... et aussi sur TWITTER!


jeudi 18 août 2022

Petit à petit

On sent la rentrée approcher. Les enfants sont arrivés hier pour leur deuxième et dernier séjour de cet été avec le pote de maternelle de mon plus grand neveu, déjà venu ici à plusieurs reprises.

La nature commence à montrer des signes de changements. Même si elle est encore verdoyante des feuilles commencent à tomber et dans moins de 15 jours, le 1er septembre, si c’est la rentrée scolaire ce sera aussi la date de reprise de cette putain de chasse. Je trouve dingue qu’à partir de cette date là, pour laisser quelques personnes vivre leur passion de tuer, nous sommes privés d’emprunter de nombreux chemins durant toute la moitié de l’année. Ils s’octroient la nature, comme ça et nous n’avons rien à dire.
Alors ces derniers jours je privilégie les endroits qui ne me seront plus accessibles. Lors de la balade du soir il m’est fréquent de voir un chevreuil passer à vive allure car coursé par mes chiens. Dans ces cas là je n’ai plus aucune maitrise sur eux, leur état sauvage prend le dessus. Heureusement jamais ils n’arrivent à en chopper un. Profitez les animaux, bientot ce ne sera plus des chiens mais des balles et celles ci, par contre, arriveront plus facilement à vous atteindre sans vous laisser une chance de survie.
Je n’arrive vraiment pas à comprendre l’état d’esprit des chasseurs. Ou est, dans le fait de traquer et tuer un animal, la satisfaction pour eux. À l’époque préhistorique ok, c’était vital pour se nourrir mais aujourd’hui? D’autant plus qu’aujourd’hui la plus part sont des animaux élevés pour être chassés.
Comment tu peux ramasser un animal mort avec encore toute la chaleur de la vie. C’est l’égo? « Moi j’ai tué tant de perdrix, tant de chevreuils, regardez, je suis le meilleur ». Le meilleur pour tuer? Non, je ne comprends pas. Remarque quand on entend les conneries du président de chasse, on voit le niveau…
Et encore ça c’est rien quand on sait que la corrida a toujours lieu de nos jours. Alors ça, c’est le pire et ça m’apporte encore plus de colère que la simple chasse. La tradition a bon dos. Au cours de l’évolution humaine de nombreuses traditions n’ont plus lieu aujourd’hui et tant mieux. Anyway.

Je travaille toujours sur mes flyers. Il ne me reste plus qu’à demander à Orange un deuxième numéro de téléphone pour lancer l’impression. Après m’être renseigné, ça va, financièrement ce n’est pas énorme:gratuit 12 mois puis 5€/mois, sans engagement. Le prix de la tranquillité de mon numéro privé.
J’ai fait un massage avant hier et j’en ai deux ce soir.
Ma rentrée à moi sera de prendre rendez-vous avec Pôle pour parler de mon statut, contacter la chambre des métier et sortir de ma zone de confort: aller me vendre, ce que j’aime le moins! Si j’envisage de faire distribuer mes flyers par la poste, il me faudra aussi le faire par moi même dans les commerces, les hôtels, etc…

2 commentaires:

Jimmy Briton a dit…

« Si j’envisage de faire distribuer mes fleurs par la poste, il me faudra aussi le faire par moi même dans les commerces, les hôtels, etc… »
Je crois que le correcteur automatique a encore sévi...
Masseur, et maintenant fleuriste ? Lol !

Piel a dit…

😁 oops! Exact Jimmy, merci!!!