... et aussi sur TWITTER!

vendredi 22 décembre 2017

la fête.

Princesse belle soeur et ses deux enfants sont arrivés tout à l'heure, à 18h. Moins de 3h après c'était déjà la cata: les enfants s'embrouillent entre eux, l'un pleure, l'autre est insolent. Alors que j'étais tranquille chez moi à regarder la dernière de Quotidien ptite mère vient me voir pour me raconter la scène. C'est vite vu: je vais les voir et leur dit qu'ils repartent tous les deux lundi avec leur mère. Hors de question que nous nous tapions 15 jours dans cette ambiance. Mam' n'est pas contre et souhaite annuler son séjour à Paris. Elle n'a pas tord car si les enfants sont comme ça ici, sur leur terrain ce sera pire. Mais je la connais, si ce soir elle est d'accord avec ce départ précipité je suis pratiquement sur que demain elle reviendra dessus. Si la mère lâche, si la grand-mère lâche je ne peux que rester sur ma position. Si on ne met pas en action nos propos ça ne sert à rien, les enfants auront vite compris qu'ici aussi il n'y a pas de cadre ni d'autorité. Hors de question que nous ayons 15 jours de guerre entre les frères. Ptite mère est âgée et fatiguée, elle n'a pas besoin de ça. 

De ce que j'ai compris le déclenchement de l'embrouille serait à la suite d'une dispute pour avoir la tablette. Hop! Vite vu ça aussi: je viens de couper le wifi en permanence pour cet appareil.
Il m'est impossible de rattraper le manque de cadre et d'autorité qu'ils n'ont pas à Paris, je ne peux pas lutter. Quant à Princesse, elle n'a pas dit un mot pendant la mise au point. Elle n'aurait pas été là nous n'aurions pas vu la différence.

Les fêtes commencent super bien les amis!!!

Bon, demain matin 10h-midi: leçon de code. 7 fautes l'avant dernière fois, 13 fautes la dernière fois ... À suivre!

6 commentaires:

Mamy Grand a dit…

Bonsoir Piélounet,

(J'emprunte ce diminutif à un ancien commentaire : j'ai en effet commencé la lecture de ton blog ; je ne m'en lasse pas.)
"Je ne peux pas lutter" écris-tu. Tu as simplement raison. Tu n'es en rien responsable de la situation. Maintenant, les disputes, parfois terribles, entres frères, ce n'est pas rare.
Bien sûr, ça te fait mal. Tu sais pourquoi : "Piel au grand coeur se fait vite bouffer!" as-tu répondu le 26 août 2007 à un commentaire de Buzenval.
C'est bien la lucidité. Impossible d'ailleurs de t'imaginer en être insensible - que de joies, petites et grandes, dans le 5e ou dans les balades campagnardes.
... Et enfin, les jours rallongent !
... Et enfin, malgré tout, joyeux Noël à toi et aux tiens.

Pipo.

Piel a dit…

Pipo: woo! Tu es remonté jusqu'à 2007??!! Jusqu'à ma vie d'avant et même jusqu'aux commentaires??! Quel courage!
Malheureusement les disputes entre mes de neveux ne sont pas rares, elles sont fréquentes, très fréquentes. C'est pour ça que dorénavant nous n'en prenons qu'un pendant les vacances. Exception là, pour noel, mais mon plus grand neveu de 13ans sait très bien que lorsqu'ils sont 2 on demande à ce qu'ils soient cool. 3h après leur arrivée c'est déjà le boxon!

Anonyme a dit…

Alors repartis?
ou vous avez cédé?

Mamy Grand a dit…

Bonsoir Piélounet,

Oui, je suis remonté au début de 2007. Le passage à l'heure d'hiver 2009 vient de se faire. Tu n'aimes pas du tout ce changement. Moi non plus. Je pense que tout le monde le déteste. J'ai appris qu'un pays de l'Union européenne vient de demander à sa Commission l'abrogation de cette mesure, dans le sens heure d'hiver 12 mois sur 12 (c'était comme ça avant). Au moins on ne sera plus dérangé.
Donc, tu as fait tes cartons, loué une camionnette et te voilà bon Charentais en paisible Charente. Stupéfiante la rapidité avec laquelle ton moral s'est amélioré, trouvant en peu de temps la sérénité. Je sais, car j'ai déjà parcouru des pages plus récentes, que tu as dû ensuite surmonter de très très dures épreuves. Mais 2009 prouve chez toi une forte capacité de rebondissement.
Les commentaires montrent que tu es bien entouré : l'inépuisable bonté de Marie, l'adorable et délectable Ptit Sushi, les vannes de mecs rigolards, et cet AL1 qui parle au nom de Mère Morale, brandit haut le drapeau rouge de la Gauche Éternelle et surtout prend soin de toi (la longueur de ses commentaires le montre fort attentif). Ce Tigrou, on l'aime très fort.
As-tu fait une (mieux : plusieurs) copie(s) de sauvegarde de ton blog, que beaucoup se désespéreraient de voir anéanti ? Surtout pas de repentir, même si, à la relecture, tu serais tenté de polir des phrases qui te paraîtraient "brut de décoffrage". C'est le cri de la vérité, l'urgence de la vérité qui hurle. Piel râle, Piel sourit, Piel pleure, Piel se marre.
Un point de désaccord : pourquoi la "mascarade" de Piel ? Suis pas convaincu par ton explication - mais c'est ton blog à toi. On reparlera ici du mot mascarade si tu veux bien.
Bonne nuit.

Pipo.

Piel a dit…

Merci cher Pipo pour ce touchant commentaire. J'ai l'impression d'avoir laissé à Paris mon entourage de blog ou alors ils continuent de me lire discrètement, silencieusement. Je sais Marie toujours dans les parages. Ces dernières années m'ont tout de même laissé pas mal de plaies dont les cicatrices ne sont pas encore refermées aujourd'hui. Quand il m'arrive d'avoir de la nostalgie de ma vie d'avant je sais que c'est la nostalgie de l'Être avant ces blessures. Mascarade? Parce que la vie est un jeu et que nous avons tous dans la société un masque, c'était le point de départ. Non, je n'ai aucune copie de toutes ces années que je ne relis pas. Parallèlement à ce blog je tiens un journal depuis mes 12ans. L'informatique m'en a perdu pas mal, c'est pourquoi aujourd'hui j'ai repris la bonne vieille page de papier avec un stylo à plume. Et toi, tu n'as pas de blog pour que je puisse te connaître aussi un peu? Je ne sais même pas de quelle ville du me lis!
Bonne nuit à toi aussi ;)

Piel a dit…

@anonyme: eh oui! Les enfants sont toujours là! J'en étais sur!