... et aussi sur TWITTER!

lundi 11 janvier 2016

Lundi.

Zoé à droite, on sent qu'elle est patraque.
8h, c'est ma pauvre Zoé qui me réveil en vomissant à deux reprises. Merde alors, ça ne c'était pas produit depuis 10 jours, ses analyses de sang étaient bonnes, elle a donc quelque chose qui ne va pas. Mon amie véto m'avait dit que dans ces cas là elle devra la garder une journée pour divers examens. Pas équipé pour des chiens de cette taille, Zoé risque de passer une journée pas confortable du tout. En attendant ce rendez-vous je vais lui donner à nouveau les cachets contre l'acidité qui avaient bien fonctionné la première fois.

C'est le dernier jour de petithomme à la maison. Après une bonne semaine supplémentaire de vacances, c'est à son tour de reprendre le chemin de l'école.

Princesse a répondu à mon mail: "je t'ai entendu. On en reparlera. C'est une incompréhension."
Une incompréhension? Ça c'est sur, elle n'a pas cherché à comprendre et cela n'explique en rien le ton avec lequel elle m'a parlé. Je ne me suis pas privé de lui dire que si effectivement elle trouve qu'on ne laisse pas un enfant de 11ans seul une demie heure, on ne le laisse pas non plus jouer avec plus de la moitié de ses jeux vidéos interdits à son âge avec le libre accès internet. "Internet peut être plus dangereux qu'un moment de solitude" et je lui ai rappelé qu'à Paris, dans son appartement, l'autorité c'était elle. Ma réponse à sa phrase de retour est que je ne souhaitais pas en parler. J'ai dis ce que j'avais à dire, je me concentre sur l'essentiel et le présent. 

Plus envie de la voir, plus envie de l'entendre, qu'elle continue sa vie et moi la mienne (bon ça je ne lui ai pas dit!). Je suis là pour les enfants, point. Elle n'a pas rendu mon frère heureux, elle l'a lâchement abandonné au début de sa maladie et jusqu'à son dernier soupir en précipitant sa mort avec sa bonne idée de le mettre en haut d'un escabeau alors que son état ne le permettait vraiment pas. 
Je ne suis pas mon frère, elle ne me traitera pas comme lui. Elle risque de ne pas faire d'efforts pour me laisser la chambre de bonne parisienne pour mes séjours mais tanpis.

Aucun commentaire: