... et aussi sur TWITTER!

jeudi 15 juin 2017

Voilà,

cette journée de triste anniversaire touche à sa fin. À partir d'aujourd'hui chaque seconde de ma vie sont du bonus comparé à mon frère. Me voilà plus âgé que lui alors que je voulais continuer à être le second.

En ouvrant mon FB ce matin je tombe sur une photo de lui publiée par Princesse (pour les nouveaux: sa femme). Elle qui a été si cruelle tout au long de sa maladie et jusqu'à son dernier soupir, elle qui ne lui a apporté aucune chaleur, aucun soutien, aucun accompagnement dans la terrible épreuve qu'affrontait mon frère, voilà qu'aujourd'hui elle met une photo gros plan de lui avec la simple date de son décès. Quel est le but. Avoir des "j'aime", des commentaires de soutien, d'empathie, de compassion? Elle n'a rien offert de tout cela à mon frangin et elle les demande maintenant pour elle? Ce n'est tellement rien ce qu'elle vit aujourd'hui par rapport à ce que lui a vécu.
Moi je n'ai absolument rien mis sur mon mur, je trouvais ça déplacé et trop intime.
Franchement, quelle est la véritable attente en postant ce genre de chose? Montrer qu'elle l'aime? Qu'il lui manque? Faire la veuve épleurée? Bullshit!

Lorsque maman était chez elle la semaine dernière je lui ai demandé s'il n'y avait toujours aucune photo de mon frère dans l'apparte. Non, il n'y a rien, toujours rien. Pourquoi il y aurait aujourd'hui. Alors pourquoi en mettre une sur FB.
Anyway...

Sans en parler vraiment entre nous, mon frère était avec ma mère et moi aujourd'hui, en pensées. Nous ne nous les avons pas partagé, juste évoqué son prénom comme par exemple le fait qu'elle aurait bien acheté une plante pour la tombe mais en même temps il y a carrément un petit jardin. Inutile. Mais finalement elle a acheté plusieurs sachets de graines qu'elle va planter et qui laissera pousser de très jolies petites fleurs de couleurs différentes.

En début de soirée, alors que la chaleur se dissipe pour laisser arriver la douceur et que le ciel était clair et pur, je suis justement allé jardiner au "petit luxembourg", ce petit jardin que nous avons fait juste à coté de sa tombe. J'ai proposé à ptite mère de venir avec moi pour planter les graines mais une fois le moment venu, elle avait le coeur trop lourd et un début de mal de tête, elle a préféré rester à la maison.

Je prends mes gants de jardinage, mon séquateur, mon arrosoir et j'y vais. Mais Patous le savent, ils ne disent rien et restent allonger sagement.
Une fois le travail effectué je m'assois devant la pierre tombale avec plusieurs images du passé qui me reviennent. Je me revois dans la cuisine de mon frère il y a 3ans, avec lui, buvant un café. Il m'apprend la terrible nouvelle et termine en me disant qu'il espère que les médecins se trompent et que l'année prochaine nous serons tous les deux là, au même endroit, à boire tranquillement un café. Malheureusement ils avaient raison.

Je regarde son prénom, son nom, notre nom sur la pierre tombale, je les lis plusieurs fois, je les fixe et n'arrive toujours pasà a réaliser que c'est la réalité.
Et mon père se trouve juste à coté ....

Carpe diem.

Aucun commentaire: