... et aussi sur TWITTER!

samedi 8 août 2020

Arrivée?

Je mitraille ces derniers jours! Abonnes toi! 

Ce matin, au réveil, ptite mère m’annonce qu’elle vient de recevoir un texto de sa royauté. Madame arrive avec son plus jeune fils demain pour repartir jeudi (exactement les dates que j’avais choisi pour Paris!).

Ok. Demain. Dimanche donc. Et à quelle heure?

On ne sait pas!!! Il est 20h, je rentre de balade et demande si nous avions enfin l’heure d’arrivée du carrosse, non, toujours pas. Le personnel attend et doit se tenir prêt. 

Canicule depuis 2 jours. Il faut préparer la chambre et faire les courses puisque dimanche est réputé pour être un jour férié. Ça tombe bien! Je dois aller au sport, il fait 38°, la clime est off en raison du covid et pour les mêmes raisons les douches sont fermées les week-ends. Je suis tellement content d’enchaîner direct chez Edouard pousser le caddie, un samedi après midi pendant que ma mère s’attelle à passer la serpillère dans toute la maison! Il faut que ça brille, Madame arrive!

Oh oui! Je suis tellement content de m’activer pour elle et me réjouis à l’avance de ce séjour. Nous allons pouvoir partager, discuter, rigoler, être vrai. Une vraie famille américaine, un vrai show hanouna: chéri, trésor, j’t’adore!

Je m’entraîne.

Alors maintenant écoutes moi bien princesse de mes 2. La moindre des choses serait de nous prévenir légèrement, voir beaucoup plus tôt de ton jour et de ton heure d’arrivée!!! C’est pas un Palace ici! On est pas à ta disposition. Ma mère, 81ans, se fait chier à passer la serpillère sous 40°, moi je me fais chier à devoir aller faire des courses après mon sport sans douche (je DÉTESTE ÇA!) avec un masque sur la gueule pour me rafraîchir encore plus! 

Il ne manquerait plus que l’on se couche sans connaître ton heure d’arrivée demain et que tu nous téléphone directement du quai de la gare pour nous demander de venir te chercher tout de suite! 

Haaaaa.... merci petit blog de me libérer! 

Comme je vais devoir prendre sur moi durant 5 jours, possible que je passe me lâcher ici!

vendredi 7 août 2020

Confirmation.

Confirmation d’annulation. Remboursements SNCF effectués, eu ma tante au téléphone pour la prévenir. Ma tante qui m’a bien surpris car d’habitude nous parlons du simple, de l’essentiel, voir du futile mais là elle s’est confiée à moi et je ne m’y attendais pas. Le fait de le poser ici m’aidera peut-être à faire le point.

Elle a voulu me parler de ptite mère et de Princesse en me disant qu’elle avait eu ma mère hier au téléphone et que celle-ci s’était confié sur la peine que lui font mes fuites envers la belle soeur. Ben merde alors! Elle s’est même mise à pleurer à un moment. Jamais je n’ai vu ni entendu ma tante pleurer .... Certainement du à sa situation actuelle de santé qui n’est franchement pas bonne. Les larmes lui sont venues quand elle a commencé à me dire que ma mère était en fin de vie (!!!!) et que je devais penser à elle ... le faire pour elle ....Voir ma relation avec princesse la blesse plus que je ne le pense.

« En fin de vie ...?!! Tu sais quelque chose que je ne sais pas??! »

« Non mais enfin elle a 81ans, elle ne va pas rester 10ans! » Me dit elle.

Sur le moment ça ne m’est pas venu à l’esprit mais arriver à 92ans c’est pas dans l’impossible non plus! 

J’ai essayé de lui expliquer mon point de vu qu’elle semble comprendre mais comprend aussi celui de ma mère.

Alors voilà, c’est là ou je ne comprends pas ou du moins, ou je n’ai pas le même fonctionnement. Déjà, je vais sur mes 50 balais, je pourrai très bien ne pas être ici, à la maison, avec ptite mère, habiter loin par exemple. Je ne serai donc pas présent lorsque Princesse vient. On ferait comment alors?! Je serai absent. Et? Moi mes oncles je ne les voyais pas super souvent parce qu’ils avaient chacun leur vie et même si j’habite sur le même terrain que ma mère j’ai aussi ma vie. Certes, vie tranquille mais c’est ma vie et une fois de plus, à 50 balais j’estime que j’ai le droit de choisir mon entourage, les gens avec qui je partage du temps de ma vie! Comme je le lui ai dis, c’est mon frère qui a épousé cette fille. Epousé par obligation puisque lui à cette époque il était justement en train de faire l’inverse: la quitter! Mais la maladie a tout changé et c’est ptite mère qui a insisté auprès de lui pour qu’il l’épouse afin de protéger les enfants pour l’après. Quand mon frère est parti je me suis enfin dit que je n’allais plus être obligé de côtoyer ma belle soeur et PAF! C’est tout l’inverse! Elle qui ne venait jamais ici n’est jamais venu aussi souvent et aussi longtemps depuis son décès. Elle a un nouveau mec. Pourquoi elle ne passe pas ses vacances auprès de lui?!

« Elle vient chez vous parce qu’elle n’a plus un sous pour passer des vacances! » me dit ma tante.

Mouai ... Enfin quand on a plus un sous on ne va pas déjeuner « de temps en temps » à la brasserie Wepler avec son fils de 10ans (brasserie qui n’est pas un établissement de routier), on achète pas tous les 3 mois à ses enfants des paires de basquettes qui valent la peau du cul, on ne fait pas ses courses chez Naturalia qui n’est pas la chaîne la plus « chip » et on ne réserve pas ses billets de train au dernier moment pour éviter le plein tarif! Sans compter qu’elle a la chance de toucher les loyers immobiliers de mon frère + aides en tant que veuve + un salaire qu’elle a depuis peu en temps partiel.

A un moment il faut que le train de vie aille avec la soit disante situation financière.

En gros, ce qu’aimerait ma mère et ce que me demande ma tante c’est de vivre pleinement le titre de mon blog: une mascarade! C’est pour ça que je l’avais baptisé ainsi quand j’ai commencé ce blog il y a maintenant de nombreuses années car je trouve que la vie dans cette société est une mascarade, tout le monde porte un masque, des masques. Hors moi, ce n’est pas mon truc. Je ne peux pas faire entièrement sans non plus -dans cette société- mais je suis pour être le plus possible dans « le vrai », d’être plus dans l’être que le paraître, de dire les choses, ne pas forcement dire ce que l’autre veut entendre, ne pas faire semblant. Je conçois qu’avec mon frère, puis mes neveux, je ne pouvais pas dire les 4 vérités à ma belle soeur. J’ai conscience qu’il y a des choses qui ne se font pas tout de même. Alors pour éviter ça, pour éviter de craquer ou tout simplement de sentir une tension, des malaises lorsque nous sommes réunis, eh bien je les laisse entre eux. Ils sont bien ensemble, je suis bien tout seul. Ainsi je suis sur de ne blesser personne et comme il faut que je me retienne, je n’ai pas cette frustration intérieur quand je suis face à elle.

Mais non. On me demande de jouer le jeu, de faire semblant, de faire le faux cul. J’ai énormément de mal à faire ça. Et tout ça pour quoi au final? Parce que c’est la mère de mes neveux? Et alors? Mes neveux seront un jour majeurs et auront à leur tour leur propre vie. Ce n’est pas moi qui ai épousé cette fille, quelles sont mes obligations? C’est à quel âge en fait la majorité?!

Je ne l’apprécie pas, je sais très bien qu’elle ne m’apprécie pas non plus alors pourquoi devoir faire semblant???? Ça, j’ai du mal à saisir. Ma mère préfère ma présence tout en sachant que je ne suis pas bien plutôt qu’à mon absence ou je suis bien mieux? What the fuck?!

Cette conversation m’a chamboulé. Je ne pensais pas que cela minait à ce point là ma mère. Je sais très bien qu’elle est plus proche de la fin que du début de sa vie et je n’ai aucunement envie de lui faire porter ce poids. Je me résigne donc et m’apprête à faire le gros faux cul quand princesse sera là mais je n’ai pas les talents de Hanouna pour ça. Je vais tacher de faire de mon mieux. Ça va être dur. Je te jure, ça va être dur.

Ce qui est fou c’est qu’avant cette conversation, ce matin même, ma mère m’a proposé de me donner 700€ pour que je parte lorsque la belle soeur arrive! J’ai bien sur immédiatement refusé. Si je pars, c’est avec mes moyens à moi. 

Sans lui dire que j’ai eu cette conversation avec ma tante, je lui ai dit tout à l’heure qu’elle ne devait pas s’inquiéter pour Princesse, j’allais prendre sur moi. 

Mais merde quand même, fait chier! Suis vulgaire? Tant mieux!

Je vais me la coltiner jusqu’à quand??!!! Il faut créer des divorces pour les belles sœurs, merde!

Bon, je ne sais pas si après ce post je vois plus clair mais c’est posé! 

Finalement....

J’ai décidé d’ajourner mon séjour à Paris. Ça me fait vraiment chier mais les dernières prévisions météo me prédisent, nous prédisent, des journées vraiment pas agréables dans la capitale. Dimanche, jour de mon arrivée: 38°. Le lendemain 37, mercredi et jeudi: toujours pluie et orages. Il n’y aurait que la journée de mardi à peu près vivable avec 34°.

38° à Paris, non merci!!! En plus avec Paco, peu habitué aux villes, avec cette chaleur écrasante, ces promenades en laisse sur le béton chaud.... marcher.... nous ne ferions que ça puisque ce serait notre seul moyen de transport pour les raisons expliquées précédemment. Rentrer jeudi, faire le chemin de la gare sous la flotte... non, franchement, autant que je garde mes billets pour une autre fois. 

C’est con, c’est vraiment con. Non seulement j’étais content d’y aller parce que ça fait un bout de temps mais surtout parce que je vais me retrouver ici, à la maison avec princesse belle soeur. Nooooon!!!!!

Je ne demandais grand chose pourtant. 5 jours. Juste 5 jours dans l’année et ils tombent à ce moment là! La canicule devrait s’arrêter jeudi, tout juste à la fin de mon séjour!

J’ai commencé à regarder les gîtes dans la région, les campings, n’importe quoi qui pourraient m’éloigner mais tu parles, à cette saison, en plein covid ou les français restent en France, aucune place n’est disponible, réservation d’autant plus délicate qu’à l’heure ou je t’écris nous n’avons toujours pas les dates de madame. « Autour du 8 » est l’info que nous avons depuis une semaine. Une véritable princesse je te dis. Comme le personnel des riches propriétaires qui doivent être prêts à recevoir à n’importe quel moment leur patron. 

J’étais près à me payer un gîte avec piscine, non loin de là, à plus de 900€ la semaine! Rien n’est trop cher pour fuir madame! 

Donc voilà, dégoûté. 

J’ai envoyé un mail à ma tante hier soir, prévenu l’ami pas vu depuis 25ans avec qui je devait passer un long moment et ce matin je vais téléphoner à Nelly. Une fois cela fait, j’annulerai la SNCF. Heureusement, avec le covid, tous les billets sont remboursables et échangeables. 

J’espère pouvoir y aller autour du 24 août. Bon, je voulais éviter les parisiens, c’est raté. Je sais que la pension des chevaux a besoin d’aide jusqu’au 23 car à cette date, leur fils revient, d’où l’ajournement de mon séjour possible à cette date. Reste à voir les dates avec ma cousine qui doit aussi venir à l’appartement de Paris fin août. Bref, tout est à réorganiser. 

jeudi 6 août 2020

Anniversaire!

Un temps DE MERDE est annoncé à Paris pour mercredi prochain: pluie et orages la plus grande partie de la journée jusqu’à jeudi, jour de mon départ. Sympa le chemin à la gare, à pieds, avec Paco! Et mercredi, rester enfermé dans l’appartement alors qu’il fera tout de même 30º?! La galeeeeeeeère!!!

Quand j’ai découvert ça j’ai immédiatement pris une option sncf pour un retour mardi. Seulement, mardi, ça me raccourci vachement mon séjour, ça devient un week-end! Et puis j’ai tendance à oublier le but premier de ce séjour: fuir princesse belle soeur! Princesse qui ne nous a toujours pas communiqué ses dates. Tu vas voir qu’elle va se ramener jeudi, juste quand je rentre! Alors... orages ou princesse? Le choix est vite fait: orages! Mais bon, ça fait chier quand même! 

Je rappelais il y a deux jours le départ de ma Zoé, aujourd’hui je dois t’annoncer les 1 an de mon Paco! L’histoire de la vie.

Un an déjà. Voilà, c’est un grand, un adulte, il n’est plus considéré comme chiot. 

Alors non, je ne lui offre pas de cadeau et il n’a pas de repas particulier, chaque chose à sa place quand même. Il a tout de même eu droit à la chanson « bon anniversaire » en français et en anglais s’il vous plait et en accapella de ma part, dès le réveil! 

mercredi 5 août 2020

Préparatifs

La date approche. Dimanche, 11h20, Paco et moi seront dans le train. Au vu du bon caractère de mon chien, je ne me fais pas trop de soucis pour le voyage. Je lui ai tout de même réservé une « place humaine » pour lui surtout pour l’aller ou nous sommes en seconde car il ne restait que des « carrés » en première. Je n’aime pas les carrés quand je suis seul mais alors accompagné en plus de mon berger, non.
Photo glamour n’est ce pas? C’est le kit des chiens pour Paris: mini sacs poubelles et saloperie de muselière. Pour le voyage aller, je lui donnerai tout de même un cachet «d’apdaptil ». Ce n’est pas un médicament, c’est naturel, ce sont des phéromones qui apaisent le chien. Soit ça ne marche pas du tout, soit ça marche très bien, c’est selon l’animal. 

Je suis régulièrement les températures attendues dans la capitale. Plus de 30° la semaine prochaine avec 35 pour mardi. Paris, l’été en grosses chaleurs, je connais tellement!!!! Peu ou pas d’air, quand il y en a il est chaud, mélangé à toute la pollution: je déteste! Quand j’étais parisiens, je prenais très régulièrement le taxi à cette période pour aller bosser: intenable pour moi en métro.
Quoiqu’il en soit je ne mettrai pas les pieds dans le métro pour ce séjour: 1/ par risque du covid: hors de question que je le ramène à la maison pour ptite mère, 2/ le port de muselière sera obligatoire pour Paco. Dans les bus les animaux sont totalement interdits donc je ferai tout à pieds. Marcheur que je suis ce n’est pas pour me déranger mais il y a certains lieux ou je voulais aller qui me semblent tout de même un peu loin pour l’aller-retour: voir la tombe de mon oncle décédé il y a peu, il est au Père Lachaise, et celle de mes grands parents maternels, près de la porte de saint cloud. Je regarderai ce que me dit le GPS pour les temps de trajets à pieds en partant de la Sorbonne mais j’ai peur que cela fasse trop. 

Je crois vraiment que j’ai bien fait de ne pas prendre une semaine entière. 3 jours pleins, pour un début, c’est très bien. Paco demande tout une organisation: 
J’arrive un dimanche: la plus part des commerces fermés hors il faut que je lui trouve de la viande fraiche et crue pour son diner. Je prendrai alors avec moi de la viande congelée que je mettrai dans sac isotherme avec un pain de glace. Quant à mon diner, je prendrai un truc à emporter... Probablement un grec que j’achèterai dans les rues piétonnes de Saint Michel que j’aime tant.
Le lendemain, lundi, là il me faudra faire les courses. SI TOUT VA BIEN, je vois Nelly. Elle restera avec Paco à l’appartement le temps des courses. La durée du séjour me demande 3,5kgs de viande crue, 3 os charnus, 270g de légumes et tout autant de fruits.

Bon, Nelly, si tu m’es fidèle, tu connais le personnage... Malade, elle a des phases très « down » hors elle vient de changer de traitement et il est possible que ces phases là soit présentent pendant notre séjour donc rien est sur. Je dois également voir un ami que je n’ai pas vu depuis ... 25ans! Il me faisait totalement craquer à l’époque. un brun athlétique... Je m’étais pris une veste. Nous bossions dans la même boite de prod. Lors de la reprise de contact par FB il y a quelques jours, j’ai appris qu’il avait maintenant un très bon poste dans une grosse boite de prod, d’un animateur qui est celui que je déteste le plus actuellement!!! Il représente TOUT ce que je n’aime pas du métier. Anyway, lui comme moi sommes très content de nous revoir et nous nous sommes bloqués la journée entière du 11 août.

Je viens de voir que vendredi prochain, le 7, sera l’anniversaire de mon dernier jour dans ma boite de prod! Le 7 août 2009, après 15ans dont 8 en tant qu’assistant de Direction, je quittais la société. Ce dernier jour était super glauque: les locaux étaient déserts car tout le monde en vacances. Je me revois franchir la porte avec un petit sac en plastique qui ne contenait qu’une petite bouteille d’eau. Personne pour me dire au revoir. Soulagé que ce soit enfin terminé mais angoissé aussi de ce que me réserve ma nouvelle vie (heureusement que je ne l’ai pas su à l’avance!!!). J’avais laissé un message sur le mobile de mon boss qui était en vacances sur un bateau: jamais il ne m’a rappelé, trop vexé que j’ose le quitter. Sympa, j’avais apprécié! J’enfourche mon scooter, mon piaggio liberty et me voilà parti pour ma nouvelle vie, le coeur serré mais plus léger. Cette journée remontera à 11ans pile vendredi prochain.

Loin, bien loin de savoir ce qui allait m’attendre! Ah! Je l’ai payé cher mon changement de vie au calme, à la campagne! J’ai fait le calcul: en 11ans j’ai eu 12 épreuves, le compte est bon! Moi qui voulais être dans un monde plus simple, plus authentique, plus heureux ... Tu parles! J’ai croisé des gens qui étaient pire que ceux que l’on trouve en télé!

Épreuve 1: devenir gérant du jour au lendemain de mon commerce. Premier week-end au bout de deux ans. Vacances? 3 semaines en quatre an! réveils: 5h du matin. Jours d’ouvertures: 7/7 puis 6/7 tellement je n’en pouvais plus.
Épreuve 2: la mort de mon cher chien Balthazar, celui qui a été mon moteur pour oser ce grand changement. Celui que je retrouvais ici tous les week-ends et vacances et que je ne voulais plus quitter, être à ses côtés quotidiennement. C’était enfin le cas mais au bout d’un an ... Il est parti. Déchirement.
Epreuve 3: la mort de mon chat, Cachou, que j’avais avec moi également à Paris.
Épreuve 4: L’arrivée de ce cher Gaël. Alors lui, si je ne l’avais pas croisé sur mon chemin, tout aurait été différent. J’aurai du rester seul à gérer mon commerce. Gael qui a commencé à être un ami, puis un plan cul, puis mon employé, puis officiellement mon mec. Dès le départ l’histoire commençait mal mais je restais aveugle, son aide m’était précieuse ... et catastrophique! L’épreuve 4 est donc une épreuve sentimentale.
Épreuve 5: découverte des vols énormes de Gael: plus de 10 000€ au magasin. Ce cher garçon qui se disait amoureux de moi au point d’envisager d’adopter un enfant! Ce cher garçon à qui j’ai payé des séjours à Paris, à Disneyland et tout notre quotidien durant 1an 1/2. Quelque soit l’activité, je payais. Ce garçon à qui j’ai prêté plus de 4000€ pour régler ses nombreux crédits et dettes. Et pendant que je payais, lui me volait tout en me disant à quel point il m’aimait! Si c’est ça l’amour, merci!
Épreuve 6: découverte de la trahison de Gael avec le cher brocanteur. En plus de me tromper avec lui, je découvre le coup monté pour me faire faire faillite et racheter ainsi à eux deux ma boutique à bas prix.
Épreuve 7: gendarmerie pour les vols et procédure judiciaire pour le licencier pour faute grave.
Épreuve 8: l’arrive de sa remplaçante: cette Catherine qui, au bout des deux mois d’essai se met 5 mois en arrêt maladie et aurait fait bien plus si je ne l’avais pas viré.
Épreuve 9: la découverte de la tumeur au cerveau de mon frère.
Épreuve 10: accompagner mon frère jusqu’à son dernier souffle.
Épreuve 11: la mort de mon chien, mon Patou, mon cher Gaspard.
Espreuve 12: la mort deux mois après Gaspard de sa soeur, ma chère Zoé.

Voilà un petit résumé des ces 11 dernières années, de mon changement de vie. Sympa, non? Ça donne envie?! Je suis toujours un peu dégouté quand je vois à la télévision des documentaires sur des gens qui ont changé de vie et vivent un véritable bonheur depuis! 

11ans, 12 épreuves. Est ce que c’est terminé? Que m’attend t-il pour cette douzième année? Le départ de ptite mère? Là, je te l’annonce tout de suite: je n’aurai pas la force de le supporter, je le sais. Si je suis dans la même situation qu’aujourd’hui, non, je n’y arriverai pas.

D’un autre coté je sais que si je n’avais pas quitté mon boss j’étais au bord du burn out, il me serait arrivé un grosse merde: un accident de scooter, une maladie, je ne sais quoi mais la vie m’aurait imposé de changer. Au moment de faire ce changement je savais au fond de moi que je sauvais ma peau.
Les mots de ma chère Laïla me reviennent quand elle a fait une communication avec mon Balthazar et que je lui demandais pourquoi il m’avait quitté au bout d’un an seulement.
« Il vous a sauvé la vie. Il était là pour être votre moteur car sans lui, vous n’auriez pas eu le courage de sauter le pas ». Cela a évidemment eu une grosse raisonnance en moi. 

Que me réserve le futur, donc. Peut-être enfin quelque chose de sympa? Dès le lendemain de mon retour de mon séjour parisien, je vais aider la femme de mon vétérinaire qui, en plus d’être son assistante a une pension de chevaux. Dès le départ je lui avais dit que si elle avait besoin d’aide pour s’occuper d’eux, ce serait avec plaisir. Le besoin d’aide arrive maintenant. Une aide bénévole qui pourrait s’avérer par la suite payante car à partir de septembre ils envisagent de rémunérer quelqu’un pour le faire. Ils n’en sont pas encore sur à 100% mais y réfléchissent sérieusement car la charge est trop lourde. Je me suis bien sur porté volontaire immédiatement! Bon, ce serait un petit contrat de 4h par jour mais c’est déjà ça et puis surtout, je travaillerai avec des animaux, des chevaux! J’adore! Ils sont à côté de chez moi, ce serait parfait! La mission: emmener les chevaux au pré, les ramener et faire leurs box. A suivre....

Inch Allah mektoub!

mardi 4 août 2020

1 an.

Ma chère Zoé, 
un an tout juste, déjà, que tu es partie. 
La douleur d’avoir perdu ton frère deux mois auparavant était trop grande, comme l’est ton absence pour moi aujourd’hui.
Love you my Patou!

vendredi 31 juillet 2020

Chicoufs

17h, j’étais sur le quai de la gare avec mes deux neveux, fin des vacances chez nous, elles se poursuivent ailleurs, chez des copains, au bord de mer. L’un en Normandie, l’autre à Biscarrosse.
Il y a quelques jours, sans plus savoir pourquoi, le plus jeune, 10ans, m’a dit très bien se souvenir de son papa et même de son odeur. Il avait 5ans lors du décès, j’étais surpris qu’il me parle de son odeur. J’ai alors eu l’idée de lui offrir l’eau de toilette de mon frère, de son père: Habit Rouge de Guerlain.
Commandé par le net, il devait malheureusement arriver après leur départ: vendredi mais ce matin, agréable surprise de recevoir un texto m’annonçant que la livraison allait être aujourd’hui.
Une fois en mains j’appelle mon neveu dans ma chambre pour le lui donner. « Ho! L’odeur de papa! Merci Piel, merci! » m’a t-il dit avant de me faire une grande, forte et longue accolade. J’ai ressenti sa grande émotion, j’ai cru qu’il allait pleurer. Quelques secondes de plus et ça allait peut-être être le cas. En tous les cas moi oui! J’avais les larmes aux yeux et il m’a fallu faire un effort rapide pour ne pas les laisser paraître. Cinq ans après c’est toujours très sensible en moi.

Depuis le 4 juillet nous avions les enfants. Le plus grand avec ses deux copains puis le plus jeune, seul avec nous. Je suis crevé! Un manque de leurs présences mais aussi content de retrouver notre petite vie calme, simple mais bonne. Les chicoufs quoi! « Chic ils arrivent, ouf ils repartent! ».

J’ai passé de très bons moments avec le plus jeune. Maintenant que j’ai l’expérience de son frère, je profite de chaque petits instants avec lui en sachant que... dans quoi.... 3ans ça y est, le village le fera chier, les balades avec les chiens également et nos rapports seront totalement différents, plus rares. C’est l’histoire de la vie.

Mon séjour parisien se rapproche. Princesse belle soeur ayant changé ses dates, je pars le 8 août pour l’éviter. Je comptais ne rester que jusqu’au 13 août mais, d’après ptite mère, ma tante, chez qui je vais, viendrait d’apprendre qu’elle a un cancer. Sans trop comprendre de quoi, d’après ses propos cela semblerait être un généralisé. Son mari a été enterré il y a quelques mois, également d’un cancer. C’est bien simple: tous les membres de famille ou presque sont partis de cette maladie. Ça me fait flipper pour moi: à quelle sauce je serai mangé? Tous des cancers différents: du colon à la prostate, du poumon au cerveau ... C’est pour ça que j’ai la phobie des médecins. Je ne me fais faire aucun control (je sais, c’est pas bien!) de peur que l’on m’annonce cette merde car, avec l’expérience, je n’envisagerai pas une seule seconde que l’on me fasse de la chimio. Certes, ça te prolonge la durée de vie mais il faut voir dans quel état!!!!

Comme les deux enfants de ma tante ne peuvent être à Paris actuellement il est possible que j’ai a rester un peu plus si elle a besoin d’aide.

Si la belle soeur n’arrivait pas à la maison pour une semaine il est fort possible que j’aurais annulé ce séjour car tout bien réfléchi, j’ai peur de me faire chier à Paris. Avec Paco il y a pleins de choses que je ne pourrai faire: aller au cinéma (j’aime rattraper mon retard), dans les magasins ou tout simplement me faire un mec (là aussi j’aime rattraper mon retard et dieu sait qu’il y en a!). Donc je me demande bien ce que je vais faire là bas sans compter que je ne pourrai faire de grandes balades avec Paco puisque la ville l’interdit. Galères pour faire les courses aussi: impossible de le prendre avec moi et je ne ferai jamais comme il m’arrive de voir certes fois: laisser mon chien accroché à un poteau sur le trottoir: 1/ Je flipperai qu’on me le pique, 2/dès qu’il ne m’a pas dans son champ de vision c’est la panique. Nourri au BARF, il va aussi falloir que je trouve de la viande, des os charnus, abats et je ne visualise aucun boucher dans mon quartier (ce qui n’était pas le cas dans ma jeunesse!). J’espère que le Monoprix du boulevard Saint Michel pourra me procurer ce qu’il faut.

En tous les cas je suis content: Paco a retrouvé son poids! Ce n’était donc qu’une histoire de dosage gamelles. Ouf. Je lui donnais environ 280g de viande matin et soir, aujourd’hui c’est 500!

J’ai bien eu confirmation de la part de la SNCF: si je veux que mon chien est une place numérotée je dois lui prendre un billet adulte! Pour m’aider psychologiquement à faire passer la facture je me dis que je m’apprête à offrir un séjour à mon mec! 
Il y a quelques jours je suis allé lui acheter cette foutu muselière. Paco, toujours adorable, s’est prêté aux essayages de différents modèles sans rien dire et il semble l’accepter, du moins durant les quelques secondes que demandaient les essais. J’ai pris la plus simple et la plus confortable pour lui: un système de scratch qui me permettra de lui desserrer facilement le museau. J’ai également acheté des « sacs à crottes » avec, s’il vous plait, le petit étui qui va avec. Me voilà équipé pour la ville bétonnée! 
Quelques jours avant notre départ, le 6 août, Paco aura 1an! Voilà, je lui offre un séjour à Paris pour son anniversaire! Bon, pas sur que ce cadeau lui plaise vraiment mais je sais que ce qu’il préfère c’est être avec son gardien. Il sera plus heureux à mes côtés même avec bien moins de liberté qu’en restant ici, à la campagne, durant mon absence d’autant plus que ptite mère ne lui aurait pas fait de promenade.

Ma tante qui a récupéré notre cher appartement de la Sorbonne ou j’ai grandi, celui dont je te parle lorsque je vais à Paris. Je me dis alors que c’est peut-être la dernière fois que je vais la voir. Et cet appartement? Peut-être la dernière fois que j’y mettrai les pieds car une fois, dans une conversation, elle m’avait dit qu’à sa mort ses enfants risqueraient fort de le vendre car les charges sont trop lourdes. Quoiqu’il en soit si ce n’est pas une vente ils le loueront obligatoirement. Je n’ai plus la chambre de bonne, mon studio est loué, ce serait alors terminé les séjours dans ma chère rue de la Sorbonne, dans cet immeuble qui est pour moi « ma maison », celle qui m’a vu naître, grandir et avec qui j’ai passé mes plus belles années entouré des parents et de mon frère dans ce quartier du 5ème qui est pour moi Paris. 

Elle a toujours été cool ma tante. Proche très tôt avec sa fille -ma cousine donc- c’est quelqu’un de la famille que j’ai beaucoup fréquenté. Cette famille qui s’émiette si vite... J’avais 4 oncles, 4 tantes, des grands parents, des parents, un frère ... Et aujourd’hui c’est fou comme il n’y a pratiquement plus personne. Plus de grands parents, plus d’oncles, plus de père, plus de frère ...

Ptite mère est fatiguée même si j’ai fais en sorte de la soulager au max avec mon neveu. La dernière fois elle devait l’emmener chez le médecin pour un petit problème. Rdv fixé à 12h30 mais c’est à 11h45 qu’elle me dit y aller. Le cabinet est à 5 minutes de la maison ...
« Il me semble bien que tu m’avais dit 12h30... » lui dis-je.
Elle téléphone pour vérifier, c’était effectivement le cas. En moins de deux heures de temps elle avait zappé la bonne heure. C’est quelque chose qui lui arrive assez régulièrement. Hier elle me dit être incapable de se souvenir ou elle a rangé le savon pour le lave vaisselle: un gros bidon que l’on ne change que très rarement de place. Effectivement, il n’est plus là et pas encore retrouvé à l’heure ou je t’écris. Ces confusions m’inquiètent et je sais que elle aussi. Je te parlais de ma famille, aujourd’hui, celle qui me reste vraiment, c’est elle. Nous étions une grande tablée, nous ne sommes maintenant que tous les deux...

dimanche 19 juillet 2020

Neveu 2.

La première semaine avec mon plus jeune neveu s’achève. Si son frère ne demande plus d’occupations de notre part, celui-ci, 10ans, en a encore besoin et j’en profite maintenant que je sais que dans environ 3ans ce sera terminé, lui aussi s’embêtera dans un petit village de campagne et lui aussi ne voudra d’échanges qu’avec ses potes. C’est ce qu’il se passe aujourd’hui avec son frère. Alors qu’avant je partageais pleins de choses avec lui, aujourd’hui c’est terminé. Le vrai ado. J’espère que ce n’est qu’un passage.
Lundi dernier les deux enfants étaient là pour 24h. J’ai proposé d’aller à la piscine, histoire qu’ils profitent l’un de l’autre avant que le plus grand ne reparte mais non.. « je suis fatigué.... ». J’y suis donc allé avec le plus jeune.

Trouver des distractions dans la région avec en plus la crise sanitaire, ce n’est pas gagné mais jusqu’ici il est ravi et m’a dit plusieurs fois à quel point il était content de rester autant de temps avec nous. Il accepte encore de m’accompagner pour la balade de Paco. La dernière fois je l’ai emmené aux lacs de haute charente qui se trouvent à 1h de route. Baignade, snack et sur le retour je lui ai montré la naissance de la Charente qui se trouve à 10 minutes de là ou nous étions. Paco faisait bien sur parti du voyage. Il a beaucoup aimé. Hier, c’était bateau. Alors que je sortais de plus d’une heure de sport, me voilà peu de temps après à devoir gonfler la chose et ramer tout le long du parcours. Malheureusement l’un des boudins est déjà crevé. Nous l’avons acheté il y a deux ans, ce n’est que la deuxième fois que nous le mettons à l’eau! Tout de même navigable mais bon .... C’est super agréable de faire du bateau sur la Charente. Le fleuve nous appartient, c’est beau, c’est calme. J’avais emmené Paco pour sa première virée en bateau mais j’ai vite abandonné. Encore amaré, il est monté sur le bateau mais au bout de quelques minutes, a sauté à l’eau. Faire ça en plein milieu du fleuve aurait été compliqué pour le ramener à bord. Avec ses griffes, là, le bateau n’aurait plus du tout été navigable! Déçu, je l’ai ramené à la maison.

Je n’ai pas encore réservé mes billets de train mais je prépare mon séjour. Malheureusement ils ont changé les parcours et ceux réalisables aux heures convenables sont encore plus galères qu’avant: d’un changement nous passons à deux!!! La région recule de plus en plus! Il y a quelques années nous avions le TGV direct, puis suppression de celui-ci avec un changement à Poitiers (avec certaines fois un temps de correspondance bien trop long) et aujourd’hui il faut en plus changer à St Pierre des corps! Encore plus pénible avec Paco. Seul le train du dimanche matin est possible car il n’a qu’un changement. J’envisage alors de partir le dimanche 2 août. Je n’ai toujours pas les dates de Princesse mais à ce rythme je ne vais pas les attendre car je n’aurai plus de place. 
Finalement je ne vais pas me faire une semaine pleine parce que comme je l’ai écris dans le post précédent: Paris n’est vraiment pas une ville pour les chiens et j’ai peur que ce soit trop long et pour Paco et pour moi. Il y a plusieurs choses que je ne pourrai pas faire comme me faire plusieurs séances de cinéma par exemple. Alors j’envisage de rentrer le jeudi suivant, le 6.
Je vais certainement devoir acheter un billet « humain » pour Paco parce que les billets animaux ne sont pas numérotés. Il ne me faut personne à côté » car je ne peux pas garder mon chien plus de deux heures sur mes genoux! Augmentation donc de la facture. Et pour être sur de voyager confortablement j’ai bien envie de nous prendre des premières. Pour son premier voyage, autant que ce soit dans les meilleurs conditions. 

Mon neveu m’a accompagné chez notre nouveau vétérinaire qu’il ne connaissait pas encore. J’avais besoin de renouveler le traitement anti puces et tiques. Je trouvais Paco un peu maigre et malheureusement c’est carrément le cas! Il a perdu 2kgs en 2 mois!!! Pas évident de nourrir en barf (crue). Je prenais un calculateur sur internet pour les portions mais en fait il parait qu’il ne faut pas s’y fier et faire en fonction de chaque chien. Je n’avais apparement pas la main assez lourde. Du moins, j’espère que ce n’est que ça et que ça ne cache pas un problème plus grave mais ce que ne semble pas montrer son comportement ni sa digestion. Du coup j’ai doublé ses gamelles en rajoutant à chacune d’elle une cuillère à soupe d’huile de colza sur les conseils du véto. Le mois prochain Paco aura un an. Je demanderai alors un bilan santé et j’espère que d’ici là, il aura vite repris du poids.

samedi 11 juillet 2020

Vacances.

Aujourd’hui samedi, vraiment aucun regret de ne pas avoir accepté de boulot à la SPA. A cette heure ci je ne cesserai de me dire que c’est mon dernier samedi libre et de me projeter à la semaine qui arrive en me préparant à devoir mettre mon réveil à 6h du matin pour aller nettoyer de la merde devant des animaux n souffrances sans pouvoir rien y faire. C’est con parce que s’ils s’organisaient mieux ils pourraient gagner du temps pour s’occuper affectivement des chiens. Ils sont très mal équipés et le peu d’équipement n’est pas correctement rangé: perte de temps à chercher. Le jet d’eau est très fin = tu dois viser les merdes: perte de temps. Les raclettes pour nettoyer la merde sont bien trop petites: tu en prends des plus larges, tu gagnes du temps. Tu achètes 2 Karcher, tu gagnes du temps. Certes ils n’ont pas de moyens mais c’est une question de priorité. 

Je devrais être à la salle à l’heure ou j’écris mais j’ai annulé. A 4h30 cette nuit j’ai entendu les enfants qui agissaient comme en plein jour: enceinte Bluetooth diffusant du rap, portail qui claque, rires et paroles... Impossible de me rendormir avant 6h du matin et lorsque mon réveil à sonné pour le sport j’étais complètement à côté de mon corps. Pas grave, c’est ça la liberté! J’irai demain et comme la météo s’annonce belle j’irai un peu plus à la piscine la semaine prochaine. 

Mon grand neveu est maintenant vraiment grand. Ça fait drôle, vraiment drôle. J’ai encore regardé des photos d’il y a 2-3ans, c’est fou comme il a changé en quelques mois! D’un petit garçon il est passé direct à l’ado! Aujourd’hui on a plus à s’occuper de lui. Avec ses potes, ils font leur vie. De 23h à 5-6h du matin ils traînent je ne sais ou mais sais un peu avec qui car une femme du village avec qui je suis en contact m’a apprit qu’ils côtoyaient ses 2 petites filles, il y a donc de la nana dans l’air! Ça me renvoi tellement à son âge! C’était tellement bien cette époque! Comme moi à ce moment là, il n’en a pas conscience aujourd’hui. J’espère qu’il gardera les mêmes bons souvenirs que nous avons nous ici.. c’est bien parti pour.

Les garçons repartent demain matin mais nous n’avons appris qu’hier qu’en fait mon neveu revenait lundi pour amener son petit frère qu’il nous laissera et repartira mardi. Première fois qu’il s’en charge. Avant, souviens toi, c’était tonton qui faisait les A/R à Paris! Son frère qui restera à la maison jusqu’à .... l’arrivée de sa mère la première semaine d’août. Ouiiii! Princesse belle soeur de retour! Mayday, mayday! J’avais prévu de passer une semaine à Paris avec Paco du 7 au 14 août, je vais vite changer mes dates et prendre du 1er au 7 août pour éviter Princesse.
Si notre grand n’a plus besoin de nous, son frère de 10ans ce n’est pas le cas. Maintenant que, malheureusement, les Patous ne sont plus là, cela va permettre plus de mobilité et il va falloir que je me mette à chercher des distractions et déplacements pour occuper ce petit bonhomme sans non plus que ce ne soit trop loin pour éviter des heures de route. Mission très difficile! Oui, vraiment, heureusement que je ne bosse pas parce que ptite mère aurait été sur les genoux à devoir s’occuper seule ou presque de son petit fils. 

Après avoir vu avec ma tante, je me suis donc programmé une première semaine parisienne avec mon Paco! Ma tante qui, depuis le décès de mon oncle habite définitivement de nouveau à Paris, à la Sorbonne, toujours dans notre appartement d’enfance. Elle a libéré les deux chambres qu’elle louait à des étudiants, il y a donc toujours une place pour moi, c’est cool! Elle accepte pleinement Paco, ça aussi c’est cool! Maintenant, je commence à préparer notre voyage et je me rends compte que Paris n’est vraiment pas une ville pour les chiens. Les deux seuls endroits ou tu pouvais les promener sans laisse sont, depuis cette année, interdits: bois de Boulogne et Vincennes. Laisse obligatoire. Parcs, jardins et squares: totalement interdits même en laisse si ceux-ci ont un parc à jeux pour enfants ... et comme il y en a la plus part du temps..... 
Lorsqu’ils en sont dénués, la laisse est obligatoire. Je plains encore plus les chiens parisiens dis donc. Quelle vie!!! Ils ne connaissent pas ce qu’est la liberté! Pour l’animal, autant interdir à tous parisiens la détention d’un chien! Autre détail: quand je ferai mes courses. Là aussi ils sont interdits. Je devrai donc laisser Paco seul dans l’appartement mais dans un lieu inconnu, sans ma présence, il va stresser. Déjà que lorsqu’il ne m’a pas à l’œil c’est la panique ... Alors j’ai demandé à ma chère amie Nelly que je verrai régulièrement de m’aider: elle restera dans l’appartement le temps de mes achats. Pour le train aussi ce n’est pas évident: une muselière est obligatoire!!! Et les places pour animaux n’étant pas numéroté, je pense que je vais devoir lui réserver une place « humaine » car je ne peux garder Paco deux heures sur mes genoux, il faut que mon siège voisin soit vide. J’espère qu’il supportera ce moyen de transport....

Ça va être l’aventure je te dis!

mardi 7 juillet 2020

J’ai ma réponse!

Mon réveil était programmé à 6h mais il se fait naturellement à 5h30 après m’être couché à 00h30. Je te laisse calculer. Moi qui est besoin de 8h pour être en forme...

7h45 je laisse Paco dans la maison de ptite mère et me voilà pour l’aventure: « vis ma vie d’agent de chenil dans un refuge ». N10, 33 minutes de route. Celle qui est aux portes du refuge est pratiquement impraticable en voiture tellement y a de trous. Grand maxi tu es en seconde. Je me gare. Malgré les grands murs anti-bruit tu entends des hurlements et aboiements de dingues et cette ambiance sonore ne te quitte plus jusqu’à ce que tu termines ta journée.
C’est Dimitri, mon formateur pour la journée qui m’accueille. Quelqu’un de sympathique, passionné par ce qu’il fait. Il a quitté la Vendée pour bosser ici, dans ce refuge. Incroyable. 
« Je me lève le matin je suis content d’aller travailler » me dit-il. Quelle chance il a. Comme j’attends ce moment, comme j’espère que ça commence tout de suite maintenant pour moi aussi!

Croisements avec les 4-5 autres salariés, stricte minimum syndical: bonjour, prénom, point. Ok. Aucun autre échange durant toute ma présence, tu ne te sens pas accueilli ni soutenu. Bon. Je note: ambiance semble plus que moyenne. Je demande à Dimitri qui me répond qu’il ne souhaite pas donner son opinion pour ne pas m’influencer. Ces mots sortaient de sa bouche mais sa pensée était: « ambiance pourrie ».

Les chiens hurlent tellement que bien souvent lorsque tu veux te parler il faut aller à l’extérieur. 

L’espace dans lequel j’étais? Comment dire... Du béton, de la taule, des barreaux, énormément de bruits et d’odeurs, bien sur.  Le tout dans un éclairage sombre comme l’énergie qui y règne. C’est une prison: un seul couloir central couvert avec une rangée de box de chaque côté.

Tu commences par donner les gamelles. Là j’étais accompagné pour que l’on me montre mais après, lorsque tu y bosses, tu es tout seul! Tu rentres dans le box avec des chiens de toutes catégories que tu ne connais absolument pas si ce n’est une sorte de carte de visite accrochée aux barreaux.
« Et ça se passe comment s’il t’arrive une merde? » (« merde » est le fil rouge de ce post comme de ce poste!)
« Soit quelqu’un vient t’aider et arrange la situation, soit tu mets un coup de jet d’eau soit tu peux trouver une bombe à poivre mais elles ne sont pas toujours là et aux mêmes endroits », me répond Dimitri.
Bien. Enfin pour que quelqu’un t’entende appeler à l’aide dans tout ce vacarme déjà tu as un gros coup de bol et tu as le temps d’être bouffé direct et quant à partir à la recherche d’une bombe à poivre sans savoir ou tu peux en trouver, avec un pitbull au cul pardon mais ....  
Je note: « sécurité: à risques! »

Une fois avoir donné les gamelles: tu nettoies les box. Et là. Houaaaaa! Tu commences avec une pelle et une sorte de râteau et ensuite le jet d’eau. Des pelles de merde! Des brouettes de merde!!! On ne m’avait pas prévenu mais il te faut des bottes, mes chaussures étaient TREMPÉES. En plus tu as les éclaboussures du jet  donc forcement de l’eau pas clean du tout sur toi, le visage, un bonheur! Le travail doit être terminé entre 11h15 et 11h30. Et tout ça, tout ce temps dans des hurlements. 

Tu n’as absolument pas le temps d’apporter de l’affection aux chiens. Une ou deux caresses, des petits mots gentils mais rien de plus. C’est l’hosto: pas de temps humains pour les patients. C’est n’est qu’une fois terminé que tu peux, si tu n’as plus rien à faire, sortir faire une balade avec un chien. Tu termines à 12h30, tu vois les temps que tu as avec un seul chien en admettant que tu es terminé les box à 11h30 et que rien d’autre n’est à faire derrière. Donc en fait ils ne devraient pas appeler ça « agent de chenil mais « agent d’entretien de chenil ». En résumé: tu ne fais que nettoyer la merde et n’as aucun temps ou tout comme, avec l’animal. Tu quittes un chien d’une tristesse terrible sans pouvoir rien faire et tu enchaînes avec un autre dans le même état. C’est à la chaîne. Alors oui, après, quand tu es à temps plein tu aurais plus d’opportunités paraît-il mais moi ce n’est que pour le matin et le matin, c’est gamelles et merde! 
Je note donc: « boulot: de la merde, interaction animaux: zéro.

Je demande tout de même à la responsable: « si ça match des deux côtés est ce qu’il y a moyen d’avoir ke contrat renouvelé ». Son silence et sa moue m’a fait noter un « non ».

Donc je résume:
Je devrai me lever à 6 du matin, faire 45kms aller, 45 retour pour nettoyer de la merde, dans une ambiance qui semble être de merde, avec un salaire qui correspond à ce que je touche aujourd’hui de Pôle, sans évolution possible, en prenant le risque d’être un jour attaqué, le tout dans un espace qui transpire le malheur, la douleur et la tristesse sans ne pouvoir rien améliorer à ça.
J’ai beau chercher je ne vois absolument pas UN truc positif. LE truc qui me faisait essayer était le contact avec l’animal, l’affection et l’exercice que tu peux lui apporter hors je n’y aurai pas accès. Le seul truc: ça me ferait repousser mon chômage de 3 mois. Oui ben tu parles!

Alors je te laisse deviner quelle réponse je vais donner demain à la Présidente?
C’est NOOOOON!

Ce n’est donc pas aujourd’hui ou je peux me dire: « génial! J’ai trouvé ma place! C’est ça que je veux! »

Mais j’ai bien fait de faire ces heures d’observations. Au moins, pas de regret, je sais quelle réponse donner et pourquoi!

dimanche 5 juillet 2020

Épuisé!

Semaine épuisante avec ma décision de boulot à la SPA, changeant tous les jours: tantôt oui, tantôt non, impossible d’arriver à me décider. Il y a quelques jours je croyais que c’était fait: non, un point c’est tout! Je me sentais si léger! Et puis l’hésitation est revenue avec scénario possible dans le futur:
Ok, je refuse la SPA. Il me reste 1an 1/2 de chômage. Avec mon expérience de la région il est peu probablement de trouver un boulot durant ce temps. Donc, après, je fais quoi? Je passe au RSA à environ 450€/mois? Et si une opportunité se présente, laquelle sera t-elle? Un boulot près de la maison mais purement alimentaire, à temps plein? Tirer des palettes chez Leclerc? Je ne veux pas de temps plein pour pouvoir m’occuper comme il le faut de mon chien et je ne veux certainement pas tirer des palettes!!! En campagne, il est rare de trouver un boulot près de chez soi. Je connais des gens ici qui bossent depuis des années à Angoulême, à 35kms. Le plus de la SPA c’est que je bosse avec les animaux et que c’est un temps partiel et au pire, aujourd’hui c’est pour un contrat de 3 mois. Si ça ne me convient vraiment pas ce n’est pas non plus la fin du monde et au moins, en essayant, je n’aurai pas de regrets.

Mais déjà, je vais avoir la journée d’observation demain. Comme son nom l’indique je vais observer et me projeter. « Est ce que je me vois bosser ici. Est ce que l’interaction avec les animaux me satisfait? Est ce uniquement devoir se dépêcher: nettoyer box, donner à manger, amener le chien aux soins véto et à tel endroit sans avoir le temps d’apporter vraiment affection et réconfort? » Demain éclairera ces points. Émotionnellement je sais que ça va être très dur pour moi. 

Et puis je me dit que c’est aussi une expérience pour Paco: l’habituer à mon absence et ce, en douceur car j’ai la chance d’avoir la présence de ptite mère, il ne sera donc pas seul et ce ne sera pas la journée entière. Si ma mère part dans quelques années (noooon!!!!), comment je ferai??? Si Paco est habitué à ma présence 7/7, 24/24, ce qui est le cas depuis qu’il est à mes côtés, il faudra bien que je bosse à un moment, il faudra bien que je le laisse un temps.

J’ai partagé avec ptite mère toutes ces hésitations. Elle est d’accord avec moi: essayer la SPA même si, effectivement c’est à 45kms. Elle m’a sortie la phrase que je déteste: « et quand je ne serai plus là, tu ne pourras pas ne vivre que du RSA... ». 

Donc voilà l’ami, je fais au moins la journée d’observation demain. Réveil à 6h du matin, mon horreur. Retour probable vers 17h30 avec certainement plus d’éclaircissements.
Si ça marche, j’espère que je pourrai demander à ne commencer qu’à la mi-juillet car mon plus grand neveu est à la maison depuis hier pour une semaine avec 2 de ses potes. 3 ados, beaucoup pour ma mère, j’aimerai pouvoir la soulager. A voir.

Je me suis renseigné auprès de Pôle: ils peuvent participer à mes frais kilométriques pour les premier mois. D’après mes recherches sur le net, ces frais peuvent être déductibles des impôts. C’est déjà ça.

Et puis c’est vrai, j’ai passé le permis entre autre pour m’aider à trouver du boulot, si j’en ai et que maintenant je ne le prends pas parce que c’est trop loin et qu’en plus, ça l’usera, c’est un peu nul.

J’en aurais eu des expériences diverses et variées de boulot dans ma vie! Plusieurs cordes à mon arc seulement aucune direction, aucune cible! 

Si je bosse à la SPA j’espère pouvoir tenir mon rythme de sport. Seulement après un réveil à 6h ce sera moins évident. Il faudrait alors que j’aille directement de la SPA à la salle pour rester dans les heures creuses ou il y a personne ou presque. Après il me faudra enchaîner la balade de minimum une heure avec Paco .... 

Bon, à voir, à mettre en place...

mercredi 1 juillet 2020

Gloups.

Aïe, aïe, aïe! Je viens de lire vos deux commentaires de mon précédent post alors qu’enfin j’ai pris la décision ce matin de ne pas accepter le poste!!!! Je développe les raisons:
- J’ai fait le calcul financier et au final je toucherai la même chose que ce que je touche aujourd’hui par pôle, soit 740€. Car avec un salaire temps partiel, en comptant les frais d’essence cela m’amène au final à cette somme. Cela ferait tout de même 2160kms/mois! 6480kms les 3 mois, 540kms/semaine avec en plus usure de la voiture.
Lors de l’entretien elle m’a dit qu’il y avait des choses difficiles à vivre comme par exemple arriver un matin et l’animal se trouve mort dans son box. J’ai alors pensé à ce pauvre Patou, celui que je souhaiterai prendre en famille d’accueil mais ce que ne souhaite pas ptite mère. Si un jour, je le retrouve mort dans son box je ne pourrai m’empêcher de culpabiliser. Je suis une éponge, je ressens les émotions presque physiquement. Et je parle du Patou mais il y en a bien d’autres!!! Alors en faisant ma liste POSITIF/NÉGATIF, ce que je fais à chaque grande décision...

POSITIF: travailler aux côtés des animaux en détresse.
NÉGATIF: Réveils 6h du matin, 90kms/jours, usure voiture, aucun gain financier, un seul jour off, 2 une fois par mois.
Le négatif est plus grand que le positif.
Depuis samedi, depuis ce rendez-vous, je n’étais pas bien et depuis que j’ai pris cette décision ce matin je suis bien plus léger, comme si j’avais pris le boulot depuis plusieurs semaines et que c’était enfin terminé. Le travail avait déjà commencé dans ma tête!
Là ou ce serait valable serait le temps plein mais le temps plein je ne peux pas, je n’aurai plus d’instants pour Paco hors, quand j’ai pris un chien, comme avec chacun de mes chiens, je me suis engagé. Je suis son gardien. Je me garde de lui apporter une belle vie. Départ maison 7h30, retour pas avant 17h30, coucher tôt obligatoire pour que j’arrive à me lever à 6h le lendemain = pas de balade ou du moins très peu. Il me verrait environ 5h par jour! Et si le contrat se prolonge, l’hiver arrivera, la nuit tombera à 17h et alors là, aucune sortie. Et ça 6 jours sur 7 avec une seule journée de repos.
En fait j’ai fait une connerie en postulant. Je ne pensais pas que le refuge était aussi loin que ça. Il ne faut pas que je cherche un partiel aussi loin.
Mes boulots dans les médias me faisaient toujours commencer tard, c’était l’idéal mais je n’ai pas eu que ça comme expériences et je connais les réveils à l’aube. Je me souviens de l’expérience de 4ans en gérant la boutique avec réveil 6h, 7 jours sur 7 puis 6 jours sur 7 avec 3 semaines de vacances en 4ans et même des réveils encore plutôt lorsque je bossais à Disneyland et faisais les « breakfast » en personnage pour me faire plus du fric = réveil à 4h pour prendre le petit déjeuner avec les clients des hôtels sans parler de travailler la nuit durant 15jours afin de répéter la nouvelle Parade!  Alors là, retrouver un rythme de 6h du matin pour au final ne pas gagner plus d’argent que je n’ai aujourd’hui... 

Je me suis laissé jusqu’à vendredi, jour ou je me suis dit prévenir le refuge et mon vétérinaire de ma décision. Ça me fait chier, je t’avoue, ça me fait chier et j’ai hâte que ce soit fait. Je vais être honnête en expliquant comme je te l’ai fait, les raisons de mon choix. Bon, il est possible que d’ici là je change d’avis. C’est pour les chiens que ça m’embête même si je sais que ce n’est pas parce que je n’y suis pas qu’ils seront plus ou moins malheureux... Mais pouvoir participer un tout petit peu à leur mieux être me plairait. Enfin je n’ai pas encore eu la journée d’observation, je ne sais pas du tout le temps que l’on a pour s’occuper véritablement de l’animal... Il y a je crois 170 box, certains hébergent deux chiens, si ça se trouve tout se fait à la chaîne. Nettoyer la merde, emmener le chien aux soins vétérinaire, l’emmener au parc. En fait en écrivant ces lignes je me dis que je vais peut-être faire cette journée d’observation lundi pour avoir vraiment une idée de ce à quoi je peux m’attendre. Comme ça, à la fin de la journée je pourrai en parler franchement au refuge. Si le boulot me nourrit vraiment alors je pourrai peut-être faire les sacrifices des points négatifs de ma liste.

Bon, comme tu le vois, les choses peuvent encore bouger alors qu’avant d’écrire ce post ma décision était prise. Merde alors, ça tourne à nouveau!

Sans transition, hier j’ai passé une merveilleuse journée avec ptite mère et elle aussi. Je l’ai conduis à Collonges-la-Rouge, magnifique village de Corrèze. Première journée véritablement seul avec elle et premier autoroute pour moi! Tout c’est très bien passé, et la route et mes rapports avec ptite mère. Certaines fois on peut être chacun un peu tendu ou énervé mais là, tout était fluide, j’en étais ravi et c’était le souhait que je m’étais fait avant de partir. Je sais que ce 30 juin 2020 restera à jamais gravé. Le soleil était en plus de la partie, tout était réuni pour passer une belle et bonne journée. Pour la première fois elle avait prit la canne de mon arrière grand père. Première fois qu’elle utilise véritable une canne et ça lui fou un coup tout comme de voir son corps changer par l’âge mais aussi par la polyarthrite, c’est ce qu’elle m’a avoué au fil de la journée. Ça m’a vraiment rempli de joie de la distraire et de lui faire passer du bon temps. Tu le sais, depuis la mort de mon frère quelque chose est définitivement cassé en elle. Elle ne sort plus et ne voit plus personne. Avant non seulement je n’avais pas le permis mais nous avions nos chers grands Patous, impossible de bouger. Aujourd’hui permis en poche et Paco est bien plus facilement transportable! Paco qui était bien sur de la partie ainsi que la chienne de ma mère; tout ok aussi de ce côté là. Je gérais les chiens parce qu’avec une canne c’est moins facile. Nous avons vraiment pris notre temps au fil de cette journée. Départ vers 11h arrivée vers 14h30 en faisant 2-3 pauses pour les chiens. Retour à la maison exactement comme il le fallait, à 21h45, avant la nuit. Ptite mère s’est fait deux cadeaux qu’elle adore: un très beau chapeau, un feutre, couleur rouge bordeaux et un sac en cuir fait par un petit artisan. Elle culpabilisait. « Mais non! » , lui ai-je dis. « Profites en! Fais toi plaisir! Tu ne te l’autorise tellement jamais ». Ptite mère est une maman qui dépense son argent pour les autres: moi, les enfants, ma soeur, la belle sœur ou investit dans des travaux de la maison en pensant à nous, plus tard. Elle m’a encore dit la dernière fois que ce mois de juillet était la fin des prélèvements pour ses obsèques de manière à ce que nous n’ayons rien à payer une fois le jour venu. Jour auquel je ne veux absolument pas penser! Hier elle m’a fait aussi deux jolis cadeaux: un petit porte monnaie en cuir, très souple, que j’aime beaucoup,  chez le même artisan que son sac et une écharpe blanche à petit losanges bleus. 

Du coup, la prochaine fois j’ai envie de l’amener dans le Marais Poitevin! Je ne connais pas, elle non plus je crois et c’est encore plus près que Collonges-la-Rouge: 1h30 de route. A voir.

lundi 29 juin 2020

Accélération

Je ne sais plus si j’en avais parlé ici. Début janvier j’avais envoyé ma candidature à la SPA car on m’avait dit qu’ils recrutaient. Pas de retour, ni lors de ma relance puis le confinement est arrivé, j’en ai conclus que ce n’était pas un job pour moi d’autant plus que mon ancienne véto (et ancienne amie depuis que je lui ai annoncé officiellement que j’allais chez son nouveau concurrent) m’avait dit que l’ambiance était terrible. C’était au moment ou elle arrêtait son partenariat avec le refuge, je ne me suis pas plus arrêté la dessus pensant qu’il y avait peut-être des tensions entre eux.
Et puis l’autre jour, je ne sais plus comment ni pourquoi mais j’ai parlé de cette candidature sans retour à mon nouveau véto qui a prit justement la suite de mon ancienne en étant aujourd’hui partenaire du refuge. Il se renseigne de son côté, confirme qu’ils recrutent et me propose de donner à la Présidente mon CV et lettre de motivation. Ce qu’il fait jeudi dernier. 
Le lendemain, elle me contacte et me propose un entretien 12h après, samedi dernier.

Résultat positif. J’ai une journée d’observation lundi prochain et à la suite de ça, si tout est ok, il y aurait un contrat de 3 mois pour commencer, à temps plein. Présence 8h30 du matin, fin autour de 16h30, un jour de repos par semaine, 1 week-end par mois. Hard.
Intérieurement je fais gloups. 8h30 du matin??!!! C’est à 45kms de chez moi, entre 30 et 40mns de route = réveil à 6h!!!!!!!!! Je demande alors si je peux venir avec mon chien en devinant la réponse: non. Je demande alors un temps partiel en expliquant la situation: je ne veux pas laisser Paco seul toute la journée. Même s’il y a la présence de ptite mère, ce n’est pas son gardien. Pas de problème pour un temps partiel.
Le boulot: « agent de chenil ». Tu t’occupes des box, de la propreté et des chiens: nourriture, médicaments, sorties, état de santé général, aiguiller les adoptants, etc .... Dans le fond, le poste me plait, grande satisfaction de m’occuper d’animaux en situation de détresse. 

Super tu me diras! Oui mais non. C’est arrivé si rapidement, je n’ai pas eu le temps de me préparer psychologiquement à ne plus avoir mes journées d’entière liberté que j’apprécie tant. Retour des réveils à 6h, 6 jours sur 7.....Déjà fait lorsque j’avais mon commerce, c’est tellement hard pour moi. En fonction des besoins je pourrai aussi être de l’après-midi mais je pense que ce sera bien plus souvent le matin car c’est là ou il y a plus de boulot. Et d’un autre côté, en étant le matin j’aurai plus de temps par la suite pour Paco. 
Alors depuis hier je suis totalement indécis. Tantôt c’est oui, tantôt c’est non. Mais si c’est non, pas cool pour mon vétérinaire qui a eu la gentillesse de me faire avoir ce poste et comment expliquer ce refus. J’ai conscience que le mec cherche du boulot mais que 6h du mat’ c’est trop tôt. Pas très sérieux. J’en ai parlé à ma soeur qui a toujours de bons conseils. J’ai son retour par mail hier qui me rebooste: oui, je dois accepter ce poste. Au pire, 3 mois c’est pas la fin du monde, si après ce délai je ne souhaite plus continuer c’est ok. Ne pas claquer la porte à l’Univers qui me met sur cette direction, etc ... Ses conseils m’ont convaincu mais ce matin, au moment de mon réveil qui était autour de 9h, tout de suite je pense à l’après: « si ça se trouve dès la semaine prochaine à cette heure si je serai réveillé depuis 3h! ». Et là, bang! La rechute, genre « oh non! Je ne veux pas! ». Et en même temps, dans la région je sais qu’il y a tellement pas de boulot dans mes cordes... Ptite mère trouve aussi que je devrais accepter. 

Merde putain! La vie ce devrait être ça: la liberté!!!! Ici on doit travailler (étymologie du mot travail: « torture »!) jusqu’à sa retraite, c’est à dire jusqu’à ce que ton corps flanche: arthrose, cancers et autres saloperies. Tu travailles pour vivre dans cette société de consommation mais au moment ou l’on t’autorise à vivre vraiment, à vivre pleinement, c’est là que tu ne le peux plus! C’est vraiment mal foutu!

Donc je ne sais pas. Je ne sais pas et ça me saoule. Enfin, au fond de moi, si, je sais: je dois accepter. C’est vrai que 3 mois c’est pas la fin du monde mais pour moi 3 mois avec un réveil à 6h on en est pas loin! Si encore j’avais mes week-ends .... Mais là, non, 6 jours sur 7. Avec mon expérience de la boutique je sais tellement qu’une seule journée off n’est pas suffisante pour réellement se reposer et en profiter. Il faut que je focus sur les animaux. J’ai parlé à mon véto de l’ambiance délétère supposée être au refuge. Il y a même eu l’année dernière un article dans le journal régional qui confirmait les dires de mon ancienne véto mais il paraîtrait que tout cela est faux, me dit mon nouveau véto. C’était une histoire de jalousies. L’équipe aujourd’hui serait vraiment formidable. Bon... 
En tous les cas, si j’accepte, j’ai intérêt à me blinder émotionnellement. L’ambiance d’un tel endroit est tellement difficile. Tous ces chiens en souffrances dans une cage de 5m. Il y a même un Patou!!! Mon véto m’en avait parlé avant d’avoir cette opportunité de boulot. J’ai essayé de convaincre ptite mère d’être famille d’accueil pour le prendre avec nous en attendant son adoption mais elle n’est pas chaude du tout. Elle redoute des complications avec nos autres animaux et puis si je bosse, elle serait seule à gérer même si, comme je le lui ai dit, il n’y aura pas vraiment gestion... Si elle ne sort pas le Patou, il sera quoiqu’il en soit mieux dans notre jardin que dans son box. Ce pauvre chien a 4ans dont 2ans à la SPA! Rares sont les gens qui souhaitent adopter un chien de cette race à cet âge. Mais un Patou dans un espace si réduit c’est réellement une torture pour lui. Mon véto me disait qu’il était en train de déprimer et refusait de manger.  Ça me fait tellement de peine pour lui. J’y pense souvent depuis que je connais son existence et sa situation. Tu vas voir que je vais vouloir ramener tous les animaux du refuge à la maison si j’y bosse!
Anyway...

Demain, grande première: premier voyage avec ptite mère. Première fois que nous partons tous les deux (avec moi au volant en plus!) et si ça se trouve, peut-être la dernière. Nous allons visiter Collonges-la-Rouge qui se trouve à 2h30 d’ici avec bien sur nos chiens respectifs. Ce sera aussi la première fois que je vais prendre l’autoroute!!! Serein: j’ai fais mon premier contrôle technique: tout va bien! C’est maintenant qu’il faut faire cette visite. En plus, le 4 juillet, mon plus grand neveu arrive pour une semaine avec 2 de ses potes! Maison petite, ça va être du camping!

Et ma maison de verre!? J’ai commandé la peinture pour la repeindre, il y a urgence, toute une partie est en train d’être rongée par la rouille. Un sacré chantier qui demande du temps, temps que j’aurai beaucoup moins en bossant. 

Pffff...

dimanche 14 juin 2020

5ans.

Déjà. 14 juin 2015, ptite mère et moi avions passé la nuit dans la chambre des soins palliatifs, la 114, aux côtés de mon frère. Je sentais le départ proche, je voulais faire une nuit blanche mais la fatigue a pris le dessus. C’est à 5h du matin que je me réveil en sursaut, mon frère venait de partir. J’appelle les infirmières et, le temps qu’elles arrivent, réveil ma mère. D’une voix la plus douce et calme possible:
« Maman? Maman? .... Il vient de partir... ». 5ans, pas une journée sans que je ne pense à lui. Il avait 46ans, la vie m’offre pour l’instant 3ans de plus que lui. J’ai dépassé l’âge de mon grand frère.
Tous les matins je sors Paco devant la maison et passe par le cimetière pour revenir. Encore aujourd’hui j’ai beau regarder sa stèle, je n’arrive pas à réaliser.

Je n’ai toujours pas pu commencer la rénovation de notre maison de verre, la peinture n’est toujours pas arrivée mais en plus la météo ne le permet pas. Comme je n’ai pas d’échafaudage et que je vais devoir me servir de l’échelle, j’ai intérêt à faire attention car il y a quelques jours j’aurai pu mourrir!!!
J’ai installé les guirlandes à l’intérieur. Doucement, très doucement car très fragiles. Le rendu est celui que j’espérais: un éclairage rétro, chaleureux, qui va très bien avec ce lieu. Ambiance bougies.
Alors que j’étais en train d’installer la dernière ampoule mon échelle se déstabilise et je tombe. Patatra, un carreau de cassé mais heureusement je ne suis pas tombé sur le carreau car cela aurait pu me trancher carrément la gorge et/ou me couper les mains sérieusement! Pas une coupure, vraiment plus de peur que de mal mais cela aurait pu être gore. Galère pour le carreau qui est du sur mesure. Il y en avait déjà un tout petit qui s’était cassé tout seul et nous avions appelé quelqu’un pour le réparer. Il allait venir mais nous l’avons rappelé pour lui dire qu’en fait, un deuxième était a changer. Pas disponible dans l’immédiat, il est passé pour voir les dégâts et en regardant le petit carreau nous nous sommes rendu compte qu’il y a toute une partie d’une fenêtre qui branle sérieusement. C’est à réparer avant de changer le carreau au risque que tout s’effondre. Mon dieu! Notre maison de verre! Il est vraiment tant que je m’en occupe mais malheureusement, avec nos moyens, impossible de tout refaire comme il le faudrait. Le fait de lui enlever sa rouille et de peintre la plus grande partie lui donnera déjà un peu de force pour tenir encore. Seulement, j’ai intérêt à faire très attention avec l’échelle!!!!

Bon dimanche l’ami!

jeudi 11 juin 2020

Juin

C’est toujours le mauvais fonctionnement de mon clavier qui me fait passer moins souvent ici ces derniers temps; Blogger s’apprête à changer l’interface fin juin hors, dans la nouvelle, je ne trouve pas la rubrique pour valider les commentaires donc, j’espère qu’il n’y aura pas de problème pour ça à la fin du mois. En même temps voyant les nombreeeeeuuuuux commentaires que j’ai il n’y aura pas mort d’homme!

Demain j’aurai deux ans de permis!!! Encore un an à avoir mon « A » au cul!

Dimanche prochain, 5ans que mon frère est parti .... Dimanche dernier sa sédation avait commencé. Comme tous les ans depuis son départ, je me suis fait le 28 mai un Mc Do en mémoire du dernier big mac que nous avions partagé ensemble dans sa chambre de soins palliatifs. Je garde mes petits rituels!

J’ai acheté une nouvelle tondeuse qui devrait être livrée prochainement. Trop ras le bol de tondre avec celle que l’on a aujourd’hui: lourde, mal maniable et le pire: filaire! C’était toujours LA corvée de tondre le gazon: brancher la prise à 3 endroits différents, se prendre les pieds dans la rallonge, faire attention à ne pas passer dessus avec la tondeuse... Là, j’ai pris la rolls des tondeuse qui m’a couté bonbon: 700€ mais c’est du solide, c’est une Stihl. A batterie (j’ignorai que cela existait), autotractée: parfait! Je l’ai trouvé par le biais d’un ami qui est responsable d’un magasin de motoculture et qui donc, s’y connait.

Reprise enfin de la salle de sport depuis la semaine dernière. Pas vraiment de différence si ce n’est que je ne serai plus jamais tout seul en salle: un coach est désormais toujours présent. J’aimais tellement ma salle privative!!! La carte qui permet d’y aller les week-ends est pour l’instant désactivée. Ça c’est con. J’y retourne progressivement, je ne veux pas me blesser et devoir à nouveau être empêché d’y aller. Je reprends deux fois par semaine pour ensuite faire 3 fois puis 4. Je vais aussi reprendre la piscine mais cette semaine le temps ne le permet pas.

Attention, grande nouvelle: je vais rénover notre maison de verre: gratter la rouille et repeindre. Il le faut si non il ne tiendra plus debout un jour ou l’autre. La dernière fois que je l’ai fait (certains d’entre vous s’en souviennent!) c’était il y a au moins 13ans. Malheureusement je ne pourrai pas accéder à une façade qui se trouve dans le vide, il faudrait carrément un échafaudage. Mais, avec notre grande échelle, je peux faire la plus grande partie. Cela va être un sacré boulot mais je me suis dit qu’il fallait que je profite de ne pas bosser et d’arriver dans les saisons propices à ces travaux. Et puis aujourd’hui je suis là au quotidien alors qu’avant, habitant Paris, je ne pouvais faire ça que les week-ends.
La peinture est commandée (82€ les 2,5L!!!), j’attends que le magasin m’appelle pour me dire qu’elle est arrivée et commencer le chantier. J’ai commander des guirlandes LED électriques pour habiller notre maison de verre, cela devrait créer un effet chaleureux et cosy, la livraison est prévue pour aujourd’hui.

Mon cher Paco va bien. Il a eu 10 mois le 6, déjà! Toujours parfait de caractère, il est vraiment digne de la lignée de mes chiens!

Ptite mère, d’extérieur, semble aller bien malgré sa polyarthrite qui la fait plus souffrir certains jours que d’autres.  Dès que la météo le permet, j’envisage de visiter avec Paco Collonges-La-Rouge, un village que je sais adorer d’avance. 2h30 de route, c’est faisable. Ptite mère est ok pour venir avec nous. C’est bien, ça la fera bouger un peu et il est rare que nous voyagions tous les deux. Ce sera même une première car si elle conduit depuis plusieurs années, les longs trajets n’ont jamais été son truc.

Oops! Les guirlandes viennent d’arriver! Je te laisse pour vite les installer!

mercredi 6 mai 2020

+1

Voilà, ptite mère a 81ans depuis hier. Bien évidemment avec la situation actuelle, pas de petit restau. Nous avons testé pour la première fois un gâteau congelé de chez Lenôtre. Pas mauvais, pas excellent non plus. Je l’ai acheté le matin alors que j’allais à Super U dans l’idée de trouver des masques tout en m’attendant à ce qui s’est confirmé: « on en a pas! ». C’est bien simple, la veille je suis allé à Leclerc: a pas, à Lidl: a plus, à Inter: il faut les commander par internet mais en étant patient et en persistant car beaucoup de monde, à deux pharmacies: zéro. Même s’il est tellement facile de critiquer les actions du gouvernement dans son canapé et sur son clavier, c’est quand même un peu de l’amateurisme leur truc ou alors qu’ils ne rendent ces masques obligatoires uniquement lorsque tout le monde a pu s’en procurer! Je ne suis plus à Paris moi, je ne peux pas me faire 10 000 points de ventes. Je les ai tous fait dans le coin: rien de rien. C’était pareil pour les gels.
Trop de relâchement par les gens avec ce corona. C’est loin d’être fini les amis cette histoire.  Il ne faut pas attendre avec impatience le 11 mai. Trop nombreux comptent sur une vie comme avant. Depuis des siècles et des siècles on nous annonce la fin du monde mais ce n’est pas la fin du monde qui était prévu mais la fin d’un monde! Nous sommes à la croisée des chemins et je ne sais absolument pas lequel nous allons prendre. Le pétrole, la 5G, la souffrance animale, une file de voiture de plusieurs kilomètres devant un drive McDo, travailler plus, encore plus, et plus vite. Mouai... Pas sur que le passage devrait être comme il le faudrait.... Espérons tout de même, espérons.

Le beau temps est de retour depuis deux jours. J’ai pu inaugurer la piscine que j’ai acheté pour Paco. Extra comm truc. Elle n’est pas gonflable et se plie très facilement. Bon, ce n’est pas une piscine olympique mais plutôt un petit bassin pour barboter mais le succès fut immédiat. Ce chien adore définitivement l’eau.

Os Balthazar
Dans mon post du 22 avril je te parlais de la connexion entre Paco, mon chien actuel et Balthazar, mon premier chien décédé il y a 10ans. Je dois rajouter un exemple et pas des moindres: l’autre jour Paco s’est ramené avec l’os de Balthazar qui avait été enterré depuis des années par Baltha et que nous n’avions pas revu depuis. Trois chiens ont habité la maison depuis, aucun d’eux ne l’avait trouvé. J’aime.

Avec toute la pluie que nous avons eu la semaine dernière, bien que je l’avais fait il y a 15 jours, j’ai du tondre le gazon hier mais la tondeuse que nous avons est une galère. Contre mes avis, ptite mère avait décidé d’en acheter une électrique: c’est la merde!!! Utiliser une rallonge, ne pas couper le fil, fil qui se débranche facilement, fil qu’il faut sans arrêt guider pour ne pas s’emmêler, plusieurs prises à trouver car pas assez longue... Quant à la tondeuse elle même elle pèse 3 tonnes et a une sécurité bien trop sensible: dès qu’il y a un peu trop d’herbe sous l’hélice: bang, il faut la retourner, et l’enlever. Dès que la lâme passe sur un truc trop dur elle se bloque pour une heure minimum, ce qui m’est arrivé hier soir, je vais donc devoir terminer ce travail aujourd’hui. Travail que je suis le seul maintenant à pouvoir réaliser.

Demain nous sommes le 7. Il y a 5ans mon frère passait les 3 derniers jours de sa vie ici, là ou je suis. Pour la première fois 3 jours uniquement lui et moi dans notre maison familiale. Il allait me demander d’écrire sa lettre d’adieux pour ses enfants. Terrible. Et quelques jours après, une fois de retour à Paris, la maladie allait s’accélérer à grands pas. Pensées. 

dimanche 3 mai 2020

Il faisait beau.

Comme tous les week-ends je quittais Paris pour prendre un bol d’air à la campagne mais cette fois-ci c’était un week-end particulier. De la gare je m’arrête chez la fleuriste pour t’offrir un brun de muguet. Il faisait beau contrairement à aujourd’hui. Arrivée à la maison je retrouve tout le monde: ptite mère, ma soeur et mon frère. Tous là pour être à tes côtés. Dans deux heures le médecin passait pour te soulager, t’aider à partir. 16ans aujourd’hui papa que tu n’es plus là. Deux jours après c’était l’anniversaire de ta petit femme .... Nous te mettions alors sous terre. Quel cadeau d’anniversaire!
A ton dernier soupire mon frère m’a enlacé: « Nous sommes maintenant tous les deux pour nous occuper de maman », m’a t-il dit, en pleures. Qui aurait cru qu’aujourd’hui je me retrouve tout seul pour cette mission et que cela va faire 5ans qu’il t’a rejoint.

Suis tu mon parcours depuis tout ce temps? Enfin quitter Paris et mon patron tyrannique, l’achat de la boutique du village, les trahisons et vols de mon employé qui était devenu mon compagnon, sa remplaçante qui m’a enfoncé avec ses arrêts maladies bidons, la vente du commerce à l’annonce de la tumeur au cerveau de ton fils ainé, de mon frère, qui l’a emporté, la mort de mes 3 chiens et de mon chat, les 4ans de chômage, l’année d’activité pour me retrouver à nouveau aujourd’hui chez Pole depuis 6 mois maintenant avec une fois de plus un futur totalement inconnu et notre Monde en pleins bouleversements?

Il s’en est passé des choses en 16ans, pas spécialement formidables, pas ce que je m’étais imaginé lorsqu’enfin j’ai eu le courage de tout lâcher pour tout recommencer pour au final ne rien commencer.

Je t’ai tenu la main, j’ai tenu celle de mon frère, je tiendrai celle de ma mère, qui tiendra la mienne?

Ma mission de vie est peut être de n’être qu’un accompagnateur?

J’ai commencé ce post dans le passé pour rejoindre le futur, retour à la seule chose qui existe vraiment, à la seule chose réelle: le présent. J’ai la chance d’avoir encore maman, qui, pour 81ans est en bonne santé, bonne pour moi aussi, un nouveau chien adorable, une habitation dans laquelle je me sens bien, proche de la nature et si je retourne dans le futur proche, le soleil est de retour demain!

Bon dimanche l’ami!


mercredi 22 avril 2020

Mercredi.

Alors, comment se passe ton confinement? Perso, tout va bien et je m’en inquiétais presque jusqu’à hier ou enfin la question de: « est ce grave si ce confinement nous plait? » m’a apporté une réponse: « non, cela montre une vie intérieure riche! ». Cool ça! Je ne sais pas si elle est si riche que ça mais ma vie mondaine étant terminée depuis maintenant bientôt 11ans et depuis que j’habite à la campagne, ce calme ne me dérange pas du tout. Le seul truc qui me fait vraiment chier est mon sport que je ne peux plus pratiquer. Durant deux ans j’ai fais des efforts énormes pour aller à la salle 4 fois par semaine et BANG, je risque de tout perdre! Alors j’essaie de faire un programme à la maison: 110 pompes, 80 abdos et 4mns de gainage mais j’ai beaucoup de mal à m’y tenir quotidiennement et quoiqu’il en soit, ces exercices ne valent pas la salle. Sans compter que normalement, depuis le début du mois, c’était mon retour à la piscine tous les samedis. Je n’attends qu’une chose de ce déconfinement: retrouver ces activités.

Ce confinement ne change donc pratiquement rien à mes journées et j’ai l’impression d’en être spectateur. Quant aux conseils du: « profitez-en pour faire un point sur votre vie » c’est sans compter les gens au chômage comme moi qui ont carrément eu le temps de le faire! Côté boulot, déjà que je galérais avant pour trouver quelque chose, le futur ne va vraiment pas aider les choses car malheureusement nous allons être bien plus nombreux sur le marché.

Ce futur qui devrait continuer à être difficile. Les énergies 2020 le sont. La nature va se manifester bien plus forte qu’avant. Les cyclones et autres manifestations naturelles auront une énergie bien plus supérieur à ce que nous connaissions jusque là. La fréquence aussi. Je pense qu’à partir de septembre la puissance va redoubler et 2021 devrait voir de grands changements. La fin d’un cycle, le début d’un nouveau. Ces grandes transformations devraient durer au minimum jusqu’en 2024 alors prenons notre mal en patience mais si l’humanité assure cela peut apporter beaucoup de positif par la suite.

Le positif est déjà là. Pas pour les humains mais pour la planète. C’était nous les virus pour elle et malheureusement j’ai peur que nous le redevenions. Là elle respire à nouveau, ses vibrations se sont calmées, l’arrêt humain apporte un bien énorme, les animaux ont plus d’espace, plus de calme. Il fallait qu’une chose de cette empileur arrive pour que l’homme ne prenne pas conscience car il l’avait déjà mais AGISSE. Fini les paroles, les mots, il faut entrer dans le concret.
Maintenant, pour savoir de quelle côté l’évolution se fera c’est entre nos mains. Comme toujours le libre arbitre est là. Restons positif et ne nourrissons pas l’égrégore de la peur.

Quant aux nouvelles de mon petit monde, ça va. Ptite mère, ça va. Même si depuis la mort de mon frère ce ne sera plus jamais comme avant et qu’il y a des hauts et des bas, elle tient le coup. Les douleurs de sa polyarthrite sont bien sur toujours là, un jour plus fortes que d’autres, elles viennent et repartent. Le 5 mai elle aura 81ans!!!
Mon petit Paco grandit même s’il est loin d’avoir la taille de mon Balthazar et encore moins de mes Patous. Mon véto m’avait dit qu’il devrait être un petit gabarit à mon grand regret car j’aime les grands chiens mais quoiqu’il en soit le lien d’amour est fait, grand, moyen ou petit, c’est mon Paco. Il a super caractère. Bien avec les humains comme avec ses congénères. Rien ne lui fait peur ou ne lui apporte de l’agressivité. Vaches, chevaux, tracteurs, trains, villes, il s’en fou. Il a énormément de ressemblances avec mon Balthazar. Je ne sais si c’est parce que c’est aussi un berger ou si, comme le dit Laïla, sans en être sa réincarnation il peut être de son même groupe d’âmes mais la ressemblance va jusqu’aux endroits ou il se couche: Baltha aimait s’allonger au pied de ma commode, Paco fait de même. Sa manière de communiquer est là même aussi. Lorsque nous sommes en balade et qu’il souhaite prendre un autre chemin que le mien il s’arrête, me fixe et quand je prends sa direction il montre une excitation,, Balthazar le faisait. Sa manière de m’écouter aussi, cette façon de pencher sa tête avec un regard attentif, Balthazar le faisait. Sa manière de manifester son bien être: sans me sauter dessus il saute néanmoins juste à coté de moi en me frôlant. Balthazar faisait de même. Bref, lui et moi tout va bien et le fait de ne pas bosser me permet de le voir grandir. Une joie.
Mes Patous, mon cher Gaspard et ma chère Zoé sont toujours présents quotidiennement dans mon esprit. Ils me manquent beaucoup. Début mai cela fera déjà 1an que Gaspard est parti.
A chacune de nos promenades je nous imagine tous les 4: Balthazar, Gaspard, Zoé et bien sur Paco. Pour amoindrir ma futur peine, bien qu’il soit jeune, je ne quitte pas de l’esprit le fait qu’un jour il partira lui aussi. Je ne focus pas dessus bien sur, mais je ne l’oubli pas et profite ainsi encore plus de nos instants présents.

Prends soin de toi.

lundi 30 mars 2020

Corona. Gants ou pas gants?

Je n’arrive pas à me faire une idée sur les raisons de porter des gants pour se protéger du coronavirus. 

On dit que le virus peut se mettre dessus, tout comme sur notre main sans gant. Mais la peau est une protection naturelle donc un gant naturel et le virus ne pénètre pas par la peau. 

Si nous nous touchons le visage avec notre gant, nous pouvons être infecté. Si nous nous touchons le visage à main nue, nous pouvons être infecté. Le gant (hormis le jetable bien sûr) nous ne le lavons pas après chaque sortie, les mains oui.

Aujourd’hui je fais mes courses sans gants mais je vois de plus en plus de personnes en porter que ce soit dans la vie ou dans les médias. Alors porqué? Qui pour m’expliquer l’importance du gant???

dimanche 22 mars 2020

On y est!

Je t’avais dis en début d’année que 2020 est l’entrée dans plusieurs années bien difficiles, voilà la première grosse épreuve. Je n’ai même pas à la citer. Les deux mots qui venaient pour 2020 étaient: santé et mort. Je ne les ai pas écrit sur le moment parce que c’était inutile et surtout je n’avais pas plus d’infos que ces deux mots.

Personnellement, ce confinement ne change rien à mon quotidien depuis que je ne bosse plus! Seul le sport que je ne peux plus pratiquer et après deux ans de travail, je serai dégoûté de tout perdre! Et je devais reprendre la piscine le 1er avril...
Mais je poursuis mes promenades quotidiennes avec Paco dans nos endroits habituels. Même s’il y a très peu de risques que je croise les gendarmes dans mes chemins de campagne, j’ai mon attestation en poche. J’ai vu que dans le milieu rural, nous ne pouvions nous éloigner que de 1 à 2kms de notre domicile.... J’en suis souvent à 4. Je me dis qu’en cas de contrôle, j’espère que la loi sera respectée intelligemment: je suis seul avec mon chien dans la voiture et je suis en dehors du village pour éviter de croiser qui que ce soit. Là ou je vais est désert: des champs à perte de vue. Le seul danger présent serait justement les forces de l’ordre qui me contrôlent! Avoir une amende parce que je suis dans un endroit désert plutôt qu’un endroit habité serait nullissime.
J’ai conscience du grand privilège que de vivre à la campagne (depuis 11ans déjà maintenant!). Je regarde les infos mais je ne ressens pas tout ce qu’elles génèrent. J’imagine tout à fait ce que doit être le confinement pour des personnes dans les grandes villes, dans des petits studios. Et encore, nous ne sommes pas en plein été! Souviens toi, j’ai vécu de nombreuses années sous les toits de Paris, dans une chambre de bonne. La chaleur qu’il y avait en juillet-août était terrible. Alors imaginer devoir rester dans un 9m2 sans pouvoir sortir et supporter cette température, au secours! Tous les jours, encore plus depuis une semaine, je remercie la vie d’être à cette place aujourd’hui et de pouvoir faire de belles et longues promenades sous un ciel de printemps: vent doux, ciel bleu, les oiseaux chantent, le calme règne. Pouvoir déjeuner au soleil, dans mon jardin, un luxe! J’ai même commencé à bien bronzer! Si je te prends une photo de mon village avant corona et pendant corona, tu ne verrais aucune différence!!!! Les rues sont désertes avant, pendant et après! Il n’y a que les rayons, pour la plus part vides des grandes surfaces, qui me montrent qu’effectivement, il y a comme un problème en ce moment.

Dès le premier jour du confinement je suis allé frapper à quelques portes d’anciens pour proposer de faire leurs courses seulement tout le monde est cloitré, personne ne m’a ouvert! J’ai alors fait passer le message sur Facebook pour que les connectés du coin le transmette à nos plus âgés. Je ne suis pas débordé par les demandes, ça va. Je vais certainement m’occuper de l’une de mes voisines qui a son assistante à domicile qui commence à être bien fatiguée et risque de ne plus pouvoir lui faire ses courses. En plus notre village n’a plus d’épicerie depuis 4 mois, il faut faire 6kms pour trouver les premiers commerces alimentaires....

Ma lecture des évènements? Elle rejoint celle d’un psychiatre et psychothérapeute italien, M. Morelli.

Il y a un rééquilibrage à faire quand il y a trop de bouleversements et ces dernières années, il y en a! Cela demande à réfléchir ...
Le changement climatique causé par les désastres environnementaux a atteint des niveaux inquiétants, l’économie s’écroule mais la pollution diminue d’une manière considérable. L’air s’améliore; on utilise un masque mais on respire...
Dans un moment historique où, partout dans le monde, se réactivent certaines idéologies et politiques discriminatoires, rappelant avec force un passé mesquin, un virus arrive, qui nous fait expérimenter que, en un instant, nous pouvons nous aussi devenir les discriminés, ceux qu’on bloque aux frontières, qui amènent les maladies. Même si nous n’y sommes pour rien. Même si nous sommes blancs, occidentaux et que nous voyageons en première classe (= complexe de toute puissance).
Dans une société fondée sur la productivité et la consommation, dans laquelle nous courons tous 14 heures par jour après on ne sait pas bien pourquoi, sans samedi ni dimanche, sans plus de pause dans le calendrier, tout à coup, le « stop » arrive. Tous à l’arrêt, tous à la maison à faire le compte d’un temps dont nous avons perdu la valeur, dès qu’il n’est plus mesurable en argent, en profit. Sait-on seulement encore quoi en faire?

Dans une période où l’éducation de nos propres enfants, par la force des choses, est souvent déléguée à des figures et institutions diverses, le virus ferme les écoles et nous oblige à trouver des solutions alternatives, à réunir les mamans et les papas avec leurs propres enfants. Il nous oblige à refaire une « famille ».
Dans une dimension où les relations, la communication, la sociabilité, se jouent essentiellement dans ce non-espace virtuel des réseaux sociaux, nous donnant l’illusion de la proximité, le virus nous enlève la proximité, celle qui est bien réelle: personne ne doit se toucher, pas de baisers, pas d’embrassades, de la distance, dans le froid du non-contact. Depuis quand avons-nous pris pour acquis ces gestes et leur signification?
Dans un climat social où penser à soi est devenu la règle, le virus nous envoie un message clair: la seule manière de nous en sortir, c’est la réciprocité, le sens de l’appartenance, la communauté, se sentir faire partie de quelque chose de plus grand, dont il faut prendre soin, et qui peut prendre soin de nous.
La responsabilité partagée, sentir que de nos actions dépendent, non pas seulement notre propre sort, mais du sort des autres, de tous ceux qui nous entourent. Et que nous dépendons d’eux.

Alors, si nous arrêtons la « chasse aux sorcières », de nous demander à qui la faute et pourquoi tout ça est arrivé, pour nous interroger plutôt sur ce que nous pouvons apprendre, je crois que nous avons tous beaucoup de matière à réflexion et à agir.
Parce qu’avec le cosmos et ses lois, de manière évidente, nous avons une dette excessive. Il nous le rappelle au prix fort, avec un virus.

Pour les gens « non-connectés » ça va être une période très difficile. Pour les « connectés », il ne faut surtout pas entrer dans la peur et s’ancrer, s’ancrer, s’ancrer!!!

mardi 3 mars 2020

Mardi, encore.

Bon, je t’écris toujours avec mon vieux clavier qui perd de plus en plus l’âme. Je n’ai pas hésité à acheter un cher collier vibreur pour mon chien Paco mais je titille sur un clavier qui coute bien moins cher. D’autant plus que ce collier m’a vraiment couté car j’ai du lui mettre 3 fois au max car depuis, Paco ne mange plus les excréments des autres animaux! Est ce l’effet du collier? Est-ce l’effet de l’âge? Même s’il peut lui arriver d’y toucher certaines fois, il comprend très vite que ce n’est pas ce que je souhaite.

Ptite mère est fatiguée ces derniers jours. La semaine dernière elle avait la tête qui tournait et l’a encore aujourd’hui. A ma demande, elle a fait venir le médecin. Médecin que j’apprécie moyen, petit côté autoritaire que je n’aime pas. « C’est un peu tard! Vous auriez pu me téléphoner plus tôt! » a t-elle dit à Maman lors de l’appel. C’est à dire? On téléphone une semaine avant d’être malade? Comment ça se passe? C’est exactement la manière dont il ne faut pas agir avec ma mère car par la suite elle se refusera de faire appel à elle. Dans la famille on ne dérange pas les gens! C’est pour ça que c’est toujours à moi d’insister pour le faire. Et comme souvent quand ils ne savent pas: « c’est psy! » lui a t-elle dit a la fin de la consultation! Ordonnance, un cachet à prendre 3 fois par jour et elle doit revenir la voir demain, mercredi.

Demain qui est aussi le jour de l’arrivée de ma soeur!!! Enfin, demie-soeur pour la société. Elle ne vient passer qu’une nuit, de passage en France pour assister à l’enterrement de sa maman dans le sud de la France. La dernière fois que nous nous sommes vu, la dernière fois qu’elle est venue à la maison, c’était il y a 5ans, déjà, pour l’enterrement de notre frère. Ça me fait vraiment plaisir de la voir. Encore plus que les dernières fois, je ne sais pas pourquoi. La famille sera réunie! 3 personnes...

Mon cher Paco va bien. Il est vraiment super. Quand je lis plusieurs témoignages sur le groupe Facebook de l’éducateur canin je me rends compte que j’ai vraiment de la chance de l’avoir choisi lui. Quand le portail est ouvert il ne file pas dehors, il n’est pas agressif envers les humains et autres chiens, même pas peur des ânes et chevaux, pas peur des voitures, il ne leur court pas après, il a été propre très rapidement (certains témoignages racontent que les premières semaines ils mettaient leur réveil toutes les 2 heures pour sortir leur chiot, moi jamais et il n’a jamais fait ses besoins la nuit!), au restaurant, à ma demande, il se couche et reste sage, non vraiment, il a un super caractère. J’adore le voir quand nous prenons la voiture: il est sur le siège passager, droit comme un « i » et regarde le paysage. Là aussi, la voiture ne le dérange pas, il aime ça. Nous allons pouvoir partager pleins de choses tous les deux!
Vendredi dernier j’étais invité à diner chez mon amie vétérinaire que je n’avais pas vu depuis longtemps d’autant plus que j’ai pris un nouveau vétérinaire comme tu le sais. J’ai enfin pu lui annoncer. Comme je le pensais, elle s’en doutait, elle n’a pas vu Paco une seul fois. Elle a bien pris la chose et cela n’entache pas notre amitié.

Aucune nouvelle de la SPA après une deuxième relance, je laisse tomber. Ils pourraient au moins avoir la délicatesse d’envoyer une réponse. Lorsque j’assistais mon boss je faisais un point d’honneur à répondre aux candidatures... Aux très nombreuses candidatures. Mais mon amie véto justement, qui bossait avec eux de nombreuses années les a laissé tomber car une nouvelle direction est arrivée et il parait que l’ambiance humaine est pourrie. Je prends cette non réponse comme un bien.
Aucun avancement côté boulot mais c’est un peu de ma faute: 1/ je ne me bouge pas à fond, 2/ tant que je ne me serai pas posé pour savoir ce que je veux vraiment, je ne créerai pas. Tu le sais, chez moi, la pensée crée. Il faut que je visualise, il faut que je projette ce que je souhaite vraiment pour l’amener dans ma vie hors, je n’ai jamais su ce que je voulais vraiment faire. Je n’ai jamais été carriériste. Tous mes boulots jusqu’à aujourd’hui sont arrivés sans véritablement les chercher.
En tous les cas ça ne pollue absolument pas mes journées! Je ne m’ennuie à aucun instant, les journées passent vite, trop vite. Sport, balades Paco, tv, Netflix ....

En ce qui concerne le Monde, c’est pas génial hin! Ce branle-bas de combat contre le Coronavirus, incroyable. Un mal pour un bien. L’humanité a toujours besoin d’un gros choc pour prendre conscience. Peut-être qu’après ça ils vont se détacher un peu de la Chine pour ne pas être aussi dépendant à elle. Même si la pollution va vite revenir, la planète respire mieux depuis quelques semaines. Quoiqu’il en soit ce virus n’est pas là par hasard. C’est fou le pouvoir de l’invisible n’est ce pas?! Tout ce bordel crée par un virus. Ça apporte la peur. La peur attire la peur. La peur n’est vraiment pas une bonne énergie est ne fait que gonfler l’égrégore. Dans les îles ils en viennent même aux mains et certains rayons de magasins alimentaires sont déjà vides, c’est fou!

Terminons ce post avec du bon: nous sommes dans le mois du printemps et la chasse est finie depuis le week-end dernier!

mardi 18 février 2020

Mardi

Voilà, j’ai accompagné les enfants hier en fin d’après-midi à la gare. Les 4 jours se sont bien passés. Ça me fait tout drôle de voir le plus grand ... si grand! L’été prochain je ne pourrai plus le tirer par les pieds dans le petit lac ou il nous arrive de nous baigner, chose qu’il aimait beaucoup faire!

Bien que ce ne fut que quelques jours, ptite mère est bien fatiguée, je fais au max pour la soulager. Les travaux d’isolation ont commencé ce matin ...

J’ai craqué avec Paco: commande d’un collier « électrique » faite. Il n’y a aucun progrès sur le fait qu’il cesse de manger les excréments d’autres animaux lors des balades. Je n’y arrive pas. Je sais que le collier fera son effet, j’avais le même pour Balthazar, cela augmente rapidement le dressage. J’ai pris un collier haut de gamme qui m’a couté la peau du cul mais je préfère ça à un truc chip, pas fiable, qui lâchera au bout de quelques semaines. J’en voulais un rechargeable, pas avec piles. Quand je dis « électrique » en fait je ne me sers pas de cette fonction (sauf en cas d’urgence), uniquement la fonction « vibreur » qui est indolore pour le chien. Quant à la puissance électrique elle se règle bien sur. L’éducation positive que je fais avec l’éducateur par le net est bien pour certains ordres. D’autres, ça bloque. Même les ordres acquis, lors de stimulis extérieurs c’est autre chose. « Patience et persévérance » dit-il souvent dans ses vidéos. Je ne suis pas patient! Je sais que rapidement je n’aurai plus à utiliser le collier. C’est aussi un outil qui me rassure. On ne sait jamais avec les chiens.
L’animal n’a pas conscience que le déclenchement du collier est fait par le gardien et très vite il associe les mots avec les actes. Quand il verra qu’après deux « non! » il se prend un coup de vibration ou un petit choc il comprendra très vite ce qu’il faut faire ou ne pas faire.

Gros coup d’angoisse en début d’après midi. Je reçois un texto de Princesse qui me propose de venir avec les enfants et moi à Disneyland!!! Il est prévu que j’y accompagne mon plus jeune neveu, son frère c’est en attente mais elle: JAMAIS!!! « Cela ferait un bon souvenir en famille » me dit elle! Pardon? D’où « famille »? Depuis quand elle est de la famille???!!! Qu’est ce qui lui prend soudainement d’être sensible à la famille elle qui a lâchement abandonné mon frère lors de sa maladie et jusqu’à son dernier souffle. Je lui réponds que je ne la vois pas du tout kiffer dans les parcs: longues attentes, attractions, .... et lui précise que le pass gratuit et les prix hotels ne sont valables que pour 3 personnes, non 4. Je crois l’avoir convaincu mais elle me dit alors: « ok, on trouvera autre chose alors à faire en famille ». Encore??!! Mais quoi « famille »??!! Jamais elle ne m’avait fait ce délire!!! Enfin si, une fois, il y a quelques mois lorsque j’avais émis l’hypothèse d’emmener les enfants au Puy du fou. Elle s’était alors greffé dessus avec les mêmes prétextes!
C’est une mission impossible pour moi. Imaginer la route en voiture jusqu’en Vendée, la journée au parc, la nuit à l’hôtel et toute la journée du lendemain avec elle, non, vraiment c’est au dessus de mes forces. Lors de sa dernière venue je m’étais pris une chambre d’hôtel pour l’éviter alors un séjour entier non mais ça ne va pas! Je me dis alors qu’elle cherche peut-être à me présenter à son nouveau mec? Franchement, pourquoi soudainement elle tient à un partage en famille, chose qu’elle n’avait jamais fait auparavant. Pourquoi subitement elle y tient tant que ça??? Ça cache quelque chose moi je dis.

Inutile de te dire que je n’ai AUCUNE envie de connaître son mec. La voir avoir des gestes tendres avec lui alors qu’elle a jeté mon frère, non, non, non et non. C’est très bien qu’elle est quelqu’un mais du côté de sa vie, pas dans la mienne. J’implore l’univers pour que cette folle envie lui passe et qu’elle ne trouve rien à nous faire partage « en famille »!

Autre texto qui m’a surpris c’était vendredi dernier alors que j’étais en balade avec Paco: mon ancien boss! Depuis des mois je voulais le remercier de m’avoir invité pour les 30ans de sa boite en juin dernier, fête à laquelle je ne pouvais me rendre afin de rester au près de ma Zoé que nous savions malade et perdue. Remerciements jamais envoyés. Je m’étais dit que j’allais alors profiter des voeux pour le faire et avais acheté une carte depuis des semaines. Le 30 janvier elle était toujours sur mon bureau, vierge. Je lui envoi alors un petit texto ... sans réponse jusqu’à vendredi dernier ou nous avons échangé plusieurs messages à ma grande surprise. En huit ans à ses côtés c’est la première fois je crois que nous échangeons aussi sympathiquement! Il faut dire que le temps passe pour lui (et pour moi aussi!), que l’antenne est loin derrière et du coup, les gens à ses côtés moins nombreux!

Mon rdv téléphonique avec Pole hier c’est bien passé. Ça ne fera rien avancer mais la jeune femme était très gentille.

J’ai relancé hier la SPA... Si je n’ai toujours pas de retour, je laisse tomber.