... et aussi sur TWITTER!

samedi 23 juillet 2016

Une gestion.
Ptite mère n'étant absente qu'une nuit, sa Pirouette est restée à la maison. Une première.
Même si mes Patous l'acceptent, ma chambre est aussi leur niche, sa présence est déjà moins tolérée, impossible de la laisser dormir avec nous.
Hier, 23h, j'avais laissé la porte de la maison de Mam' ouverte pour qu'elle puisse faire ses besoins dans là jardin pendant mon sommeil... Bon, tous les 1/4 d'heure elle venait gratter à ma porte, impossible. J'ai alors fermé.
Ce matin, dès que mon esprit commence à reconnecter avec le quotidien, même si je serai bien resté encore un peu la haut, je me lève fissa pour aller libérer la petite. Trois merdouilles au sol, bon...logique, je ne dis rien même si c'est le genre de truc qui, dès le lever, peut me donner la nausée.

C'est vrai qu'ils sont cool mes Patous parce que Pirouette est bien souvent dans leur pattes à les chercher pour jouer. À part quelques petits aboiements de refus ils ne lui font aucun mal alors qu'en 2 seconde, s'ils le veulent, ils l'explosent!!!!   C'est un apéricube pour eux!

Ce qui m'a réveillé ce matin est un cauchemar: J'étais avec Gaspard en hauteur, je crois que c'était sur le toit d'un immeuble. Je le vois s'avancer et marcher jusqu'au bord ... Au point de tomber. Je le vois de haut, étallé, je m'effondre et fonce le retrouver en bas. Il respirait, je me suis réveillé.

Petit déjeuner tranquille, au calme, sur le salon de jardin sous un beau ciel bleu. Je profite avant l'arrivée ce soir des deux monstres! Les jours passent et laissent se rapprocher la venue de princesse belle doche. Difficle d'exprimer ce que ça me provoque mais ce n'est pas agréable. Je ne cesse de me dire de travailler dessus, de m'ouvrir, de voir la lumière en elle, le monde spirituel dirait "l'esprit divin" mais j'ai un mal de chien! Alors qu'elle n'est pas encore devant moi je n'y arrive pas, comment je vais faire lorsqu'elle sera ici? La voir, l'entendre cracher son bonheur: son boulot, la suite de ses vacances, patati patata. Moi qui suis encore très marqué par l'accompagnement de mon frère jusqu'aux portes de la mort, elle qui s'en est protégé en fuyant, facile!
La dernière fois, tard dans la nuit, je suis tombé sur une rediffusion de l'émission "tout une histoire" que je ne regarde jamais. Le sujet était les époux-épouses qui ont perdu leur être aimé peu de temps après leur mariage (toujours des sujets très gais et légers!). Eh bien TOUS apportaient des témoignages qui pour moi était "normaux" (ce qui était confirmé par le psy présent sur le plateau), à savoir une grande peine, un besoin d'avoir le pull du défunt près de soi voir sur soi, avoir des photos, une bougie, qu'importe mais ils avaient tous des réactions de peine d'amour et de grand manque, ce que n'a ABSOLUMENT pas eu ma belle doche, bien au contraire.
Anyway. Il va falloir que je compose avec.

Le voyage de Mam' jusqu'à Paris a été mais elle a reconnu être très fatiguée, aidée par la chaleur de cette grande ville. Comment vais-je la récupérer à la fin du mois d'août après avoir eu les enfants tout ce temps??? La belle doche s'en fou, elle sera de retour dans sa vie de bobo parisienne.

Mam' a été voir le médecin l'autre jour. Sa douleur à la jambe serait ... Je ne sais pas trop ... Un rétrécissement de la moelle épinière qui lui bloquerait je ne sais quoi .... Un nerf? Son kiné est aussi de cet avis. Bon. Pas grand chose à faire à part une opération si vraiment la douleur augmente et l'handicape. Sympa. Quant à ses chutes soudaines, le médecin ne sait pas trop mais ne pense pas que ce soit bien grave, pas plus d'inquiétude que ça. Tu sais quoi? Je ne le sens pas trop ce médecin moi!

Ce soir, c'est parti pour la jeunesse!! A la demande des enfants je leur avais promis de faire du canoë cet été. My God! J'ai dû en faire deux fois dans ma vie et crois moi, je n'étais pas le guide! Je ne vais rien rappeler en espérant qu'ils aient oublié ... Ce qui me surprendrai!!!!

Après avoir préparé la maison pour leur venue (ménage, aspirateur, etc ...) je ne FOU RIEN et profite de cet état jusqu'à ce que l'heure de partir à la gare à sonné!

Aucun commentaire: