... et aussi sur TWITTER!

jeudi 18 juillet 2019

Pas de bol.

Ma boss est en arrêt jusqu’au 25. Elle voulait que je fasse les matins et fermer les après-midi. Seulement avec son passif, sa trésorie plus que délicate et la haute saison dans laquelle nous sommes je lui ai fortement déconseillé pour la survie du commerce. Je lui ai donc proposé de faire les journées entières mais avec des horaires aménagées de manière à ce que je puisse continuer à aller à ma salle de sport. Cette semaine ne sera pa agréable d’autant plus que c’est reparti, nous sommes sacrément en manque de tabac, ce qui n’est pas agréable pour moi car je me tape les clients mécontents. Une nouvelle facture tabac n’allait pas passer, je lui ai alors suggéré de vite appeler Logista (sté tabac) pour trouver arrangements. Ça a marché, son compte n’est pas à nouveau fermé mais handicape le fonctionnement et la quantité de tabac en commande: chaque commande doit être réglée par chèque de banque avec une limite de cartouches tant que la facture n’est pas réglée, elle le sera en 6 fois. Comme tu le vois, elle n’arrive vraiment pas à redresser la gestion et je me demande comment cela va se terminer. Et avant hier matin une cliente me téléphone: la boss ne va vraiment pas bien, elle s’effondre en larmes devant chaque client. Elle me demande si je peux descendre la remplacer. Il était 11h20, j’ai tenu la boutique jusqu’à sa fermeture: 12h30 en lui offrant cette heure. En plus d’avoir une santé physique très fragile, moralement ce n’est vraiment pas ça non plus. Le boulot de commerçant ne lui plait pas du tout surtout avec ses gros problèmes de trésorerie.
Hier elle a commencé à me dire qu’elle voulait m’emmener avec elle à la banque pour me donner toutes les procurations au cas ou. Je lui ai bien dit que ma situation d’aujourd’hui de simple employé me convenait très bien et que je n’avais pas envie de plus. J’ai géré 4ans ce même commerce, aucune envie de retrouver toute la gestion qu’il demande!

Et depuis hier, bang! C’est ptite mère qui est aussi malade! Probablement une intoxication alimentaire. Toute la journée au lit hier, de longues phases de sommeil. Je dois donc m’occuper des repas de Zoé (qui demande de la cuisine depuis sa maladie), de la vaisselle et du reste du quotidien.
J’ai suggéré d’appeler le médecin mais comme à son habitude elle n’a pas voulu, elle préfère voir dans quel état elle va être ce matin. 

L’état de notre Zoé se stabilise...

Pas de neveux ce mois de juillet. Ils viennent tous les deux séparément, une semaine chacun, peu rapport aux étés précédents. Ils grandissent ....
Le plus grand viendra avec un copain a lui que nous connaissons, le plus jeune viendra avec ... sa mère! Eh oui! A nouveau une semaine avec Princesse à la maison, je cache ma joie!!!

Je n’ai toujours pas écris à mon ancien patron pour le remercier de son invitation concernant les 30ans de sa boite. Je procrastine à fond sur ce sujet, il faut que je m’y mette.

mardi 9 juillet 2019

vacances?

Même si cela fait au moins 10ans que je n’ai pas voyagé, que je n’ai pas eu de véritables vacances, régulièrement lorsque je me réveil je me dis que j’ai tout de même de la chance d’avoir le temps de prendre le temps le matin, petit déjeuner dans le jardin, au soleil alors que tous les réseaux sociaux commencent à diffuser des photos de maillots de bain et de mer.
Depuis un certain temps je tweet bien moins. Je trouve que ce réseau devient de moins en moins interessant. De plus en plus de monde se prend en selfie et ça, c’est un truc que je ne comprendrai jamais. Quand c’est pas un selfie visage c’est un selfie boxer ou même sans boxer. Mais pourquoi?? Ou est l’intérêt?? Ils se trouvent tellement beau qu’il faut le montrer à la terre entière? Ego surdimensionné? Ou l’inverse, énorme manque de confiance, besoin d’être rassuré par des cœurs ou des « trop beau! »? Ou alors c’est pour chopper plus d’abonnés? J’ai l’impression qu’il y a une forte augmentation de ces posts ces derniers temps. Ouvrir twitter au réveil et voir une bite à l’air ou ranger dans son boxer, franchement...
Après de nombreuses années, que ce soit sur twitter, Instagram ou Facebook je crois n’avoir jamais fait de selfie. Pourtant je choisi mes abonnements mais soit ceux-ci s’y mettent soit ils transfèrent d’un autre compte et apparaissent dans ma TL.

Samedi dernier: piscine. À  nouveau seul dans le bassin extérieur sous un beau ciel bleu, quel pied! Record battu: 55 longueurs en un peu moins d’une heure.

Notre Zoé s’accroche toujours. Je t’aime ma Zoé!!
Depuis plusieurs jours elle n’a plus ses problèmes de respirations. Ouf. Sa nourriture reste toujours délicate. Un peu de viande blanche cuite, un peu de jambon ... Mais faible quand même. La chaleur n’aide certainement pas.

Quand je suis revenu de la Gay Pride parisienne, mon application Happn m’annonce avoir croisé 153 mecs. De retour dans ma campagne: zérooooo! C’est ça qui fait chier ici. Aucune vie gay. Désert total. Si j’avais les moyens j’investisserai dans un lieu gay: bar-boite, le marché est à prendre. Les endroits les plus proches doivent être à Poitiers, soit 150 A/R avec aucun verre d’alcool bien sur, surtout moi, jeune conducteur!

mercredi 3 juillet 2019

mercredi.

J’ai eu des éclaircissements avec ma boss au sujet du dossier de dépot de bilan/redressement. J’ai pu en parler hier avec elle. En fait, elle envisage peut-être de faire un redressement et m’en a expliqué les raisons. Le fait de le faire gèlerait pour 1an les factures de ses fournisseurs, dont le tabac. Une sorte de tuteur l’aiderait à gérer les comptes de sa boutique. Au bout d’un an, par échelonnements, elle règlera ce qu’elle doit. Ce ne serait en rien une fermeture et mon poste n’est pas en danger. Elle m’a encore dit à quel point elle est satisfaite de mon travail et ne me lâcherait pour rien au monde. À suivre.

Depuis deux jours notre Zoé s’affaiblie, côté respiration surtout. Elle fait comme Gaspard à la fin: certaines fois elle cherche à recracher quelque chose qu’elle n’a pas, comme ci quelque chose était coincé dans sa gorge. C’est nouveau.
Pour l’aider à avaler ses médicaments quotidiens nous lui donnons à chaque fois une petite gourmandise, chose qu’elle ne veut même plus maintenant, comme ci plus rien ne passait dans sa gorge. Hier elle n’a mangé qu’une gamelle de viande blanche, rien le soir. Je n’aime pas ça.

Je procrastine toujours avec mon amie véto pour lui dire la vérité alors je l’évite. Elle m’avait invité à une soirée la dernière fois, j’ai donné un prétexte bidon pour ne pas y aller. Je n’arrive pas à formuler mon discours dans ma tête. Comme lui expliquer que ptite mère ne lui fait plus confiance et qu’elle a changé de cabinet vétérinaire? Il faudra que je le fasse pourtant. C’est une fille que j’apprécie et que j’ai envie de continuer à voir (en espérant que rien ne changera une fois que tout sera dit!).

Je procrastine aussi avec mon contact franc-maçon qui attend toujours ma réponse. Je n’ai aucune pression, aucun délais pour la donner donc ça, ça va encore. Je ne suis toujours pas décidé. Certaines fois j’ai envie d’entrer dans ce cercle privé, d’autres fois non. En même temps j’ai envie de nouveautés, de rencontrer de nouvelles personnes et de nouveau lieux. Cela me ferait un nouveau groupe qui en plus est très fraternel. Entre F.M ils s’aident énormément. Comme je le disais la dernière fois, je n’ai pratiquement plus de famille, la plus part de mes amis sont à Paris et quand ma ptite mère ne sera plus là je serai seul au monde et spirituellement cela m’aiderait à intégrer des gens « branchés » sur le même Monde que le mien. Comme tu le vois je n’ai pas vraiment avancé sur le sujet. Là encore, à suivre.

lundi 1 juillet 2019

Retour.

Eh bien voilà, Paris déjà fini. Tout c’est bien passé. J’appréhendais un peu l’épisode du parking voiture à la gare d’Angoulême. C’est con, mais le jeune conducteur que je suis à encore des premières à faire et cela en était une. « Si je dois me placer dans les étages, pourvu que je ne cale pas en pleine montée! » C’est ce qui était arrivé une fois à ptite mère et j’avais bien flippé. Pour en sortir, pourvu que j’arrive à utiliser la machine pour le paiement et que la barrière s’ouvre! Même si j’avais fait ma réservation par internet avant je devais tout de même utiliser cette chose.  Bref, des détails idiots mais tout c’est bien passé et j’ai eu une place au rdv.

J’arrive à l’heure à Montparnasse ou ma chère Nelly m’attendait à notre lieu habituel de rendez-vous: devant l’Hippopotamus. 26ans. 26ans que nous nous connaissons tous les deux. Qui aurait cru que ce premier rendez-vous que j’avais eu avec elle en 1993 pour un emploi dans ma dernière boite de production allait durer autant d’années. Elle a été ma responsable un certain temps puis a quitté la boite. Moi je suis resté et, sans le chercher, ai monté les échellons jusqu’à devenir l’assistant particulier du big boss. Big boss à qui je dois écrire un mot car j’ai appris que c’est lui qui m’avait invité à la soirée qui avait lieu jeudi dernier pour les 30ans de la boite mais à laquelle je n’ai pu me rendre.

Comme prévu il faisait très beau et très chaud. Place du 18 juin 40, grande pensée à mon frère car c’est l’adresse ou il a vécu de nombreuses années, au numéro 5 de cette place. Je regardais son étage, je nous revoyais tous les deux en bas de l’immeuble. Intérieurement je lui parlais.

Heureusement que nos amis pompiers étaient à plusieurs points du déflié pour nous arroser. Nelly n’a pas tenu longtemps. Santé fragile, elle s’est vite fatiguée. Elle est restée dans le coin de Montparnasse, moi j’ai continué la Parade à danser derrière un char que je n’ai pas quitté pour la bonne musique qu’il diffusait. Je voulais profiter à fond. Profiter de pouvoir voir de beaux mecs, des visages que je ne connais pas, profiter de sentir les vibrations du son, profiter de marcher sur ce bitume que j’ai tant destesté avant de retrouver le soir même le calme absolu de mon petit village de 700 âmes.

J’ai quitté le cortège à la fontaine Saint Michel, je tenais au moins à aller jusque là. J’aurai bien continué mais il était 16h30, la bonne heure pour commencer à retourner tranquillement à pieds à Montparnasse ou Nelly m’attendait pour passer encore un peu de temps ensemble avant mon train de retour. J’ai remonté le Bd St Michel par les rues parallèles que je connais si bien et ai fait un petit arrêt de 2 minutes devant mon immeuble. J’ai regardé la fenêtre de notre chambre de bonne, celle de mon studio et de notre ancien appartement. Mes plus belles années en famille.

Et puis j’ai retrouvé les rues que j’empruntais toutes les semaines il y a encore 10ans pour prendre mon train du week-end. Mon cher jardin du Luxembourg, la rue Vavin.....
Je retrouve Nelly. Je lui offre une boisson à une terrasse de café: un Orangina pour chacun. Sur le cul au moment de payer: 10€!! 5€ l’Orangina!!! Quand je pense qu’il est à 0,80c H.T, ça me tue!

Le train du retour c’était moins ça. Départ prévu à 19h22. Je suis parfaitement à l’heure et retrouve mes habitudes d’avant: entrée  par l’accès Pasteur pour éviter la foule du hall central. J’arrive 5 minutes avant l’affichage de la voie, je suis l’un des premiers à m’installer à ma place. J’avais chaud, j’étais fatigué, content de pouvoir m’assoir. Seulement à 19h30 nous étions toujours à quai et une voix dans les hauts parleurs nous annonce une avarie sur notre rame, nous devons changer de voie!!! De la 7 il faut aller à la 4. Tout le monde descend ce qui crée des embouteillages dans les escaliers. Résultat: 40 minutes de retard. Immédiatement je pense à ma réservation de parking que j’avais fait jusqu’à 22h. Merde! Ça va me couter plus cher cette histoire!!! Et puis non, au final je n’ai pas eu de supplément. Je crois avoir lu lors de ma réservation qu’il y a automatiquement 20 minutes d’avance et de retard possible sans payer plus.

Je retrouve ma voiture, je sors du parking sans difficulté et 1/2h  après j’étais de retour à la maison ou je retrouve ma Zoé allongée dans le jardin. J’avais pris de ses nouvelles par texto dans l’après midi, elle n’avait pas voulu manger sa viande. Ce fut la même chose le lendemain. Voilà que la viande rouge ne lui convient plus. Nous passons à la blanche. C’est vraiment galère cette alimentation car le jour ou elle ne voudra plus rien avaler du tout, cela indiquera une fin proche et je ne veux pas. Non, je ne suis toujours pas prêts. Je pense encore à mon cher Gaspard tous les jours, il me manque cruellement. Je me sens incapable d’accompagner sa soeur maintenant pour une nouvelle euthanasie. C’est une épreuve terrible, une torture, une main invisible qui t’arrache les tripes.

Après cette parenthèse parisienne de quelques heures, je retrouve maintenant mon quotidien: salle de sport et boulot. Je n’ai pas eu de nouvelles de ma boss au sujet du dossier de dépot de bilan que j’ai vu. Elle ne m’en a pas parlé, je ne lui en ai pas parlé. Je le ferai peut-être si j’en ai l’occasion. En fait je me dis que, si ça se trouve, elle ferait ça juste pour se libérer de la boutique. Tu ne peux pas vendre un bureau de tabac avant 3ans. Elle en est à même pas 1ans 1/2 et en a ras le bol. Ce serait alors le seul moyen de s’en libérer...
À suivre...

jeudi 27 juin 2019

A/R

Notre Zoé s’accroche. Elle refuse catégoriquement toute nourriture pour chiens, seule de la viande cuite lui convient. Pour elle aussi la chaleur est difficile surtout avec sa cardiomyopathie.

Fortes chances pour que je fasse l’aller-retour Paris dans la journée de samedi pour me faire la Gay Pride. Au cas où l’état de Zoé chute brutalement, depuis une semaine je ne cesse de faire des pré réservations de mes billets de train. Quelle idée de ne pouvoir poser une option que durant 24h!
Il fera encore très chaud mais qu’importe, j’ai envie, j’ai besoin de changer de repaires. Période de ras le bol du village, de voir toujours les mêmes personnes, les mêmes endroits. Envie de voir des inconnus, de découvrir de nouveaux lieux, de voir du monde. Il me faudra partir de la maison à 8h du matin en voiture jusqu’à la gare d’Angoulême. Je la laisserai sur le parking pour la reprendre à 21h30, dernier train! Voiture dont la clime m’a lâchée hier! Rendez vous demain matin à 9h chez mon garagiste...


samedi 22 juin 2019

GP?

Voilà un mois que j’ai repris mon habitude de piscine tous les samedis matins. Entre 11h et midi je suis là plus part du temps seul dans ce beau bassin extérieur, le pied. Maintenant que j’ai mon iwatch je sais que je fais entre 42 et 48 longueurs en 50mns.

En sortant de l’eau je suis allé direct faire des courses. Ai pris 3 nourritures différentes à faire essayer à Zoé. Résultats: elle n’en a accepté qu’une seule... quelques croquettes. Néanmoins la viande, elle mange tout!

Puisque j’annule mon séjour parisien de la semaine prochaine (finalement pas si mal avec la canicule attendue) je suis en train de me dire aujourd’hui que je pourrai au moins me faire la Gay Pride. Partir samedi matin, revenir le soir. Ce serait alors de la gare d’Angoulême. 30mns de voiture que je laisserai au parking. Dernier train pour mon retour: 19h20. Pas super tard mais faisable. J’arriverai vers midi à Montparnasse, le cortège partira de là 2h après.

Ça me fera du bien de bouger un peu du village, de voir du monde (et quel monde!) d’entendre du bruit, du boum boum et respirer de la pollution!
Bon, 180€ pour la sncf, disons 20€ pour le dej., ça fait la journée à 200 boules le mois en plus ou le chèque de mon salaire est rejeté mais merde, j’ai besoin de me divertir après la période de Gaspard, Zoé aujourd’hui, peut être plus de boulot dans un futur proche...

Plein beau en plus prévu à Paris pour samedi prochain, 35°. Le parcours de la GP me fera passer devant chez moi: Saint Michel. Je regarderai mes fenêtres, triste de ne pouvoir m’y arrêter. 

vendredi 21 juin 2019

Annulation.

J’annule mon séjour parisien de la semaine prochaine. M’éloigner de Zoé alors qu’elle peut partir d’un jour à l’autre je ne serai vraiment pas tranquille et si en plus la situation empire alors que je ne suis pas à ses côtés je m’en voudrai pour les restant de mes jours.
Je vais appeler le secrétariat de mon ancien boss pour prévenir. C’est con, ça m’aurait vraiment fait plaisir de retrouver la capitale pour 4 jours et pouvoir en plus me défouler à la Gay Pride.

Malheureusement je sais que dans un futur proche je serai libre de m’absenter bien plus facilement voir très facilement car il y a quelques jours, alors que je remplissais de papier l’imprimante de la boutique un formulaire se met à sortir: « demande d’ouverture de redressement judiciaire ou de liquidation judiciaire ». Oops! Et en début de semaine mon chèque de salaire a été rejeté par la banque, ça ne sent pas bon. Ma patronne m’avait effectivement dit que la trésorerie était plus que délicate mais à ce point là je l’ignorai. Elle a quand même dû bien merder dans la gestion parce que pour couler une boutique pareil il faut le faire. Même à mon époque avec les vols de mon conno je n’en étais pas arrivé à ce point là. Je pense qu’elle a foiré les commandes de tabac et ça, ça ne pardonne pas. C’est le plus gros budget du magasin et en une commande tu peux ruiner ton affaire.

Je n’ai pas parlé à ma patronne de cette découverte même si elle devrait se douter que j’en ai pris connaissance puisque je lui ai mis le formulaire sur son bureau. Je le ferai peut être si l’occasion se présente.

Un futur sans chiens et sans boulot? Un retour à Paris faisable? Mais, tu le sais, j’ai ptite mère. 80ans, je ne le vois pas la laisser toute seule. 

mardi 18 juin 2019

Mardi.

L’état de ma Zoé reste le même. Le plus délicat est toujours l’alimentation. Un jour elle mange bien, le lendemain rien. Nous devons varier les menus, une véritable cuisine pour humains et c’est le suspens à chaque présentation de la gamelle.

J’ai reçu une invitation pour les 30ans de ma dernière boite de prod et mon cher patron qui tombe quelques jours avant la Gay Pride. Je pourrai alors me faire un séjour de 4 jours: soirée + GP seulement avec Zoé je ne me vois pas quitter autant de temps la maison. J’ai tout de même demandé à ma tante si l’appartement serait disponible: oui. Alors si ma Zoé est encore avec nous à ce moment là, je n’y vais pas, si malheureusement elle n’est plus là, j’y vais. Même si j’ai très envie de me faire ce séjour parisien je préfère de loin que Zoé reste à nos côtés bien sur.
Ça tombe mal.

samedi 8 juin 2019

Samedi

Notre Zoé tient le coup. Depuis 3 jours nous lui donnons de la pâtée pour chien mélangée à un steak haché, elle mange pratiquement tout. Pourvu qu’elle ne se lasse pas. Chaque prise de repas est un suspens. Je suis tellement content quand je la vois manger et tellement soucieux quand ce n’est pas le cas. Il y a un an nous lui donnions un médicament pour sa cardiomyopathie mais celui-ci lui coupait la faim. Durant 10 jours il a fallu faire preuve de créativité avec un menu différent régulièrement car elle se lassait.

Tous les 2-3 jours je fais un point avec Laïla: appétit, déplacements dans l’espace, état des sels (diarrhée depuis plusieurs jours, je n’aime pas ça), ce matin j’ai trouvé les coussinets de ses pattes avant très froid, ... tout ça je lui dis.
Je vie mes journées en fonction de l’état de Zoé. Quand celui ci est correct je me permets de sortir un peu, comme hier soir ou je suis allé prendre un verre (bon, deux!) au bistrot du village accompagné de mon amie crépière et son mari. Ce matin, Zoé semblait bien, je suis alors allé à la piscine. Quand la météo me le permet je reprends le rythme de nager tous les samedis matin. Toujours peu de monde à l’heure ou j’arrive, bien souvent c’est un bassin extérieur privé. J’aime cette endroit. Sur une île, entourée d’arbres et de verdure. Les 20kms de route valent le coup.

Mardi après midi, pour 65€, un mec vient me laver à fond ma voiture: intérieur et extérieur. C’est surtout mes sièges blanc qui on besoin d’un coup de neuf et après avoir vu des photos de son travail, le « avant » et « après » est bluffant. C’est mon garagiste qui me l’a conseillé.

J’ai appris hier que je ne bossais pas lundi. Ça c’est cool, 3 jours off. Encore plus de temps avec ma Zoé.

Une fidèle amie lectrice m’a fait remarquer à quel point les dates étaient importantes pour moi. C’est vrai. Je n’en avais pas spécialement conscience. Pour moi ce sont des sillons de vie. Bien souvent les années qui passent nous font oublier des dates ou après ce jour, nous étions différents. Je n’ai pas envie d’oublier. Hier en était encore une: il y a 4ans mon frère avait été sédaté. À partir de cet instant, plus aucun échange avec lui et dans une semaine nous lui disions adieu. Pour l’instant la vie m’a offerte deux ans de plus que lui. Il avait 46ans, j’en ai 48 maintenant.
Mon frère, Gaspard, Zoé, ces derniers jours il me faut redoubler d’efforts pour rester dans l’instant présent.

Je pense profiter de ces 3 jours pour faire un peu de jardinage. Ça fera du bien au terrain mais à moi aussi. Tondre, terminer de tailler les buis, contrôler qu’ils ne soient pas déjà atteint de Pyrales car nous entrons dans la période de ce papillon tueur de buis.
Des pauses devant Netflix avec ma tablette tout en restant dans le jardin si la météo le permet.

Pas de salle de sport lundi: fermée.

Bon week-end à toi (si tu as la chance d’y être).

mardi 4 juin 2019

mardi.

Fin de cette journée. Si nous avions écouté le véto, Zoé aurait été euthanasié aujourd’hui.

Laïla m’a laissé un message vocal hier que j’ai fait écouter à ptite mère: nous n’avons pas pris le chemin du cabinet vétérinaire, ouf! Une petite victoire. Chaque journée en est une maintenant.

Laïla me conforte: Zoé n’est pas prête, tout comme nous. Nous avons un petit sursis sans pouvoir dater bien évidement. Le danger est que la rate de Zoé peut exploser.
Nous vivons donc au jour le jour, l’instant présent, sommes attentifs et attentionnés auprès de notre Zoé. Nous nous organisons pour qu’il y est toujours quelqu’un à la maison, d’où l’absence à mon sport depuis hier.
L’entrainement est ailleurs, j’essaie de m’entrainer à son absence. C’est dur.
Depuis 9ans maintenant, à chaque retour à la maison j’ai 2 grands ours blanc qui m’acceuillent, deux grandes présences blanche dans mon jardin. Depuis un mois je n’en ai plus qu’une, le jardin n’a plus le même équilibre, je ne m’y suis pas encore fait et maintenant, bientôt malheureusement, je dois m’attendre à ce qu’il n’y en est plus aucune, le jardin sera vide.
C’était le cas ce soir lorsque je suis rentré du magasin. J’ai ouvert le portail, Zoé n’était pas là. Pendant une seconde, mauvais délire: « ma mère l’a emmené chez le véto! ». Et puis non, elle était dans le salon.
Aujourd’hui elle était dans le salon...

Quand quelqu’un passe près de la maison et qu’elle aboie, je la laisse faire, j’enregistre ce son en moi.

Quand ces flashs ne me traversent pas l’esprit j’essaie de rester focus sur l’instant présent. Là, Zoé est là. Elle ne semble pas souffrir. Elle est fatiguée. Fatigue augmentée par sa mauvaise alimentation. Aujourd’hui elle n’a pratiquement rien mangé. 

lundi 3 juin 2019

lundi

Non, ce n’était pas un cauchemar, mon post précédent est bien là.

La journée de Zoé hier était plutôt bonne. Elle a mangé ses deux repas (même si elle en a laissé un peu) qui étaient un mélange de viande, riz, croquettes, huile de saumon. Dans l’après-midi elle a même mangé quelques croquettes seules et le soir: un tour rapide devant la maison (pas plus de 5mns mais c’est déjà ça). Je ne la vois absolument pas mal au point d’une euthanasie demain. Faible, ok, mais la faiblesse ne doit pas être une peine de mort.
Ptite mère ne croit pas en Laïla comme toutes autres médecines parallèles et malheureusement je suis sur qu’elle écoutera plus le véto que Laïla. Ce qui lui fait peur est le fait que Zoé peut aussi bien partir brutalement, rapidement comme en plusieurs heures (donc avec souffrance). Tout peu dérailler très vite à tout moment.

Pour te répondre Fabienne, je ne peux pas demander l’avis de mon amie véto car c’est le problème justement ... elle était notre véto depuis plusieurs années et à la suite de plusieurs erreurs nous avions décidé d’en changer... Très délicat puisque c’est une amie. La première fois que le nouveau vétérinaire a vu Gaspard il a diagnostiqué tout de suite le syndrome de Wobbler, ce que n’avait pas fait mon amie ainsi que la cardiomyopathie de Zoé qu’elle n’avait pas vu non plus. Avec Balthazar mon amie a déconné, avec Pirouette aussi, bref...  Je crois que mon amie est bonne une fois le mal connu mais pour le déceler, pour faire le diagnostic ce n’est pas ça.

Sans développer tout ça à Laïla, Je lui avait posé la question il y a plusieurs mois en lui demandant quel vétérinaire elle sentait le mieux. Tout de suite elle a confirmé ce que nous pensions: mon amie est bien, elle aime beaucoup les animaux, etc ... mais l’autre véto est plus callé. Je l’entends encore me dire: « comme s’il avait fait des études plus poussées ». Son conseil était d’aller chez mon amie pour des petites choses et lors de choses importantes, aller chez l’autre.
Seulement c’est très délicat dans une campagne comme la notre ou tout le monde se connaît. Comme je savais que la fin de Gaspard allait être difficile, je continuais avec mon amie car elle pourrait nous rendre des services que d’autres n’auraient pas fait (comme l’euthanasie à la maison) et ptite mère emmenait sa chienne Pirouette chez l’autre.
Jusqu’ici nous avons pu cacher cela à mon amie. Seulement là, ça va être difficile. Je ne peux donc pas demander à mon amie si elle confirme ou non le diagnostic de son concurent. Elle nous répondrait, et elle aurait raison, qu’elle n’est pas là que pour nous rendre des services.
C’est plutôt délicat de lui dire que nous faisons plus confiance en son concurrent qu’en elle...

samedi 1 juin 2019

Zoé

Depuis plusieurs jours je suggère à ptite mère d’emmener Zoé chez le vétérinaire. Son alimentation reste toujours très aléatoire. Pratiquement rien mangé hier soir, rien ce matin ...

Laïla s’occupe d’elle mais elle est la première à dire qu’elle ne remplace pas un vétérinaire et s’interdit de donner des diagnostics, ce n’est pas non plus une magicienne.

Nous revenons donc du vétérinaire qui n’est pas le même qui s’est occupé de Gaspard. L’échographie et les palpations indiqueraient une tumeur à la râte et nous a suggéré une euthanasie!!!!!! J’ai insisté pour nous laisser jusqu’à mardi le temps d’y réfléchir. En fait je veux surtout les ressentis de Laïla mais je sais que je n’aurai pas le dernier mot sur la suite à donner. Officiellement Zoé est à ptite mère. Maman a pleuré en sortant du cabinet vétérinaire, moi, même pas, complètement sonné, n’arrivant pas à y croire.

Contrairement à Gaspard, s’il y a euthanasie, ça ne pourra pas se faire de la maison. Si nous préférons qu’elle parte naturellement nous devons nous attendre à ce que ce soit très prochainement, soit d’un coup, soit en plusieurs heures ..... L’associé de ce même vétérinaire avait déjà pronostiqué max 2 mois de vie il y a de ça un an et demi à cause de sa cardiomyopathie. Aujourd’hui elle est encore là, alors bon...

Voilà, que dire de plus. Je ne réalise même pas, je suis sonné. En un mois jour pour jour je vais perdre mes deux chiens??? Mes deux chers Patous? Noooooooon!!!!!!!
Là, tout de suite maintenant, je ne me vois pas revivre ce que j’ai vécu avec Gaspard ... Zoé dans mes bras, la piqure  d’endormissement puis la fatale. Ce beau corps fort, blanc, tout doux, n’émanant que de l’amour, encore chaud sans mouvement. Quitter le cabinet vétérinaire avec en main son collier et sa laisse, rentrer à la maison, déjà plus de Gaspard pour nous acceuillir mais ce sera en plus sans Zoé. Un vide énorme. Comme Gaspard, son matelas en mémoire de forme sera là, posé dans ma chambre, sans plus aucune utilité.

Tu sais quoi? On va dire que je dors. Je cauchemarde ce rdv vétérinaire, j’imagine t’écrire tout ça sur le blog et lorsque je vais me réveiller, ce texte n’aura jamais existé.

vendredi 31 mai 2019

92

C’est l’âge que mon père aurait aujourd’hui, 92ans. Je te le dis, depuis quelques années mai-juin est une période de tristes anniversaires. Le prochain est dans 15 jours, le départ de mon frère. Comme prévu je me suis fais un Big Mac mardi dernier, en souvenir de notre dernier partagé ensemble il y a 4ans. Cette période me fait encore plus penser à lui et me fait revivre ses derniers difficiles et cruels instants. Lui qui n’avait alors que 46ans, couché dans son lit avec une couche, totalement emprisonné dans son corps. Aujourd’hui, lorsqu’il m’arrive d’avoir la flemme de faire quelque chose comme la vaisselle par exemple ou me lever pour faire un truc, je pense à lui. Je me dis quelle chance j’ai de pouvoir faire des choses anodines quotidiennes. Des choses auxquels on ne pense pas du tout quand on est en pleine santé. On m’avait dit qu’avec le temps les souvenirs de joies, de bien être vécus avec mon frère arriveraient mais ce n’est pas encore ça. 4ans aujourd’hui, je ne sais pour combien de temps encore.

L’état de notre Zoé reste sensible. Elle se couche bien moins dans le salon d’où est parti Gaspard mais son alimentation reste fragile. Depuis quelques jours nous lui donnons du steak-haché cuit, riz et croquettes, elle mange alors presque tout mais depuis hier on dirait qu’elle commence à s’en lasser et en laisse un peu plus dans sa gamelle. Il y a donc tout de même un mieux mais à chaque repas on se demande si elle va manger. On voit qu’elle a faim car il lui arrive de réclamer. Si la gamelle n’était que de viande je pense qu’elle mangerait tout. Pour la première fois hier elle a prit quelques croquettes seules.. C’est vraiment à surveiller car en la caressant, on sent tout de suite une perte de poids. C’est donc un mieux mais pas suffisant pour un chien de cette taille.

J’ai fait un petit autel pour mon Gaspard. Petit livret photos au pied de son urne qui est elle même au pied d’une plante verte à côté d’un « bougeoir cailloux » que j’allume tous les soirs et que je vois lorsque je suis couché dans mon lit. Mes pensées sont bien sur encore quotidiennes et je continue de m’adresse à lui, comme s’il était toujours là.

Enfin du ciel bleu et de la chaleur aujourd’hui! Pas un nuage dans le ciel, un temps d’été mais que pour 3 jours. Dès lundi les nuages reviennent et les températures chutent. J’aimerai que le beau s’installe vraiment. En tous les cas demain, à 11h, je suis à la piscine d’autant plus que ma salle de sport fait le pont: fermée hier et aujourd’hui.

Mercredi matin, visite chez mon garagiste: à vue d’œil je voyais bien que mon pneu arrière n’était pas assez gonflé. Effectivement: un clou, crevé. Par précaution il verifie les autres: le deuxème pneu arrière avait aussi un autre petit clou et un autre trou, soit 3 crevaisons! Je ne prends pourtant pas des chemins de terre mais ils peuvent provenir de l’ancienne proprétaire. Les dépenses commencent ...!
Dans 13 jours, un anniversaire plus joyeux: 1an de permis! Bon, pour l’intant je n’ai pas été bien loin de la maison, pas encore de grands voyages, le boulot n’aidant pas et la nécessité d’être aurpès de mes chiens non plus. Cet été je compte m’aventurer un peu plus sur les routes de France d’autant plus que j’ai maintenant ma voiture bien en main. J’aimerai rendre visite à un bon ami à moi qui habite à La Roche sur Yon. À voir. 

vendredi 24 mai 2019

Coeur de fleurs.

Mercredi dernier, voila, je ressort de la clinique avec les cendres de mon cher Gaspard. L’urne est lourde. En la secouant un peu, sans l’ouvrir, cela semble plus ressembler à des petits graviers qu’à de véritables cendres. Voilà ce qu’il reste de mon grand. Je pleure. Une belle idée: ils te donnent avec un petit coeur qui contient des graines de fleurs à planter afin de penser à ton animal. Joint également un certificat de crémation avec la date de l’acte: jeudi 16 mai. C’est ptite mère qui a mis les graines en terre en terre l’après-midi même alors que j’étais au boulot. Elles sont dans le jardin, à l’angle de ma chambre, le résultat devrait se voir dans 3-4 semaines. L’urne est dans ma chambre, au pied d’une plante verte, près d’un cailloux que j’avais déjà avec gravé dessus « sérénité », juste au dessus de son matelas, là ou il se mettait toujours. Je ne me souvenais plus du tout que dans le sommaire de ce blog j’ai un lien de quelques unes de mes vidéos d’il y a quelques années. Ou y voit mes patous en balade, s’amuser dans les flaques d’eau, courir comme des fous. Gaspard, courir, cela faisait longtemps que je ne l’avais pas vu faire. J’ai alors pris conscience que ça faisait longtemps que ce salaud syndrome de Wobbler l’handicapait. Ça fait quoi? 2-3ans déjà que nous ne pouvions plus faire nos grandes marches? Mon pauvre Gaspard, mon bon Gaspard. Le manque est bien sur encore très présent. Ses aboiements, ses pas lourds sur les cailloux, sa respiration... Le manque est aussi pour Zoé qui est encore dans la peine. Son alimentation reste encore très aléatoire. Certains jours elle peu ne rien manger, d’autres un peu mais pas assez suffisamment pour apporter l’énergie nécessaire. J’espère que le travail de Laïla va rapidement faire son effet. Elle se couche encore quotidiennement dans le salon, toujours à l’endroit ou elle était lors de sa dernière heure avec Gaspard. Ptite mère et moi faisons en sorte de la laisser le moins possible toute seule, que l’un de nous soit toujours à la maison lorsque c’est possible. C’est pourquoi je ne vais pas aller au sport ce matin car maman n’est pas là: elle est depuis hier soir à l’hopital d’Angoulême pour se faire une infiltration dans le dos suite à un rétrécicement du canal rachidien qui lui provoque des douleurs constantes dans le dos. Elle appréhende. Une première tentative a eu lieu hier mais par un interne, ce qui n’était pas prévu. Pas encore assez d’experience probablement, elle a eu trop mal et a demandé l’arrêt immédiat de l’opéation et que celle-ci soit faite par le médecin avec qui elle avait eu rendez-vous. C’est pourquoi cela doit se faire au moment ou j’écris ces mots.

Mercredi dernier était en plus un jour particulier: il y a 4ans mon frère entrait aux soins palliatifs de Jeanne Garnier. Alors que j’adore la saison du mois de mai, ces derniers années il est aussi synonyme de douleurs et de peines: Décès de mon père un 3 mai, début de l’agravation de la tumeur de mon frère et maintenant il faut y ajouter la mort de mon Gaspard. Avant cette période était tout l’inverse: synonyme de vie: anniversaire de ptite mère le 5 mai (maintenant aussi date de l’enterrement de mon père) et anniversaire de mon père le 31 mai. Mardi prochain je sais déjà que je vais me faire un McDo, c’est mon rituel depuis 4ans. Certes, probablement un peu idiot mais c’est comme ça: c’est le jour ou mon frère a mangé pour la dernière fois un Big Mac, c’était notre dernier Mc partagé et je crois même qu’apès ça il n’a plus jamais rien avalé, nourri par sonde. Je me souviens de cet instant précis, de l’heure précise parce que j’ai pris un selfie de nous deux, chacun avec notre Big.

C’est angoissant quand même. Je n’ai plus mon père, je n’ai plus mon frère, je n’ai plus mon chien, un jour je n’aurai plus ma mère, un jour je serai seul, totalement seul. Notre famille était tellement grande avant. Souvenirs de vacances ou simples repas avec parents, grands parents, oncles, tantes, cousin et cousine, aujourd’hui ils sont la plus part tous décédés. Il ne me reste qu’un oncle, mon cousin et ma cousine avec ma demie soeur mais elle n’a jamais vécue avec nous.

Essayons de terminer ce post un peu plus légèrement.
Une semaine maintenant que j’ai reçu mon Apple Watch 4, le gros cadeau que je me suis fait pour mon gros chagrin. Bon, ça n’a rien effacé de ma peine bien sur. Ce n’est pas un objet indispensable mais c’est quand même cool et je m’y attache de jour en jour. Le côté suivi santé est sympa surtout avec mon sport et bientot, j’ai hâte, avec la piscine car elle est étanche et fait un bilan de ta nage. Si la météo n’est pas trop pourrie, j’envisage d’y aller demain matin.
C’est effectivement pratique de ne plus avoir à sortir son téléphone pour telle ou telle chose et ne rater aucun texto ou appel. Le seul côté négatif pour moi est énergétique. Les ondes nous sont néfastes. iPhone et montre connectée sur moi, pas bon du tout. Et puis merde! Moi aussi je terminerai dans une urne un jour! Profitons des petits plaisirs!

lundi 20 mai 2019

étape.

Gaspard (1er plan)
13h40, je suis en train de soulever des altères dans ma salle lorsqu’un texto arrive. Mon amie vétérinaire. « Salut copain! Les cendres de Gaspard sont arrivées chez nous ». Ça m’a foutu un coup. Voilà, il ne reste aujourd’hui plus rien de son corps physique, juste des cendres. Ce grand et beau patou de 55kgs n’est plus. C’est con mais c’est comme la concrétisation de sa mort.
Dois-je te dire que j’y pense encore tous les jours et le pleure encore. Il y a pile deux semaines, à l’heure ou j’écris ce post, nous vivions nos dernières minutes ensemble. Frais, encore très frais.

Étrangement depuis son départ notre Zoé se couche très régulièrement dans le salon, à la place ou elle était lors de la dernière heure de Gaspard. Elle y va quotidiennement alors qu’avant cela était très épisodiquement. Ce matin encore, dès qu’elle est sortie de ma chambre au réveil elle est allée se coucher à cette même place. On sent clairement un changement de comportement.Son alimentation est aléatoire. Quand elle mange une gamelle dans la journée c’est l’exploit. J’ai écris ce matin un mail à Laïla pour savoir si je dois plus m’inquiéter ou si cela fait partie de la période de deuil.
Nous avons beau lui apporter le double de câlins, le double de brossages, nous ne pouvons remplacer cette grosse boule de poils, mon ours blanc comme il m’arrivait de l’appeler, qui était son frère.

Je compte probablement passer à la clinique vétérinaire demain matin en appréhendant un peu. La dernière fois que j’ai vu Gaspard c’était Gaspard. Là, je vais avoir une boite ....

Ptite mère suggérait de disperser les cendres dans le jardin mais en fait non, je pense que je vais les garder. Mon cher Balthazar a sa tombe dans le jardin, lui je n’ai rien.

mardi 14 mai 2019

Mardi.

Voilà, déjà une semaine que mon Gaspard n’est plus à mes côtés. Le manque se fait encore ressentir tous les jours. Je continue à m’adresser à lui par la pensée et verbalement. Si je crée ma réalité, je veux qu’il soit toujours à mes côtés. Sous une autre forme mais toujours à mes côtés.
Le processus se poursuit. Chaque endroit ou il aimait se coucher me fait penser à lui, sa gamelle, ses croquettes qui sont encore là, ses aboiements de loup qu’il me faisait lorsque j’arrivais...
J’ai regardé des petites vidéos que j’avais fait de lui, dont certaines sur mon Insta. Lorsqu’il était jeune, avec sa soeur, plein de vigueur, à courir à grandes enjambées. J’avais oublié à quel point il était  agile et plein d’énergie. Ce putain de syndrome de Wobbler avait commencé à l’handicaper tôt ... Au moins deux ans que je ne pouvais plus lui faire de grandes balades.
Quand mon esprit projette les images de ses derniers instants, sous le conseils de Laïla j’enchaine vite avec des images de lui, en pleine forme.

Notre Zoé semble se remettre doucement du départ de son frère. Depuis hier elle commence à mieux manger. Ouf. Mais on sent clairement qu’il y a un changement dans son comportement et que la peine est aussi toujours présente.

Mon amie véto m’a apprit que le corps de Gaspard était encore dans sa clinique suite au jour férié et qu’il serait certainement incinéré aujourd’hui ou demain. Cela m’a fait un choc de le savoir toujours là bas. Je déjeune avec elle tout à l’heure pour me remettre ses papiers dont celui qui arrêtera sa mutuelle. Mutuelle dont je n’ai vraiment pas beaucoup utilisé. Je les ai bien régalé pour rien!

Pour adoucir ma peine je me suis commandé l’Apple watch série 4. J’y pensais depuis quelques temps, pas très raisonnable, plus un gadget qu’une véritable utilité je pense mais voilà, je me suis fait ce cadeau.

Encore merci pour votre soutien en commentaire les amis. 

mardi 7 mai 2019

Voilà, c’est fini.

J’ai dormi la nuit de dimanche à lundi couché par terre, à côté de mon pauvre Gaspard. Enfin, dormir, c’est vite dit. Après plusieurs réveils je me lève à 5h. À l’exeption d’aller acheter les médicaments de Zoé et faire quelques courses, je n’ai pas bougé de la journée, toujours aux côtés de Gaspard qui avait un regard las, un regard épuisé. J’ai essayé de le lever au matin, pire que la veille, plus aucune force du tout dans ses pattes arrières, je n’ai pas insisté. J’ai voulu lui donner à manger: pas une seule croquette, même pas une friandise qu’il aimait tant. Seul lui donner à boire avec une seringue était possible.
Comme pour nous, humains, il pouvait avoir des escarres en restant dans cette même position alors je le massais sur tout son corps, jusqu’au bout des griffes. De temps en temps je le tenais en position demi assise, il retrouvait alors un regard un peu plus réveillé mais sans savoir si cette position lui convenait. De temps en temps, et ça c’était nouveau, il avait comme de grosses quintes de toux, comme s’il avait un truc coincé dans la gorge qu’il n’arrivait pas à rejeter et cela lui faisait mal. Mon amie vétérinaire m’avait dit passer à la fin de ses rdvs de la clinique, certainement vers 20h. Mes sentiments changeaient très souvent. Certaines fois je ne me voyais pas du tout demander la piqure, impossible. D’autres, quand je le voyais si mal en point, c’était ok.
Laïla Del Monté a été super, j’étais en contact avec elle plusieurs fois dans la journée via WhatsApp. Elle m’écrivait ou me laissait des messages vocaux. Hier matin je lui ai demandé si Gaspard n’avait pas changé d’avis car je repoussais l’appel du véto. Elle m’a posé des questions sur son état et demandé une petite vidéo de lui de l’instant. Malheureusement elle confirmait ses propos de la veille.

Je lui demandais entre autre pour Zoé, comment agir lorsque le vétérinaire arrivera: faut-il la protéger ou la laisser libre d’être présente. Toute cette journée d’hier je la trouvais assez détachée. Elle est passée une fois ou deux dans le salon lorsque j’étais avec Gaspard mais sans s’y arrêter. 
Laïla me dit qu’elle n’est pas du tout distante, qu’elle sait absolument tout et qu’elle et en phase, entre autre, d’acceptation en plus de la peine. Elle me conseil de la laisser libre, ce que nous avons fait.
À 19h, la dernière heure de vie de mon Gaspard, Zoé est arrivée dans le salon et s’est couchée à côté de lui. Il faisait beau, la porte était ouverte, jamais Zoé ne restait ainsi à l’intérieur. J’ai alors su qu’effectivement, elle savait.

À 19h40 mon amie véto me téléphone pour me dire qu’elle part pour la maison... Elle allait donc être pile à l’heure. J’envoie vite un texto à Laïla qui me répond en retour par un message vocal me disant qu’elle était dans les transports et qu’elle allait arriver chez elle pile pour 20h. Tout était déjà prêt chez elle de son côté pour se connecter avec Gaspard lors du départ. C’est terrible de savoir que le temps est compté, que nous sommes en train de vivre nos dernières minutes ensemble, que dans une demie heure mon cher compagnon ne sera plus là. 

J’étais assis par terre, adossé au canapé, Gaspard avait sa tête posée sur mon poitrail. La panique commençait à s’emparer de moi. Je ne pouvais pas croire que la fin était une question minute. Je le caressais, l’embrassais, lui parlais. « Merci pour toutes ces années de bonheurs mon Gaspard,  nos grandes balades de l’époque, les baignades dans la charente,  tu es mon beau Gaspard, tu seras toujours avec moi, tout va bien se passer, etc ... » C’était terrible, je sentais la pression de mes larmes que j’essayais de retenir comme un barrage qui retient son fleuve. 

19h55, j’entends la voiture rouler sur les graviers du jardin, ça y est. Impossible de faire marche arrière et quand bien même si je la demandais, mon Gaspard souffrait. Alors qu’il n’avait pas aboyé depuis 48h, dès que mon amie véto est entrée Gaspard a fait un aboiement, son regard a tout de suite été différent. Il la regardait, me regardait, c’était terrible. Je continuais de le caresser de lui parler pendant que la première seringue d’endormissement se préparait. 
Gaspard me regarde, il pose sa truffe sur mes lèvres, la piqure se fait. J’avais été prévenu: il gardera les yeux ouverts. Mes lèvres ne quittent pas sa truffe. Voilà, il dort. Quelques minutes après, la piqure fatale, quelques minutes après, il n’était plus là, le barrage cède, comme il cède à nouveau à l’heure ou j’écris ces mots.
J’ai du aider mon amie a le mettre ensuite dans le sac mortuaire, quel horreur mais quel horreur!!!!!! Il était encore là quelques minutes avant et le voilà maintenant dans un sac plastique.

Dès l’arrivée du véto Zoé est sortie dans le jardin sans trop savoir ou se mettre. Laïla m’a dit que ce sera difficile pour elle, c’est entre autre pour ça qu’elle ne mange que très peu depuis dimanche matin. Il faut lui apporter plein d’amour. Ça, nous savons faire.

Je me retrouve maintenant qu’avec les souvenirs de mon Gaspard et tous les détails de sa présence si récente sont encore là: la seringue encore remplie d’eau pour le faire boire, son matelas, ses coussins, la seringue de CBD que je lui donnais depuis plusieurs mois afin de la calmer, sa gamelle...

Pour la première fois hier soir il ne restait plus qu’un matelas dans ma chambre, pour la première fois il n’y avait que Zoé pour dormir avec moi, pour la première fois je n’entends plus qu’un seul aboiement. Je n’entends plus les pas de Gaspard racler les cailloux lorsqu’il arrivait dans ma chambre. Je ne le vois plus devant ma porte fermée, grattant avec sa patte pour demander l’entrée. Pour la première fois, ce réveil d’aujourd’hui, je ne lui dis plus bonjour. Je regarde le jardin, vois les endroits ou il aimait se coucher .... Un manque terrible. C’est si dur un décès d’autant plus lorsqu’il est programmé. C’était une telle présence mon Gaspard. Pour me rassurer je me dis que s’il était encore là ce matin il serait mal et probablement de plus en plus mal. La véto m’a dit qu’elle l’avait trouvé énormément amaigrit, chose que je ne m’étais pas rendu compte. Elle pense qu’il devait certainement avoir autre chose. Quoi? Nous ne le serons jamais. 

C’est vrai que c’est allé si rapidement. Dimanche matin, paralysé des 4 pattes, le lendemain soir c’était l’euthanasie. Quand je l’ai levé le matin il est tombé de tout son long à deux-trois reprises, ses pattes avant ne se coordonnaient plus, celles arrières n’avaient plus de force. Bien sur, ces derniers temps on voyait bien que ça n’allait pas, de plus en plus de difficultés pour se lever puis impossible de le faire seul, cette dernière semaine il mangeait bien moins. C’était à moi de lui donner dans la main ou de lui porter sa gamelle, si non, il n’y allait pas de lui même. À 2-3 reprises ses pattes arrières ne tenaient plus.... 

Contrairement à mon cher Balthazar, je n’ai pas pu l’enterrer dans le jardin, c’est alors une crémation individuelle que j’ai demandé. Je ne savais pas du tout mais je vais avoir ses cendres. « On pourra les disperser dans le jardin » me dit ptite mère. Oui, pourquoi pas, j’ignorais que ça allait être comme ça. 

En tous les cas, comme me l’a dit Laïla: « c’est merveilleux qu’il puisse partir de la maison ». Heureusement que la vétérinaire est une amie. 

Hier bien sur je ne suis pas allé à mon sport ni au boulot. 

il n’y a que le temps maintenant qui peu calmer notre peine, à ptite mère, à Zoé et à moi. Ma chère Zoé qui elle, a une cardiomyopathie, il ne faut surtout pas qu’elle nous lâche maintenant. Comme la dit la vétérinaire, nous pensions que le premier départ allait être elle...

Merci pour vos soutiens en commentaires les amis ;)

dimanche 5 mai 2019

Anniversaire .... raté.

C’est aujourd’hui les 80ans de ptite mère (et les 15ans de l’enterrement de mon père). J’avais réservé une bonne table dans un grand restau de la région mais malheureusement nous avons du annuler une heure avant: mon Gaspard ne va vraiment pas bien. Depuis ce matin il est paralysé des 4 pattes. Toute la nuit et toute la journée dans le jardin, nous venons de le transporter difficilement dans le salon. Il fait ses besoins couché avec diarrhée! Diarrhée qu’il a depuis 2 jours, j’ai donc arrêté de lui donner dès ce moment là le Métacam qui est un des effets secondaires, il risque donc ces prochains jours de ressentir à nouveau des douleurs.
C’est à 8h30 ce matin que ses pleures m’ont réveillé. Depuis, je suis à son chevet jusqu’à maintenant, allongé à ses côté dans le jardin.

Laïla m’avait dit début de semaine dernière qu’il s’acrochait et que l’euthanaise n’était pas pour cet instant mais j’ai bien peur que l’instant arrive. Elle doit me téléphoner à nouveau aujourd’hui. Demain je vais devoir appeler mon amie véto. Je suis sur qu’elle comme ptite mère vont vouloir une euthanasie.

J’attends Laïla...

19h30, mise à jour.
Ça y est, j’ai eu Laïla. Gaspard est prêt à partir. J’ai envoyé un texto à mon amie véto. J’appelle la clinique demain matin, elle passera ensuite à la maison pour faire l’acte. Quelle horreur, quelle torture, je l’ai vécu avec mon Balthazar. Toujours dans le salon, j’envisage de dormir par terre à côté de lui. Notre dernière nuit.

7ans 1/2 de bonheur avec mon Gaspard. Tant de partages. À mes côtés dans mes difficiles années boutique-Gaël...

J’ai le coeur triste. 

dimanche 28 avril 2019

Expérience festival Chamanique.

Je découvre il y a quelques jours sur internet qu’à une demie heure de chez moi, à Genac, a lieu ce week-end le 12ème festival de Chamanisme, apparement très prisé, des personnes viennent même de l’étranger pour y assister. Impossible pour moi de ne pas y aller faire un tour malgré les 50€ d’entrée pour la journée. En ce qui me concerne c’est même juste pour l’après-midi car je suis arrivé hier à 15h.

Le programme est très fourni. Trop fourni peut-être. Chamans d’Amérique du Nord, du sud, d’océanie, d’Asie, d’Europe, et Celte sont présents.

Mon GPS me mène à bon port. J’arrive au parking qui est dans un grand champs totalement boueux suite aux deux derniers jours de pluie que nous avons eu.

Le Festival a lui aussi lieu dans un grand champs .... Lui aussi boueux. Les habitués étaient facilement reconnaissables avec leurs bottes en caoutchouc!

J’arrive dans la tente ou se trouve la caisse. Personne devant moi, personne derrière moi mais la femme qui s’occupe de la caisse est occupée, je patiente. Un couple arrive après  moi. Lorsque la caissière est disponible et demande: « à qui le tour? », voilà que le couple se désigne!
« Nous étions avant » répond avec culot la femme. Merde alors! Dans un endroit qui se veut zen, amour universel et tout le toutim, ce genre de comportements existent quand même. Je suis à deux doigts de me rebeller mais ce n’est pas un endroit pour, je laisse faire.

Je me retrouve avec un bracelet jaune au poignet après m’être libéré des 50€. J’entre dans le festival où je ne sais pas du tout à quoi m’attendre.

Il y a des tipis, des yourtes et tantes disséminées un peu partout sur le terrain ... boueux.

Je ne comprends rien au programme. Il y a deux horaires: 14h30 et 17h seulement il y a de nombreuses activités mais ... toutes à la même heure, il faut donc faire un choix. Trouver ce qui me branche puis trouver le numéro de la tante, tipis ou yourtes qui correspond. Rapidement je ne me fie plus au programme et déambule sur le terrain. Certains tipis sont pleins, donc fermés; d’autres sont vides. Assez vite je me mets à regretter mes 50€.

Des tambours par ci, des gens en caleçon par là qui font je ne sais quoi autour d’un feu,... Bon.

Je vois à 17h, tipis numéro 41 un truc qui me branche: « le souvenir du futur. Voyage chamanique au tambour pour se relier avec notre double du futur et recevoir des enseignements ». Il me faut un bon 1/4 d’heure pour trouver le lieu. Une fois fait j’apprends qu’il y a eu un changement, ce n’est plus au numéro 41 mais 18. Allons bon! Me voilà à la recherche du 18. Je le trouve une demie heure avant le début de l’activité. Quelques personnes font déjà la queue, je m’y greffe. Rapidement la file d’attente s’agrandie. Un homme arrive devant moi et pose une question à un couple, du genre: « c’est bien là ce programme? ». Le couple apporte la réponse mais l’homme, pas con, ne bouge pas pour autant à l’autre bout de la file d’attente et passe ainsi devant une trentaine de personnes. Là encore j’étais à deux doigts de lui taper sur l’épaule: « Voilà Monsieur, vous avez eu votre renseignement, prenez votre place dans la file maintenant! ». Ça me tue ce genre de comportement. Et ça se veut spirituel!

17h, l’entrée commence. On nous explique qu’il faut retirer nos chaussure et que le voyage se fait allongé. J’ai du mal à voir tout le monde entrer dans ce tipis mais si, ils y arrivent... mais laisses tomber! Serrés comme des sardines, une femme est à moitié sur moi, je sais déjà que je ne vais jamais réussir à faire un voyage dans ces conditions. Si nos corps physiques sont collés, laisses tomber les corps énergétiques écrasés! L’exercice commence. Le tambour joue mais on entend les activités des tentes voisines: d’autres tambours, des cris, des chants ... C’est foutu, une fois l’expérience terminée je n’ai strictement rien vécu, je le savais.

Bon, super, ben je vais rentrer maintenant! Il était 18h quand j’ai retrouvé ma voiture avec une tonne de boue sur mes semelles. Très déçu de cette expérience, je n’irai certainement pas à la 13ème édition! Dommage, pour une fois qu’il y a un truc de ce style près de chez moi.

Nous sommes aujourd’hui dimanche et que se passe t-il aujourd’hui? C’est l’arrivée de princesse belle soeur ce soir. C’est parti pour une semaine de galère. Priez pour moi! 

mardi 23 avril 2019

Atchoum.

C’est vendredi après midi que j’aprends la fermeture de la boutique lundi après midi, j’ai donc 3 jours de week-end. Cool! Sauf que .... depuis dimanche j’ai la crève, deux jours au lit à dormir, me réveiller, dormir, me réveiller. Ptite mère pense que cela vient de la piscine samedi dernier mais il faisait beau, l’eau était à 22° et je n’ai été à l’air que 3 mns, le temps d’entrer et sortir du bassin. Même si mon nez commence enfin à se libérer ce matin, je ne suis pas encore totalement rétabli. Je ne pense pas que je vais aller à la salle de sport ce matin. La salle. C’est peut-être elle qui m’apporte ces microbes. Même si le règlement demande à ce que l’on désinfecte notre machine après chaque utilisation j’ai bien vu que tout le monde ne le faisait pas...

L’état de mon Gaspard se stabilise. Certes, il a pratiquement toujours besoin de moi pour se lever mais il n’a plus été bloqué de l’arrière train comme c’était le cas la semaine dernière. Son regard semble aussi moins fatigué. Toujours en attente de l’appel téléphonique de Laïla ...
Malheureusement je vais tout de même devoir annuler mes quelques jours à Paris. Je ne me vois pas m’absenter et laisser ptite mère et princesse s’occuper de lui. Mon plus grand neveu sur qui je comptais ne vient finalement pas, préférant être chez un pote. Bien déçu de devoir annuler et dégouté de devoir me taper princesse une semaine entière pour le coup car mon premier objectif de ce séjour était d’échapper à ça! Si je sens ptite mère ouverte à l’entendre, j’envisage de lui demander de vivre cette semaine là comme ci je n’étais pas là et de tout faire pour que je sois le moins possible présent aux « rites » familiaux: apéritifs, repas... Mais je sais déjà que ça ne va pas lui plaire. Merde alors! À 48 piges m’obliger à, ça me saoule. Je ne suis qu’un oncle et normalement je devrais avoir ma vie, mon domicile. J’ai pris sur moi des années et des années pour mon frère et maintenant qu’il n’est plus là je dois continuer? Ce n’est pas ma femme, ce n’est pas moi qui ai juré fidélité et présence pour le meilleur comme pour le pire!  Mais bon dieu, pourquoi maintenant elle se met à venir aussi souvent alors que ce n’était pas plus de deux jours par an lorsque mon frère était vivan!?
« Sois là pour ton neveu » risque de me dire ma mère. Tu parles! Il s’en fou mon neveu, du moins ça l’importe guère. Les enfants se prennent bien moins la tête. 

vendredi 19 avril 2019

Toujours en attente.

Toujours pas eu Laïla au téléphone.
Rentré hier soir du boulot, je retrouve ptite mère au pied de mon Gaspard qui est allongé, le regard fatigué. Une fois de plus il ne s’était pas levé de l’après-midi, ma mère incapable de l’aider.

J’ai alors pris sa relève. J’ai parlé à mon Gaspard, lui ai dit à quel point il était fort et que je comprenais ses douleurs. Je lui ai carressé tout le corps en visualisant une énergie de soulagement et de force. Au bout d’un quart d’heure je lui ai redressé la tête en restant un moment dans cette position.
« Allez mon Gaspard! On va se lever maintenant. ».
Et nous y arrivons, le voilà debout sur ses 4 pattes, je le félicite. Nous restons un moment debout tous les deux et puis ça y est, il sort dans le jardin ou il restera toute la nuit.

J’ai hâte d’avoir Laïla et en même temps non. Non parce que j’ai peur qu’elle me dise ce que je ne veux pas entendre. Je profite alors de l’instant en me disant qu’aucune date est fixée, que notre vie continue tous les deux. Après, si elle me dit qu’il faut le faire, malheureusement je le ferai. Je sais que si elle me le dit c’est vraiment  qu’il n’y a plus rien à faire et que mon animal souffre trop. Je me souviens tellement de l’euthanasie de mon cher Balthazar, dans mes bras, c’était affreux.

Aujourd’hui est la fin de mon CDD, je vais passer en CDI. Je n’en ai pas envie. Aujourd’hui tout va bien mais demain? J’ai pratiquement toujours eu des CDI et lorsque j’ai voulu partir c’était une vraie galère mais je ne suis pas dans une situation de refuser. 

jeudi 18 avril 2019

Gaspard

Malheureusement son état ne s’arrange pas. Hier encore il est resté couché toute l’apres-midi. Lorsque je suis rentré du boulot j’ai pu le lever. Il avait un regard très fatigué. Une fois debout, devant la porte, impossible pour lui de descendre la marche de 5cms à la porte de ma chambre. Sa patte avant tremblait, son arrière train s’abaissait, plus d’energie, il s’allonge à nouveau. Ce n’est qu’une heure après ou il a réussi. Il n’a pas diner. Ptite mère me met la pression pour une euthanasie, moi j’attends l’avis de Laïla. Ce n’est pas un geste anodin qu’on fait juste « comme ça. ». Laïla et moi n’arrivons pas à nous avoir. Toujours en conférence dans les 4 coins du monde. Nous essayons à nouveau aujourd’hui. Son dernier texto hier soir après lui avoir donné les dernières nouvelles ne me rassure pas: « il faut vraiment que l’on se parle aujourd’hui », m’écrit-elle. J’ai si peur de ce qu’elle va me dire, si peur. 

lundi 15 avril 2019

Lundi.

J’ai honoré l’invitation à diner vendredi dernier avec le F-M dont je parle dans mon précédent post. Arrivé à 20h, départ à 3h! Si j’étais décidé à refuser, aujourd’hui je réfléchis,,, je me questionne et me renseigne. Je n’avais jamais approfondis la F.M. Je peux déjà rayer l’effet sectaire. Pas de dogme, pas de religion, pas de chef, pas de système pyramidale, totale liberté pour partir quand je le souhaite. Qu’est ce que je risque?
Sur le net il y a bien sur tout et n’importe quoi, le secret a toujours apporté beaucoup de fantasmes. Vendredi après midi, alors que mon diner avait lieu le soir, je découvre dans la presse du jour que je dois installer en rayon un magazine mensuel qui traite à chaque numéro un dossier entier. Et là, ce mois ci quel est le thème? La F.M, comme par hasard! Je l’ai emprunté pour le remettre en rayon aujourd’hui. 100 pages que j’ai lu tout le week-end. Cela correspond en tous les cas complètement à mon chemin spirituel. Je n’ai pas de délai pour apporter ma réponse, cela peut-être dans un an si je le souhaite. Durant ces 7h de conversations je n’ai senti aucune pression et j’ai eu des réponses à presque toutes mes questions. Alors je vais voir. Je ne dis pas oui, je ne dis pas non. Je reste ouvert et suis attentif aux signes de guidance qui vont m’arriver, la découverte du magasine étant le premier.

Mon Gaspard semble aller mieux sans être non plus la grande forme. Ces derniers temps il lui arrive de ne manger qu’une fois par jour, ce qui n’est pas dans ses habitudes. Si on arrive à se caler, je devrai avoir une conversation téléphonique avec Laïla à son sujet.

Ptite mère poursuis son rétablissement mais là aussi, ce n’est pas encore le top. Nuits très mauvaises ou à 4h du matin elle ne dort toujours pas. Ce matin elle m’apprend qu’elle se sent bizarre, comme si un « truc » montait dans son cerveau, me dit-elle!!! Elle compte aller voir le médecin cet après-midi et je l’encourage fortement. 

mercredi 10 avril 2019

Une semaine en demi-teinte.

Hier au retour de ma salle de sport je retrouve ptite mère près de Gaspard allongé, incapable de pouvoir le lever. J’y arrive d’un seul trait mais au bout de quelques secondes il ne tient pas sur ses pattes arrières, je le recouche. Je suis obligé de le laisser ainsi pour aller bosser. Il se serait levé un certains temps après. Le soir je le retrouve debout, dans le jardin.
Maman me parle d’envisager l’euthanasie, j’ai le coeur qui se retourne. Je ne fais rien sans le feu faire de Laïla Del Monté, j’attends son retour. J’espère de tout coeur qu’elle me dira qu’il peut encore rester à mes côtés.
En tous les cas, aujourd’hui, je suis complètement bloqué à la maison. Impossible pour moi de m’absenter plus de 24h au cas ou Gaspard aurait besoin de moi. J’envisage alors d’attendre le 28 pour me faire quelques jours à Paris ... Tu me vois venir: cela me fera éviter la princesse belle soeur et en plus elle pourra aidé (avec mon neveu) maman à lever Gaspard si besoin.

Depuis 2 jours, brouille dans ma nouvelle petite bande entre un mec que je connais depuis qu’il est petit et moi. Pour une connerie mais qui m’a blessé. Au sujet de Thierry, ce salaud qui couchait avec mon homme et l’aidait à me voler à la boutique, souviens toi. Alors que ce mec de la bande le critiquait de plus belle je vois apparaître sur mon FB une pub pour le commerce de Thierry.  Moi, quand un truc ne va pas, je le dis tout de suite, je refuse de garder ça au fond de moi et que cela me ronge à l’intérieur. Alors très calmement, en tachant de lui faire comprendre ce que je ressentais, je lui ai écris. Réponse cinglante de sa part: « je ne savais pas que j’avais de compte à te rendre. » Terminé, je le zappe définitivement.
Ces derniers temps justement je m’étais dit qu’il fallait que je prenne un peu de recule avec cette nouvelle bande de potes pour la protéger car à force de se voir trop souvent .... Eh bien voilà, la vie s’en est chargée pour moi mais j’aurai préféré que ce soit sans événement.

Un autre truc qui me fait chier. Un truc qui m’est tombé dessus sans que je m’y attende. Là encore, quelqu’un du coin que je connais depuis plusieurs années est entré en contact avec moi. Un contact qui devait rester totalement discret pour me parler de « quelque chose d’insolite » me dit-il. C’est suite à une petite vidéo spirituelle que j’ai posté sur FB il y a plusieurs semaines. Nous nous voyons hors village et même hors la ville d’à coté, suite à sa demande. Mystère! Et là, je tombe des nues: Il a parlé de moi avec d’autres personnes que je connais mais dont j’ignone leur participation à ce qu’il m’apprend: il me propose d’intégrer une société secrète bien connue de tous aujourd’hui (F.M) mais qui n’est pas celle du Gd O. De France. C’est une loge encore plus ancienne et plus secrète! Il me propose de réfléchir, de nous revoir tous les deux pour un déjeuner ou un diner et que là je pourrai lui poser toutes les questions que je désire. Ensuite, si je suis intérressé, je rencontrerai un autre jour 2 autres personnes qui me sont inconnues. À la suite de ce rdv, si elles et moi sommes toujours d’accord, une cérémonie aura lieu, les yeux bandés, dans un Temple à l’adresse inconnue (Temple ou ils se réunissent 1 fois par mois) et là, le groupe entier me posera des questions.

Bah bah bah bah bah! C’est quoi ça??!!!! Je me renseigne alors sur le net ou il y a tout et n’importe quoi. Certains parlent de neutralité, d’autres de rapport avec Lucifer !!!!
J’avoue que je me suis posé la question ... Je n’ai pas de personnes branchées spirituel dans mon entourage rural et puis cette part secrète et mystérieuse attise ma curiosité. De grands hommes ont été membres. Mais non. Je vais refuser. Je ne suis pas du tout branché « groupe », surtout dans ce domaine. Quant à la cérémonie dans un Temple, les yeux bandés, moi ça me fait flipper! Et puis aujourd’hui nous vivons une ouverture, le spirituel doit être partagé, pourquoi le laisser encore aussi secret. Mon cheminement spirituel est en plus personnel, je fais seul mon petit bout de chemin. Et puis devoir aller à des réunions tous les mois ... PFfff...
C’est vendredi soir ou je dine avec lui et franchement, ça ne me dit pas grand chose surtout que maintenant j’ai pris ma décision.

Je suis donc dans une semaine ou plusieurs choses me parasitent: cet idiot avec Thierry, mon pauvre Gaspard et l’activité secrète. 

jeudi 4 avril 2019

Ça passe.

Un mois que je ne suis pas venu, le temps file de plus en plus vite. Nous sommes jeudi matin, ma pleine journée au magasin. Réveil programmé à 5h50 mais ma Zoé me réveil à 4h pour sortir dans le jardin, impossible de m’endormir à nouveau. 6h de nuit quand je sais qu’il m’en faut 8 pour être en forme. Et demain, je recommence une grosse journée, la patronne est à Paris, je la remplace. Assez actif ces derniers temps car il y a 10 jours elle a eu un gros problème de santé. 24h à l’hopital puis 10 jours de repos chez elle .... J’ai eu de sacrées heures supplémentaires. Mon contrat se termine mi avril. Elle est venue me voir l’autre jour pour m’annoncer une bonne nouvelle: j’enchaine: un avec CDI. Elle était si contente de me l’apprende que je n’ai pas osé lui dire que je préfère rester en CDD même si je sais qu’au bout de 3 cela doit devenir un CDI. Je me sens emprisonné avec un CDI. La plus part de mes boulots étaient sous ce statut et la plus part du temps ça m’a posé problème pour partir car à chacun de mes postes c’est moi qui est prit la décision de voir d’autres horizons. Aujourd’hui tout ce passe bien mais demain. Oui un CDI c’est mieux lorsque tu as besoin d’un crédit ou d’un logement mais je n’ai besoin ni de l’un ni de l’autre et puis cela reste un CDI à temps partiel.

Je continue les petites soirées avec la nouvelle bande d’amis: le patron du bar, la petite crêpière et son mari... Mais je commence à prendre un peu de recul car mine de rien les habitudes s’installent ... Une ou deux fois par semaine un verre, deux verres .... La dernière soirée (toujours à partir du vendredi soir!) impossible de les compter, j’étais complètement bourré! Les beaux jours vont arriver, le bar installera sa terrasse, les soirées seront de plus en plus longues, je dois me préserver. Samedi un nouveau rdv est fixé, j’ai décliné.
En plus il commence à y avoir un jeu malsain entre le patron du bar et la crêpière... Un jeu de séduction « à la rigolade » a commencé hors la rigolade commence à dévier. Dans le lot il y a un couple marié avec deux enfants, nous connaissons et le mari et les enfants. Je suis le seul à être au courant, ils se confient individuellemen à moi. Le week-end dernier j’ai du commencer à mettre en garde les deux et les ai invité à parler de la situation ensemble parce que je sentais le rapprochement physique arriver sous peu. Le mari de la crêpière fait partie de la bande, quelqu’un de très gentil. Être le confident me met dans une situation de malaise vis à vis de lui même s’il n’y a pas eu (encore) de tromperie. Nous sommes dans un petit village, tout se découvre un jour ou l’autre. Notre petite bande éclatera et leur commerce respectif pourraient en pâtir. Ils ont conscience du danger de la situation et sont décidés à arrêter ce jeu de la séduction mais avec plusieurs verres dans le nez pour l’un comme pour l’autre, après un malentendu, le passage à l’acte, pour moi, reste encore dangereux. Donc j’ai décidé de m’extraire un peu de la troupe même si ce n’est pas toujours facile d’expliquer les raisons de mon absence.

Mauvaise nouvelle: petite mère m’a appris que les enfants arrivaient avec Princesse du 28 au 4. Merde, merde et merde!!! Princesse quoi!!!! Mais qu’est ce qu’elle vient faire ici à cette période??? Quand mon frère était vivant elle ne venait que 2 ou 3 jours l’été ne supportant pas la campagne et maintenant qu’il est mort elle vient plus souvent et plus longtemps. Et franchement là, je n’en peu plus, je n’y arrive plus, je deviens vraiment allergique à sa présence. J’en ai marre de devoir prendre sur moi. Des années que je le fait. Quand mon frère est parti je me disais: « au moins je n’aurai plus l’obligation de la voir » et bien si, et encore plus qu’avant! Ma mère n’accepte pas que je ne puisse supporter princesse belle soeur mais je vais devoir trouver le bon moment pour lui parler avant cette venue, lui demander à ce que je sois absent le plus possible des moments familiaux. Apéritifs, repas, rien que d’y penser j’ai la nausée! Sans déconner c’est presque physique comme sentiment. Si je n’avais pas les chiens je prendrai une chambre d’hôte. Seulement mon cher Gaspard ne va pas mieux et il a toujours besoin de mon aide pour se lever, ptite mère est incapable de le faire. Je suis coincé.

Mon plus jeune neveu m’avait demandé pour son anniversaire de lui faire à nouveau un séjour à Disneyland. Seulement, le faire me demande de voir princesse au moins à 2 reprises avec, à coup sur, une invitation à déjeuner et là encore, ce n’est pas possible. Je lui ai alors dit que je l’emmenerai au Futuroscope même si je trouve ce parc nul c’est au moins pas loin de la maison et loin de princesse.

Je continu mon sport bien sur et à partir de cette semaine la piscine extérieur ou j’avais l’habitude d’aller l’année dernière et de nouveau ouverte. Trop content! Dès samedi prochain je reprends mes habitudes d’y aller une fois par semaine.

Je crois que j’ai fait le tour. J’espère que tout va bien de ton côté l’ami!

mercredi 6 mars 2019

Révision

Aujourd’hui devait être le grand jour pour mon Opel Adam: 50 000kms, sa première révision depuis qu’elle m’appartient. Rendez-vous fixé avec mon garagiste ce main à 9h ce qui me demande à ma plus grande joie (!!!) un réveil à 7h30, idem pour ptite mère qui m’accompagne afin de me ramener.
9h, garage fermé, 9h15, 9h30, 9h40 toujours personne. Entre temps d’autres clients arrivent. Eh merde! On se barre, je conviendrai d’un autre rendez-vous. Réveil à l’aube pour rien et demain c’est pire: journée pleine de boulot = réveil 5h50, je suis ravi!
À la campagne c’est comme ça avec les artisans. Soit ils ne sont pas à l’heure soit carrément totalement absents. Bon, cela me permettra d’aller à mon sport ce matin...

Encore deux jours à la maison pour les enfants. Retour Paris vendredi matin. Ça se passe bien. Mon plus grand neveu fait sa vie d’ado, fini notre complicité et moments tous les deux, le plus jeune m’accompagne tous les jours à la boutique d’autant plus que l’un des enfants de la patronne qui a le même âge est devenu un copain.

Après plusieurs jours de beau temps la pluie est de retour aujourd’hui pour un certain temps.


Oui Jimmy, pour répondre à ton commentaire sur la princesse, rancune et colère sont toujours là de mon côté. Notre dernier échange mail d’il y a plusieurs mois n’a rien arrangé. Celui ou elle avait très mal prit le fait que je lui suggérais d’avoir plus d’autorité et de cadre envers son plus grand fils, de mettre cette foutue PS4 à la cave ... Son retour était agréssif et déscendait mon frère en me disant qu’il était déjà parti avant sa maladie, qu’il se foutait de sa famille et envisageait d’en construire une autre. Heureusement que j’étais au courant de la situation. Il n’en pouvait plus d’elle, uniquement d’elle, mais les enfants étaient la prunelle de ses yeux. Je savais que le couple ne fonctionnait plus (et comme je le comprends!). Si je n’avais pas été au courant de la situation elle m’aurait montré une fausse vérité en abimant son image. Une raison de plus de lui en vouloir. Donc maintenant c’est terminé avec elle. Depuis de nombreuses années je prends sur mo, maintenant, fini. Je pense déjà à cet été si elle envisage de venir passer quelques jours à la maison j’ai très envie de me louer une chambre d’hôte dans le village le temps de sa présence (ce qui ne plairait pas du tout à ptite mère, je le sais.). À voir.

dimanche 3 mars 2019

vacances.

Neveux arrivés vendredi dernier pour une semaine. Jo, le plus grand commence vraiment à l’être ... grand. Il y a quelques années il me disait à quel point il était pressé d’avoir son premier bouton d’acné. « Tu verras quand ils seront là ... » lui avais-je dis. Ben ça y est, on est en plein dedans: un champ de fraises! Il change énormément physiquement, ça fait drôle. Je ne peux m’empêcher de penser à mon frère et me dire qu’il devrait être là lui aussi pour voir l’évolution.
Vendredi prochain le jour de leur départ sera aussi le jour anniversaire du plus petit qui aura neuf ans. Lui par contre, il ne pousse pas. Cela viendra peut-être brutalement soudainement mais pour l’instant il ne bouge pas. Depuis de nombreux mois il m’avait demandé comme cadeau de nous faire un nouveau séjour à Disneyland. Même après y avoir travaillé et y avoir été « guest » des milliers de fois ça ne me dérangerai pas d’y retourner encore et encore mais cela me demanderai de voir princesse belle soeur à l’aller et au retour et franchement, non, je n’en ai vraiment pas l’envie. Pourtant cela me permettrait de me faire quelques jours à Paris, ce dont j’ai envie mais voir princesse, non. Alors j’ai proposé à mon neveu de nous faire une journée au Futuroscope. Parc que je n’aime pas mais j’y avais emmené son frère, je veille à ce qu’il y a est de l’équilibre entre les deux. Maintenant en plus j’ai la voiture, bien plus de liberté qu’avec le TGV ou les arrêts sont peu fréquents. Pas encore de dâte calée mais ce sera certainement pour les prochaines vacances, au printemps, aux beaux jours.

Je sors de plusieurs jours avec une crève énorme qui descendait dans les bronches. Ça traine mais je vais bien mieux aujourd’hui. Du coup la semaine dernière je n’ai pu aller au sport que vendredi. Jamais je n’aurai cru dire ça un jour mais j’avais hâte de pouvoir y retourner. On se sent beaucoup plus dans son corps quand on travaille quotidiennemen. Dans 10 jours cela fera un an que j’ai ce rythme. Jamais je n’ai tenu aussi longtemps. Les résultats physiques sont là mais je suis encore loin de ce que je veux. Un ami m’avait dit qu’il fallait au moins deux ans et je confirme, c’est vraiment long. Je m’attendais à avoir un corps de rêve après un an de 4 fois par semaine mais non, il faut encore bosser. En tous les cas mon petit bidon de la quarantaine n’est plus là, c’est déjà ça.

Déjà la fin du week-end. Ça passe tellement vite. Mes semaines passent vites aussi je dois le reconnaitre, ce qui confirme que ma situation au boulot me convient. J’ai l’impression que cette boutique est toujours la mienne. J’ai carte blanche pour gérer comme je le souhaite. J’ai fait des modifications d’agencements qui plaisent à la patronne comme aux clients. La boss ne cesse de me dire à quel point elle est satisfaite de moi et redoute Que je me fasse débaucher par d’autres amis commerçants qui me demandent des services de temps en temps. C’est tellement nouveau pour moi. Ce n’était surtout pas avec mes patrons précédents que je pouvais m’attendre à avoir compliments et reconnaissances!

Le patron du bistrot d’à côté est devenu un nouveau pote ainsi qu’une autre nouvelle restauratrice ambulante. J’ai un nouveau cercle d’amis avec qui je passe de bonnes soirées (toutes arrosées de vodka-fraise qui est le cocktail que j’aime encore et que mon corps accepte). Ce bistrot fait grand bien à ce petit village. Un lieu ou nous pouvons à nouveau nous retrouver, cela manquait. 

Ptite mère? Ça va ... Enfin... de l’extérieur... À l’intérieur je pense que c’est moins ça mais je pense que ce ne sera plus jamais ça depuis le décès mon frère et le temps qui ne cesse de filer. 

Mes Patous? L’état de Zoé se stabilise quant à Gaspard je lui fais des cures de Métacam de temps en temps. On voit que ça lui fait vraiment du bien. J’ai arrêté 10 jours et là je viens de reprendre car les douleurs revenaient. Je vais lui en donner une petite semaine puis arrêter jusqu’aux premiers signes de douleurs. Même si mon amie vétérinaire me dit que certains chiens restent sous ce médicament à vie, aucun médicament n’est vraiment bon. Cela soigne une partie mais en détraque une autre.

mardi 29 janvier 2019

On y est!

Bon ben voilà l’ami, un an de plus. Ça, c’est fait. Sans en connaître véritablement les raisons depuis mes 18ans je ne fête plus ce jour. Si nous devions nous souvenir de notre naissance ce serait un cauchemard et n’aurions certainement pas envie de fêter ce moment!! Est ce qu’une mémoire de cet instant me reste et du coup, je ne souhaite pas fêter?

Pour l’une des premières fois lorsque je me suis levé ce matin et que j’ai dis bonjour à ptite mère je n’ai pas eu droit à un « bon anniversaire! ». Est ce que cela viendra dans la journée? Quoiqu’il en soit elle m’a invité dimanche dans un bon restaurant pour célébrer ce moment qui nous unit.
Depuis plusieurs semaines je ne sens pas ptite mère en forme même si, comme toujours elle ne montre rien en apparence. Je mets ça sur le dos de l’hiver, du mois de janvier qui est aussi l’anniversaire de mon frère, de la météo qui ne cesse d’être grise et humide avec en plus les soucis que savoir princesse belle soeur avec toujours autant de problèmes dans l’éducation de ses enfants.

Nouvelles de mon cher Gaspard: toujours sous Métacam cela lui fait le plus grand bien. Pour l’une des premières fois je l’ai entendu se lever cette nuit tout seul sans aucun chouinement, pareil ce matin. Même si financièrement c’est une tuerie j’espère pourvoir le laisser encore un bon bout de temps avec ce traitement.

Quant à sa soeur, ma chère Zoé, elle aussi malade mais du coeur, va bien. Elle aussi continue à prendre son traitement contre la cardiomyopathie et cela, à vie. Quand je pense à l’autre vétérinaire qui, il y a un an, m’avait dit avec plaisir et insistance qu’elle risquait certainement de mourir dans deux mois... Tu parles! Tellement content qu’il se soit trompé.

Voilà, j’ai fait le tour pour ce jour. Je dois me préparer pour aller à ma salle de sport...


dimanche 20 janvier 2019

Après le chien, l’humain.

Vendredi, je reviens de ma salle de sport, ptite mère est au téléphone dans le jardin et me fait comprendre qu’elle est avec Princesse belle soeur. Je devine le motif de l’appel: plaintes envers son fils Jo... Et c’est effectivement le cas. Une fois raccroché elle vient m’en parler. Ptite mère sait très bien qu’il ne faut pas trop développer car je ne veux plus rien savoir de la vie de Princesse.

C’est la cata à Paris. Toutes mes prédictions depuis la maladie et le décès de mon frère se réalisent.
Princesse est en larmes au téléphone, Jo refuse tout d’elle, toujours agressif elle ne sait quoi faire, résultats scolaires catastrophiques, etc ...
Ceci est le résultat d’une éducation sans cardre ni autorité, d’un libre accès total aux écrans, d’un non-dit de la maladie et d’aucune préparation à la mort.

Souviens toi, début décembre Princesse m’avait écrit un mail se plaignant de la même situation. J’avais taché de lui donner toujours les mêmes conseils: plus de cadre, plus d’autorité, la console à la cave, la continuation du psy, ce qu’elle avait très mal pris. J’ai alors décidé de lâcher définitivement l’affaire avec elle, qu’elle vive sa vie et ne me fasse plus chier!
Depuis très longtemps je ne cesse de dire qu’à 15ans nous arriverons à un pic avec Jo redoutant même que son agressivité, en plus d’être verbale, soit physique.. Il a 14ans 1/2, nous y sommes. Les coups ne sont pas encore là mais c’est une questions de temps.
En bref depuis le début je ne cesse de dire comment va évoluer la situation, je ne cesse de donner des conseils pour l’éviter, on a pas voulu m’écouter, on ne m’à pas pris au sérieux, total nous en sommes là aujourd’hui mais c’est malheureusement trop tard. Et maintenant on vient se plaindre.
C’est comme si je lui avais dit: « attention, ne plonges pas dans la piscine, il faut la remplir d’eau avant » et qu’elle plonge quand même... toujours à vide. Alors forcement, le choc est au bout et maintenant elle se plaint. Ben oui cocotte! Je t’avais prévenu! Seulement maintenant que tu as sauté à vide, même si la piscine se remplit, c’est trop tard!

Cette situation secoue ptite mère, je le vois à son regard. Depuis hier elle s’épuise soudainement à changer tous les meubles du salon!
Alors que j’allais partir bosser (toujours vendredi) elle me dit qu’elle compte aller à Paris la semaine prochaine. Je n’ai pas le temps d’en parler, juste de lever les yeux au ciel.

Mais qu’est ce qu’elle veut faire à Paris?! Arranger les choses? Elle ne le pourra pas. Elle ne fera que dépenser de l’argent et se fatiguer physiquement. Elle s’interposera entre Jo et sa mère, ce qu’il n’appréciera pas. Sa mère ne travaillant plus est en plus présente toutes les journées à l’appartement.

Elle ne m’en a pas encore reparlé, sachant que je ne suis pas d’accord elle n’ose probablement pas. Peut-être a t-elle changé d’avis avec ces quelques jours de recul? Je l’espère. Maintenant je ne l’en empêcherai pas bien sur, je la préviendrai juste que la situation sera exactement la même à son retour.

Jo a une énorme colère envers sa mère à cause de son père. Il a tout ressenti à l’époque, à 10ans un enfant est encore une éponge. Il n’a plus de père, il n’a qu’une mère qui ne joue pas son rôle de mère. Il est livré à lui même avec encore une fois aucun cadre et aucune autorité. À l’approche des 15ans il a la main mise sur elle maintenant. C’est trop tard pour améliorer les choses.

Quant à mon cher Gaspard, ça va toujours. Sa patte est encore sensible car certaines fois il se couche mal et « crie » de douleurs mais ce n’est rien par rapport au début de la semaine.
Aujourd’hui son traitement au Métacam est terminé, je n’ai plus de cachet. Je vais appeler demain mon amie véto pour savoir ce que l’on fait.

C’est un dimanche gris et humide, pour moi ce sera un dimanche Netflix!

vendredi 18 janvier 2019

amélioration.

Ouf! Le Métacam fait de l’effet sur mon cher Gaspard. Le lendemain soir de sa première prise, je rentre de la boutique et le vois dans le jardin courir vers moi me retrouver. J’ai vraiment ressenti ça comme: « Regardes comme je cours bien, regardes comme je vais mieux! ». Il semblait fier et heureux. Quel bonheur!
Mon amie véto m’a dit qu’il faudrait attendre environ 3 jours pour voir s’il y a des effets secondaires. Peut-être encore un peu tôt pour se prononcer mais aujourd’hui, tout va bien. Ses sels sont ok et pas de vomissements. Il faut que ça continu comme ça. Je n’aimerai pas le laisser trop longtemps avec ce traitement car un médicament soigne un mal pour en créer un autre mais s’il n’y a que ça qui le soulage.... Parallèlement je reprends Laïla pour un taitement d’un mois.
Je reste inquiet pour le futur mais travail à être dans le présent.

Voilà, je tenais à te faire part de cette bonne nouvelle!