... et aussi sur TWITTER!

mardi 1 septembre 2015

1er septembre.

Il y a 30ans, l'enfant piel aurait tout fait pour vivre cette journée d'aujourd'hui: rester ici, dans sa maison de campagne alors que ses copains font la rentrée scolaire. Je me souviens très bien de ces pensées.

Je dis il y a 30ans mais nous pouvons même remonter dans un passé pas si éloigné! Souviens toi mes états d'être lorsque le lundi matin je prenais le train pour retrouver mon cher patron ....

Et voilà, aujourd'hui je suis là.
Avec ces deux voix. L'une qui vit l'expérience, l'autre qui la regarde. Tantôt l'une prend le dessus, tantôt l'autre. Je peux permettre à la moins agréable de se présenter: seul à la maison, mam' est à Paris. J'ai tellement à lâcher depuis le décès de mon frère. Pas pu le faire depuis cette date voulant me montrer fort devant maman pour ne pas lui apporter une inquiétude supplémentaire. Je sais que c'est tellement dur aussi de son côté pour elle. Et puis il y avait les enfants ... J'ai du retenir mes larmes, j'ai 10 jours pour les laisser couler, pour me vider et peut-être enfin me sentir plus léger.

Mon frère et moi ne nous voyions pas souvent mais il me manque déjà tellement alors qu'il n'est parti qu'il y a deux mois 1/2. Tout a été tellement rapide - comme prévu -. 
Il y a encore 3ans jamais nous n'aurions pu nous attendre à ce présent. C'est dingue.

Je me rends rarement sur sa tombe, le fait de voir son prénom, son nom et ses deux dates me font un point dans le coeur, je n'arrive toujours pas à croire que dans cette tombe se trouve mon frère de deux ans de plus que moi. Juste a côté se trouve mon père, même nom, même sensation.

Mon frère était mon grand, la continuité de mon père.  Même si je n'en avais pas conscience sur le moment, au fond de moi je savais qu'il était là pour moi, pour m'aider, me protéger.
Aujourd'hui je suis le seul "homme" de la famille. Ça me va tellement mal! Peter Pan que suis!

"Le bonheur ne vient pas par l'obtention de quelque chose que nous n'avons pas, mais par l'appréciation de tout ce que nous avons".

Je vais bosser cette phrase aujourd'hui!

2 commentaires:

oliv'26 a dit…

Hello,

Tu as le droit d'être triste, et si l'absence de ta Maman te donnes plus de droit a être ce que tu ressens alors, pleures lamentes toi de cette situation injuste, de ce frère bien trop tôt disparu pour ses enfants, sa femme, sa mère et toi son frère, son petit frère qui se sentait protégé par ce grand frère qui avait souvent les bonnes réponses.

Demain, tu seras seul a devoir prendre les bonnes décisions pour toi, aujourd'hui en plus de toi il y a ta Maman sur qui il faut ou faudra veiller, si tu tiens a tes neveux il faudra que tu sois proactif pour maintenir un minimum de relation.

Aujourd'hui tu as le droit de pleurer, alors prends ta boite de kleenex pour absorber tout ce que cette situation a d'injuste et de triste.
Mais demain il faudra que tu te remettes debout pour toi, pour ceux que tu aimes et aussi pour cette vie qui réserve de bien mauvais coups mais aussi des joies, chaque matin peut être le premier jour de ta nouvelle vie, alors plies mais ne romps pas, d'autres journées arriverons qui pourraient t'apporter la sérénité, la joie et pourquoi pas le bonheur.

Je t'embrasse

Oliv 26

Piel a dit…

Oui Olivier, je compte bien me relever plus tard! Demain, demain ... Le futur .. Il n'existe pas aujourd'hui. Aujourd'hui j'ai besoin de ces moments de relâches et j'ai 10 jours pour le faire. C'est mon côté Scorpion: descendre pour mieux remonter. Ces 4 dernières années ont été bien trop lourdes pour moi sans aides extérieures particulières, sans cachets. Je ne me sens pas avoir besoin de me lamenter et de trouver cette situation injuste. Juste un trop plein. Ce qui est EST, je dois l'accepter mais le digérer avant. Combien de temps cela va durer? Je ne sais pas. Pas trop longtemps j'espère.
Merci pour ce gentil mot.