon frère sort de la Sallepé, après avoir vu son médecin bien sur.
Ptite mère ne sait pas si cet accident a acceléré le mal ou ci c'est provisoire mais à l'écouter mon frère commence à déconnecter, ça me fait peur. Des petits trucs, des petit détails mais comme depuis le début, petits trucs + petits trucs + petits trucs = un gros truc au final! Il commencerait surtout a avoir des angoisses pour rien comme par exemple hier ou il se serait mis à chercher avec insistance son bonnet. Pourquoi? Alors là??!! Il était dans sa chambre, ne sortait pas, n'en avait donc pas besoin. Bien que Mam' lui disait que ce n'était pas utile, qu'il devait être dans sa valise, etc ... il tenait à le trouver. Ou encore lorsqu'il a été fumer sa clope dehors: le talon de l'une de ses chaussures n'était pas mis, il ne s'en était pas rendu compte. Il y avait d'autres exemples mais qui ne me viennent pas à l'esprit... J'appréhende pour les vacances de Pâques. Contrairement aux enfants qui viennent passer les 15 jours ici, mon frère lui, devra rentrer à Paris au bout d'une semaine pour son IRM. Voyageant sans les enfants, nous pensions qu'il allait pouvoir faire le trajet seul mais hier, ptite mère a commencé à me faire part de ses doutes. "Ben j'irai l'accompagner", lui ai-je dis tout de suite. Je n'arrive pas à croire que l'on parle de mon frère! La diminution commence, ça me fait peur.
Mon cousin lui a suggéré deux bonnes idées: avoir une canne pour l'aider à sortir dans la rue: les gens feront peut-être plus attention et lui se sentira peut-être plus stable et des livres audios. Il a commencé les bouquins qui semblent lui convenir, la canne, il ne l'a pas encore. 

Il a 45ans et j'ai l'impression qu'il prend 1an d'âge à chaque heure. Depuis sa chute il marche fébrilement et lentement. M'imaginer voir mon frère marcher avec une canne, ça peut te paraître con mais ça va me faire mal. Lorsque je l'ai au téléphone je ne reconnais presque pas sa voix qui est voilée.

Dans 10 jours, lui et les enfants sont là. 10 jours pour terminer le jardin, chaud! Ça va être costaud pour ses vacances, je prendrai certainement régulièrement les enfants à la maison pour que mon frère (et ma mère!) se reposent au maximum. Espérons que la météo soit aussi belle que cette semaine.

12h30, mise à jour. Appel téléphonique de ptite mère ... Princesse lui a parlé ce matin, larmes aux yeux (tu parles!) en sortant le discours qu'elle avait tenu à ma soeur il y a 3 mois: "Impossible de garder son mari avec les enfants, blah blah blah.... ". Mon frère devrait en avoir pour quelques semaines de vie. Elle comptait le placer chez Jeanne Garnier, soins palliatifs que nous connaissons pour y avoir mis ma grand mère. Seulement, comme maman le lui a dit: il faut être vraiment à sa fin de vie pour y aller et quoiqu'il en soit ce n'est pas la volonté de mon frère, tout s'accélère donc.
Pour les vacances de Pâques ils envisagent carrément un fauteuil roulant pour l'amener jusqu'au train! Si une canne me foutait les boules, un fauteuil je ne t'explique pas! Je dois trouver les coordonnées d'une fille qui bosse à l'ADMR afin de commencer à se renseigner pour une fin en Charente. Oui, tout s'accélère. Quelques semaines, je ne peux pas le croire, je ne suis pas prêt, je ne me sens pas apte à affronter tout ça.

Finalement mon frère ne sort pas de l'hopital aujourd'hui, les médecins souhaitent faire des examens supplémentaires.

dimanche 5 avril 2015

news.

Alors, mon frère a une petite hémoragie dans le front. Il semblait allait mieux hier et a dormi la plus part de la journée. Mal de tête toujours présent mais moins intense que ces dernières heures.
Lorsque ptite mère est rentré de l'hopital hier soir: personne dans l'apparte, elle a su plus tard que Princesse était chez son amie voisine à l'étage du dessus. L'appartement était en gros bordel, vaiselle de la journée pas faite, frigidaire totalement vide, il ne restait qu'une tomate, elle s'est alors fait une tomate croque-au-sel en guise de diner. Franchement, ma mère a tout de même un certain âge, la belle soeur pourrait faire un minimum d'effort d'autant plus qu'elle était à la maison toute la journée. C'est princesse quoi! Ce n'est pas pour rien que je lui ai trouvé ce pseudo. Son humeur néanmoins s'est un peu adoucie, il y a intérêt. 

Lorsque ptite mère m'a dit que princesse comptait avoir une conversation avec mon frère parce que ça ne pouvait pas continuer comme ça, je lui ai dis que j'allais monter si elle faisait ça car il est hors de question pour ma part qu'elle lui face en plus endurer une telle discussion. Et si je monte, c'est pour gueuler et lui dire toutes les choses que je pense sur ses réactions alors il vaut mieux qu'elle s'y résigne. Et si je n'étais pas là avec Mam, comment ferait-elle? Comment se débarasserait-elle de mon frère? Peut-on placer quelqu'un dans je ne sais quel établissement alors qu'il est encore indépendant et libre de ses mouvements? Je ne sais pas.

Enfin aujourd'hui l'important est que mon frère se rétablisse de cette crise. Sa sortie devrait toujours être pour mardi prochain, je l'espère. Il a encore dit hier entre deux siestes qu'il n'avait envie que d'une chose: retrouver les plumes de son lit. Si déjà, après une journée d'hopital il demande à rentrer, je ne t'explique pas l'idée de l'y laisser jusqu'à la fin de sa vie!!! Non, non, non et non!

Comme prévu ce matin le soleil est là et devrait rester au moins pour une semaine. Bon, je ne peux pas encore prendre mon petit déjeuner dans le jardin car la température ressentie à 10h était encore de 2°. Priorité du jour: désherbarge! Je commence à en avoir un peu marre. Jardiner, j'aime, mais ne faire que désherber au bout d'un moment.... 
C'est le résultat qui me donne l'énergie pour continuer parce que là ça commence à se voir et j'ai tellement hâte que tout soit nickel. "Ho! On retrouve le jardin comme avant" c'était exclamé maman lorsqu'elle avait vu le début de mon travail. Ça motive encore plus.

Ce soir je suis invité avec mon pote Thib, sa copine et son fils à diner chez notre amie d'enfance Muriel qui n'habite pas ici mais vient - comme moi à l'époque - dans la maison de sa grand mère pour les vacances et longs week-ends. Ça devrait être une soirée sympathique.

Bon dimanche de Pâques même si pour moi, depuis plusieurs années, ça ne veut rien dire!

vendredi 3 avril 2015

réveil. [mise à jour]

7h30, le réveil sonne. Les Patous, plus habitué à un réveil aussi matinal restent couchés. 8h45 je pars chercher ptite mère pour l'amener à la gare. Bien sur, sa nuit n'a pas été géniale mais comme toujours elle était toute apprêté: bien maquillé, bien habillé, l'intérieur de la maison bien rangé. C'est toute la différence avec moi qui laisserai tout en bordel!

9h, ma belle soeur téléphone énervée, en colère, disant que ça ne pouvait pas continuer, qu'il fallait trouver une solution. Il ne faut surtout pas que je me trouve en face d'elle parce que j'aurai beaucoup du mal à ne pas lui dire ce que je pense de ses réactions.
Elle voulait que mon frère se bouge? Ben voilà, il s'est bougé! Le résultat aujourd'hui est ce qu'il est. Trouver une solution? Quelle solution? Elle veut le foutre à l'hospice alors qu'aujourd'hui il est encore libre de ses mouvements? Il peut s'habiller, manger, aller aux toilettes, .... Elle veut s'en débarrasser au plus vite quoi. Mon frère l'indispose, la pauvre, une prière pour elle. Non mais je rêve. C'est sa femme! Ils ont 22ans de souvenirs, 2 enfants... Comment peut-on agir comme ça, être aussi dur? Quelles excuses lui donner? Je n'en trouve pas. Chacun réagit à sa manière face à la maladie et à la mort, ok, mais là c'est pousser le bouchon un peu trop loin quand même! C'est totalement hors de mon monde. Que les humains me déçoivents ces dernières années!

Je suis impatient d'avoir les détails de l'accident et des suites. Avant la chute mon frère était déjà tombé de son lit dans la journée .... Ma belle soeur était présente, que foutait alors mon frère sur un escabeau ??!! Elle ne fait pas le ménage, elle ne fait pas la bouffe, que pouvait bien elle faire pour ne pas voir mon frère là haut?! Et si elle était au courant de son action, pourquoi ne lui en a t-elle pas empêché?? Je ne sais pas, je ne comrpends pas. 
Elle est en colère contre mon frère depuis qu'il a sa tumeur, en colère contre mon frère alors qu'il chute de l'escabeau et qui demande une hospitalisation d'urgence?!!

Et petit Jo! Petit Jo qui était déjà présent lors de la première crise d'épilepsie de mon frère qui était très impressionnante, il était là encore témoin de la scène. Et sa réaction: mettre son casque audio pour ne pas entendre. Entendre quoi? Mon frère qui gémissait? Ma belle soeur qui paniquait? Je ne sais pas.

Il y a deux jours maman avait réservé une table dans un bon restau pour déjeuner dimanche "Allez, on le mérite!" avait-elle dit. Ben non, pas encore! Il faut que je pense à téléphoner tout à l'heure pour annuler.

Je suisi ntérrompu par un appel de ptite mère justement: 
"Je suis arrivé, Princesse est en train de monter ma valise..."
Tu as des nouvelles?
"Non, pas encore mais ça n'a pas l'air terrible.."
Et Princesse?
"Je ne sais pas... Très froide..."

14:50: Dans 10 minutes ils partent à la Sallepé. J'ai appélé mon frère quelques instants, pas longtemps pour ne pas le fatiguer, juste pour l'embrasser et lui dire que je pense à lui. Une voix d'outre tombe me répond:"
Ça ne va pas, je suis pas bien", me dit-il.
Tu as une douleur quelque part?
"Oui, j'ai très mal à la tête."

En fait on ne sait pas s'il a un oedême, il doit avoir un scanner tout à l'heure. Il aurait un trauma qui aurait peut-être causé un oedême, de ce côté là c'est flou.

Maman a enfin eu une réaction vis à vis de Princesse qui a commencé leur conversation par: 
"Ce n'est pas possible ... ça ne peut pas continuer comme ça .... pour les enfants ... il va vraiment falloir qu'on en parle... il ne peut plus rester dans l'appartement"
Oui, enfin Maman lui a dit: 
"Tu ne l'aimes plus en fait .../... Tu as pris tout le bon que mon fils a pu t'apporter et maintenant tu ne veux plus de lui?". Tout de suite Princesse s'est braquée sans répondre aux questions. Un instant de froid s'est installé mais petit à petit maman à réussi à adoucir le tout.

L'accident est arrivé alors qu'elle avait demandé à mon frère de ranger des affaires. Lui était donc sur l'escabeau et elle lui passait les affaires! Non mais je te jure!!!!

Ça va être la merde mon ami, ça va être la merde je te dis!

Aujourd'hui je ne bouge pas. Ciel gris chargé de pluie qui n'attend qu'une chose: tomber. Pas de balade Patous, j'essaie en plus d'en rater de temps en temps histoire de les habituer lorsque je m'absente pour aller à Paris. J'ai tout de même un jardin suffisant pour qu'ils ne soient pas non plus malheureux, il faut que je déculpabilise un peu de ce côté là.
Je vais privilégier le jardinage car le soleil revient dimanche pour au moins 4 jours de suite, il faut que je fasse le plus possible de désherbage pour profiter de la souplesse du sol créée par les pluies de ces derniers jours. Et puis c'est tout, je ne quitte pas "mon domaine", en attente de la moindre nouvelle de Paris.


jeudi 2 avril 2015

fin d'après-midi,

après avoir passé du temps à jardiner, je décide d'aller sur la tombe de mon père pour faire le "petit luxembourg", nom que la famille a donné au petit triangle de terre jumelé à la tombe et sur lequel nous avons fait quelques plantations: Olivier, Sauge, buis... Aucune plaque, aucune fleurs sur la tombe: tout est à coté et n'est que nature. Je dois reconnaître que j'y vais très rarement, le cimetière étant mon plus proche voisin, je n'ai pas besoin de m'y rendre pour être en comunion avec mon père. Je suis même sur que les racines de l'un de nos tilleuls vont jusqu'à sous sa tombe. J'y vais de temps en temps histoire d'entretenir le petit Luxembourg. C'est justement ce que je faisais tout à l'heure lorsque mon téléphone a sonné: ptite mère. Elle m'apprend que mon frère est tombé d'un escabeau, resté plusieurs instant coincé dedans (??!!) petit Jo était présent et a filé mettre son casque audio pour ne rien entendre (!!!!!!!). Ma belle soeur était aussi présente. Hospitalisé d'urgence à la Sallepé, il a un oedême au cerveau et aurait fait une petite crise d'épilepsie. Mam' prend le premier train demain matin, je vais l'accompagner à la gare.
- Que faisait donc mon frère sur un escabeau ??? C'est la première question que j'ai posé, nous n'avons pas la réponse à cet instant.
- Si ma belle soeur était présente, pourquoi mon frère était coincé dans l'escabeau?? Dormait-elle? Là aussi, pas encore de réponse.

Putain de merde.

mercredi 1 avril 2015

Mac commence à m'énerver!

C'est ce qui me saoule avec l'informatique: du jour au lendemain, hop! Des trucs ne fonctionnent plus. Des photos par exemple: il y a longtemps je prenais l'habitude de les sauvegarder sur CD mais lorsque tu changes d'ordi ou qu'"ils" ont décidé de modifier je ne sais quoi: hop! Les photos ne s'affichent plus: perdues! Ou encore, souviens toi, mes écrits sur "Pages" qui, en un simple clic ont totalement disparues eh bien aujourd'hui c'est toujours concernant mes écrits   mais sur Word: ils sont protégés par un mot de passe. Bon. Depuis longtemps Mac me propose de faire mon changement d'exploitation: passer sous "Yosemite". J'hésite de peur que ça me crée une merde et puis au bout de plusieurs semaines, je me décide enfin à faire le saut. Résultat: une fois fait: impossible d'ouvrir mes écrits sur Word, cette foutu machine me dit qu'il est impossible d'ouvrir ce fichier car le propriétaire a mis un mot de passe et qu'il me faut le contacter. Ho!!! Machine!!! Le proprio, stupido, c'est moi!!!! Aucune autre info n'est transmise ce qui fait qu'aujourd'hui j'ai encore plusieurs années totalement innaxessibles!!! Je vais laisser tomber cette écriture sur Word, c'est inutile, tellement de pertes depuis que j'ai commencé. "Ecris à l'ancienne: sur papier" tu vas me dire! Oui mais non parce que je suis bien plus long à écrire sur une feuille qu'à frapper sur un clavier. Si tu t'y connais en Mac et que tu sais comment je peux faire pour ouvrir à nouveau mes fichiers Word sous "Yosemite" ce serait formidable!

Mes essais Periscope et Meerkat.
Heureusement, grâce au conseil d'un fidèle twittos je vais laisser tomber l'affaire car je n'avais pas du tout pensé que le fait de filmer te bouffait du forfait internet mobile! C'est balo ça! Chaque vidéo te prend combien? Je ne sais pas, je n'y connais rien avec le Mo, Go et tout le toutim. J'ai 3 Go dans mon forfait. A quoi ça correspond? Alors là???!!! Ça m'en bouffe en tous les cas, c'est tout ce que je sais. Il me faut alors utiliser ces applis de chez moi en étant connecté à mon réseau wifi: encore moins intéressant! Ce doit marcher différemment dans d'autres pays parce que j'en vois certains qui filment à n'en plus finir.

Mon frère.
J'ai l'impression que cela va très vite. Mon cousin a été le voir dimanche dernier et les impressions qu'il m'a transmis ensuite par mail m'ont fait peur: il est de plus en plus faible et se déplace fébrilement dans l'appartement. Il lui a suggéré de demander une canne blanche pour pouvoir continuer à sortir dans la rue ou encore d'avoir des livres audio pour remplacer les lectures qu'il ne peut plus faire.
Mon cousin ne l'avait pas vu depuis le mois de décembre et l'a trouvé bien diminué et beaucoup amaigrit. Une canne blanche et des livres audio, pour mon frère, je n'arrive pas à le croire. Mon frère lui a également parlé de ces quelques jours en bateau qu'il doit faire avec son fils et un couple d'amis au début du mois de mai. Vu son état, mon cousin ne le voit absolument pas voguer sur les flots. Il parle régulièrement de ce séjour ce qui montre qu'il y tient beaucoup. Comme il l'avait dit à ptite mère il y a quelques semaines: "après, j'arrête". Arrêter quoi? De se battre je pense.
Oui, depuis la dernière fois ou j'ai vu mon frère, à écouter Mam et mon cousin j'ai l'impression qu'il a beaucoup changé. Dans 15 jours il sera avec nous...

15 jours! J'ai donc 15 jours pour terminé tout mon jardinage!!!!! Ces deux derniers jours la météo était tellement mauvaise que je n'ai pas touché la binette mais là, aujourd'hui, cela s'améliore, je vais vite m'y remettre, c'est mon activité prioriétaire de cette journée du 1er avril.

1er avril. Flash! C'était il y a combien de temps maintenant, 3ans? 1er avril 2012: accident de voiture avec Gaël, ce qui a été le commencement de notre vie en commun, la chose qu'il ne fallait surtout pas faire!!! 

1er avril de l'année dernière c'est là ou j'ai commencé à avoir un espoir de vendre mon commerce car c'est à cette période que mes futurs repreneurs devaient mon confirmer ou non l'achat alors qu'ils hésitaient depuis plusieurs semaines. Je priais pour qu'ils me disent OUI et c'est ce qui c'est produit. Heureusement mon Dieu! Tu imagines avec la situation de mon frère si j'avais encore le magasin à gérer seul? Impossible!

Le 23 juin cela fera 1an jour pour jour que je suis enfin libre, déjà. Ça passe tellement vite. Franchement, rentier comme boulot ça m'irait complètement!!!!

mardi 31 mars 2015

mardi.

Silencieux ces derniers jours, en même temps tellement rien de particulier mais c'est tant mieux: pas de nouvelles galères!

La météo n'est vraiment pas agréable en ce moment: beaucoup de vent, du ciel bien gris, de la pluie, cela fait 2 jours que je n'ai pas touché au jardin. Alors en dehors de la balade des Patous je reste au chaud et à l'abri chez moi.
Tous les jours j'ai encore un coup de stresse lorsque l'heure du facteur arrive. Une fois son passage effectué, pour éviter que l'on détruise une fois de plus ma boite aux lettres je file prendre le courrier du jour et c'est là ou ma journée commence véritablement, je me déstresse lorsque je vois qu'aucun recommandé n'est à aller chercher. La Sté de financement du photocopieur a du recevoir ma réponse hier, je m'attends donc cette semaine à avoir des nouvelles...

Essais de deux nouvelles applications dont on parle beaucoup en ce moment Periscope et Meerkat: de la vidéo en live, le genre de gadget qui me plait même si je ne suis pas du tout du genre à mettre l'objectif sur moi contrairement à certains sur qui je suis tombé et qui adorent se regarder! Je trouve ça dingue d'être dans mon village paumé tout en suivant un inconnu sur une plage de Dubaï ou il se trouve au même moment. C'est marrant la facilité que l'on a à rester scotché sur des trucs inintéressants. Je peux rester une heure à visiter telle ou telle personne qui parle une langue que je ne connais pas. On y voit de tout: des gens qui se confessent, montrent l'intérieur de leur frigidaire (cela semble une demande récurente sur "Périscope") dinent ou roulent en voiture dans tous les pays du monde. Hier je clique sur des gens d'Honolulu qui déjeunent. Ils déjeunent quoi? MacDo! Bon, c'est marrant, ça fait voyager. Periscope est la plus sympa à utiliser mais malheureusement, chez moi, elle ne fonctionnne pas hors réseau wifi tandis que Meerkat marche en 3G, c'est donc elle que j'utiliserai lorsque je me ferai un live. J'ai fait mon premier hier, pendant ma balade en ignorant encore son véritable son fonctionnement. 

jeudi 26 mars 2015

jeudi.

Merci pour ton avis au sujet de la manière d'agir pour mon problème de photocopieur. Avis laissés en cas de procédure judiciaire ou là, effectivement, je suis mal. Là ou j'hésitais c'était "faire le mort" en espérant que la Sté n'engage pas de procédure car cela leur couterait plus cher que la somme qu'ils me réclament. Comme m'avait dit le commercial de Rex Rotary et autres: "ils feront 2-3 relances et abandonneront l'affaire". Seulement comment être sur qu'ils abandonneront?!
Je viens ce matin de faire le courrier que l'avocat m'avait écrit en expliquant tout simplement que je suis dans l'impossibilité de régler les 5200€. A mon avis, ça ne fera que retarder un peu l'échéance mais j'ai bien peur de devoir payer. Je ne me sens pas prendre le risque de "faire le mort" sachant que point de vu loi je ne suis pas dans mes droits. Si jamais ils n'abandonnent pas l'affaire c'est la galère. 5000€, une somme très importante pour moi avec mes revenus qui sont à zéro, je suis dégouté, c'est comme jeter cet argent par la fenêtre alors que cette société de financement à plein de fric et que pour elle, 5000 en moins dans le chiffre, ce n'est rien!

Hier enfin une journée agréable côté météo, ma priorité était alors pour le jardin. En fin d'après-midi, alors que je binais, on frappe au portail: mon pote Thib et son fils qui me proposent un bbq chez eux. Je les remercie mais propose de le faire ce soir car je veux avancer au maximum dans mon désherbage même si des ampoules naissent aux mains et que mon dos commence à me faire mal.
Mes Patous n'ayant pas eu de balade avant hier pour cause de pluie, j'ai rattrapé le coup en faisant une belle promenade avec eux.

Mon frère a donc eu sa chimio hier, je lui ai envoyé un petit texto de "bon courage". Ce devait être de 12 à 15h mais ils ne sont jamais à l'heure, je ne sais si ce temps a été respecté. C'est son traitement le plus dur, aujourd'hui et les jours qui suivent risquent de ne pas être agréables pour lui. C'est terrible d'être totalement impuissant. 

Voilà pour aujourd'hui l'ami!

mercredi 25 mars 2015

mercredi.

Après une nuit de sommeil je repense à mon rdv d'avocat hier.... Payer la somme demandée en plusieurs fois, avoir une annulation de frais de gestion, très bien mais je vais devoir par la suite régler les frais de justice aussi donc l'un dans l'autre, suis-je gagnant à lancer toute une procédure pour, au final, payer la totalité de la somme? 
Payer petit à petit, qu'est ce que ça va me changer puisque je n'ai pas de revenus en ce moment. Ce sera réglé avec l'argent de ma vente (le peu qu'il me reste) que j'ai aujourd'hui. 
Alors aujourd'hui ou demain, la somme d'un coup ou par échéances, au final ce sera pareil: 5200€ en moins sur mon compte + frais d'avocat si procédure.
Mon ami Thib me dit de ne pas payer, de faire le mort mais ça me fait trop la sensation d'avoir une épée de damoclès au dessus de la tête. Qui me dit que dans 1, 2 ou 3ans ils ne me rattraperont pas et que là, la somme à régler sera encore plus importante qu'aujourd'hui? C'est à pile ou face.

Je ne sais pas. Tu en penses quoi toi?

Ce matin j'ai du mettre mon réveil pour aider le mec d'une amie à transporter un meuble dans un camion, je suis enchanté de cette activité matinale!s qui débutera à 10h.

Bonne soirée hier avec mon amie vétérinaire qui était avec son mari que j'avais déjà vu 2-3 fois déjà  et qui est très gentil. Des lustres que je n'avais mis les pieds dans le village, heureusement, à 20h c'est le désert de Gobi dans les rues. Au restau j'ai rencontré un autre ami, David, qui m'a appris qu'il sortait avec la serveuse du restaurant que je connais un peu, très surpris de cette union à laquelle je n'aurais pas du tout pensé! 
J'ai aussi appris que mes repreneurs ont déjà engagé une employée! Ils sont deux à gérer, pas un an d'exercice et ils engagent déjà??!!! Woo! "Trop de boulot" disent-ils. Hébé! Et moi, quand j'étais tout seul à gérer!

Alors que nous fumions une clope à l'extérieur après avoir fini de diner, David nous propose de passer boire un verre chez lui. Ma cops et son mari bossaient ce matin, ils sont rentrés chez eux. Moi, un peu bloqué pour refuser, j'y suis allé juste histoire de boire un café. Rentré à 23h, tout juste l'heure ou les lumières de villages s'éteignent: le noirr complet! Ils m'ont proposé de me ramener en voiture mais je sais ce que c'est: ils n'avaient pas encore diner, ils venaient de rentrer chez eux ... Je les ai remercié et ai pris mes pieds!.1/4 d'heure d'une marche active avec l'option lampe de poche de mon moblie!

Les plaquettes de mon frère sont bonnes aux dernières analyses, c'est donc reparti pour un traitement de chimio aujourd'hui. Pensées. 

mardi 24 mars 2015

mardi.

Une météo bien triste aujourd'hui qui ne m'aide pas à me mettre en joie!

Rendez-vous ce matin avec mon avocat: faire le dos rond, il m'a fait un brouillon de lettre à envoyer à la sté de financement du photocopieur, expliquer tout simplement que je n'ai pas le revenus pour payer. Quand ils m'assigneront en justice (à mon avis très prochainement), alors on se lancera. Pas sur du tout que je sois gagnant: j'ai signé un contrat. Maintenant il peut avoir des échéances de paiements, des frais de dossier en moins .... mais si j'ai bien compris je dois m'attendre à payer. Merde, merde, merde et encore merde!!! Qui fait ses besoins dans mon ciel astral depuis 3ans???
Qu'est ce que tu veux que je te dise, qu'est ce que tu veux que je fasse. Je suis las.

La route d'A ngoulême m'a rappelé des moments avec Gaël, nous l'avions prise tant de fois. Je veux que cet enfoiré sorte de ma tête une bonne foi pour toute.

Avant de partir ptite mère m'a offert un déjeuner dans un resto indien, le seul que nous connaissons dans le coin, celui ou nous allons de temps en temps dans une petite rue piétonne de la ville. "Butter Chicken", c'est toujours ce plat que je prends dans un indien. Je n'ai encore jamais trouvé meilleur que celui que nous avions près de mon ancien bureau, non loin de la place Pereire: "Le New Sannah", presque en face du restaurant Pétrus ou mon cher boss allait souvent.  Une adresse que je te conseille si tu es dans le coin.

Le résultat de l'avocat, la route de Gaël, la météo grise et pluvieuse, ces 3 éléments font qu'il me faut doubler d'efforts pour ne pas tomber. J'essaie de maitriser et de ne pas être influencer par ces évènements extérieurs. Pouloum, pouloum ....

Je me raccroche à l'instant.

lundi 23 mars 2015

lundi.

Ce matin était le moment d'aller chercher mon fameux recommandé qui m'attendait depuis un peu plus de 10 jours et en plus j'ai rendez-vous avec mon avocat demain matin. Cette fois ci ce ne sera plus pour un simple conseil mais pour ouvrir un dossier, j'en ai bien peur. Emmener chéquier!
J'ai rendez-vous à 11h30, ptite mère a un rendez-vous médecine à 9h40, une pierre deux coups nous y allons ensemble.

C'est bien ce que je pensais: la sté de financement du photocopieur me réclame la somme du dernier trimestre et me précise que si j'arrête le contrat avant sa fin (2018) je leur dois 5200€! Ce n'est pas possible, il faut que je me sorte de là et que l'avocat trouve un angle de défense. Pour moi il y en a maintenant pour la justice, je ne sais pas.
Après ce dossier normalement je devrai me sentir plus léger, c'est ma dernière merde (j'espère!) à régler. En dehors de la maladie de mon frère (et c'est pas petit!) je n'aurai rien qui devrait parasiter mes journées. J'espère, le souhaite, le demande!

Content, mon jardin avance même s'il me reste encore pas mal de boulot. Je bine tous les jours malgré une météo qui ne ressemble vraiment pas encore au printemps: ciel couvert, vent ....
Comme les fleurs, je me mets petit à petit à reprendre des contacts humains (!!) même si j'ai encore l'envie de rester seul, tranquille. Demain c'est un diner avec ma copine véto, samedi chez des anciennes clientes ce sera l'apéro. Point, je m'arrête là pour cette semaine!

J'ai suis retombé sur cette photo ce week-end:
Ils se sont tous les deux retrouvés maintenant. Capucine (à droite) est partie cet hiver, Balthazar, 4ans déjà.

vendredi 20 mars 2015

je bine!

Mam' n'a pas la forme aujourd'hui, sa voix me l'a indiqué tout à l'heure lorsqu'elle m'a téléphoné. Plus de voiture au moins jusqu'à demain, je ne peux même pas aller la voir histoire de la distraire un peu.

Tous les jours je m'oblige à jardiner un peu pour être prêt dans un mois. Sachant que la pluie allait arriver vers 13h pour une bonne partie de la journée  je n'ai pas tardé à m'activer ce matin mais en prenant soin de le faire après l'éclipse car je voulais méditer pendant son passage. Grâce à la super application météo WeatherPro, j'ai pu voir hier soir que la couverture nuageuse allait être importante à ce moment là, du coup je n'ai pas eu à mettre mon réveil mais c'est naturellement que j'ai ouvert les yeux pratiquement au début de l'éclipse: 9h35 et, effectivement, il n'y avait rien à voir.

Mes nouveaux outils fonctionnent bien et accélèrent avec moins d'efforts mon jardinage. Le résultat commence à se voir mais il me reste encore plus de la moitié du jardin à faire....
Test du "désherbant électrique" que j'ai acheté il y a deux jours. Bon, ce n'est pas vraiment l'outil qu'il me faut pour désherber tout le jardin tellement il y a à faire: passer 3 secondes sur chaque mauvaise herbe me demanderait un temps pas possible, la simple binette suffit. Mais, pour de petites herbes comme par exemple entre les joints de terrasse, cela semble pas mal fonctionner:
Avant traitement:
 20 minutes après traitement:
 Il faut parait-il 2 jours pour voir le résultat final ...

mercredi 18 mars 2015

un post du soir, c'est rare!

Hier soir, tout prêt pour aller chercher ptite mère à la gare en prenant soin de déposer avant chez elle  son chaton Charlie. Je mets toutes ses affaires dans mon coffre, panier de nuit (oui, monsieur dort dans un panier!), couverture, bac litière. Je mets le chat dans sa caisse de transport, prépare mes Patous à mon absence, mets la clef dans le contact et là, c'est le drame! Scouty ne démarre pas. J'essaie, j'essaie, mais non, la batterie semble ok mais ça rame. Je veux ouvrir le capot pour regarder le niveau d'huile: bang! La targette qui l'ouvre me reste dans les mains, ok, super!
Je téléphone à mon pote Thib: répondeur. J'appelle sur son fixe et tombe sur sa copine. Ouf, ils peuvent aller chercher maman à la gare, je lui envoi un texto pour le lui annoncer.
Ce matin je téléphone à mon garagiste: il ne peut pas passer avant samedi entre 12 et 14h. Bien.

Hier soir je clique sur un lien que ma soeur m'a envoyé: des replay d'une émission de radio sur "ici et maintenant" avec comme invité un homme que je ne connaissais pas: Franck Lopvet. J'écoute et connecte à ses mots, je m'endors avec. Ce matin: idem! J'écoute la suite au point d'en oublier de tweeter mon "bonjour" du jour! 2h d'écoute mais obligé de couper: il faut que je m'active, courses à faire avec ptite mère. Je vais me faire la suite ce soir. Ça me brancherait bien un séminaire avec lui. Tu viens Gaspard? :)

A la suite de mon jardinage intensif ces derniers jours dans mes cailloux, j'en ai cassé mes deux binettes!!!! Achats du jour donc: nouvelles binettes avec une trouvaille: un désherbant électrique! (voir tweet). Eh bien cette nouveauté semble pas mal marcher et soulage de beaucoup la binette. Alors est-ce aussi la nouvelle binette légèrement différente (2 pics au lieu de 1) que j'ai acheté 
Cette machine est une espèce de canne électrique. Tu la pose 3 secondes sur l'herbe, ça brûle et hop! Enfin, et hop avec binette! C'est en tous les cas bien mieux que le désherbant bio que j'ai pris la dernière fois (tout en reconnaissant que je ne l'ai peut-être pas mis comme il le fallait).
C'est un moyen écologique que j'ai payé 80€ en gros. Mon frère arrive dans 1 mois tout juste, j'ai donc 1 mois pour que le jardin soit nickel, j'espère que cet achat m'aidera à être dans les temps.

Mon frère justement .... maman me donne des exemples qui m'inquiètent:  il y a deux jours il lui a  soudainement demandé ou elle dormait, ll s'habille et dit qu'il va prendre sa douche.. Il a du mal à organiser ses pensées et est anxieux. Les premiers signes concrets commencent à arriver, ça fait flipper. Ces derniers temps j'ai beaucoup de mal à manger, c'est certainement du au climat actuel. Ok, la bouffe et moi ça fait deux mais là, je n'ai même pas la sensation de faim qui arrive. Je ne me fais qu'un repas par jour voir même que du grignotage. Pas bon.
Tout à l'heure chez Inter pour les courses je regardais les articles: rien ne me donnait envie. Déjà je n'ai plus confiance du tout en l'industrie alimentaire et les images du site de l'association L214 ont fait leurs effets: trop conscience de ce qu'il y a derrière cette viande, toute cette maltraitance envers les animaux, je ne peux plus l'ignorer lorsque je vois les emballages. Je me limite au bio en espérant un jour arriver à devenir végétarien.

mardi 17 mars 2015

partage 2.

Hier je te partageais un texte, aujourd'hui c'est du son envoyé par ma soeur. Envie d'écouter plus mais ça stop à 30 minutes...


Conférence de Franck Lopvet - décembre 2014... par isolazizo

Petit Jo s'est cassé un truc dans le talon en tombant d'un mur: plâtré pour deux semaines. Béquilles pas obligatoires mais il en avait tellement envie qu'il en a fait lui même la demande! Premier plâtre pour petithomme!

Départ de Paris en fin d'après-midi pour Mam', j'irai la chercher à la gare ce soir. Comme sur la capitale aujourd'hui: plein soleil pour la journée = priorité jardinage, les jours qui suivent ne seront pas aussi beaux.

lundi 16 mars 2015

lundi.

"Ça ne va pas tu sais, on sent que .... Il titube, il a sans arrêt froid ..." ce sont les quelques mots de ptite mère qui m'a téléphoné hier soir pour me dire que mon frère venait de prendre leurs billets de train pour Pâques et que je ne devais donc pas tarder à prendre le mien. Elle me donnait les dernières nouvelles du jour.

En faisant le trie avant hier dans toutes mes photos j'y ai vu mon frère, il n'y a pas si longtemps: l'été dernier ... On s'en rend beaucoup moins compte au quotidien mais en les regardant c'est fou comme il a changé physiquement aujourd'hui. Ça me fait tellement de peine de voir mon frère diminuer et faible alors qu'il a toujours été mon grand frère, celui de la famille qui a "réussi": hétéro, une carrière bien rémunérée, une femme, deux enfants, des projets de vie ... C'était lui le "plus fort". En raccrochant le téléphone j'ai eu comme le vertige avec la sensation qu'il allait partir demain. "Non, pas tout de suite, pas maintenant!! Je ne suis pas prêt!" criait une petite voix alors qu'une autre  répondait qu'aujourd'hui ou demain je ne serai jamais prêt pour cette épreuve.
Je n'arrive pas à me projeter à ce moment là. Je trouve mon frère diminué mais ce n'est rien par rapport à ce qui nous attend. Imaginer l'annonce du décès, l'enterrement, parler de lui au passé, me dire que plus jamais de ma vie je ne pourrai le voir, l'entendre parler. Quatre dans la famille, nous ne serons plus que 2. Quand je dis "famille" ce sont les personnes avec qui j'ai grandi, je ne zappe pas pour autant ma soeur et mes neveux bien sur.

Demain soir c'est le retour de Mam', j'irai la chercher à 19h à la gare. Je suis admiratif d'elle, de son courage, de sa force. La chair de sa chair, comme ce doit être dur pour elle aussi. Ces huit jours sont vite passés. Dans un mois je fais donc un nouvel A/R à Paris, ce qui ne me dérange pas, bien au contrairement. Pour ne pas paraître trop louche je vais devoir dormir une nuit là bas car quel pretexte je peux donner à mon frère si j'arrive le matin pour repartir le soir même sachant que financièrement je suis serré il me faudrait une bonne raison pour me permettre cette folie. 87€, c'est le prix de mon billet aller!! C'est dingue!!!! 2h de TGV dont même pas une heure à grande vitesse! Faire Paris-Glastonbury UK coute moins cher! Je n'ai pas encore regardé mon billet retour mais comme ce sera dans la même période des vacances scolaires je dois m'attendre à un prix identique ou proche de celui-ci. Ils auraient pu nous laisser le choix en gardant les trains Corail qui étaient certes plus longs en temps de trajet mais bien moins chers.

Malgré mon appréhension de rencontrer du monde hier lors de ma balade avec les Patous (un dimanche avec une météo clémente), je me suis forcé à y aller, pour eux et, bien sur, j'ai croisé des gens qui m'ont tous -et c'est normal- demandé des nouvelles de mon frère en terminant par le fameux: "et vous alors, qu'est ce que vous faites aujourd'hui?" sans oublier de me donner d'autres exemples de personnes du village qui sont elles aussi touchées par le cancer. Je n'ai pas envie d'entendre ces questions c'est pour ça que ces derniers temps je prefère rester cloitrer chez moi, dans le cocon de protexion que m'apporte la maison même si le vendalisme de ma boite aux lettres fragilise cette sensation. Quand je repense à cette affaire je ne peux m'empêcher de me dire que cela doit venir de la Cathy et de sa famille car pourquoi être repassé pour remettre l'enveloppe ouverte. Parce que c'était pour elle justement, certainement une demande d'aide à la CAF et que sans ma réponse elle n'aurait pu l'obtenir?

Mon ami avec qui j'ai déjeuner la dernière fois à Paris me disait qu'ils n'y avait que des "cassos" en province. Je n'ai jamais eu cet état d'esprit mais en voyant tout ce qui m'arrive depuis que je suis dans ce village, le comportement et la réaction de certains me poussent effectivement à le croire! Gaël, Thierry, Cathy, son mec, le client qui me doit 150€ et me menace de me casser la gueule lorsque je les lui réclame presque 1an après, le fait de vandaliser ma BAL... Ce sont des cowboys mais sans le cheval,  sans le chapeau et sans le courage. En 5ans de vie dans ce village d'à peine 800 âmes je n'ai jamais eu autant de problèmes humains qu'en 40ans de vie parisienne!

Alors ce matin, pour tâcher de commencer cette journée de bonne humeur, en ouvrant un oeil et en voyant 10h sur mon réveil je me suis dit à quel point je devais profiter de ces moments, d'avoir le privilège de me lever lorsque mon corps me le dit, d'aller chercher mon café déjà prêt et vite me recoucher au chaud sous ma couette pour passer un moment avec toi. De savoir que nous étions lundi et que j'avais cette journée entière pour moi: faire ce que je veux ou je veux quand je veux. J'ai la chance de ne jamais m'ennuyer et ces jours de liberté passent à une vitesse incroyable. Dans 3 mois cela fera 1an que je suis à ce rythme, déjà. Combien de temps vais-je pouvoir le garder? L'instant présent, il n'y a que ça pour moi.

