... et aussi sur TWITTER!

lundi 10 août 2015

en-vie.

Bon, même si je me sens dans une meilleure énergie depuis deux jours, c'est pas l'pérou!

Je n'ai toujours pas d'envies. C'est terrible ça. Un peu plus d'un an que je repousse cette question mais il va falloir que je commence à avancer: "Qu'est ce que je veux faire? Qu'est ce que je peux faire? De quoi ai-je envie?". Rien ne me vient. J'attends. J'attends quoi. Une idée, une envie. L'envie d'avoir envie comme le dis Johnny dont je ne suis pas du tout client.

Mais je pense que le décès de mon frère joue pour beaucoup...
Depuis, je repousse l'heure du sommeil. Cela va un peu mieux ces derniers jours mais pendant longtemps je ne me couchais pas avant 3h du matin même si j'étais crevé avant. Les Amérindiens appellent le sommeil " la petite mort" et je remarque ne pas avoir d'envies ces derniers temps .. "Mort", "en vie"...... C'est un passage qu'il me faut traverser je pense.
Mon frère est encore très présent dans mon esprit, quotidiennement, presque à chaque instant. Je le revois lui et pense à sa fin de vie, ces jours et ces nuits aux soins paliatifs à l'accompagner. Dans 4 jours cela ne fera que deux mois...

Même si je ne savais pas vraiment ou j'allais lorsque j'ai fait mon grand changement de vie il y a 6ans je ne pensais pas du tout me retrouver dans une situation pareille aujourd'hui.

Pourtant il n'y a pas de hasard. Je suis au bon endroit au bon moment. Ces années ont une raison d'être. Je le comprendrai plus tard, je l'espère. Tant que j'arrive encore à croire en cela je ne suis pas perdu. Ma seule béquille pour continuer à avancer. 

Peut être que ce qui m'attend est un boulot qui va me prendre beaucoup de temps et d'énergie alors aujourd'hui je me prépare, je prends ma dose de carburant pour les prochaines années?

Entre le moment ou j'ai fait ma rupture conventionnelle et ou j'ai pris ma boutique j'avais eu 1an de pause à l'exeption d'une semaine pour mes formations buraliste et FDJ. C'était sans savoir que les 4 années suivantes allaient me demander un boulot de dingue sans weenk-end, sans vacances et un tsunami émotionnel!

Enfin j'espère que le prochain acte de cette Mascarade sera peut-être beaucoup de travail mais comme il sera passionnant je ne le vivrai pas comme tel! C'est intéressant de se pencher sur l'étymologie du mot "travail" qui vient de la contrainte et de la torture!

Et l'expression "gagner sa vie". Sympa!

J'ai eu cette sensation de ne pas travailler alors que j'étais payé à deux reprises: 1/ au tout début, de 17 à 22ans quand j'étais l'assistant d'un animateur FM et 2/ au tout début de mon entrée dans ma dernière boite de prod que j'ai quitté il y a 6ans (à ma première entrée puisque j'y suis allé deux fois). J'avais ... 23ans et cela a duré jusqu'à mes 26ans. J'étais alors au bas de l'échelle dans cette boite mais c'était super cool. L'émission cartonnait, certains la disent aujourd'hui "culte", c'était mes débuts ... Et puis sans le vouloir j'ai monté les échelons jusqu'à arriver au bras droit (sans pouvoirs!) du big boss. Bien crois moi ou pas mais plus je montais, moins j'étais heureux! C'est lorsque j'ai commencé à monter que le mot "travailler" est entré dans mon vocabulaire. Plus heureux au point de partir alors que j'aurai pu garder ce poste encore des années. Ce qui me fait penser à un mot de mon ancien boss justement que j'ai retrouvé il y a quelques jours en faisant les cartons pour l'aménagement de Mam. C'était pour mon anniversaire il y a 6ans:
"Piel, Toutes ces années passées ensemble resteront de supers années et il en reste un paquet! Bon anniversaire mon Piel." Pas visionnaire pour le coup le patron: 6 mois après je le quittais!

Enfin tout cela n'existe plus. Il n'y a qu'une chose qui existe aujourd'hui: c'est aujourd'hui, le carpe diem. Je suis convaincu qu'il faut vivre l'instant présent en arrivant à dompter ses pensées, ne jamais oublier qu'elles créent, que c'est énergie, que cette énergie part quelque part et agit (et non pas "travaille" pour se rendre à l'étymologie!). 
Ce n'est pas forcement évident à croire parce qu'il n'est pas facile de la voir ou de la sentir. Bien plus facile de croire au Wifi puisque le résultat est concrêt et immédiat: nos appareils fonctionnent. Pourtant le wifi, on ne le voit pas! Eh bien l'énergie universelle, c'est pareil pour moi et l'immédiateté n'est pas la même puisque qu'il n'y a pas la même notion de temps. Nous sommes entouré d'énergies et nos pensées envoient une impulsion énergétique j'ai envie de dire.

Tu as vu le boulot?! Tu as vu le nombre de pensées qui nous traversent l'esprit par jour?! 
Oui, je sais, m'en parles pas!

Aucun commentaire: