... et aussi sur TWITTER!

samedi 25 février 2017

1h30. C'est le temps de ma communication Skype avec Patricia pour mon astro biologie quantique. Je ne peux tout te développer, complexe et il me faut tout de même garder des choses.

Ressentis, médiumnité, soins, magnétisme, communication, voix, écritures, transmission, avant gardisme sont les mots clefs que je peux donner pour mes potentiels et qui seraient mon chemin de vie professionnel. J'ai deux travaux quotidiens à faire. L'un durant 3 semaines, l'autre durant 5. 

Voix. Alors qu'il en était question dans la conversation, voilà que ce matin, au réveil, je me lève avec la voix enrouée, limite mal de gorge, symptômes que j'ai encore ce soir. Coïncidence? Ce mot ne fait pas trop parti du langage de ce monde. J'ai aussi eu un terrible mal de tête qui s'est dissipé au fil de la journée. Le mal dit quoi, je ne sais pas. Il dit en tous cas!.

Écritures. Ce mot a pas mal raisonné en moi. Certains d'entre vous et certains amis me suggèrent depuis longtemps d'écrire un bouquin. L'envie a toujours été là mais sans aller plus loin et sans voir cela comme un travail rémunérateur car pour vivre de ses livres il faut non seulement avoir du talent mais il faut faire de la promotion. Mon talent je ne sais pas mais la promotion, ça, niet! Et si dans quelques années tu me vois un jour à la télé ou m'entends à la radio défendre mon bouquin, alors là, c'est que le travail inétrieur que je fais actuellement aura vraiment modifié beaucoup de choses!!!!

Médiumnitié. Je le sais depuis bien longtemps mais maintenant je comprends pourquoi j'ai du mal à me lâcher à 100%. Je vais tacher de rectifier ça.

Nous verrons. Nous verrons les résultats. Il n'y a rien de magique là dedans je sais que c'est à moi de faire le boulot. Les choses devraient s'éclaircir dans le temps. Espérons. Mais pas de pression.

Dans 5 semaines je dois envoyer un mail à Patricia pour lui donner des nouvelles. Ça tombera au printemps, la renaissance. J'aime le symbole comme j'aime cette saison Hasard? Ce mot ne fait pas parti du lange de ce monde...! 

Malgré la belle météo du jour, je n'en ai pas profité du tout entre ma gorge et ma tête. Malgré une bonne nuit pleine, je me suis tout de même surpris à dormir 2h dans l'après-midi.
Pas de balade Patous mais en plus, mon pauvre Gaspard, je crois que je vais devoir arrêter les marches avec lui. Le fait qu'il n'arrive pas à lever entièrement ses pattes avant en marchant, celles-ci râpent le sol et la dernière fois l'une d'elle s'est mise à saigner un peu. Mon pauvre Gaspard. Entre ça et son artrhose.... Heureusement nous avons un grand espace vert juste devant la maison qui lui permettra tout de même de voir autre chose que le jardin. Depuis un certain temps déjà il est bien moins enthousiaste à se lever lorsque je pars en balade et bien souvent il me faut insister un peu, chose que je ne ferai plus aujourd'hui. Il n'a que 6ans et nous en sommes déjà là .... Triste.

Normalement depuis ce matin je devrais être au ski avec mes amis. Pensées. Le côté positif de la chose: je reste auprès de ma famille de poils!

vendredi 24 février 2017

Il y a 4ans aujourd'hui, jour pour jour, j'étais brisé, cassé, explosé. Je revenais d'une semaine effroyable dans le sud de la France avec cet enfoiré de gael et apprenais tous ses vols et trahisons après l'avoir choyé, aidé, apporté du boulot, fait voyager, nourri, loger, blanchi, donné de l'argent...
Il y a 4ans le ciel me tombait sur la tête et j'entrais dans une spirale de galères. Le positif est qu'aujourd'hui je vais bien mieux qu'il y a 4ans!

Hier soir, diner au restaurant de "la ville" avec mon amie qui est aussi notre vétérinaire. Nouvelle pizzeria mais franchement je n'y retournerai pas. Pizzas fades et éclairage de la pièce pourri. Ce n'est pas un four à bois, on sent le mec qui a du faire une reconversion avec un stage d'une semaine pour devenir pizzaiolo.
En la retrouvant elle m'apprend qu'il vient de se produire une grosse galère à son cabinet durant son absence: l'une des véto a donné une dose beaucoup trop importante d'anesthésiant lors d'une opération d'un chien et celui ci est proche de la mort!!! Bien évidemment elle me fait promettre de ne rien dire à personne car rien de telle pour briser une carrière. Il n'empêche que ça me met dans un dilemme terrible. Après le début de gangrène qu'elle a provoqué lors de l'opération de Pirouette et ce nouvel accident aujourd'hui, je n'ai plus du tout envie de leur confier mes animaux!!! Mais comment faire, que dire. Il est clair qu'en lui annonçant que nous comptons dorénavant aller chez un autre vétérinaire, l'amie ne sera plus là et en même temps je ne peux pas risquer la vie de mes chiens pour une amitié. Donc à l'heure ou je t'écris je ne sais absolument pas quoi faire. Il faudrait que j'en parle tout de même à ptite mère, elle doit être au courant puisque sa chienne est aussi soigné là bas. Je crains qu'en apprenant cela elle n'hésite plus un seul instant à aller chez un concurrent. 
Cela confirme ce que je dis depuis la mort de mon cher Baltha: ils sont de très gentils vétérinaires, charmants, souriants, arrangeants mais cela ne suffit pas. À suivre.

Grand moment attendu tout à l'heure à 14h: mon rdv skype pour mon soin d'astro bioenergie. Je ne sais absolument pas à quoi m'attendre ni la durée que cela va prendre. Hâte des résultats. À voir.

Grosse surprise hier en recevant un texto d'une amie que je n'avais pas eu depuis au moins 7ans. Il y a environ 15ans, c'est elle que j'ai du remplacer au pied levé au poste d'assistant de mon boss car comme toujours il était infernal avec elle et elle avait alors quitté son poste en pleine journée pour ne jamais revenir. Je lui raconte mes 7 dernières années de galères, abasourdie d'apprendre le décès de mon frère qu'elle connaissait et à mon tour d'être abasourdi d'apprendre que depuis septembre dernier elle a la maladie de Parkinson. 56ans! J'irai la voir lors de mon prochain séjour parisien. Sacré temps qui passe, sacré vieillesse. 

mardi 21 février 2017

Ciel bas, gris et humide et ce devrait être ainsi toute la semaine. Seules les températures indiquent l'arrivée prochaine du printemps.

Aucun retour de princesse suite à mon mail envoyé mercredi soir pour lui faire un rapide résumé de ma discussion qui a été faite à sa demande avec mon neveu. C'est elle qui m'avait demandé d'aller la voir lors de mon séjour parisien pour me parler des ses mauvais résultats et tâcher d'en parler avec lui. Je n'avais pas envie, j'avais en plus un mal de tête mais j'y suis allé. Pas envie non plus d'engager une telle discussion avec mon neveu. Moi je veux être le tonton cool, pas celui qui lui fait des réprimandes  ou lui parle de sujets qu'il n'apprécie pas spécialement. Mais je l'ai fait. Tu crois que j'allais avoir un mot de remerciement? Un simple "merci" de la part de sa mère? Penses tu! Je suis persuadé que le lien internet que je lui ai envoyé pour qu'elle configure la box n'a même pas été visionné et encore moi réalisé. Elle ne se manifeste que lorsqu'elle a besoin de nous, point. Cela n'a pas vraiment d'importance car je le fais pour mon neveu mais si ensuite elle n'appuie pas concrètement mon travail, à quoi bon. Anyway.

HIer, passage au cabinet vétérinaire de mon amie M. pour contrôler la cicatrice de Pirouette (chienne mam') mais aussi son oreille car la dernière fois elle s'est apperçu qu'un épillet qui date de cet été se trouvait encore dans son oreille et créait une otite!! Cicatrice Ok mais nous avons eu chaud avec le début de gangrène qu'elle avait eu après l'opération de stérilisation. Cet accident du à M. nous a pas mal refroidit. Ptite mère envisage peut-être de changer de vétérinaire par la suite, ce qui engendrera une situation délicate avec M. qui est devenue l'une de mes amie aujourd'hui. 
Mais je dois reconnaître qu'effectivement, même s'ils sont très gentils dans ce cabinet vétérinaire, je ne suis pas sur qu'ils soient vraiment bons à 100%. C'est eux qui s'étaient occupés de mon cher Balthazar et je suis persuadé que le mal aurait pu être guérit s'ils avaient fait les analyses nécessaires pour détecter le cancer qu'il avait. Nous avions eu plusieurs rendez-vous l'année précédent son décès pour signaler que Baltha sautait plusieurs repas et vomissait certaines fois, ce qui ne les inquiétait pas plus que ça. "Probablement les croquettes" disaient-ils. Lorsque la bonne analyse a enfin été faite, il était trop tard. Et là, aujourd'hui, à la suite d'un problème d'hygiène, Pirouette aurait pu y passer. Pus que gênant.

Juste à coté du cabinet se trouve le garage de ma voiture Scouty. Je voulais y passer pour acheter une nouvelle batterie: BANG! Piel, tu es de retour en province: c'est fermé le lundi!
Pour éviter du payer le déplacement afin qu'il me la change car je n'y connais rien là dedans, j'ai commencé à regarder comment était installé l'ancienne. Ça va, cela ne semble pas bien compliqué, je vais tâcher de le faire moi même. Encore faut-il en avoir une nouvelle et ce avant dix jours parce que ptite mère va s'absenter 15 jours pour aller chez son amie à Avignon. Rester seul sans voiture, c'est chaud. 

Pour les prochaines vacances scolaires qui sont déjà le 1er avril, j'envisage de faire le trajet en train pour chercher mes neveux et en profiter ainsi pour rester 2 jours à l'aller et 2 jours au retour à Paris. J'ai des amis que je n'ai pu voir la dernière fois et que j'aimerai voir cette fois-ci. Après un échange mail avec ma tante, cela devrait être possible: nous nous croiserons car elle doit séjourner dans l'appartement pour une opération des yeux.

Grand jour aujourd'hui: je dois téléphoner à Patricia (soin de bioenergie). Je ne sais pas à quoi m'attendre. A t-elle déjà fait le travail et va t-elle me communiquer les résultats? Doit-elle juste échanger avec moi afin de faire le travail? Je te dirai ça. J'ai hâte en tous les cas du résultat.
Je dois reconnaître que depuis le premier soin qu'elle m'a fait je ressens quelques changements comme par exemple avoir plus de mal à rester inactif, chose qui n'était pas du tout le cas avant. Et moi qui me fume tous les soirs un bédo pour m'endormir, ce n'est plus le cas. Il m'arrive encore d'en prendre certaines fois mais ce n'est plus une habitude quotidienne. Ça, cela me fait plaisir parce que je voudrai vraiment me débarrasser de cette merde pour des raisons de santé mais aussi d'argent!
Côté futur néanmoins c'est toujours le brouillard complet mais c'est le deuxième soin qui devrait dégager un peu (voir beaucoup j'espère!) tout ça. À suivre.

Nous avons eu un retour courrier pour notre portail! Bon, pas très clair mais il faut quoiqu'il en soit que tout le portail soit en fer!! Alors nous allons essayer d'arranger l'affaire sans avoir à TOUT refaire. Coller des plaques de fer sur le bois déjà existant? Un artisan doit passer nous voir pour nous aider.
Oui, un artisan et non mon ami Thibault car nous sommes très déçu de lui. Depuis que nous avons ces problèmes de portail il fait l'autruche et ne répond pas aux appels de ptite mère. Une planche est déjà en train de partir, il ne vient pas pour la remettre. Il doit reboucher un gros trou qu'il a fait lors de ses travaux: le trou est toujours là. Il a fait une fente dans le portail pour y incruster une boite aux lettres: la fente est toujours là, la boite non. Bref, je pense que comme une partie du travail a été fait au black, il flippe un peu et ayant déjà été payé, il n'a plus vraiment d'intérêt. Leçon: toujours payer une fois tout le travail accompli. Seulement c'est un pote d'enfance, nous ne pensions pas que .... Eh bien si! Je commence vraiment à ne plus aimer cette région et ses habitants.

samedi 18 février 2017

Dernier jour de vacances pour mon petit homme qui devient grand. Demain matin retour seul pour Paris par le train.
 
Pour l'occasion ptite mère nous a invité au restaurant avant de pousser le caddie au Super U. Et puis, finalement, après le repas, grosse flemme de tout le monde pour aller faire les courses d'autant plus que les Patous étaient déjà enfermés depuis déjà 2h dans ma chambre afin d'éviter aboiements intempestifs dans la jardin avec les gens qui se promènent sous le beau soleil du jour. 

Une fois de retour à la maison, action. Je prépare notre maison de verre pour le printemps. Ménage, transfert des perruches qui ont passé l'hiver dans ma salle de bain et enlevage des dernières guirlandes de Noël sur le toit de la maison de verre mais aussi dans notre catalpa. L'année prochaine ce sera un sapin, point!

vendredi 17 février 2017

En balade tout à l'heure avec Zoé, laissant Gaspard dans le jardin qui ne semblait pas avoir envie nous suivre, je croise une voiture blanche qui s'arrête à ma hauteur. C'est R., le mec qui a racheté mon bureau de tabac. Devine qui a gagné le million de l'autre jour.... LUI! Oui! Tu le crois ça?! La poisse jusqu'au bout le piel! Même si ça ne veut pas dire que si j'avais encore ce commerce aujourd'hui j'aurai gagné, ça fait quelque chose quand même! 

jeudi 16 février 2017

10ans!

Depuis mon retour de Paris j'ai pris l'offre gratuite d'Apple Music qui dure, je crois, 1 mois. Après, si je ne poursuis pas l'abonnement, tous mes titres dispaitront. Abonnement pas bien cher tu me diras mais même ça aujourd'hui je ne veux pas me le permettre. Du coup je n'écoute que très rarement de la musique. Alors là, j'en profite à fond! Je me suis téléchargé l'album de "Lalaland" que j'écoute à chacun de mes réveils pour pouvoir m'en lasser au bout d'un mois! Ça m'envoi de la bonne énergie pour le début de journée.

Mauvaise nouvelle du jour: la batterie de ma voiture vient de me lâcher. Ça coûte un bras ce truc là!

Qu'est ce que je ne vois pas en gros titre dans la presse régionale? Le nom de mon ancien bureau de tabac (la seule chose que j'ai réussi a créer et qui est resté: le nom de l'enseigne) : "Un million gagné à l'Euromillions"!!! Quoi???!!! J'ai tenu cette boutique 4ans, le gain le plus important dépassait à peine 500€ et voilà que la chance est passé dans mon petit village, dans mon commerce!!!!!! Merde alors! Tu te rends compte, l'instant. Il suffisait que je passe à ce tabac le bon jour, à la bonne heure, à la bonne seconde pour que ... Je gagne 1 million d'euros!!!! Tous mes soucis, hop! Terminé! 
Ce que j'espère est que Gaël puisse aussi voir cette info, il doit être encore plus dégouté que moi avec tous les billets de grattages qu'il me volait, les abonnements de 150€ à l'Euromillion qu'il se prenait sous le compte du magasin sans aucun gros lots?! Bien qu'il en est certainement eu, je sais obligatoirement qu'ils n'ont pas dépassé les 500€ car c'est à partir de cette somme que la FDJ contacte le buraliste. Ce gros lot est tout bénéfice pour le buraliste d'aujourd'hui car, étrangement, cela attire par la suite beaucoup plus de clients pensant qu'un gros lot = l'arrivée d'autres gros lots à venir, ce qui est ridicule mais bon, ça marche.

10ans. Oui, ce blog à cet URL à 10ans cette année! J'ai remarqué ça hier. J'ai même vu que les pages de mon ancien blog sont encore disponibles et là, on remonte en 2004 voir plus loin, je n'ai pas eu le courage d'aller jusqu'au bout! J'ai lu quelques passages.... Mon petit studio rue Saint Jacques, Scooter, le caractère de mon boss, mes joies de partir les week end dans ma campagne, mon Baltha... Toute une époque l'ami!

Ça y est, j'ai les premiers retours de mon travail spirituel de bioenergie, le premier soin, le moins "important" des deux. Il prépare justement le deuxième. Pour certains d'entre vous, et je le comprends, c'est du n'importe quoi. Qu'importe.
Si j'avais besoin d'une confirmation de la qualité et de la réalité de ce travail, je l'ai.

Voici le retour:
"J'ai effectuée la séance de bioénergie et voici mon compte rendu.
Tout d'abord j'ai trouvé une pollution énergétique qui vient du fait que vous étiez en permanence branché sur votre frère, comme si vous aviez signé un pacte avec vous même pour vous empêcher de vous épanouir entretenant une 'dépression' latente.

J'ai observée dans une vie antérieure une mort par pendaison suite à un abandon..... ce qui a dû générer en vous aujourd'hui le besoin, une sorte de paradoxe, qui fait que vous avez à la fois besoin d'être accompagné et à la fois de  vivre ces situations ainsi que les responsabilités comme un étouffement.....

A mon sens c'est plus la peur de mourir qui est présente  que celle de la maladie qui réactive cette vie antérieure surtout après la perte de votre frère. 

Vous avez aussi une mémoire de faillite que j'ai déprogrammée afin que vous puissiez vous réaliser dans vos projets. Savez vous si certains de vos ancêtres ont fait faillite ou bien ont perdu tout leur biens ?

J'ai neutralisée la mémoire de pendaison et j'ai enlevé les blocages liés au manque de confiance qui induisait le besoin d'être rassuré à tout prix mais pas forcément avec les bonnes personnes.

J'ai retiré la pollution qui vous maintenait branché sur votre frère alimentant votre sentiment de culpabilité.

La séance d'ASTROBIENERGIE QUANTIQUE répondra à vos question concernant votre chemin de vie et la direction à prendre pour un nouveau départ, il était important de lever tous les freins observés ci-dessus pour aborder la future séance avec sérénité.

Vous êtes une belle personne et vos potentiels ne demande qu'à s'exprimer..."

La confirmation du travail arrive ci dessous, dans le deuxième mail qui répondait à mes questions du premier.

"Loin de moi l'idée de vous couper de votre frère ! il sera dans votre coeur jusqu'à votre dernier souffle.... Mais c'est dans votre cœur qu'il doit être et c'est à travers le coeur qu'il vous accompagnera et que vous serez toujours ensemble.
Lors du soin il était présent, avec beaucoup de bienveillance il a évoqué un conflit qui vous avez opposé il y a trés longtemps et pour lequel il était désolé...
Les liens coupés sont ceux de votre  culpabilité et de cette non envie de plaisir, d'entreprendre, de vivre !!! Je ne coupe jamais les liens sans une autorisation donc rassurez vous c'est une action juste.

Vous vous êtes pendu parce que vous vous sentiez incompris et abandonné.

Lors de notre prochain rendez vous vous aurez toutes les réponses concernant vos questions."

As tu trouvé le paragraphe qui me confirme de la réalité du travail? Le conflit avec mon frère. Bien évidemment la personne était au courant de rien si ce n'est que j'avais un frère et que ce dernier est décédé, point. Je n'ai eu qu'un conflit très important avec mon frère, il est d'ailleurs inscrit dans ce blog, les fidèles s'en souviendront. Cela remonte à l'été 2011 ou 2012. Oui, vraiment un conflit comme je n'avais jamais eu avec lui. Cela avait coupé tout contact durant une année. Contact repris lorsque nous avons apprit sa maladie. En dehors de cet épisode jamais je ne m'étais fâché avec mon frère. En ce qui concerne la mémoire de faillite, mon père a effectivement eu un gros problème dans les affaires qui nous aurait fait tout perdre si sa mère ne l'avait aidé financièrement. Mon grand père a aussi eu des difficultés dans ce domaine.
Donc oui, je sais que j'ai contacté la bonne personne et que celle ci a du talent. J'ai vraiment hâte d'avoir la suite, la travail le plus important.

mercredi 15 février 2017

Mission accomplie hier après midi. Mon neveu souhaite m'accompagner à la balade des Patous, chose qu'il fait de moins en moins. Parfait moment pour lui tenir la discussion que sa mère m'a demandé d'avoir avec lui: résultats scolaires...
Je ne savais pas trop comment amener ça mais c'est lui même qui l'a fait. Nous avons parlé tout le temps de la marche, soit 1h30. 
"On a bien parlé dis donc pendant cette balade!" Me dit il.
"Ben oui, c'est cool! Comme on a pas l'occasion de le faire assez souvent ... En tous les cas tu sais que si tu as besoin de me parler, je suis là, ok? Nos conversations resteront entre nous deux."
Il confirme. J'ai senti que cet échange lui avait fait plaisir.

Comme souvent il a commencé à me parler de souvenirs avec son père... "Un jour je me souviens, avec papa ......" et il me cite plusieurs exemples de moments qu'ils ont partagé tous les deux ou nous tous ensemble. Je n'arrive toujours pas à croire qu'il est aujourd'hui définitivement parti.
"Je sais que tu crois à la vie après la mort. Moi aussi!" Me dit-il.
"Je ne le crois pas, j'en suis sur!" Lui dis-je. Et voilà que je dois tenter d'expliquer mes croyances ... pas évident à un garçon de 12ans.
"Ce que l'on appel "'haut delà" n'est pas si haut, pas si loin, c'est juste là, à coté de nous. Comme un monde paralèle si tu veux, seulement la majorité des gens ne peuvent le voir. Regarde les ondes d'une radio. Tu ne les vois pas et pourtant elles sont bien là, elles existent, elles font marcher le poste. Le son, c'est de l'énergie, tout est énergie! Il y a des choses qui existent mais que l'œil et le cerveau humain ne peuvent capter. Nous n'utilisons que 15 à 20% de notre cerveau. Il reste 80% que l'on ignore encore aujourd'hui!, tu te rends compte?" Lui dis-je.
Il me demande alors si j'ai déjà vécu des expériences un peu particulières dans ce domaine et me voilà à essayer de lui expliquer la fameuse boule de lumière que j'ai vu une fois il y a plusieurs années...

Je ne sais plus pourquoi ni comment mais c'est lui à un moment qui me parle de l'école. Go! Allons y, je saute sur l'occasion.
"Justement .... à ce sujet ... J'ai vu ta maman tu sais à Paris et elle m'a parlé de tes résultats ..."
Je m'en sors comme je peux, sans le juger, sans lui faire de reproche, comprenant la situation pas évidante dans laquelle il se trouve. Je tente juste de lui expliquer que malheureusement, pendant quelques années il faut qu'il se donne à fond, que notre société ne marche qu'avec des "permis" et s'il n'a pas de permis pour telles ou telles choses il aura beaucoup plus de difficultés pour les faire. Les diplômes sont ses permis pour plus tard. Je lui dis bien que même si je ne crois pas au fait que s'il ne réussit pas à l'école il ne réussira pas sa vie, il faut tout de même que pendant un certain temps il fasse des efforts jusqu'à ce qu'il sache au moins quel métier il a veut faire pour savoir dans quelles matières il doit se donner à fond pour réaliser son envie.
"J'aimerai au moins que maman le soir, après mes devoirs, me dise si c'est bien ou pas mais à chaque fois elle est trop fatiguée" me dit-il. C'est vrai qu'il n'est pas aidé le pauvre. Livré à lui même, à son âge, pour faire ses devoirs. C'est beaucoup lui demander.
Il faut aussi que la maman fasse des efforts. Notre discussion aura peut-être un effet mais il faut prendre la relève, je ne suis pas là au quotidien même si je lui ai dis qu'à partir de maintenant j'allais être plus attentif à ses notes. Quand je suis passé dimanche dernier à leur appartement et que j'ai vu le bordel monstre qui y régnait, rien que là déjà ce n'est déjà pas une bonne atmosphère, pas très studieux. On dit que ton habitat reflète ton intérieur...
Je lui ai aussi dit que sa maman envisageait peut-être de le mettre en pension s'il ne progresse pas car il lui faut impérativement un cadre.
"A moins que tu es envie d'aller en pension?" 
"Non!!!"
"Alors, il faut foncer mon grand!"

Enfin voilà, c'est fait. Maintenant....

En tous les cas c'est vraiment un garçon gentil et facile. Je craignais qu'au début de notre conversation, le fait d'entendre le sujet il se ferme ou se mette en colère mais non, du tout, il m'écoutait et participait.

Il sait donc qu'à cette rentrée tous les écrans seront bien moins disponibles que jusqu'à maintenant mais que si ses résultats montent, le temps devant ces outils augmentera. Bon, je ne suis pas sur qu'une fois le moment venu, lorsque sa maman tentera de couper les connexions, des colères ne viendront pas ....
Pour aider un peu, j'ai envoyé hier soir par mail à princesse l'adresse internet pour configurer la Playstation car, je m'en doutais, il y a moyen de. Mais pour ça, il faut que la maman décide de le faire. Depuis déjà bien longtemps je lui avais déjà suggéré de mettre le control parental sur la box, chose qu'elle n'a jamais fait. Depuis bien longtemps j'avais suggéré de réduire le temps passer derrière les écrans, ça n'a jamais été fait alors forcément, c'est comme une drogue ces trucs, plus tu attends, plus l'enfant devient addict, plus la rupture est difficile.

C'est très souvent comme ça. Quand je dis les choses sur le moment on ne m'écoute et après, les choses s'étant réalisées, on vient me demander de l'aide. Bah oui mais bon vous êtes gentil, je vous l'avais dit!!! Maintenant la tâche est encore plus difficile voir impossible!

Je me revois encore au chevet de mon frère lui disant que j'allais m'occuper de ses enfants comme si c'était les miens. Il m'avait alors fait un joli sourire avec un doux regard. J'aimerai tellement pouvoir faire plus. J'ai de la peine de laisser mon neveu repartir seul dans sa vie parisienne à l'aube de son adolescence. Si j'habitais encore à Paris je pourrais être plus présent mais voilà....
Ma mère a besoin de moi, mes neveux ont besoin de moi, mes chiens ont besoin de moi, je fais comment moi?!

Sans transition. Je tombé sur un itw de Guillaume C anet pour la sortie de son nouveau film. J'aime beaucoup ce mec. Je ne sais pas pourquoi mais ce paragraphe me parle: 
"Est-ce une tragicomédie ? Oui, car on évoque la crise identitaire, ce moment de bascule qui peut être tragique : combien de personnes se rendent compte, à la moitié de leur vie, qu'ils n'ont pas le métier, le conjoint ou la sexualité dont ils avaient vraiment envie ? Ça peut généralement déboucher sur des décisions aux conséquences tragiques."

mardi 14 février 2017

Voilà l'ami, retour dans le calme de ma campagne après un voyage plus long que prévu suite à un "accident de personne" en gare de Poitiers. 1h40 d'arrêt au Futuroscope!!! Je voyais positivement ce contre temps: 1/Je vais être remboursé d'une partie de mon billet, ce qui est le bienvenu en ce moment, 2/ je préfère être à ma place qu'à celle de la personne accidentée!
C'est sous une petite pluie que je retrouve mon neveu sur le quai, ptite mère nous attendant à l'abri dans la voiture. Probablement aidé par l'absence de maquillage mais je lui ai trouvé un sacré coup de vieux et très fatiguée. Fatiguée, elle l'a reconnu. Pourtant je ne me suis absenté qu'une semaine...

Dans mon train, regardant le paysage défiler, je me suis souvenu d'avant. Tu te souviens à quel point j'étais heureux de faire ce voyage le week end?! Aujourd'hui c'est totalement différent. Même si j'étais super content de retrouver mes Patous et mon cocon, une partie de moi avait envie de rester un peu. Comme toujours quand je suis à Paris je veux être à la campagne, quand je suis à la campagne je veux être à Paris! Je me suis rendu compte cette semaine que les amis me manquent pas mal quand même et j'ai encore tellement monde à voir! Et puis il faut reconnaître que ça fait du bien de voir du monde dans les rues, de pouvoir aller au restaurant à 23h, de manger une crêpe à minuit et ne pas se poser de questions à savoir si tel ou tel magasin est ouvert ce jour, cette heure. Paris quoi! Mais une partie de moi sait aussi très bien que ça, c'est le Paris touristique! Le métro-boulot-dodo revient vite au galop quand on y vit quotidiennement. 
Et puis remettre un pied dans le côté "peoples" a redonné un peu d'éclats aux paillettes qui s'étaient totalement éteintes pour moi.

Ma chère Marie de Malaisie j'ai bien pensé à toi lors de mes balades rue Saint André des Arts, boulevard Saint Michel... Je ne te fais pas la liste du nombre d'enseignes qui ont encore changé! Mais le quartier reste tout de même notre quartier.

Voilà, retour à la case départ. Je reviens sans aucun changement si ce n'est mon mal de dos qui n'est plus là!

lundi 13 février 2017

Voilà l'ami, dans quelques heures un nouvel au revoir de Paris. Après toutes cette semaine active, un pied dans ma vie d'avant, je vais retrouver mon présent: le calme absolu, le brouillard du futur. 
Cette semaine m'a fait du bien et plaisir même si l'objectif premier n'a pu se réaliser. Je l'aurai bien prolongé un peu mais d'un autre côté mes Patous me manquent terriblement. 
Je sais qu'un jour je reviendrai vivre ici mais je ne pense vraiment pas que ce sera avant les départs définitifs de ma petite famille, je ne peux pas. Après, que réserve la vie, va savoir, en un quart de seconde tout peu changer. 

Pour la dernière soirée je me suis fait une toile dans mon petit cinema de quartier place de l'Odeon. À la caisse, juste devant moi était Muriel Robin. Pas bien grande en fait cette femme. Seule, regard assez fermé mais ce que je comprends. Ça donne envie à beaucoup mais c'est tellement chiant la notoriété quand tu es en dehors de la scène ou de l'écran. 
"Lalaland", c'est le film que j'ai vu. À part le fait de savoir que c'était un film musical qui avait beaucoup de succès je ne savais pas du tout à quoi m'attendre. Beaucoup aimé. J'aime les comédies musicales, Fred Aster, Gene Kelly, de la mélodie du bonheur jusqu'a Marry Poppins! De 6 à 13ans j'ai fait des claquettes, je suis parti dans un soulier qui vole, partagé des moments avec les Carpentier... c'est mon univers. Gai, léger. Ça fait du bien.
J'aurai bien voulu continuer sur ce chemin: danse, claquettes... quand je regardais les danseurs du Palais des sports l'autre soir, non seulement j'enviais leur plastique (comme la vie doit être belle quand tu te réveil tous les matins avec une gueule et un corps pareil!) mais j'aurais tellement aimé savoir danser comme eux. Anyway. 

Avant mon départ je vais devoir faire le ménage de ma chambre et ma valise. Si j'ai le temps, j'aimerai passer m'acheter des liquides pour ma vapoteuse à la boutique qui se trouve pas loin de la rue Mouffetard. Pour être à l'heure, arriver à la gare avant l'affichage de mon train, il faut que je parte de l'appartement à 15h30. Je prendrai le 96 à Odéon pour descendre à Montparnasse. 

Ha oui! Hier je suis allé voir Princesse belle doche! J'arrive, l'appartement en bordel tu ne peux pas savoir à quel point!!! Mon petit homme m'accueil, me sers les jambes en guise de câlin. Je lui donne le paquet de bonbons acheté juste avant pour lui puis il file devant l'ordinateur ou il regardait un film je crois. Je ne l'ai revu qu'à mon départ! Lui ou son frère c'est les écrans d'abord! C'est d'ailleurs pour sa que Princesse voulait me voir, au sujet de Jo. Elle s'inquiète beaucoup de ses résultats scolaires qui ne sont pas bons et du temps incroyable qu'il passe avec sa console de jeux. Elle reconnaît qu'il est livré à lui même et que tous les soirs il est seul à faire ses devoirs. Si moi à l'époque tu me laissais aussi seul pour les faire, tu peux être sur que j'aurais fait comme lui! Même s'il n'y avait pas de console à l'époque il y avait bien d'autres choses plus sympathiques à faire.
Donc en gros elle me demande de lui parler et de le préparer au fait qu'à la rentrée, la console de jeux sera bien moins fréquente. 
C'est ce que je ne voulais pas faire!! J'arrive à parler d'un dossier auquel je crois hors le dossier "si tu ne réussis pas à l'école tu ne réussiras pas ta vie", je n'y crois pas.
"Tu es la seule voix masculine et il t'écoule" me dit Princesse. Alors bon, je vais devoir m'y coller en choisissant bien mes mots. Mission pas évidente, très délicat. J'ai le mauvais rôle moi en fait maintenant!

Je suis resté une heure puis suis rentré à la maison à pieds. Il faisait assez beau et doux. En passant à côté de la Madeleine j'ai repensé à ma grand mère maternelle que j'aimais tant et me revoyais petit (5-6ans peut être), courant dans cette église avec ma grand mère morte de rire qui courait derrière moi pour me rattraper car je voulais atteindre le micro! J'adorais les micros à cette époque!
Je n'ai pas souvenir y être entré depuis alors je l'ai fait hier et me suis assis quelques instants. Bon, je ne flash pas plus que ça sur elle. À l'exception de ma Notre Dame, j'aime les petites églises comme Saint Julien le pauvre par exemple. J'y suis allé d'ailleurs cette semaine, toujours en mémoire de mon frère qui aurait souhaité une cérémonie en son honneur à sa mort. Depuis qu'il est parti, il n'y a pas un sejour sans que je ne passe y mettre un cierge. C'est juste pour un clin d'œil parce que je ne suis pas catho et avant son décès je ne faisais jamais cet acte. 

Allez, je m'arrête là si non je vais devoir speeder pour mon départ. 

dimanche 12 février 2017

Hier 20h, pile à l'heure devant le palais des s ports. J'appelle mes amis qui viennent me chercher pour me faire entrer. Présentations avec le producteur du show. Mon pote lui fait en 2 secondes mon CV en citant mes anciens boss. "Ah! Super! Et maintenant tu fais quoi?" me demande t-il. Oops! Je ne m'attendais pas à cette question!!! 
- "Ben là je fais un break! J'habite à la campagne maintenant, vers Angoulême et Poitiers"
- "Ouh la! Rien que d'entendre ça ça m'angoisse!" Me dit il.
Le mec citadin, dans le métier à 300%, vivre en province pour lui doit être rédhibitoire!!!!
Très sympa au demeurant. Au demeurant parce qu'une fois parti mon pote me dit que c'est un fou! Il gueule sur tout le monde, vire les gens en 2 secondes, bref, beaucoup de similitudes avec mon ancien boss. Ils sont tous pareils ces gars tu sais. 

Mon pote a aussi bossé avec l'animateur que je ne supporte pas et qui a une émission à succès, en accès, sur une chaîne TNT et qui adore tout le monde ... tu vois? Ainsi que l'une de ses chroniqueuse petite et blonde. Cette dernière s'avère être infernale et traite aussi les gens comme de la merde avec des crises d'exigences comme pas permis. Là pour le coup je ne suis pas surpris du tout. Quand il m'arrive de la voir à l'écran je ne l'aime pas du tout. 

Retour au spectacle. Carré VIP s'iouplait! Très bonne place, bon spectacle, plein d'énergie et des beaux gosses à la pèle!!!!! Foutus comme pas possible, excellents danseurs bien évidemment. Après le show nous passons le début de soirée avec 4 d'entre eux, je meurs!!!!! Deux étaient magnifiquement beaux! Un corps de dingue, des yeux de folie, un sourire, des dents, tout parfait! L'un d'eux était avant dans la troupe de Robin des bois. F auve, qui ne m'a jamais spécialement touché s'avère très gentille, simple, chaleureuse avec un grand charisme. Mon pote me confirme que c'est vraiment quelqu'un de bien. 

Le spectacle ne se joue que depuis jeudi dernier et ils sont déjà épuisés avec des douleurs partout dans le corps. Le pire c'est que pour des raisons économiques ils n'ont aucune doublure!!! Très étonnant quand même. S'il y a un blessé, que ce soit un danseur ou l'un des deux acteurs principaux, il n'y a pas de remplaçant. J'espère qu'ils ont pris une bonne assurance!
Le show est très physique avec 2 représentations le samedi et dimanche, pause lundi, mardi et mercredi. Ils en ont encore 79 à faire avant d'enchaîner avec la tournée. Bon courage les gars!

Voilà pour les potins! 

Nous partons ensuite dîner dans un vieux restaurant connu de la capitale: "la poule au pot" ou mon ami à ses habitudes. Ça ne m'aurait absolument pas marqué avant mais lorsque j'ouvre la carte, gloups! Les prix me donnent envie de ne prendre qu'un verre d'eau! Mais, ça c'est un pote, au moment de l'addition il règle tout. Soulagement intérieur et reconnaissance exprimée!

Je connais ce pote que je vais baptiser Mister depuis presque 30ans. C'était à mon premier boulot, chez Fun. Nous avons toujours gardé le contact et avons de très bons souvenirs ensemble. Que ce soit au taf ou lors de vacances. Il y a 22ans j'étais avec lui dans un restaurant du marais lorsqu'il a rencontré son mec. Mec avec qui il est toujours aujourd'hui et dont j'ai appris hier qu'ils allaient se marier dans quelques mois!!!
Oui, je t'entends..."Ben, tu vois piel, ça existe des couples de mecs unis et fidèles!". Unis oui, fidèles non! Je sais qu'il lui est arrivé (et arrive peut être encore aujourd'hui?) de faire des coups de canif dans le contrat...

Je n'ai pas réussi à ne pas voir Princesse aujourd'hui et suis invité à passer chez elle tout à l'heure. Pour ne pas trop m'y attarder je ne reste qu'une heure, prétextant plusieurs activités pour le reste de la journée. C'est surtout pour aller embrasser mon petit homme qui, le pauvre, n'a pas droit à de vraies vacances puisqu'il reste à Paris, au centre aéré, alors que son frère est chez nous, à la campagne. Il,y a un marchand de bonbons place de l'odeon, je vais m'y arrêter pour lui acheter un sachet. 

C'est marrant, au dessus de la chambre ou je dors actuellement se trouve mon studio. J'entends le locataire marcher, je le visualise et l'envie presque. J'aime bien mon studio! Je suis presque sur qu'un jour je l'habiterai. Pas demain mais un jour. Depuis que j'en ai hérité je n'y ai vécu qu'une seule semaine. Je l'avais entièrement refait, j'espère que les locations ne vont pas trop me l'esquinter. 

Voilà, après toute cette activité, demain soir, retour au calme, à mon hermitage! Lorsque je suis rentré à pieds du restaurant hier, il était 3h du matin (il ferme à 5h!). Rue saint Jacques, non loin de Notre Dame, il y avait encore plein de monde dans les rues. Terasses de cafés, entrées de boites, les rues piétonnes de Saint Michel... Voilà, c'est ça, j'aime mon quartier pour ça. Pour son architecture mais aussi pour la vie qu'il y a à toutes heures avec tous les touristes qui nous font voyager.

Ma tante m'a proposé de rester le temps que je le souhaite si l'envie de prolonger me sejour me vient. Oui, cela me plairait bien encore un peu mais mes Patous me manquent cruellement!!! Et puis ptite mère est toute seule avec mon neveu et mon billet de train n'est pas modifiable. Alors....

samedi 11 février 2017

Comme toujours, bonne soirée hier avec les anciens collaborateurs. Prises de nouvelles générales des gens de mon époque qui sont encore dans la boite (peu nombreux!). Le boss reste le boss, pire que lorsque j'étais à ses côtés. Il va bientot faire de l'antenne mais la chaîne a bien mis les choses au clair avant étant connu dans le métier pour avoir un sacré caractère: premier retard, première colère, il zappe! Y arrivera t-il? Le zapperont ils si l'audience cartonne? Moins sur et il doit très bien le savoir. 

Ça fait drôle de ne plus faire partie de la bande, de voir que leur vie continue sans moi! Entendre les anecdotes avec untel et untel, les dates des prochains tournages, les prochains projets. Un marqueur radical pour te montrer que le temps passe: les enfants! Je n'avais pas vu les deux enfants de mon amie F. depuis 8-9ans... ils sont maintenants de grands et beaux adolescents que j'ai eu du mal à reconnaître.

Vient mon tour de donner de mes nouvelles. Bon, comment dire ... pas de grands changements depuis que nous nous étions vu il y a plusieurs mois. Délicat d'exprimer ce que je vis aujourd'hui. 

Après l'apéro qui avait lieu chez F., à 22h nous sommes allés dans une très bonne pizzeria près de la place Clichy. Il faisait super froid dehors, je me suis gelé n'ayant pris que quelques affaires dans ma valise. 22h! J'ai tout de suite pensé à ma "nouvelle" vie à la campagne! À cette heure ci il t'est impossible de trouver un restaurant d'ouvert, d'Angoulême voir même jusqu'à Poitiers! 
À minuit je commence à dire qu'il faut y aller car aucune envie de courir dans les couloirs du métro pour chopper le dernier. Place de Clichy en plus, ce n'est vraiment pas mon endroit préféré. Avant tu vois, cela aurait été direct un Uber. Mais ça c'était avant. 

Vient le moment de l'addition. Bon, je rajoute 18,35€ dans mes dépenses. J'ai pourtant pris la pizza la moins chère (marguerite!) mais forcément, on ne va pas faire le sketch de Robin, nous divisons par le nombre de personnes à table. 
4 jours 1/2 que je suis à Paris et ma facture totale en est à 339,35€ à cet instant!!!! Combien je m'autorise par mois déjà? Ah oui! 300€! Et ce n'est pas terminé!!! Ce soir, rendez-vous Palais des sports. Bon, c'est offert mais il va bien y avoir un restaurant avant ou après! Et alors que le mois ne sera même pas fini j'allais me faire une semaine au ski! Non mais piel tu rêves vraiment!!!!

vendredi 10 février 2017

Hier, 21h53, arrivée d'un texto:
"Salut piel, tu es à Paris, je t'invite à dej? Demain ou samedi? Ou un soir at home? Ou un autre moment? Dis moi. Ce serait cool de se voir un moment." Signé la princesse belle doche!
Argh! Non! Pourquoi??????? Mais pourquoi mais pourquoi?????? En le lisant c'était direct: négatif!!! Et puis ce matin, au réveil, je me dis quand même que ça craint. Alors je lui ai envoyé ma réponse tout à l'heure en lui disant que j'avais un moment dimanche entre 14 et 16h, elle me tiens au courant. 
Oui, je sais, cette proposition est très gentille mais tu connais mon histoire avec elle. Mon esprit à imprimé au fer rouge ses comportements avec mon frère. C'est tellement facile de revenir maintenant comme si de rien était. Je n'y arrive pas, je suis désolé. 

Ce matin toujours, je m'étais dit qu'il fallait que je me libère de cette semaine à la montagne, ça me pèse sur les épaules. J'ai fait mon texte sans encore l'envoyer parce que je me dis que, quand même, une semaine à la montagne, avec Brigitte et sa famille, ce serait cool. Mais il va pourtant falloir que je l'envoi. Tu pars au ski toi lorsque tu as 300€ par mois? Non. Alors il faut que j'accepte cette situation. 
Mais devoir mentir sur celle-ci me fait chier.

En m'endormant hier, le regard au plafond, je pensais. Je pensais à cet appartement qui est pour moi vivant. Je me disais que j'ai certainement été conçu dans cette pièce, pièce qui était la chambre de mes parents. Probablement pour ça que je me sens bien ici, comme dans un cocon, tres attaché à ce lieu. J'ai vécu ici alors que j'étais encore dans le ventre de ma mère! J'ai été langé dans la pièce d'à côté, j'ai fait mes premiers pas sur ce planché qui était à l'époque un beau et vieux parquet qui graincait, aujourd'hui recouvert de plusieurs couches de moquettes pour insonoriser.
Je me souviens de ma première boum!!!! Dans l'entrée, sur la commode: bonbons, gâteaux et boissons. Portes du salon grandes ouvertes, meubles dégagés pour l'occasion, spots de différentes couleurs, platine pour vinyles avec Richard Anderson et son fameux "reality"...
J'entends encore ma mère, dans la cuisine, qui cogne sur son bol de petit déjeuner avec sa cuillère sans s'arrêter jusqu'à ce que je me lève ... "pieeeeel! Debout!!! Tu vas être en retard pour l'école!".
Je sens encore de mon lit d'enfant l'odeur du pain grillé mélangée à celle du café et à la fumée de cigarette des parents. 
Je sens encore l'odeur que provoquaient les rayons du soleil lorsqu'ils frappaient la moquette de ma chambre. Je me revois dans cette même pièce avec mon frère à jouer à la brouette ou aux petites voitures sur cette meme moquette ou nous avions, à la craie, tracé des routes.
Époque d'insouciance, d'instants présent. S'il y avait projection du futur ça n'allait pas plus loin que les vacances d'été! Mon seul problème? L'école! Je détestais! Pas de questions existentielles. Bien j'étais, sans en avoir conscience sur le moment. Nous vivions là, tous les 4 jusqu'en 1990, époque où ma mère a fait une T.S et a voulu ensuite quitter cet appartement qui ne nous coûtait pratiquement rien car mes grands parents en étaient les propriétaires. C'est mon oncle qui en a hérité. C'est à ce moment là que la famille a commencé à s'éparpiller. Les parents partent pour l'Essonne, moi je refuse de quitter le quartier et habite alors dans la chambre de bonne à l'étage du dessus. Mon frère lui, vivait toujours à Paris avec sa copine. 

Hier, 18h, c'était mon rendez vous chez le dentiste. Cool: aucune carie! En 2ans, rien avoir, je suis content et sur que mon huile d'arbre à thé que je mets sur ma brosse à dents à chaque brossage y a contribué, cela fait partie de ses nombreuses vertues. Par contre, le trou que je sens entre deux dents est en fait le résultat d'un déchaussement. Je savais que je commençais à en être atteint et c'est pour cette raison que j'ai commencé l'arbre à thé. Celle ci ralenti probablement le mal car avant de l'utiliser j'avais environ 1 fois par an une crise dentaire qui me faisait terriblement mal et qui ne revient plus depuis que j'utilise l'huile au quotidien. Mon frère avait ce meme problème mais plus important. Il a du subir une intervention chirurgicale (un curetage je crois) que je refuse de me faire: très douloureux. Heureusement mon dentiste me dit que je n'en suis pas à ce stade mais qu'il me faut absolument utiliser une brossette au quotidien si je ne veux pas y venir. 
Il m'annonce que c'est probablement la dernière fois qu'il me soigne: retraite en décembre prochain. Depuis mes 10ans il me suit! Je suis triste! Il soignait toute la famille ou presque! Hier, lorsque j'attendais dans la salle d'attente je me disais que c'était dingue, ma grand mère, mon père, mon frère s''asseyaient ici, sur ces mêmes fauteuils. Aujourd'hui je suis le dernier de la famille à m'y poser. Fin d'une époque. Encore. Le vieillissement est une succession de petites morts. 

Tout à l'heure je passe la soirée avec mes anciens collaborateurs. Ça va me faire drôle de revenir dans cette énergie avec cette impression de ne jamais l'avoir quitté. Je n'étais toujours pas heureux à cette époque mais j'avais bien moins de cicatrices à l'âme. Je n'arrive pas à savoir si je regrette cette periode. Le temps fait bien les choses, il a tendance à effacer les moments difficiles mais lorsque je fais un effort pour me souvenir de ce que je vivais vraiment.... Tu en étais témoin d'ailleurs!
J'étais loin de savoir que ce changement de vie allait me coûter si cher tout en sachant que si je ne l'avais pas fait cela m'aurait aussi couté. Une fois de plus mon ancien boss ne me manque absolument pas. C'est juste le confort et la sécurité que ce boulot m'apportait que je regrette. 
Ai-je fais des mauvais choix? Je ne sais pas répondre à cette question. Mon présent à tendance à me dire que oui mais mon futur....?
J'ai essayé de prendre ma vie en main pour tâcher d'être plus heureux plutôt que de ne cesser de me plaindre de ma situation, de mon patron. Il n'y avait que moi qui pouvait changer les choses car, aujourd'hui le confirme encore, le boss lui, n'aurait pas changé et n'a pas changé. 

jeudi 9 février 2017

Hier, réveil douloureux. Sans aucune raison je me suis mis à pleurer comme une madeleine (qu'elle est l'histoire de cette expression) Pourquoi? Je ne sais pas du tout. Il ne s'est rien passé, ma journée commençait tout juste. Enfin je ne sais pas... je devine, je suppose que c'est le soin énergétique de la veille. Je venais en priorité pour mon dos (qui ne me fait toujours plus mal) mais dans la prise de nouvelles j'avais précisé que depuis un certain temps j'étais hyper sensible et sentais une tristesse en moi sans pouvoir y mettre de mots. Je pense qu'il a travaillé ce point aussi. Ça secoue l'énergie mine de rien. Il ne faut pas croire que c'est un truc magique tout en douceur. Ma crise d'hier fait, je pense, partie du nettoyage. C'est bon de pleurer. Et si c'était en moi et que ça sort soudainement, c'est qu'il y en avait besoin. C'est parti comme c'est arrivé. 
Tout comme mon futur travail d'astro bioenergie quantique, il ne faut pas croire que ça va se passer tranquille tout en douceur. Le travail ce sera à moi de le faire. La pratique prépare juste le terrain. Les choix, le libre arbitre vient toujours de l'humain. Comme pour la voyance il ne faut pas croire que tout est écrit. Il y a des tracés, des routes mais ce sont tes propres choix, tes propres croyances qui dirigent au final. C'est pour ça que j'ai arrêté depuis longtemps de pratiquer les cartes pour les amis car je sentais la grande responsabilité qu'avaient mes mots. Hors des mots, c'est de l'énergie, ils ont du pouvoir, ça s'imprime. Et si te trompes, la personne entend tout de même ta prédiction et si elle y croit dur comme fer elle peut influencer elle même sa destinée. 

Mes journées sont tranquilles puisque je les avais réservé pour Nelly ...! Sacrée Nelly! Toujours pas de nouvelle aujourd'hui. Elle est adorable, je l'aime beaucoup, nous nous connaissons depuis plus de 20ans mais il est difficile de pouvoir vraiment compter sur elle malgré son ouverture de coeur. 

Alors je me balade et repense à certains propos de mon fidèle lecteur rencontré mardi dernier ... c'est vrai, je n'avais pas fait le rapprochement mais le Piel du blog a certaines similitudes avec le Piel des "Maîtres du temps"! Merci pour cette info l'ami ;)

Je marche sur mon passé. Lorsque je pars comme ça en balade, avant d'être dans la rue je ne sais absolument pas quels chemins je vais prendre, je laisse mes jambes marcher et bien souvent ce sont sur les pas de mon passé. Je suis Mike, je suis Piel, j'ai deux petits gnomes et un "ouin-ouin" à mes côtés. Il faut connaître le long métrage des "maîtres du temps" pour comprendre ...

Aujourd'hui néanmoins je sais où mes pas vont m'emmener: 18h: chez le dentiste! Brrrrr. 
Ça va, il est à 10mns à pieds de chez moi, je n'ai que la rue des écoles à faire. Bien longtemps que je ne l'ai vu. Il va être scotché d'apprendre le décès de mon frère qu'il soignait aussi depuis toujours comme il va être scotché d'apprendre le déroulement de ma vie aujourd'hui! 

Ce soir je vais me faire les deux derniers épisodes de la série Canal que je suis depuis le début: "22.11.63". J'aime. Encore une histoire de temps....

Olivier es tu là? Me lis tu? Ayant un peu de temps si tu veux boire un verre écris moi ;) 

Galère avec ma vapotte, elle ne fonctionne plus. Je dois changer une pièce que j'ai à la maison, pas envie de m'en acheter une ici. Alors retour aux blondes. Pas bien.

Tu sais, je crois que je vais devoir annuler ma semaine au ski avec Brigitte. J'ai fais mes comptes et ce n'est vraiment pas raisonnable, pas responsable. Je ne m'autorise que 300€/mois de mon loyer et je l'ai bien dépassé aujourd'hui. Je dois rajouter la bioenergie, ce qui n'était pas le cas lorsque j'ai eu l'invitation. Je n'aime pas ça mais je vais devoir faire un "gentil mensonge" car je connais ma Brigitte. Si je lui dit la vérité elle va insister et tout faire pour m'influencer. Comme la tentation est grande je risque de craquer. Mais non, il ne faut pas. Il faut qu'il n'y est aucun échappatoire. Hors de question qu'elle me règle tout. Je ne vais pas être là-bas, sans pouvoir dépenser alors que la petite famille le fera. Je ne vais pas manger une boîte de conserve tandis qu'eux iront au restaurant!

Non, ce n'est pas encore mon moment. Il viendra, je le sais, mais quand ??? C'est tellement long quand on est dedans. Certaines fois j'ai l'impression que ça ne changera jamais.

Tout est mouvement, tout est changement piel! 

mercredi 8 février 2017

Hier. Réveil avant la programmation de 8h, il est 7h. Je reconnais les bruits ambiants de ma rue qui ont bercés mes 19 premières années de vie: éboueurs, bus, quelques voix humaines. Mon mal de tête est encore là. Plus loin qu'hier mais toujours là. 

À 10h30 je dois être chez mon médecin énergétique dans le quartier de la Gare de l'Est. Comme toujours, j'évite le métro. Ce sera le bus 38, arrêt "les écoles" pour descendre à "Valenciennes". 

1/2h d'avance, je fais le tour du pâté de maison pour grignoter 10 minutes. 10h40 je suis dans le cabinet du médecin. Comme la dernière fois, nous parlons un peu. Pas de moi mais d'anecdotes de patients, du pourquoi des raisons d'un bobo qui ont chacun une raison d'être, une signification.

Au boulot. Je lui explique les raisons de ma venue: un mal de dos qui est arrivé soudainement un matin et qui, depuis plus d'un mois est toujours présent même si bien plus faible qu'avant. J'enlève mes chaussures, ma montre, mon téléphone qui se trouve dans ma poche et m'allonge sur la table de soin à côté d'une quantité d'huiles essentielles qui dégagent une odeur apaisante.

Il prend mon poignet gauche comme lorsque l'on cherche son pouls et ne le quittera plus jusqu'à la fin du soin. De sa main droite il commence à travailler l'énergie en faisant des mouvements de balayages au dessus de mon corps physique au niveau de mon épaule et mon bras gauche. 
Tout à la fin, il me dit qu'on lui demande de faire un geste d'osteo. "On" qui? Je ne sais pas, je ne lui ai pas demandé! Ça dure 5 secondes. Fin.
Significations: cela vient encore de mon frère. À notre dernier rendez-vous il m'avait demandé de le "lâcher", de le laisser continuer son évolution. Ce que j'ai fait mais trop brutalement, trop radicalement. Je l'ai "coupé" de mon esprit mais c'est descendu dans mon corps. Il faut que je garde le lien, le lien d'amour, que je sois comme s'il se trouvait à Hong Kong: mon frère n'est pas près de moi mais ce n'est pas pour autant qu'il est mort. Il est loin, point. Il faut que je garde un lien comme si c'était cette situation aujourd'hui. 
Le dos = le passé. Le bras gauche, celui qui porte l'enfant, le nouveau né. Je ne l'avais pas réalisé mais la douleur est arrivée peu de temps avant la date d'anniversaire de mon frère et commence à s'éteindre au moment de la mienne qui me place dans l'âge de son décès: 46ans. 

Crois le ou non mais une fois sortie dans la rue, la douleur n'était plus là. Néanmoins j'attends d'être assis dans le bus pour le confirmer parce que c'est généralement lorsque je suis assis que je sens mon point. Oui, c'est bon, je n'ai plus mal! Je sens quelques choses, une fragilité mais ce n'est pas douloureux,  totalement différent. Je sens juste qu'il y avait quelque chose à cet endroit. Merci docteur!

Bus 38 dans le sens inverse. Arrivée proche du centre Pompidou je me souviens qu'une boutique Esteban se trouve pas loin. Je dois y aller durant mon sejour car ptite mère m'a demandé de lui acheter des flacons d'huile essentielle de cèdre que je lui ai fait découvert. La seule enseigne qui fait cette huile que j'aime beaucoup. D'autres le font mais le résultat n'est pas le même. 
Comment faisions nous avant sans les smartphones?! Je descends du bus, cherche l'adresse de Esteban et programme mon GPS qui me guide jusqu'à celle ci, rue des francs bourgeois.

Retour à pieds jusqu'à l'apparte en m'arrêtant dans un (nouveau) restaurant asiatique non loin de Notre Dame, l'heure du déjeuner à sonné.

Le soir venu je suis invité à prendre l'apéro chez un twittos très fidèle de ce blog ;). Direction Porte de Clignancourt, là encore, en bus. Et là, je retrouve Paris. Ça klaxonne, ça s'engueule, ça crie, ça bouchonne.
De mon siège je vois une femme dans la rue qui engueule pour je ne sais quelle raison un vieil homme qui se déplace très difficilement avec 2 béquilles. Elle l'insulte, il ne répond pas. J'avais de la peine pour lui. Vu son état il n'avait pas pu lui faire bien mal. La minute suivante la rue ou nous nous trouvons est totalement bouchée, nous n'avançons plus. Au bout d'un long moment le chauffeur fait une annonce: "les personnes pressées sont invitées à descendre maintenant". Bon, je me trouve à la Mairie du 18ème, je descends à la deuxième station mais ne connaissant pas le coin j'évite de m'engager tout de suite à pieds. Quelques passagers descendent. Le bus avance très légerement et, de nouveau totalement bloqué. Au bout de 10mns, de nouveaux passagers demandent à descendre, ce que refuse catégoriquement le chauffeur. Et voilà que ça gueule encore! Il faut reconnaître qu'une descente était totalement possible, la rue est étroite, on ne pouvait se faire percuter par un véhicule en descendant hors de l'arrêt. Au bout d'un moment il accepte enfin d'ouvrir les portes. Déjà en retard pour mon apéro, je descends et programme à nouveau mon GPS mais ce coup ci il me fait tourner en bourrique probablement du à un décalage de connexion. Je tournais en rond, ne comprenais rien.
"Tournez à droite, rue du poteau". Ok mais à droite ce n'est pas la rue du poteau! "Tournez à gauche rue danremmont". Ok mais ce n'est pas la rue danremmont! Etc, etc. 
Après avoir fait le tour du quartier je trouve enfin mon adresse d'arrivée. Inutile de te dire que pour le retour j'ai pris le métro.

21h40 j'ai 10 petites minutes de retard pour retrouver des amis à Odéon qui m'attendent pour dîner. BANG! Deuxième apéro. Je ne sais pas combien de verres j'ai pris en tout mais je commençais à sentir l'effet. En pleine nuit je me réveille, je me sens patraque. Et merde! Satané alcool. Pourvu que je ne sois pas plus malade, il est 2h du matin, je ne suis pas chez moi, et n'ai que du doliprane et du malox dans ma trousse de toilette. Ça va, ça passe, je me rendors. 

J'oubliais! Mon dîner avec Nelly avant hier! Oui, il a bien eu lieu mais voilà... en crise bipolaire, elle n'est pas en forme et ne se sent pas d'attaque pour me briefer sur le boulot. 
"Je te rappelle juste que j'ai juste pris cette semaine pour toi! C'est toi qui m'avait dit qu'il fallait au moins tout ce temps pour tout me montrer!" Elle le reconnaît et s'en excuse et dit me téléphoner dans la semaine si elle se sent mieux. Tu parles! Cela va vachement nous avancer! Je n'y crois plus. Retour à ma situation professionnelle: le néant!

lundi 6 février 2017

Paris montparnasse. Train à l'heure. Je tire ma valise assez légère jusqu'à l'arrêt de bus 89 pour qu'il me dépose "Mairie du 5ème-Panthéon". J'hésitais à faire le trajet à pieds mais traverser le Luxembourg avec la valise, bof. 

Rue Cujas - mon ancienne poste, rue Victor Cousin - mon école primaire, rue de la Sorbonne ....  et je retrouve le cher apparement dans lequel je suis né - ou presque - et ou j'ai vécu mes plus belles années, jusqu'à mes19ans. 
Aujourd'hui bien plus sale qu'avant, 2 pièces sont en locations pour des étudiants. Le carrelage de la cuisine est dégueu, les placards collent, il reste un peu de nourriture dans le fond de l'évier, bref, on voit que ce n'est plus ma mère qui est la maîtresse de ce lieu.

3 heures à peine être arrivée à Paris le mal de tête se fait sentir. Hop! Un doliprane. C'est fou ça, c'est pratiquement à chaque séjour. Lorsque j'étais parisiens ça ne me faisait rien. 

À 18h je retrouve Nelly puis nous dînons ensemble (à moins qu'elle annule entre temps, c'est fréquent). Nous allons certainement parler boulot. Comme m'a dit ma soeur: écouter, parler, voir vraiment le fond du job et laisser quelques jours de réflexions pour savoir si je me lance là dedans. 
Ce qui m'inquiète le plus, tu le sais, c'est son caractère. Même si nous bossons chacun chez soi, les contacts seront quotidiens et je n'oublie pas qu'elle a été ma patronne il y a 20ans et patronne est un rôle qui lui plait bien. À prendre aussi en compte aujourd'hui sa bipolarité qui n'était pas là à cette époque... Alors avant de me lancer dans un statu d'auto-entrepreneur qui va m'engager dans je ne sais quoi, réfléchir. 

dimanche 5 février 2017

Voilà notre petite Pirouette qui se remet doucement des complications suite à son opération...

Ciel gris, pluie, c'est ma dernière journée avant mon départ pour Paris demain matin. Valise et ménage à faire. 
Une semaine sans mes Patous, j'aime pas. Et dire qu'avant c'était toutes les semaines comme ça: tous les lundis matins, train pour Paris avec le coeur déchiré de laisser Balthazar et retrouver mon despote de patron en attendant qu'une seule chose: le vendredi soir pour revenir. Tu te souviens?!

Après cette semaine parisienne je reviendrai pour 10 jours et ensuite nouveau départ, je suis invité au ski par mon amie Brigitte. Bon, je ne ski pas mais c'est l'ambiance que j'aime. Destination Cauterets, je ne connais absolument pas. Financièrement ce n'était pas raisonnable mais Brigitte a un studio par son boulot et m'a assuré que je n'aurai pas de dépenses à faire. Impossible. Je ne peux et ne veux dépendre des autres, il me faudra bien claquer un peu mais je vais faire le strict minimum, c'est impératif. Ça tu vois, c'est un des trucs qui me manque de ma vie d'avant: avant, je ne comptais pas. Un truc me branchait, j'achetais, je le pouvais. Aujourd'hui un sous est un sous. 
Et puis alors Paris, là aussi je sais que je vais être obligé de dépenser. 0,70c pour pisser, presque 2€ le ticket de transports en commun, la bouffe, 1 ou 2 cinémas, les soirées entre potes ... aie aie aie. Sans compter mon travail d'astro-bioenergie qui va me coûter 260€ et la consultation chez mon medecin à 38€ (non conventionné). 

Avant hier je trouvais Pirouette (chienne de ma mère) mal en point après son opération. J'ai suggéré à Mam' d'appeler le véto, je ne trouvais pas ça normal 3 jours après sa stérilisation. Rendez vous hier et nous avons bien fait: abcès et début de gangrène! Mon amie véto a reconnu que c'était de sa faute, les frais nous sont offerts. Heureusement ce matin la petite semble aller mieux et reprend de l'énergie. Si son état avait empiré aujourd'hui nous ne devions pas hésiter à téléphoner. C'est ok. 

Mon Twitter (@piel) va reprendre du service pour mes déplacements. 

jeudi 2 février 2017

Casanier. Voilà, c'est le mot qui me convient. Je prépare ma semaine parisienne tout en n'ayant pas spécialement envie d'y aller. Je sais qu'une fois la porte franchie ce sera ok mais l'avant est toujours pesant pour moi.

Depuis des semaines j'avais noté prendre rendez-vous avec mon dentiste parisien... Procrastination, procrastination, je ne l'ai fait qu'hier, donc de gros risques qu'il n'est plus de place. Effectivement, délicat pour lui de m'en trouver mais après toutes ces années de soins, c'est ok: jeudi prochain à 18h. Ce dentiste a soigné toute ma famille, de ma grand mère à ma mère à mon père à mon oncle à mon frère .... Il me connait depuis que je suis enfant. Il va être choqué d'apprendre le décès de mon frère. J'y vais parce que j'ai un trou entre 2 dents qui ne me fait pas mal mais qui doit être comblé. J'espère que ce n'est que ça!!!
2h après j'étais invité par l'équipe du nouveau show de "saturday night fever" qui fait sa première ce jour là au Palais des sports mais au cas ou je sors de chez le dentiste dans les choux j'ai préféré ajourner ce rendez-vous. Je ne ferai donc pas la première mais la 2ème ou 3ème.

J'ai eu le retour de Gilles, le mari de la femme que j'avais vu à Paris il y a quelques mois pour un soin énergétique. Bon, pour le coup, la procrastination a eu raison: il ne peut pas me recevoir, j'ai appelé trop tard mais quoiqu'il en soit, je laisse tomber. Dans son message je ne l'ai pas senti plus que ça pour essayer de me voir. Dès le début il y avait des freins à ce rendez-vous, j'ai trop trainé pour téléphoner. Ce n'est pas fluide, probablement un signe que je suis dans la bonne direction mais pas avec la bonne personne.
Quelques jours après ce message je tombe par "hasard" sur la vidéo d'un praticien que j'avais déjà vu sur Youtube et dont les propos me parlent beaucoup. J'ai visionné à nouveau, trouvé d'autres vidéos avec lui et suis allé voir son site. C'est ça! C'est ça qu'il me faut!!!! J'ai alors pris contact et je vais prochainement faire des sessions avec lui: je vais faire de l'astro-bioenergie quantique! J'ai hâte, terriblement hâte! Voilà dans quoi je me lance: https://youtu.be/heJu5bFzbD0

Dimanche prochain c'est l'arrivée de mon neveu pour les vacances et le lendemain c'est moi qui pars à Paris. Sur ses deux semaines de vacances, je n'aurai qu'une semaine avec lui mais je ne pouvais pas faire autrement. Mais aujourd'hui, ça va, à 12ans il fatigue bien moins maman et il fait très attention à elle, il est adorable. Donc je pars sans m'inquiéter à ce sujet.

Cette semaine j'ai découvert à nouveau Périscope. Non pas pour me filmer moi mais pour voir ce qu'il se passe. Je trouve incroyable de pouvoir voyager ainsi en directe à l'autre bout du monde. Mais alors il y a des cas! Wow! C'est grave!!!! C'est marrant parce que l'on voit les différences de cultures. Dans les péri français les gens insultent beaucoup la personne qui se filme, je trouve ça vraiment choquant. Alors qu'aux US et au Canada, rien de tout ça. En france, le grand truc semble être de fumer la chicha, je suis tombé sur un nombre impressionnant de personnes qui le font alors qu'au canada ils fument... Hmm.. Suis pas sur du nom de ce truc: un bang? Tu aspires de la drogue par un "gros tube" qui semble être mélangé à de l'eau. Là aussi c'est fou le nombre de personnes qui consomment. Je suis tombé plusieurs fois sur un jeune qui ne fait QUE ça! J'ai aussi vu des prisonniers français qui se filment de leur prison! Incroyable non?!

C'est vraiment surprenant des gens qui se filment en train de manger par exemple, de se maquiller ou a ne rien dire de particulier devant l'objectif. C'est presque triste. Bon, il y a peu de choses intéressantes il faut le reconnaitre. Là ou j'aime m'arrêter c'est lorsqu'ils filment à l'extérieur, dans leurs villes. Par contre côté forfait téléphonique je me demande comment ils font car en France en tous les cas, avec une connection hors wifi la vidéo te pompe tout en peu de temps, ce doit coûter une fortune! Soit ils auront une mauvaise surprise lors de leur facture soit ils ont des forfaits de folie!

mardi 31 janvier 2017

Réveil matinal pour tout le monde ce matin. A 8h30 un artisan vient pour réparer la toiture de notre maison de verre qui a une fuite. Ça te voit, c'est le genre de truc qui me fait flipper dans le futur, lorsque je me retrouverai seul ici: les frais que demandent la maison. Même si elle est en indivision il faudra négocier avec Princesse et ma soeur, ma soeur qui est très près de ses sous. Et avec ma situation d'aujourd'hui les dépenses ne sont vraiment pas les bienvenues. 
C'est fou ça, depuis le départ de mon frère je pense terriblement à la mort. Celle de ma mère, celle de mes Patous et pour finir: la mienne. Même si la mort en elle même ne me fait pas peur (enfin je crois), c'est tout l'avant qui m'inquiète après avoir vu partir mon père et mon frère dans de durs moments, je ne veux absolument pas vivre ce genre de situations. Il faut dire qu'en ce moment j'ai tout le temps de penser...
Bon, je ne vais pas commencer cette journée en m'injectant ces pensées ...

Donc, réveil matinal pour l'artisant et réveil pour ma mère qui doit emmener Pirouette (sa chienne), chez le véto: opération, stérélisation. Eh oui! Elle grandit la petite.

Voilà, séjour Paris fixé: semaine prochaine. Je ne sais pas pourquoi mais je ne sens pas le coup de bosser avec Nelly. Trop petite structure pour me salarié, le black, alors qu'elle était pour elle commence à reculer, il faudrait alors que je devienne auto entrepreneur. Je ne connais pas vraiment ce statut et les engagements quil demande, il faut que je me renseigne. Après il faut que l'on se mette d'accord sur le salaire et j'ai peur que Nelly profite un peu de la situation. Nous nous connaissons tous les deux depuis plus de 20ans mais avons un caractère vraiment différent, sa bipolarité n'aidant pas l'affaire.
Anyway, nous verrons la semaine prochaine.
J'ai commencé à prendre rendez-vous avec les amis, avec ma vie d'avant: médias, peoples, paillettes. Des potes de radios, des potes de télé. Mais ceux avec qui je suis resté en contact n'entrent pas dans le système, ça va. 
J'ai envie et en même temps pas envie d'y aller. Toujours ce problème récurant de ne pas savoir ou j'ai envie d'être, de ne pas trouver ma place.  Rendez-vous pris avec mon médecin énergétique mardi prochain, celui que j'avais vu en juin dernier et qui m'avait bien soulagé. Je veux lui parler entre autre de mon dos.

Les énergies sont très lourdes en ce moment et il m'est difficile de faire la part des choses, entre celles qui sont à moi et celles qui appartiennent au Monde. Je ressens beaucoup d'angoisses et de peurs. Quelles sont les miennes, quelles sont celles de la planète? Les battements d'ailes d'un papillon....

dimanche 29 janvier 2017

Bon ben voilà, ce jour me rajoute une année de plus. J'ai l'âge ou mon frère est parti.
Mauvaise surprise ce matin lorsque j'ai voulu me connecter à Netflix, apparement Princesse belle doche n'a pas payé la dernière facture, le compte est coupé. Dégouté, je suis en plein dans une série actuellement. J'ai vu qu'un mois était gratuit alors je me suis abboné ce matin avec mon propre  compte.

"Heartland", c'est la série que je dévore en ce moment. Un peu rose bonbon mais j'adore l'atmosphère qui se trouve au canada avec des paysages sublimes, une famille, un ranch ou j'aimerai beaucoup vivre: chaleureux, tout en bois, j'aime m'y réfugier. Le rôle principal est une fille qui a un don avec les chevaux traumatisés, les cowboys sont de beaux gosses, je pars dans cet univers depuis plusieurs jours. C'est pourquoi ne pas pouvoir y accéder aujourd'hui n'était pas envisageable!
Cette évasion me fait du bien. Je maintiens le moral mais il me faut faire des efforts.

Toujours ce foutu point dans le dos. Je sens le nerf ou muscle qui est bloqué selon les mouvements que je fais même si cela va bien mieux qu'au début. La douleur descendait jusqu'au bout des doigts, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui. J'irai voir mon médecin énergétique à Paris.

Au réveil, ptite mère m'a proposé de nous faire un resto pour ce jour particulier. J'ai refusé au début, je venais de me lever, le ciel était gris, j'avais envie de rester sous ma couette avec ma série et puis je me suis dit: "piel, profite. Combien te reste t-il d'anniversaires avec ta maman? S'il y a bien deux personnes concernées ce jour là c'est bien elle et toi! Alors vas-y!". Nous y sommes allés, le ciel s'est dégagé, le soleil est arrivé, un agréable moment passé.

jeudi 19 janvier 2017

-7 en température ressentie à l'heure ou je t'écris. Comme dans toute la France, le froid est chez nous. "Ça tue la vermine!" dit-on ici et puis en même temps, c'est l'hiver.
Le fait de ne pas bosser me fait encore plus savourer la situation: rester bien au chaud sous ma couette devant des séries que je n'arrête pas d'avaler depuis que j'ai ce compte Netflix. Un piège ce truc car les épisodes s'enchaînent automatiquement, il est difficile de s'arrêter. Je viens de terminer les deux saisons de "The Paradise", tiré du "bonheur des dames" de Zola. J'ai beaucoup aimé. J'aime ces films de cette pèriode, les années 30. Tout comme "Downton Abbey". Là, au lieu que ce soit l'histoire d'une famille ça reste l'histoire d'une famille mais d'un grand magasin. L'acteur qui joue le rôle principal (Emun Eliott) est craquant!
J'ai remarqué que souvent, j'aime les scénarios de familles ou l'on voit évoluer la vie des personnages. Petit, j'ai souvenir d'avoir dévoré les livres de la série "Jalna" qui est, là encore, une histoire familiale. 

Je suis aussi très sensible aux sons amplifiés par un micro sans trop savoir pourquoi. Les bruits de pas, d'un tissus qui se froisse.... j'ai appris que cela avait un nom: l'ASMR.. on trouve plusieurs vidéos sur YouTube là dessus dont "le chuchoteur"; c'est un mec (beau gosse en plus!) qui parle très doucement et très proche du micro. On peut s'en servir pour s'endormir ou se déstresser par exemple. Je ne sais comment te décrire les sensations que ça me fait.  

Mon séjour parisien était en train de se caler mais un mail de ma tante reçu ce matin va peut être devoir me faire changer mes dates à la suite de retards dans les travaux de la salle de bain de l'appartement où je dois dormir, notre ancien appartement. 

Mon dos va beaucoup mieux mais certaines fois je sens encore le point. Ce n'est pas complètement terminé, je ne pensais pas que cela allait être aussi long. Cette gêne avec en plus le froid font laisser les décorations de Noël en place. Si ça continu comme ça elles seront encore là lorsque mon neveu sera de retour à la maison pour les vacances de février! Oui, déjà bientôt de nouvelles vacances. C'est fou comme nous n'avons pas conscience qu'il y en est autant lorsque nous sommes enfants!

Mauvaise surprise avec Orange. Tu te souviens de la panne livebox que j'avais eu en début de mois? L'opérateur m'avait annoncé le lendemain que le déplacement du technicien n'allait pas m'être facturé car il estimait que la panne venait de l'extérieur de mon domicile hors, surprise hier en recevant un texto de ma prochaine facture: les 69€ vont bien être débités de mon compte!!!! 
J'hésitais à les appeler et puis non, pas envie de me battre et de galèrer de services en services pour au final devoir régler tout de même cette facture. Pourtant je suis persuadé que la panne venait bien de l'extérieur puisque tout est revenu dans l'ordre au moment où le technicien était "au central" qui se trouve dans le village. Il me certifiait que c'est le fait d'avoir démonté ma prise téléphonique et touché quelques fils qui à réparé la chose hors après réinstallation de cette prise rien ne marchait. "C'est normal, cela met un peu de temps" m'avait il dit. Mouai...
Donc en gros, quand on a une panne c'est à nous de démonter la prise et trifouiller les fils dont on ne connait absolument rien?? Ils ne se foutent pas un peu de notre gueule??!!

vendredi 13 janvier 2017

Mon frère aurait 48ans aujourd'hui. Je me souviens tenir si souvent cette main devenue si fragile et lui dire lorsqu'il est était encore conscient: "on est toujours ensemble! On sera toujours ensemble, ok?!". Il me regardait alors et esquissait un doux sourire sans pouvoir prononcer une parole. 

Bon anniversaire mon frangin. Même si on est toujours ensemble, tu nous manque cruellement. 


dimanche 8 janvier 2017

Merci "Ptit boud" pour ton commentaire dans mon précédent post. Je ne pense pas avoir le même mal que toi (et j'espère!) mais au cas ou, ces conseils peuvent m'être utiles. Ma douleur s'estompe mais je la sens toujours présente. Je sens vraiment ce noeud au niveau de l'omoplate. Quand je suis allongé je ne sens plus rien, c'est dès que je me lève et commence à faire certains mouvements que ça me lance mais c'est moins violent qu'avant, j'espère qu'il va partir comme il est arrivé et j'espère que pour toi, ptit boud', ce ne sera aussi qu'un mauvais souvenir!

Voilà, ma semaine solitaire se termine, je vais chercher ptite mère ce soir à la gare. Ma douleur m'a pas mal handicapé durant tout ce temps, les décorations de Noël sont toujours là, le ménage reste toujours à faire. Pour les décos, j'attends, pour le ménage je vais tout de même essayer de le faire tout à l'heure en ne faisant travailler que mon bras droit car depuis le passage des enfants, un coup de frais ne ferait pas de mal.

Depuis une semaine, grace à mon grand neveu, j'ai netflix! C'est suite à une conversation de Princesse qui nous apprenait qu'elle était passé à l'abonnement plus élevé qui permet un compte pour 4 personnes hors ils ne sont que 3 dessus. C'est alors mon Jo qui suggère l'idée: "On pourrait très bien donner le compte qu'il reste à Piel!" Très bonne idée mon cher neveu!!! Pris de court, princesse ne pouvait rien dire!
Je pensais à un moment arrêter Canal et m'abonner à Netflix mais dois attendre ma date d'anniversaire en septembre prochain. En même temps je suis déçu du peu de choix que Netflix propose je trouve, je m'attendais à beaucoup plus donc cette offre tombe à pic.
Je me suis fait la série "stranger things", bien aimé sauf le dernier épisode avec des monstres qui ressemblent à San Ku Kaï. Maintenant je suis sur la série "Salem", 5ème épisode, jusqu'ici, j'aime.

Cette semaine a aussi été la semaine d'anniversaire de l'arrivée de mes chers Patous dans la famille: 6ans qu'ils sont à mes côtés! Happy days! 

vendredi 6 janvier 2017

Depuis lundi matin, probablement suite à une mauvaise position dans la nuit ou un faux mouvement, j'ai un noeud dans le dos, au niveau de l'omoplate, qui me fait mal avec une douleur qui descend jusqu'aux doigts de mon bras gauche, d'où écriture restreinte. Je pensais que cela allait partir au fil des jours mais rien n'y fait. Rendez-vous kiné probablement à prendre la semaine prochaine, une grande première pour moi. Qu'est ce que tu veux, à la fin du mois: BANG! Un an de plus!

Donc ça, c'était lundi, jour du départ des enfants et de Mam'. Le lendemain, je prends ma douche et laisse longtemps l'eau chaude glisser à l'endroit de mon noeud, ce qui me soulage sur l'instant. 1h après: BANG! Plus d'électricité. Après contrôle, il s'avère que c'est le chauffe eau qui pose problème.
Le lendemain, très étonné de sa rapidité d'intervention pour la région, le plombier passe: c'est mort, il faut le changer!!! Rendez-vous donc pris ce matin, je l'attends à partir de 9h.

Il n'y a que couché, dans certaines positions, que je ne ressens pas du tout mon dos mais dès que je me lève et commence à bouger mon bras, aïe. Pas une douleur atroce mais fatiguante, elle m'enlève de la force dans ma main et certaines fois j'ai même l'impression d'avoir du mal à la contrôler. Flippant.

Heureusement que tout cela est arrivé après le départ des enfants. Les décorations de Noël attendront et le grand ménage que je suis habitué à faire lors d'une absence de ptite mère aussi.

Une première semaine de l'année qui commence donc très bien!

dimanche 1 janvier 2017

Personnellement, j'espère que 17 sera meilleure que 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16 !!!  7ans! Mon cylcle de galères devraient être achevé, non?!

vendredi 30 décembre 2016

Dernier week-end 2016, dernier week-end avec la petite famille à la maison. Lundi est le grand départ.
Ptite mère ramène les enfants et ira à son rendez-vous médecin afin d'avoir son avis pour sa jambe et son dos: opération ou infiltration. Opération, je ne suis pas chaud, elle non plus. A 77ans, c'est probablement mieux d'éviter. Mam' ne comptait pas rester à Paris mais c'était sans compter la demande de princesse qui a bien sur été fait en mon absence....
"Ça ne vous ennuierait pas de rester une semaine pour que je puisse faire des économies de nounous?" Demande t-elle à ma mère.
Bien évidemment, et elle le savait, ma mère fairait tout pour ses petits enfants et n'a pu refuser alors qu'elle m'est dit par la suite qu'elle serait bien resté à la maison tranquille.
Un petit doigt de pied cassé, de l'arthrose et une crise de polyartrhite n'y font rien! Je ne sais pas comment Princesse-belle doche ose demander un tel service alors que l'histoire d'économiser me fait sourire, elle qui dépense à tout va sans compter et qui n'agit vraiment toujours pas comme une femme ayant soit disant des difficultés financières. Après avoir épuisé mon frère elle va épuiser ma mère. Je prends sur moi, je ne dis rien.

Pendant ma semaine solitaire je compte enlever toutes les décorations de Noël ... 4h30 pour tout installer, combien de temps me faudra t-il pour tout ranger? Prendre la lourde, grande et vieille échelle en bois, monter sur le toit de notre maison de verre... S'il m'a fallu une sacrée motivation pour tout installer, faire la démarche inverse m'en demandera tout autant voir plus!

Hier soir, invitation à dîner chez mon ami Thib avec les enfants. Mam' en a profité pour rester tranquille avant sa semaine marathon. Nous voilà donc tous les 3 dans ma petite voiture à deux places: petit neveu sur les genoux de son grand frère avec entraînement pour se baisser en cas de gendarmerie! 
Une fois sur place je mourrai d'envie de parler du portail mais sentais que ce n'était pas le moment d'autant plus que pendant les fêtes, inutile qu'il essaie de téléphoner au mec des bâtiments de France. Thib m'aurait dit qu'il le ferait à la rentrée et je sais déjà qu'à la rentrée il aurait tout de même fallu le relancer.  Un dîner sympathique qui nous a ramené à la maison à 23h après avoir du retirer la glace qui s'était installé sur mon pare-brise: -5° dehors. Une fois rentré, je n'étais pas content de moi: j'ai raconté le séjour de princesse sans hésiter sur les détails. Il faut que j'arrête avec ça, ce n'est pas bien de parler d'elle comme ça même si c'est ma vérité. Il faut absolument que je travaille la dessus.

Notre dîner de réveillon n'est toujours pas fait. Entre l'un qui n'aime pas ci et l'autre qui n'aime pas ça, pas évident de satisfaire tout le monde. Comme toujours ce sera un truc très simple.

lundi 26 décembre 2016

Réveil programmer ce matin pour dire au revoir à Princesse belle doche afin que l'on est rien à me reprocher. Ptite mère, angoissée de voir le brouillard si épais pour l'amener à la gare. Les enfants dorment encore, le salon comme la cuisine, a son bordel de la veille. Je ne sais pas quand sonneront mes 12 coups de minuit mais en attendant je fais ce que j'ai à faire: nettoyer, passer la serpillère, faire la vaisselle, ranger cette petite maisonet.
A peine de retour à la maison, maman se recouche avec un bon bouquin. Entre son arthrose, sa crise de polyarthrite et un petit doigt de pied cassé, c'est le mieux qu'elle est à faire surtout quand tu vois l'aide apportée par la Princesse durant son séjour de deux jours. Deux jours ou elle a, au final, été très peu avec ses enfants. Même pas un passage sur la tombe de son mari tant aimé, parait-il.

Je n'ai pas développé sur le cadeau de ma chemise mais elle est affreuse! Beige, tissus rigide, j'ai l'impression d'avoir un uniforme. Elle coûte une fortune en plus mais comme elle bosse dans la boutique, elle a des prix et après avoir regardé sur internet, celle-ci semble être d'une vieille collection. Je ne sais pas comment des gens achètent ce genre de trucs qui sont entre les 250 et 450€ LA chemise!
Hier, je croise mam' dans le jardin avec ce nouveau cadeau sur moi. "Elle est très laide cette chemise!" Me lance t-elle direct sans s'être concertés avant. Je confirme et suis rassuré: ce n'est pas moi qui voit tout mal en ce qui concerne Princesse!
Un Noël passé, elle avait aussi offert un vêtement à ptite mère: un chemisier lui aussi très laid. Je pense en fait qu'elle ne se connecte pas avec la personne à qui elle l'offre car elle s'en fou royalement. Elle a son paquet, c'est le but, point. Elle, pourtant, s'habille assez bien: à la mode mais simple, très bobo parisienne et les affaires qu'il lui arrivait d'acheter à mon frère étaient aussi sympas. Anyway.
Son prochain passage devrait être cet été, j'ai un peu plus de 7 mois peinard. 

dimanche 25 décembre 2016

Journée d'une Princesse. 

Ça se réveil à 12h30 d'une humeur très moyenne. Elle reprend son ton que je n'aime pas, nonchalant avec des "E" qui traînent prononcés à la fin de chaque mot. Je prépare le dejeuner, mets le couvert, débarrasse, fais des cafés puis la vaisselle. À 15h la Princesse se couche, je propose à mes neveux d'aller "au petit Luxembourg" (tombe de leur père), pas encore fait depuis leur arrivée. Ils acceptent avec enthousiasme et nous enchaînons sur une partie de ping pong au champ de foire puis un billard dans la maison de verre.

À 18h40 la Princesse se lève et demande en riant (!) ce que l'on mange. 

Je m'éclipse chez moi en faisant de temps en temps quelques passages dans la maison. 

Vers 20h je prends discrètement un plateau de fromages pour dîner, à 22h je dis bonsoir à tout le monde. 

Ça y est! Demain 9h, elle n'est plus là.