Je suis tombé sur un texte hier qui m'a parlé et que je partage avec toi:

Faire Face.
Dissimuler, esquiver ou fuir ce qui, en nous, nous incommode et nous perturbe devient de plus en plus ardu. Avancer que le brassage énergétique actuel laisse assez peu de répit aux êtres que nous sommes ne me paraît pas excessif... Lorsque nous commençons à nous rassurer d'avoir pu quitter une mer déchaînée pour poser enfin pied sur la terre ferme, c'est le sol qui, soudain, se met à trembler. Lorsque, ensuite, nous nous accrochons aux branches pour tenter d'échapper aux soubresauts du plancher, c'est le vent qui, par rafales successives, nous secoue comme de simples fétus de paille. Avant de nous renvoyer de nouveau à la mer...
 
Il n'y a guère plus beaucoup d'endroits sur Terre permettant de nous soustraire aux stimuli de la Vie. Nous le savons, l'époque des existences monastiques, retirées et préservées des multiples sollicitations inhérentes à l'incarnation terrestre est révolue. Et les voies d'ascèse pure, axées sur le déni de la plupart des besoins de douceur du corps, ne nous ont pas conduits à réaliser en nous l'équilibre des polarités. Ce ne furent simplement que des expériences, parmi d'autres.
 
Les temps présents sont à la mise en relief, à la mise en lumière de tous nos aspects encore occultés, niés, compensés ou refoulés. Cela entraîne le fait non pas que nous entrions collectivement dans une ère difficile, marquée par une  pénibilité croissante ou une hausse de la tension générale, mais que nous soyons, chaque jour davantage, conduits à regarder avec le plus de lucidité possible ce qui, littéralement, pose problème en nous. Nous morfondre sur l'état présumé du monde, dénoncer à grands cris ce qui nous semble injuste ou lutter contre des forces apparemment sombres ne fait que renforcer et alimenter ce vers quoi nous orientons notre attention.
 
En vérité, nous n'avons d'autre option que celle de faire face à ce qui émerge en nous, à chaque instant... Faire face à ces éruptions émotionnelles, ces inconforts chroniques, ces déstabilisations, ces effusions de peur, de colère, de doute, ces sensations de solitude, d'insécurité, de manque, d'angoisse et de tristesse.
 
Faire face, c'est d'abord remercier la circonstance, l'évènement ou l'être qui a généré notre malaise, et humblement y reconnaître l'Univers qui nous encourage à réaliser notre véritable nature.
 
Faire face, c'est ensuite renoncer à toute recherche compulsive de « consolation » extérieure afin d'entrer tout entier(e) dans le ressenti physique du tourment et d'en explorer courageusement chaque nuance, chaque détail, chaque subtilité.
 
Faire face revient, de façon concrète, à accueillir dans notre corps, inconditionnellement et dans toute sa dimension, ce « visiteur » fiévreux, tremblant, noué, brûlant, dépressionnaire et corrosif, bien qu'il soit est entré en nous sans même que nous l'y ayons invité.
 
Le chemin de l'éveil - du moins dans une conception ancrée - n'est évidemment pas un évitement de ces manifestations émotionnelles variées, bien souvent puissantes. L'éveil - en tant qu'acceptation consciente et reconnaissance pleine de ce qui est - fait immédiatement suite à la transcendance de toutes nos résistances et fuites. Croire que l'éveil équivaudrait à une sorte d'anesthésie générale doublée d'une immunité existentielle peut être source de profondes désillusions. L'éveil ne préserve pas de la douleur liée aux affres et frictions de l'incarnation ni ne nous extirpe de la condition humaine ou des limitations relatives à la matérialité du corps.
Il convient peut-être de différencier la douleur de la souffrance... La souffrance est l'étirement, le gonflement, l'amplification de la douleur initiale. Cette expansion désagréable est la conséquence de notre refus égotique de ressentir cette douleur liée au fait d'être incarnés, c'est-à-dire, en d'autres termes, d'être des entités de lumière se sentant parfois enfermées dans un corps de chair. L'éveil, en tant qu'acceptation de ce qui est, ne mène ainsi pas à une libération de la douleur mais plutôt à un empêchement de la douleur de se transformer en souffrance.
 
Faire face n'est donc pas résister en nous accrochant de toutes nos forces à ce qui semble pouvoir nous ramener dans la dernière position confortable connue. C'est de cette manière bien paradoxale que l'ego se convainc pourtant qu'il fait face...
 
Faire face, en définitive, c'est ouvrir grand les yeux sur nous-mêmes et aimer sans limite ce que nous voyons.

dimanche 15 mars 2015

BAL

A la mi-octobre,  6h30 du matin, un (ou des) inconnu(s) a défoncé ma boite aux lettres. Qui, pourquoi? Je pensais à mes anciens employés: Gaël ou Cathy. Ptite mère avait tenu à avertir la gendarmerie mais moi, pour le coup, trop de mauvais souvenirs chez eux, je laisse. J'ai noté le jour, l'heure et ai pris des photos, point. Tant bien que mal j'avais remis la porte de la BAL jusqu'à hier, 16h30 ou j'entends un grand bruit: boite aux lettres à nouveau défoncée!!!! Je m'y approche, elle est vide. Je reviens à la maison pour chercher un marteau afin de remettre la porte un minimum en place et soudainement une enveloppe qui m'est destinée est ouverte et dans ma boite. C'est un courrier de la CAF qui me demande le dernier jour de travail de Cathy (elle demande probablement des aides, ils vérifient?).
Un grand mystère, qui cela peut bien être? Je te disais encore hier que je n'étais plus tranquille ici, cet acte conforte cette impression. Est-ce simplement des jeunes qui, ayant vu la boite déjà défoncée ont voulu encore plus l'esquinter? Je ne sais pas, ça fait chier. Vraiment, je ne me sens plus bien ici. Du coup je n'ai pas eu le courage d'aller faire la balade hier de peur qu'il revienne. Aujourd'hui je me dois de la faire pour mes Patous. Pour le coup, il va vraiment falloir une nouvelle boite aux lettres, une dépense dont je me serai bien passé!!!!

J'ai trié toutes les photos de mon ordinateur pour supprimer toutes celles de Gaël. Tous nos bons souvenirs sont définitivement supprimés: Paris, Disney, le Futuroscope, le château de La Rochefoucauld, etc ... plus de trace. Si cela pouvait être aussi simple de supprimer ces souvenirs aussi rapidement et facilement de mon esprit ....

Et puis je suis tombé sur celle-ci:
Un mot d'une ancienne collaboratrice absente lors de mon dernier jour de bureau. J'y croyais, et pourtant...

C'est un appel téléphonique de ptite mère qui me réveil ce matin. Finalement elle ne voit pas du tout mon frère faire l'A/R en TGV avec les enfants pour les vacances de Pâques et me demande de les accompagner, mine de rien, sans dire les vraies raisons. Prétexter que j'ai un truc à Paris au même moment... Ce qui sera alors vrai parce que je compte en profiter pour prendre rdv avec le médecin en énergétique dont m'a parlé mon ami parisien la dernière fois.

samedi 14 mars 2015

samedi.

Un petit témoignage posté par l'un de mes amis qui m'a bien sur parlé:




Les dernières nouvelles de mon frère suite à son rdv oncologue du 11 mars: la tumeur progresse, la vue ne devrait pas se dégrader plus qu'elle ne l'est aujourd'hui: il ne deviendra pas aveugle. La demande d'arrêter le traitement a été entendu néanmoins il faut au moins deux séances pour voir si la nouvelle recette fonctionne. Mon frère a alors accepté qui devrait avoir lieu un peu plus tard car ses plaquettes n'étaient pas assez bonnes à ce moment là. S'il souhaite aller voir le chirurgien de Montpellier: aucun problème, l'oncologue lui donne son dossier seulement ce serait un voyage pour rien car sa tumeur n'est pas celle opérée par celui-ci, je ne sais pas ce que mon frère a décidé, à mon avis il abandonne l'idée. L'oncologue a donné son accord pour le séjour en voilier prévu début mai. J'espère de tout coeur qu'il aura la force de le faire, mon frère tient beaucoup à ces quelques jours en mer, avec son fils.

A son retour à la maison avec ptite mère qui l'avait accompagné, Princesse (belle soeur) est en colère, le dit et le montre. Elle en veut à mon frère d'avoir accepté de continuer encore un peu le traitement (!!!). Son état va être gênant s'ils prennent une nounou pour les enfants: "On ne peut pas avoir une nounou alors que toi tu seras affalé sur le canapé!" a-t-elle dit! Va comprendre!!!! Quel rapport??!! En quoi cela gênerait une garde d'enfants??!! Elle s'occupera des enfants et non de l'adulte! C'est vraiment une bobo de la mode parisienne! Là, Mam a commencé à craquer un peu et, avec des pincettes, a taché de remettre un peu les choses à leur place. Du coup, Princesse a fait la gueule durant tout le diner et est montée se réfugier chez son amie-voisine. "Ambiance glaciale" m'avait alors textoyé maman. Depuis, dès le lendemain, belle soeur montre enfin une humeur plus agréable. Est-ce un masque de sa part qu'elle n'arrivera pas à tenir longtemps?

Mon frère, de nature déjà taiseuse mais en plus aujourd'hui épuisé et pas en forme n'a rien dit. "Il semble être passé au dessus, il s'en fou" m'a dit Mam'.
Mais que veut-elle cette belle soeur??!! Que ça se termine au plus vite? Qu'il débarrasse le plancher avec sa maladie de merde?! J'ai dis à ptite mère que je ne serais absolument pas surpris si elle avait déjà remplacé mon frère avec un nouveau mec, elle n'a pas semblé étonné de mes doutes. Princesse montre vraiment de la méchanceté et un non-amour que je ne comprends pas. C'est pour ça que j'ai tendance à penser qu'elle s'est trouvée une autre épaule. Heureusement que c'était ptite mère qui était présente lors de cette colère totalement injustifiée parce que si cela avait été moi, me connaissant, j'aurai pris beaucoup moins de pincettes. Elle en veut à son mari de continuer encore 1 traitement de chimio! Pas 2, pas 3, mais 1! Et quand bien même si c'était 2, 3, traitements?! On peut comprendre mon frère non? Tout essayer pour prolonger SA vie! Non, elle elle veut qu'il arrête tout. Pourquoi?  Parce que ce traitement le rend comme un légume et qu'elle ne supporte pas ça. Elle doit alors préférer qu'il meurt vite et qu'au moins ses derniers jours (pas à mon frère mais à elle) soient les plus confortables et agréables possibles.

L'appel téléphonique que j'ai eu ce matin pour les nouvelles sont plus légères, mon frère a un meilleur regard. Ptite mère pense que c'est à la suite de sa discussion avec l'oncologue et de la mise au point qu'elle a fait le soir même à Princesse devant lui. Tant mieux!

Quant à moi... Je continue de faire comme F. Lopez! Hier je me suis enfin activé:  j'ai fait des tâches que je m'étais noté de faire lundi dernier!! C'est dingue cette procrastination!!!!! Et comme toujours c'était des trucs qui ne m'ont pris que 20 minutes en tout et pour tout et que j'ai trainé sur mes épaules durant 4 jours! Envoyer à mon administrateur de biens un nouveau formulaire des impots pour mon studio de Paris, prendre rendez-vous avec l'avocat pour l'histoire du photocopieur (.. Il est en vacances, rdv fixé le 24. La secrétaire m'a conseillé d'aller tout de même chercher le recommandé car en cas de mise en demeure ils se fixeront sur le cachet de la poste. Bon. Mais je ne comprends pas qu'en ayant noté une mauvaise adresse ça marche quand même...), régler la facture d'assainissement et ranger mes papiers qui étaient en tas sur mon bureau. En fin de journée je me suis enfin décidé à faire mes courses, ça devenait urgent. C'est surtout mes Patous qui m'ont décidé car je n'avais plus de croquettes pour eux. Au retour, passant non loin de chez une amie que je devais voir depuis bien longtemps, je décide enfin de m'arrêter prendre un verre chez elle puis passe chez Mam' afin de nourrir ses deux poissons rouges.

J'essaie tous les jours de jardiner un peu car mon frère vient pour les vacances de Pâques, il faut que ce soit nickel. Mais ... Tellement de boulot!!! Une partie du jardin est avec de petits cailloux et comme avec mon dernier boulot et l'absence de Mam il a été à l'abandon durant 2ans il y a toute une sous couche d'herbe qui s'est greffée sous ces cailloux. Équipé que d'une simple petite binette, j'ai pratiquement tout le terrain à retourner avec cet outil, je ne t'explique pas le truc! Je dois le faire. Non seulement pour mon frère mais pour éviter de me laisser déborder parce que si non après il faudra carrément faire appel à un professionnel pour mettre les choses au propre.

Rappel à la loi: toujours aucune nouvelle et toujours ce sentiment d'insécurité lorsque je suis ici. La crainte lorsque j'entends la voiture du facteur arriver qu'il se mette soudainement à frapper, ce qui voudra dire: "recommandé!!!" J'ai toujours cette sensation qu'une nouvelle merde va m'arriver, ça me saoule.