... et aussi sur TWITTER!

mercredi 26 août 2015

changement de programme.

Hier, ptite mère, petit Gab (5ans) et moi même sommes partis "en ville" faire quelques courses en début d'après-midi mais trop tôt pour le rythme provincial: toutes les boutiques étaient fermées pour le déjeuner. Nous nous appretions à nous assoir à une terrasse de café quand, soudainement, je vois maman s'écrouler par terre la tête la première. Je me précipite à ses côtés, elle reste allongée là, sans bouger. J'ai vu la chutte, sa tête rebondir sur le trottoir sans aucun bras pour amortir.
Une sorte de borne pour se garer était là, elle ne l'avait pas vu, et BANG!

Au bout de plusieurs secondes maman reprend ses esprits. Lèvres et nez saignent. Un client de ma boutique était là et nous a proposé de nous emmener à l'hopital.

En plus de courses nous avions rendez-vous pour rendre les clés de sa location avec état des lieux à faire ainsi que d'autres démarches administratives pour le même sujet.

Hopital: attente. Sortie au bout de 5h!  Osculatation, radio: plus de peur que de mal, rien de cassé mai bien défigurée.

Durant ces 4h il a donc fallu que je remplace Mam' pour faire les démarches. Gab a été super car nous avons beaucoup marché, il était en tongues avec mal aux pieds mais pas de plaintes, pas de pleures.

Il n'empêche que j'ai bien flippé lorsque j'ai vu maman ainsi sur le trottoir.

Elle est fatiguée, trop fatiguée: le décès de mon frère, plusieurs visites à la maison, le séjour des enfants... J'avais beau à chaque fois lui demander de se calmer, se reposer, en faire moins mais c'était plus fort qu'elle, certainement pour s'occuper l'esprit.

Du coup, elle n'est pas partie à Paris ce matin avec les enfants et la belle soeur qui eux, sont dans le train depuis une heure. Départ ajourné à lundi prochain afin d'être là pour la rentrée scolaire qui est mardi.

Après tous ces évènements, revoilà le calme dans la maison. Fin de l'été 2015, le premier sans mon frère.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Cher Piel,
La photo de ton neveu me déchire le cœur...
Vous êtes ta maman et toi épuisés et c'est normal. Le docteur avait raison, lors d'une épreuve pareille, le contre choc arrive toujours 2/3 mois après.
C'est le plus dur...C'est le moment ou on commence à réaliser, on prend conscience de la perte de l'être si cher. C'est la pleine tristesse, la déprime... Il est impossible de se concentrer, de faire quoi que ce soit, la motivation disparait. C'est le moment où l'on se sent seul au monde. On a l'impression que la vie reprend de tous les côtés sauf nous...C'est d'autant plus difficile car cette déprime arrive à un moment où les gens pensent que l'on va mieux...
Tu dis qu'il suffirait d'un rien pour que les larmes arrivent...et bien laisse les arriver. Pleure, extériorise ta tristesse.
Le temps va travailler pour toi.C'est sur et certain.
Seul le temps qui passe fera que ta tristesse sera un peu plus supportable. Puis, petit à petit, tu retrouveras à nouveau l'envie de vivre pleinement.
J'espère que ta maman va mieux.
Je t'embrasse et pense à toi.
Fabienne

Jimmy Briton a dit…

Je crois bien que je ne pourrais pas dire plus ou mieux que ce que Fabienne vient de t'écrire.
Moi aussi, j'ai été bouleversé par la photo du petit Gab enserrant la pierre tombale de son papa.
Je pense bien à toi.