... et aussi sur TWITTER!

dimanche 3 juillet 2016

Paris, piaule. Réveil au moment où les cloches de Notre Dame sonnent. Dimanche, ambiance particulière dans la capitale: plus calme! La rue des écoles est vide, seul le bus 63 fonctionne. 

Cette fois ci je crois que c'est la bonne, dernière fois que je suis dans ma chère chambre de bonne qui n'a aujourd'hui plus de confort. La belle doche a enlevé rideaux et oreiller, les affaires qu'il reste de mon frère sont dans des cartons, les miennes toujours par terre près de la fenêtre. Je ne pourrai tout ramener. J'ai fait un choix de bouquins auquel je tiens, quant aux vinyles, je les laisse, tanpis. 

Je reçois à l'instant un mail de princesse qui me demande si je suis dans la chambre aujourd'hui parce qu'elle voudrait la faire visiter à une amie. À tous les coups elle va la louer au black histoire de grappiller le plus d'argent possible quitte à risquer de grosses galères. C'est elle qui voit. 

Voilà, une page de vie se tourne. Après la perte de mon frère, c'est au tour de ma chambre bien que vis à vis de la loi elle ne m'appartient plus depuis plusieurs années, elle etait à mon frangin qui, gentiment, la laissait libre probablement pour me permettre de continuer mes séjours et lui d'avoir un endroit où se réfugier si besoin. Après ça elle ne pourra plus rien m'enlever d'autre la belle doche. Comme je suis content d'avoir mon studio dans le même immeuble même si aujourd'hui il est loué. C'est en autre pour ça qu'il me faut de l'argent pour continuer à le garder: payer charges, travaux, ravalements, imprévus  ... Il me serait inenvisageable de devoir le vendre!!! Je sais déjà qu'en septembre ils changent la chaudière de l'immeuble...Une fortune qui va m'apporter de petits loyers pour quelques mois. 

Je ne pouvais pas ne pas mettre un pied à la Gay pride étant sur les lieux. Grosse déception! J'ai des souvenirs de GP avec des chars très décorés, serrés comme des sardines pour danser derrière, des drags Queen et autres originaux à foison. Là, j'ai trouvé ça très "chip". Peux d'originaux, quelques ballons sur les chars, plus de char de l'équipe de foot, de la police ou des pompiers (qui étaient les meilleurs quand même!), j'ai pu sans encombre faire des aller retour dans le défilé alors qu'avant le monde rendait l'opération compliquée. Ouaip, déçu. Je me demande si la techno parade n'est pas plus folle que la GP maintenant. 

Je ne suis pas revenu ici depuis l'arrivée de mon neveu: tout va bien! Je n'ai pas senti de changements particuliers, j'ai lâché l'affaire des textos, qu'importe. À chaque séjour je le retrouve avec de nouveaux tics. En ce moment il émet des sons avec sa bouche toutes les 30 secondes lorsqu'il regarde la télévision. Des petits "ha-ha". Bon. 
Contrairement à avant il va régulièrement sur la tombe de son père pour y déposer quelques fleurs du jardin ou juste lui dire que nous partons faire des courses! Il l'évoque toujours beaucoup, sans particulièrement de tristesse mais pour rappeler des souvenirs. Du genre: "tu te souviens avec papa, on faisait ci, il disait ça..." C'est tellement dingue de se dire qu'il est mort aujourd'hui encore. 
Et dire que maintenant j'ai l'âge où il a apprit sa maladie et c'était à cette periode, un été, l'été 2013. 2ans après: PAF! Plus là. Si j'apprends la même nouvelle pour moi aujourd'hui je ne sais pas comment je réagirai, je m'interdis d'y penser. Comment mon frère a pu faire face à cette terrible nouvelle. 

Je reviens dans ma campagne demain en début de soirée avec ma grosse valise bien lourde, pleine de bouquins avec en plus un changement à Poitiers. Pas le choix, j'ai pris mes billets en fonction des tarifs. Petit Jo partira 3 jours après mais reviendra fin juillet pour tout le mois d'août. 

Concernant mon séjour chez ma soeur pour échapper à la présence de la belle doche, rien n'est encore décidé mais je ne pense pas que je vais pouvoir le faire. Financièrement ce n'est vraiment pas raisonnable d'autant plus que princesse belle doche ne nous a toujours pas communiqué ses dates, je n'ai donc toujours pas pu prendre mes billets et plus cela tarde, plus il me faudra dépenser. Et puis j'ai une petite voix qui tourne et qui ne me plait pas: "Piel! 1/ tu n'as pas l'argent, 2/Tu ne vas pas pouvoir fuir éternellement, 3/ Ta présence pour ta mère comme pour tes neveux atténuera l'absence de ton frère." Une chose est sûre: je sais effectivement que Mam' préférerait que je sois là. Après, me souvenir des mots du praticien énergétique: je le fais par le coeur ou par devoir???? Là tout de suite maintenant j'ai envie de dire "les deux mon capitaine!"
Mais alors m'imaginer passer au moins 10 jours avec la belle doche ... Comment dire ... Très dur. Dès le réveil, aux repas, etc... Ho putain c'est chaud!!!! Il ne faudrait surtout pas qu'elle essaie de me parler histoire d'arranger les choses car aucun mot ne pourra être entendu de ma part. Les faits sont là, elle pourra dire tout ce qu'elle veut, j'y etais. J'ai essayé tout seul, moi même, d'expliquer ses comportements: impossible. Dire à mon frère alors dans son lit 24/24 suite à sa chimio: "si tu ne te bouges pas le cul je quitte l'appartement avec les enfants!" ... Le faire monter sur un escabeau alors que physiquement c'était LA chose à ne pas faire et du coup: chute qui accéléra son départ, ne dormir qu'une nuit à ses côtés aux soins palliatifs mais pas plus car pas confortable, etc...Non, je ne vois pas comment elle pourrait justifier ça et bien d'autres choses. 15 jours ma mère et moi avons dormi à ses côtés aux palliatifs! C'était son mari, le père de ses deux enfants bon sang! J'entends encore le Maire: "vous êtes mariés pour le meilleur et pour le pire, dans la joie comme dans la maladie, vous devez vous porter assistance ..." Blah, blah, blah.  Et nous avions déjà connaissance de la maladie (d'où le mariage). 
Maintenant elle est tranquille, jouit de ses biens immobiliers et voudrait que l'on soit une famille unie? Elle a vraiment le bon rôle. Ma mère et moi avons vu la mort de près, elle, peinarde, s'en est protégé. Bien plus facile de continuer sa vie maintenant. J'ai fait cet accompagnement par amour mais c'etait difficile et j'ai de nombreuses images qui restent en moi aujourd'hui. Elle? Tranquille. Mais bien sûr je n'ai aucun regret et si c'était à refaire je ne changerai rien. 

Aucun commentaire: