... et aussi sur TWITTER!

jeudi 24 septembre 2015

jeudi.

10h50, ptite mère a du passer une mauvaise nuit: elle dort encore. 

Aujourd'hui ciel couvert, jour que nous avons choisi pour faire nos A/R à la décheterie: résultats de son emménagement à la maison.

En voiture, en pleine rue de village alors que je rentrais chez moi, je croise le Maire que je n'ai pas vu depuis ma vente pratiquement. Personnage très faux cul, d'ou son statut de Maire. Très fréquent dans le coin: nous nous arrêtons en plein milieu de la rue, nous nous serrons la main par la fenêtre et échangeons quelques mots... : "Ben on ne te voit plus toi!" ... "Ben non!" ... patati patata... Une voiture arrive derrère moi et me libère. L'autre jour à Leclerc je croise Danièle, une ancienne cliente encore plus faux cul que le maire et qui était en cheville avec Gaël. Elle m'embrasse sans que je le souhaite en me lançant la fameuse phrase: "pff il fait chaud!" ...  Ça m'a rappelé le magasin: la météo, seul sujet de conversation dans le village en plus des comérages. Je réponds un bref "oui" sans lui demander de nouvelles et poursuis mon chemin. Elle aussi je ne l'avais pas croisé depuis la boutique.
La plus part des habitants ne me voient plus depuis ma vente car je suis toujours en période "blocage": aucune envie de descendre dans le village: ils me parleront de mon frère et me demanderont avec inquiétude mon futur.

Oui, à part mon pote Thib et 2-3 autres personnes je n'ai toujours pas envie d'avoir de contacts avec l'extérieur car à chaque fois que j'en ai eu je me suis rendu compte qu'après  je ne me sentais pas bien. Je pense que c'est parqu'ils m'envoyent des peurs et posent les questions que je ne veux pas me poser aujourd'hui du genre: "et qu'est ce que tu vas faire maintenant???". Je ressens vraiment encore le besoin d'être avec moi même, point.

Après quelques recherches sur le net je me demande si je ne suis pas en train de vivre une "nuit noire de l'âme" depuis toutes mes galères. Chez certains cela peut durer un après-midi, chez d'autres des années. Moi, évidemment, ce sont des années! Il n'y a pas des masses de choses la dessus sur le web mais de ce que j'ai trouvé, les symptomes cités correspondent parfaitement à mon cas. Bon, au moins, le fait de mettre un nom dessus me rassure. Ma soeur connaissait bien sur, elle est trop balaise sur le sujet!

J'espère en tous les cas que cet état ne durera plus trop longtemps car ce n'est vraiment pas agréable. Je n'arrive toujours pas à me projeter, le futur est un trou noir, toujours aucune envie.
Je ne me sens pas non plus en dépression: je ne suis pas sous la couette toute la journée (à part exeptions!), je mange, je souris, je ris ... mais je pleure aussi toujours en pensant à mon frère bien sur.
Il ne me quitte pas. Je revis ses derniers instants, je le vois, je l'entends, je visualise cette chambre 114 des soins paliatifs. Je le revois ici, à la maison, lorsque nous avons passé nos 3 derniers jours rien que tous les deux. Je nous revois écrire sa lettre pour les enfants, etc...
Avec tous les vêtements que j'ai récupéré de lui je suis généralement habillé par lui tous les jours: des chaussures au pantallon, à la chemise, au blouson. Hier j'ai regardé quelques photos de lui, il portait le même sweet à capuche que j'avais alors ce jour. Ici ou à Paris, je sais qu'il me faudra trouver un thérapeute pour m'aider à me libérer de tout ça. Tous mes problèmes depuis 2011 sont trop lourds pour une seule et même personne.

Pour preuve que je vis aussi: j'ai passé le week-end dernier au bord de la mer, à Ronce les Bains avec mon amie véto qui a un pote qui habite là bas. Si le séjour n'a pas bien commencé à cause d'une panne voiture qui nous a demandé un remorquage et 4h de plus de temps de trajet, le reste était bien: vélo dans les pins, un bon diner dans un bon restaurant et fin de soirée dans un bar-boite ou je me suis défoulé sur la piste. Bien longtemps que je n'avais dansé!

La semaine prochaine à cette heure ci je serai à Paris. Difficile de faire mon planning amis à l'avance puisque je viens officièlement pour garder mes neveux et ne connais pas encore leurs emplois du temps à eux. Depuis ce matin je sais déjà que ma soirée du 1er est occupée: princesse a une soirée boulot. J'espère qu'elle ne va pas non plus en profiter pour aller "guincher" sachant que je suis là pour faire le baby sitting!...

1 commentaire:

Anonyme a dit…

en voila un bon début pour se changer les idées, danser
et a paris c'est toi qui va "guincher", je t'y invite fortement lol
Bonne journée
Oliv26